Livres
486 868
Membres
477 339

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Fou et l'Assassin, Tome 6 : Le Destin de l'assassin



Description ajoutée par AnaisCd99 2019-11-20T09:23:19+01:00

Résumé

Lorsque les Quatre et leurs Serviteurs s’attaquent à Flétribois et enlèvent la fille de Fitz, ils mettent en branle des forces impossibles à arrêter.

L’ancien assassin royal, croyant Abeille disparue à jamais, se lance à l’assaut de leur citadelle, accompagné du Fou. De Kelsingra au fleuve du désert des Pluies en passant par les îles Pirates, le Prophète blanc et son Catalyseur sont prêts à tous les sacrifices pour mener à bien leur vengeance.

Abeille, quant à elle, est en vie et refuse le sort que ses ravisseurs lui réservent. Si elle a espéré leur échapper et retrouver les siens, elle décide finalement de les anéantir, quitte à les accompagner dans leur ruine.

Les Blancs ont accès à des rêves prémonitoires, certes, mais rien ne les avait préparés aux Loinvoyant. Car l’instinct de survie sans faille de cette famille n’a d’égal que sa capacité de destruction dans le détail.

Afficher en entier

Classement en biblio - 249 lecteurs

Extrait

"Des années après sa mort, j'aurais juré le sentir encore en moi. Oeil-de-Nuit... Sa façon ironique de me traiter d'idiot, son éternel appétit pour les plaisirs immédiats du monde, sa solide certitude que si nous vivions pleinement dans le présent, tous les lendemain se débrouilleraient pour exister."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

C'est une vraie déchirure de quitter pour de bon Fitz. Le personnage m'accompagne depuis tellement d'années que j'ai eu du mal à croire que c'était réellement terminé.

Dans ce tome on retrouve Fitz, le Fou et leurs compagnons en pleine mission pour récupérer Abeille. Cette dernière s'est enfin révélée. Son personnage prend de l'ampleur, du caractère et elle est au centre d'actions majeures et épiques. J'ai eu l'impression que Fitz faisait la paix avec lui-même sur de nombreux sujets, mais certains me laissent un goût d'inachevé.

Pas mal d'évolutions dans l'univers de la saga, qui ne concernent pas que les Six (Sept) Duchés. C'est là qu'on comprend à quel point le Prophète Blancs et son Catalyseur, par de petites actions, ont complètement chamboulé leur monde.

Je ne veux pas spoiler la fin, qui m'a bouleversée. Elle n'est pas celle que j'attendais, mais elle est juste, logique et à y réfléchir, je n'arrive pas à en imaginer une autre.

J'espère que Robin Hobb nous réserve d'autres surprises dans cet univers.

Afficher en entier
Diamant

C'est fini. Tout est fini. J'ai mal d'écrire ces mots. Et je sais que peu importe ceux que j'utiliserai, ils ne suffiront pas. Il est impossible de décrire ce que je ressens en cet instant. Mes yeux ont lu le dernier mot, la dernière ligne de ce qui est et restera à jamais pour moi l'œuvre qui aura su me faire rêver là où tant d'autres ont échoué.

Il y a deux ans à peu près, je commençai la saga de l'Assassin Royal, sans me douter de ce que j'accomplissais. J'ai ri, pleuré, tremblé, aimé, crié, ragé avec Fitz, le Fou, Œil-de-Nuit, Burrich, Molly, Vérité, Kettricken et tant d'autres encore. J'ai traversé des moments de joie, de doute, de peine, de colère... J'ai vogué sur les mers, chevauché des heures, connu l'ivresse de la chasse, la fureur rouge de la bataille, et vécu tellement d'autres aventures ! Et maintenant que tout ça est achevé, je ressens comme un vide au fond de moi. J'ai vu Fitz grandir, s'épanouir, vieillir, et devoir le quitter maintenant me paraît inconcevable.

Mais je m'épanche ici comme si je déversais mes sentiments dans la pierre. Je devrais parler du livre. Et que dire de ce roman, sinon qu'il est, à l'image de tous les autres : palpitant, touchant, parfois drôle et parfois dur ; souvent même les deux à la fois. Et la fin ? Eh bien, si certains ne l'ont pas appréciée, ce n'est pas mon cas. Les choses se sont terminées comme elles devaient l'être. Tout autre fin aurait été une insulte à l'œuvre entière de Robin Hobb. Cette dernière le sait mieux que personne, et elle a donné à nos héros la fin qu'ils méritaient.

Pour la dernière fois, je dis bravo à l'auteure d'avoir su créer des personnages si réels et si attachants.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Après quelques années à voir grandir Fitz et partager ses avancées voilà c'est terminé !

On a eu droit à de beau adieux et la fin est parfaite et super émouvante à mes yeux.

A côté de ça ce tome en lui-même est excellent, un des meilleurs à mes yeux.On retrouve quasiment tout le monde pour les voir une dernière fois et je suis heureuse du sort de presque chacun. Spoiler(cliquez pour révéler)Je crois que je supportais juste aussi mal qu'Abeille sa vie à la cour.

Alors merci Robin Hobb pour cette aventure !

Afficher en entier
Diamant

Que dire ?

J'ai découvert l'Assassin Royal en mai et nous voici presque à la fin de l'année, depuis maintenant presque 6 mois, j'ai enchaîné les 13 tomes de l'Assassin Royal, les 9 des Aventuriers de la mer et les 6 du Fou et l'Assassin et voici que je dois maintenant quitter Fitz, ce petit garçon que nous avons tous vu grandir, s'épanouir, aimer, souffrir, se battre, etc.

La fin est bouleversante, je refusais d'y croire, elle est logique mais je souhaitais tellement qu'elle soit différente. Finalement, elle éclipse tout le reste du livre tant elle se révèle incroyablement touchante et triste.

Afficher en entier
Diamant

Une fin magistrale ! J'aime beaucoup le destin de Fitz à la fin, ça collait totalement à ce que j'imaginais pour lui, et j'aime beaucoup le fait que le Fou parte avec lui, qu'ils se laissent enfin aller ! Mais le reste du roman est une telle explosion, c'est magnifique ! Abeille qui n'attend pas qu'on la sauve et qui cherche à se sauver toute seule même si elle se croit abandonnée de tout le monde, et les dragons qui attaquent tout le monde (même les vivenefs ! )

Bref, une fin peut être un peu facile, car à part quelques morts tout se fini pour le mieux, mais après toutes les épreuves que Fitz a traversé c'est peut être mieux.

Afficher en entier
Diamant

Que dire ? Ah, Robin Hobb que m'as-tu fait ? Cette fin bien que juste reste douloureuse pour les admirateurs de ton œuvre. Fitz, ce tout petit garçon qu'on a suivi au gré des années, dans ses aventures, ses souffrances et ses amours. Il était si petit... Et Œil de Nuit, un compagnon tel que lui... C'est une belle œuvre, complexe qui pour moi reste avec La Roue du Temps de Robert Jordan, les deux meilleurs œuvres en Fantasy car ce ne sont pas seulement des petites histoires, de petites trilogies. Ces deux œuvres sont rempli d'un univers unique, aucun autre Fantasy ne pourrait se targuer d'avoir créer cela.

C'est beau à lire, l'imaginaire dans ce livre, cette histoire complexe et originale... Humaine. Fitz va me manquer, il est si humain. Je pourrais passer des heures à parler de ce livre, expliquer ce qui en fait une œuvre unique mais je doute que les mots y rendent justice.

J'ai aimée découvrir cette série. C'était un beau voyage.

À Fitz, cet homme courageux dans la vie, à Bien-aimée un être complexe et aimant, à Œil de Nuit et son amour de la vie. Ils me manquent déjà.... eux qui ne formaient qu'un.

Merci

Afficher en entier
Diamant

Un gros sentiment de deuil et de nostalgie. Indescriptible, je pense que tous ceux qui auront suivi toutes les aventures de fitz, œil de nuit et le fou sauront ce que je veux dire. Ma peine est réelle. C’est dingue mais Ouah qu’elle déchirure...

Afficher en entier
Diamant

C'est fini. Tout est fini. J'ai mal d'écrire ces mots. Et je sais que peu importe ceux que j'utiliserai, ils ne suffiront pas. Il est impossible de décrire ce que je ressens en cet instant. Mes yeux ont lu le dernier mot, la dernière ligne de ce qui est et restera à jamais pour moi l'œuvre qui aura su me faire rêver là où tant d'autres ont échoué.

Il y a deux ans à peu près, je commençai la saga de l'Assassin Royal, sans me douter de ce que j'accomplissais. J'ai ri, pleuré, tremblé, aimé, crié, ragé avec Fitz, le Fou, Œil-de-Nuit, Burrich, Molly, Vérité, Kettricken et tant d'autres encore. J'ai traversé des moments de joie, de doute, de peine, de colère... J'ai vogué sur les mers, chevauché des heures, connu l'ivresse de la chasse, la fureur rouge de la bataille, et vécu tellement d'autres aventures ! Et maintenant que tout ça est achevé, je ressens comme un vide au fond de moi. J'ai vu Fitz grandir, s'épanouir, vieillir, et devoir le quitter maintenant me paraît inconcevable.

Mais je m'épanche ici comme si je déversais mes sentiments dans la pierre. Je devrais parler du livre. Et que dire de ce roman, sinon qu'il est, à l'image de tous les autres : palpitant, touchant, parfois drôle et parfois dur ; souvent même les deux à la fois. Et la fin ? Eh bien, si certains ne l'ont pas appréciée, ce n'est pas mon cas. Les choses se sont terminées comme elles devaient l'être. Tout autre fin aurait été une insulte à l'œuvre entière de Robin Hobb. Cette dernière le sait mieux que personne, et elle a donné à nos héros la fin qu'ils méritaient.

Pour la dernière fois, je dis bravo à l'auteure d'avoir su créer des personnages si réels et si attachants.

Afficher en entier
Or

Voilà, la boucle est bouclée. C'est avec regret que je referme ce dernier tome des aventures de Fitz et du Fou. Je me rappelle, comme si c'était hier, du jour où j'ai plongé pour la première fois dans cet univers. C'était il y a une douzaine d'années. Depuis, les personnages sont devenus mes amis et il est difficile pour moi de les quitter, même si toute bonne chose a une fin.

Dans cet ultime tome, les voix d'Abeille et de Fitz se succèdent pour tenir le lecteur en haleine. Nous découvrons en profondeur Clerres, ce lieu qui nous paraissait jadis si lointain, et perçons les mystères des Blancs et de leurs Serviteurs. Le temps de la vengeance est venu, on se délecte de la destruction à venir, cet énorme feu d'artifice qu'on attendait depuis un moment ! Mais, avec Robin Hobb, rien n'est jamais simple et la jubilation laisse bientôt place à une certaine amertume...

Je n'ai pu empêcher quelques larmes de couler à plusieurs reprises. Je n'ai pas pu lâcher le bouquin durant les 150 dernières pages, il était tard mais le sommeil m'avait quittée. Quelle fin ! Spoiler(cliquez pour révéler)J'aurais plutôt imaginé Fitz mourir au combat, comme un loup fier et sans crainte. A la place, il a vécu "la mort des traîtres", traitement que ce personnage ne méritait vraiment pas. Cela me déplaît et, en même temps, finir dans son "dragon" de pierre me semble légitime. S'il était mort au combat, jamais il n'aurait pu atteindre la carrière et sculpter son Loup en y déversant ses souvenirs. Cependant, je ne pense pas que ce dernier tome soit mon préféré... J'adore toujours autant l'ensemble des personnages mais j'ai eu l'impression que leurs relations étaient moins soignées et que beaucoup de non-dits subsistaient. Spoiler(cliquez pour révéler)J'aurais aimé que le Fou se livre enfin à Fitz ou à Abeille, mais il a préféré garder sa part de mystère. Il emporte tous ses secrets avec lui, dans la pierre noire des Anciens. Aussi, certaines scènes m'ont fait hausser les sourcils : Spoiler(cliquez pour révéler)Fitz fait relativement peu usage de son Art alors que cela me paraissait indispensable pour se sortir de certaines situations (précédemment, il a soigné à tire-larigot un tas d'habitants du Désert des Pluie mais, quand sa jambe ne veut plus le porter, il est incapable d'opérer une telle guérison sur lui-même ; Abeille non plus alors que son Art sauvage est particulièrement puissant), la scène de l'explosion me semble également improbable (un assassin professionnel qui oublie totalement qu'il faut se presser dans les escaliers parce qu'il a oublié les pots explosifs dans une pièce ravagée par un incendie...), idem pour les sorties d'Abeille en-dehors de sa cellule (comme si tous les autres prisonniers de l'étage dormaient en même temps...). Malgré les petits défauts, j'ai savouré "Le destin de l'assassin" et j'ai beaucoup de peine à réaliser que c'est la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)Ceci dit, j'ai l'impression que l'auteure laisse une porte entrouverte... Il est toujours possible d'écrire les aventures d'Abeille, la digne fille de FitzChevalerie... et de Bien-Aimé.

Merci à Robin Hobb pour cette belle aventure qui m'a fait frissonner, rire et pleurer pendant de nombreuses années, aux côtés de personnages inoubliables.

Afficher en entier
Lu aussi

Une magnifique fin pour une magnifique série ! Quelques longueurs en milieu de roman, mais on pardonne tout !

Afficher en entier
Diamant

Et voilà, les aventures de Fitz sont terminées. C'est avec les larmes aux yeux que j'ai refermé ce dernier livre de ses aventures. Si quelques points m'ont déçu dans ce tome, certaines longueurs, j'ai trouvé dans l'ensemble que c'était le dénouement qui s'imposait le plus naturellement pour lui, le Fou et Oeil-de-Nuit.

Ce tome nous apporte également une suite pour les personnages des Aventuriers de la Mer, avec un destin indécis pour les Marchands et leurs Vivenefs.

Une conclusion tout à fait satisfaisante en tout cas pour tout l'univers mis en place par Robin Hobb

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Fou et l'Assassin, Tome 6 : Le Destin de l'assassin

  • France : 2018-03-21 (Français)
  • France : 2019-05-01 - Poche (Français)

Activité récente

Mell-1 l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-20T13:54:07+01:00
tagus l'ajoute dans sa biblio or
2019-12-01T08:10:37+01:00
Alwar56 l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-17T13:43:30+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 249
Commentaires 32
Extraits 5
Evaluations 82
Note globale 9.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode