Livres
377 596
Comms
1 314 997
Membres
260 371

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Festin nu



Description ajoutée par sylvain 2016-01-03T05:36:34+01:00

Résumé

Ce livre, longtemps interdit, est devenu culte.

Le festin nu est une descente aux enfers – morphine, héroïne, cocaïne, opium ... Sujétion, délivrance et rechute ; tel est le cycle qui constitue l'un des problèmes du monde moderne. Suite d'épisodes enchevêtrés et disparates où se mêlent hallucinations et métamorphoses, clowneries surréalistes et scènes d'horreur à l'état pur, cauchemars et délires poético-scientifiques, érotisme et perversions, le chef-d'œuvre de William Burroughs est à la fois terrifiant, macabre, comique, et presque insoutenable.

Le festin nu a été porté à l'écran en 1991 par David Cronenberg.

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Le-festin-nu

Afficher en entier

Classement en biblio - 75 lecteurs

Or
19 lecteurs
PAL
55 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par DadaSurr 2017-05-19T20:03:13+02:00

Rhabille ta peau dans l'hôtel des Chancres à Louer où les fraudeuses allongent toute la comptée à la maison passe-vérole, c'est du même, rien de sain dans ces chtouilleuses pourries jusqu’au trognon de ton vide-pomme tout neuf. Qui a tiré la pomme? Tell que je te dis, pomme de reinette et pomme d'api, tapis tapis rouge... Le rouge-gorge tombe sous le trait de ma fidèle arbalète, une goutte de sang rougit sa gorge...

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Après 250 pages, 8 mois, 9 jours, 29 livres intercalés et beaucoup de motivation j'ai ENFIN fini ce foutu bouquin.

Je ne sais pas comment le classer. J'ai envie de le mettre en diamant pour la virtuosité de l'exercice : C'est un livre brut qui vient du fond de l'âme, sans chercher à plaire, et qui nous plonge dans le même état que l'auteur au moment de son écriture. Et le style est d'une beauté sensationnelle.

Mais aussi dans une liste pire que la terrible "je n'ai pas aimé", car j'en hais viscéralement le contenu. Je n'ai jamais auparavant eu des hauts le cœur à la lecture d'un livre, un profond malaise venant d'on ne sait pas trop où, un peu comme le mal des transports. Mais ça reste une expérience unique qui rajoute encore du poids à ce livre, dont je me souviendrai certainement toute ma vie, et que je risque de relire un jour, juste histoire de voir si j'ai muri (Masochisme, quand tu nous tiens).

Déjà, le contexte de lecture était en soit vraiment étrange. J'ai en effet eu le privilège d'avoir eu entre mes mains un exemplaire de la première édition, imprimée à 4000 exemplaires numérotés, qu'un ami m'a prêté. C'est le genre de vieux bouquin où chaque fois que tu tournes une page, t'as l'impression d'en louper 3 tellement elles sont épaisses, c'est le genre de bouquin auquel tu fais super attention et que tu ne lis que de chez toi dans un endroit où tu es sur de ne pas l'abimer, uniformément blanc, si ce n'est jauni par le temps, mais choyé avec amour depuis plus de 50 ans. Expérience en soi assez troublante.

Et là vient s'ajouter une suite de nouvelles sans aucun lien à l'intérieur de chacune d'elles, pas d'histoire continue, juste des bribes sans grand rapport à quelque moment que ce soit. Sans grand rapport si ce n'est cette perpétuelle peinture d'une société putride, rongée par la drogue, dépravée sous toutes ses coutures : sexualité malsaine (pédophilie, nécrophilie vécues comme des scènes banales notamment), des transformations physiques vraiment écœurantes... On ne peut qu'imaginer entre ces lignes un homme désabusé, vivant quotidiennement dans ce monde qu'il s'est créé sous l'effet de la drogue.

Je l'ai lu avec une grande difficulté, 10 pages par 10 pages, un dégout et un déboussolement constant devait pouvoir se lire sur mon visage, mais je suis néanmoins heureuse de l'avoir lu car ce fut une expérience unique et déconcertante, qui me suivra encore quelques temps.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Djulaie 2015-07-28T19:07:29+02:00
Or

Après 250 pages, 8 mois, 9 jours, 29 livres intercalés et beaucoup de motivation j'ai ENFIN fini ce foutu bouquin.

Je ne sais pas comment le classer. J'ai envie de le mettre en diamant pour la virtuosité de l'exercice : C'est un livre brut qui vient du fond de l'âme, sans chercher à plaire, et qui nous plonge dans le même état que l'auteur au moment de son écriture. Et le style est d'une beauté sensationnelle.

Mais aussi dans une liste pire que la terrible "je n'ai pas aimé", car j'en hais viscéralement le contenu. Je n'ai jamais auparavant eu des hauts le cœur à la lecture d'un livre, un profond malaise venant d'on ne sait pas trop où, un peu comme le mal des transports. Mais ça reste une expérience unique qui rajoute encore du poids à ce livre, dont je me souviendrai certainement toute ma vie, et que je risque de relire un jour, juste histoire de voir si j'ai muri (Masochisme, quand tu nous tiens).

Déjà, le contexte de lecture était en soit vraiment étrange. J'ai en effet eu le privilège d'avoir eu entre mes mains un exemplaire de la première édition, imprimée à 4000 exemplaires numérotés, qu'un ami m'a prêté. C'est le genre de vieux bouquin où chaque fois que tu tournes une page, t'as l'impression d'en louper 3 tellement elles sont épaisses, c'est le genre de bouquin auquel tu fais super attention et que tu ne lis que de chez toi dans un endroit où tu es sur de ne pas l'abimer, uniformément blanc, si ce n'est jauni par le temps, mais choyé avec amour depuis plus de 50 ans. Expérience en soi assez troublante.

Et là vient s'ajouter une suite de nouvelles sans aucun lien à l'intérieur de chacune d'elles, pas d'histoire continue, juste des bribes sans grand rapport à quelque moment que ce soit. Sans grand rapport si ce n'est cette perpétuelle peinture d'une société putride, rongée par la drogue, dépravée sous toutes ses coutures : sexualité malsaine (pédophilie, nécrophilie vécues comme des scènes banales notamment), des transformations physiques vraiment écœurantes... On ne peut qu'imaginer entre ces lignes un homme désabusé, vivant quotidiennement dans ce monde qu'il s'est créé sous l'effet de la drogue.

Je l'ai lu avec une grande difficulté, 10 pages par 10 pages, un dégout et un déboussolement constant devait pouvoir se lire sur mon visage, mais je suis néanmoins heureuse de l'avoir lu car ce fut une expérience unique et déconcertante, qui me suivra encore quelques temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Etcetera 2013-12-10T22:55:13+01:00
Pas apprécié

Un livre assez déconcertant écrit sous acide. Les notes ont été réunis par d'autres auteurs (Ginsberg, Kerouac...)

Mais j'ai du mal à me faire un avis sur ce livre. Tantôt des passages avec une écriture plaisante et d'autre où l'auteur nous emmène dans son délire. Je ne peux pas dire si j'ai aimé ou détesté. Ce roman (si on peut l'appeler comme ça) est inclassable.

Ce livre m'a fait découvrir une nouvelle sensation jamais ressentie pendant mes lectures.

A relire dans quelques années.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rogermue 2013-01-06T16:23:38+01:00
Or

Un livre troublant et extraordinaire, un livre qui est en dehors de la normalité.

Les thèmes: drogues et sexe. Il n'y pas une histoire continue, mais des épisodes, chaqu'une avec des personnages caractéristiques. Burroughs a coupé ces épisodes en petites sections et les a monté dans un ordre quelconque, effectuant une série de petites scènes cauchemardesques comme un drogué peut les avoir.

Quand j'ai lu ce livre pour la premiére fois je n'ai pas pigé à cause de la nouvelle technique de narration et je n'ai pas su quelle était l'intention de l'auteur. Quand même j'étais fasciné.

Plus tard j'ai découvert qu'il y une annexe où Burroughs parle sérieusement et en connaissances de cause sur les drogues diverses, leurs effects et les dangers, et sur ses essais divers de se débarrasser de ses problèmes de drogues.

Bien sûr, il y a quelques scènes sexuelles qui sont uniques.

Titre original: Naked Lunch, 1959 à Paris.

PS Je trouve les images de la couverture niaises. Ça ne montre absolument rien du caractére du livre. Sur la couverture il devrait avoir un montage de scènes cauchemardesques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fairynanouche 2012-03-15T10:31:31+01:00
Bronze

Un livre immense!!! Vision morose d'une vie maudite, le ton est cynico-poétique.. un tel livre est indescriptible, à conseiller vivement à tous et toutes!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unpeudetout 2012-03-11T16:02:39+01:00
Or

Roman en grande partie autobiographique. L'auteur couche ses pensées délirantes (sous effet d'hallucinogenes ou autres) ... Il décrit à la fois un mal-être profond et un espoir qui ne peut qu'être vain. A lire absolument

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyce 2011-01-23T17:05:33+01:00
Diamant

Un tel trip ce bouquin, que je sais franchement pas quoi dire, je me contenterais de citer une réaction de J.G. Ballard en 4ème de couv':

"A rollercoaster ride through hell...Naked Lunch is a banquet you will never forget."

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2015-10-29 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 75
Commentaires 6
Extraits 13
Evaluations 17
Note globale 7.71 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode