Livres
534 686
Membres
560 303

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Gang des Prodiges, Tome 3 : Supernova



Description ajoutée par PatateB4 2020-10-24T22:00:03+02:00

Résumé

La conclusion épique de la passionnante trilogie du Gang des prodiges de Marissa Meyer. Qu'adviendra-t-il de Nova et Adrian ?

Alors que dans les rues de Gatlon la bataille continue de faire rage entre les Renégats et les Prodiges, une terrible menace étend son ombre sur la ville. Avec leur pire ennemi dans les parages, Nova et Adrian doivent affronter mensonges et trahisons pour protéger ceux qu’ils aiment. La tâche est encore plus rude pour Nova, qui doit à tout prix garder sa véritable identité secrète. S’ils ne parviennent pas à réconcilier les deux camps de super-héros, ils perdront tout, y compris leur relation naissante...

Afficher en entier

Classement en biblio - 87 lecteurs

extrait

Everyone has a nightmare.

Nova was pretty sure that her worst nightmare was walking back into Renegade Headquarters, wearing her Renegade-issued patrol uniform, less than twenty-four hours after her alter ego had infiltrated the building, stolen the most dangerous weapon of all time, stripped three Renegades of their powers using her stolen batch of the substance known as Agent N, started a fight that destroyed most of the building’s lobby, and witnessed Max Everhart nearly bleed to death amid the shattered glass of his demolished quarantine.

It wasn’t only surreal that she was returning to the wreckage in the first place, it was that she was doing so willingly. Nova had believed she would never come back here again. After months of working as a spy in the Renegades’ midst, she had successfully stolen Ace Anarchy’s helmet. She had what she needed to give Ace his power back, and together they would watch this organization crumble.

But things never went according to plan, and she hadn’t known that at the same time she was fighting for her life in this very lobby, a masked vigilante known as the Sentinel had discovered and arrested Ace Anarchy—the leader of the Anarchists and the uncle who had raised her.

Sweet rot, she hated the Sentinel. He was always around at the most inconvenient times, striking his ridiculous comic-book poses and spouting absurd catchphrases like “I’m not your enemy” and “You can trust me.”

Except, no one fully trusted the Sentinel, as far as she could tell. Vigilantism didn’t fit with the Renegade code, and despite his attempts to seize criminals and aid the Renegades’ efforts, his stunts had often made the organization seem incompetent and ineffective. About the only thing Nova liked about the vigilante was his uncanny ability to get on the Council’s nerves. Meanwhile, his determination to hunt down Nightmare and his capture of Ace Anarchy hadn’t made him any friends among the villain set, either. The only people who appreciated the Sentinel’s efforts were Adrian, who seemed to have a rebellious appreciation for the guy, and the public, who saw him as a true hero, one who believed in justice and answered to nobody but himself. That reputation was solidified with his capture of Ace Anarchy.

Though she knew nothing was ever easy, Ace’s arrest had almost been enough to make Nova throw her hands in the air and succumb to the inevitable. Anarchists and prodigies like them would go on being hated, villainized, and oppressed for all eternity. She was almost ready to give up.

Almost.

That had been hours ago, and now Nova was back, because . . . where else could she go? As far as anyone here knew, she was still Nova McLain, alias Insomnia, a Renegade through and through. Her secrets remained the best leverage she had, and now that her enemies had Ace Anarchy, she knew she would need every bit of it.

Nova hadn’t realized the full extent of the destruction wrought upon Renegade Headquarters until she found herself moving shakily through the rubble. She was surrounded by Renegades, but no one was paying her any attention. Even the Council members were combing through the remains of the glass quarantine that had fallen from the second story and shattered the tiled marble of the main lobby. From where she stood, she could see Captain Chromium holding the glass clock tower that had once topped the courthouse that had been a part of Max’s miniature Gatlon City.

Now it was destroyed. All of it was destroyed.

The signs of battle were everywhere. Steel beams bent at odd angles. Wires dangling from the ceiling where chandeliers had been pulled from their sockets. The information desk mangled on one side. Plaster and tables and chairs and tile and glass—so much glass from where the quarantine had fallen. The glittering shards were almost mesmerizing, the way they caught the light streaming in through the front doors.

And there was blood.

Most of it was dried in a puddle where Max had fallen. Where Frostbite had driven a spear right through him.

Nova tore her eyes from the spot and saw Adrian picking his way toward her. His shoulders were hunched and there was none of the usual grace to his demeanor. He had a shadow over his features, one that served as a reminder that Max, who was as close to a brother as Adrian would ever have, was in the hospital. The doctors had put him in a coma to stabilize his vital signs, but they weren’t filling anyone’s head with false optimism. He was hanging by a thread. There was only one saving grace—that Max had, in the last moments of the battle, managed to absorb all of Frostbite’s ability. He had taken in her control of ice and used it to stanch his own bleeding, to freeze over his own wound.

It might have saved his life.

Then it again, it might not.

Nova swallowed the lump in her throat as Adrian drew closer. His dark expression was about more than Max. He was full of a new burning hatred, like nothing Nova had ever witnessed before . . . at least not on calm, cheerful Adrian.

A burning hatred for Nightmare, who he was convinced had been the one that attacked Max. No one had seen it happen other than Frostbite and her comrades, and they weren’t about to correct anyone’s mistaken beliefs. Nightmare was too easy a target to put the blame on.

And Nova, whose secret identity remained, miraculously, unknown, couldn’t exactly clear her alter ego’s name, no matter how her lips twitched to defend herself whenever she saw Adrian’s eyes smolder with hatred.

“When you said Nightmare had infiltrated Headquarters,” Nova said, once Adrian was close enough, “this isn’t what I pictured.”

Lying through her teeth, as usual. She was always lying these days. She hardly even realized she was doing it anymore.

“Yeah, it’s pretty bad.” Adrian’s focus was distant as he scanned the destruction. “They found the chromium pike over there. We think Nightmare got it from the vault and used it to steal the helmet. And . . .” His voice caught and he coughed to clear it, not looking at her. “We’re pretty sure it was the weapon she used on Max, too. There was blood on it. They’re going to run tests.”

Her teeth ground.

Adrian sighed and looked down. For the first time, Nova noticed something in his hands. A sphere with a small crown on one side and an open seam around its circumference. Nova recognized it immediately—one of Fatalia’s mist-missiles, or so it had been, before she had stolen it from the artifacts department. She and Leroy had reconfigured the devices to release a gaseous form of Agent N, the noxious substance that had been developed using Max Everhart’s blood. Though harmless to civilians, it was poison to prodigies. As soon as they inhaled, imbibed, and were injected with the substance, they would permanently lose their powers.

As Nightmare, Nova had detonated two of the devices in this lobby. Those, along with a stolen dart loaded with Agent N, had resulted in both Gargoyle and Aftershock being stripped of their abilities. She had orchestrated the neutralization of Frostbite, too, though she didn’t needed Agent N that time. She’d simply dragged the girl closer to Max and let the Bandit do what he needed to do.

Now she found herself staring at the shell of the device and was already forming a series of lies she could tell when someone bothered to check them for fingerprints. She had touched the mist-missiles one day while working in the vault . . . that must have been before Nightmare stole them . . .

But the lies were flimsy.

The higher her lies piled up, the more precarious they became. Sometimes she felt that if she dared to exhale fully, the whole thing would topple.

“It looks like one of Fatalia’s mist-missiles,” she said, keeping her tone even.

“That’s what Callum said, too,” said Adrian.

“Callum? Is he here?” Nova’s thoughts turned back to the night before, when she had left Callum unconscious in the vault.

Adrian nodded. “He went back upstairs to check if the mist-missiles are missing.”

“Maybe Nightmare took them when she took the pike.”

Adrian’s brow furrowed over his dark-framed glasses. “I don’t think so. Mack Baxter said Nightmare had some sort of bomb filled with Agent N. That’s how she was able to neutralize Trevor. I think this is one of those bombs.”

Nova silently cursed Aftershock and Gargoyle, even if she couldn’t blame them for telling the truth. “Well, maybe she was inspired by the mist-missile design. She is supposed to be some genius inventor, right? She must have created these herself.”

Adrian hesitated, and she could see him battling with his own thoughts. Finally, he frowned and conceded, “Maybe. We’ll see what Callum finds.”

Unconvinced.

Nova wouldn’t have been convinced, either. No matter how hard she tried to deflect scrutiny away from herself, her arguments just weren’t all that convincing these days.

“The thing is,” said Adrian, tossing the empty device in to the air and catching it again in his palm, “if Nightmare was setting off Agent N bombs . . . it would have affected her, too. Why wasn’t she afraid of losing her powers?”

“She wears a mask, doesn’t she?”

“Yeah, but I’m pretty sure it isn’t a gas mask.”

She shrugged. “We don’t know that.”

“Okay, but she was also right next to Max when”—Adrian cut short, his gaze darting toward the spot of blood on the floor—“when he was draining Genissa of her powers. He should have been draining Nightmare, too, but she ran out of here like nothing was wrong. No one is immune to Max.”

“Your dad is.”

He scowled. “No one other than Captain Chromium.”

“I’m just saying, there might be ways around Max’s ability, and Agent N. Maybe Nightmare found something . . . like you stumbling onto that Vitality Charm.” The Vitality Charm was an artifact Adrian had discovered that could protect a person against disease, poison, and just about anything that would weaken them, including substances like Agent N. The artifact that was, even at that moment, tucked between the worn mattress and the wooden floorboards at Nova’s house on Wallowridge. “There could be dozens of artifacts that would protect someone’s ability and we just don’t know about them.”

“And you think that Nightmare and I happened to each find one around the same time?”

“Sure. Maybe.”

“Or . . .” Adrian’s voice dropped to a whisper, though all of the nearby Renegades were too busy sweeping up glass and pulling debris from the wreckage to care about their conversation. “Maybe Nightmare has the Vitality Charm.”

Nova had expected this rebuttal. It made so much more sense than her argument, after all. But she kept her expression neutral. “Don’t you have it?”

Adrian released another heavy sigh. “No. Pops had it last. I gave it to him so he could visit Max. You know, outside the quarantine for once. But now it’s missing.”

“So . . . you think she stole that from the vault, too?”

“It wasn’t in the vault. Simon swears he brought it back to the house. That’s the last we’ve seen of it.”

She cocked her head to one side. “So you think Nightmare broke into your house?”

“Yes. No. I don’t know. In theory, she could have done it while we were all at the gala, but there’s nothing on any of our security cameras. And that doesn’t explain how she would have known about the charm in the first place. I haven’t told anyone other than you and Max, and I know my dads didn’t, either.” He rubbed the back of his neck, and she could tell he felt a little guilty to even ask—“You didn’t mention it to anyone, did you?”

“Of course not,” she said. “But Tina and Callum knew about the charm, too, and Callum can’t keep his mouth shut around anyone. Maybe they let something slip, not realizing how valuable it is.”

Adrian rubbed a hand over his cropped hair. “Yeah. Maybe. I was actually hoping the team could get together later to discuss what we know about Nightmare. Maybe there’s something we’ve overlooked. It’s just . . . there seem to be some pretty strange coincidences.”

“She’s an Anarchist,” Nova said, daring to settle a hand on Adrian’s forearm. She felt his muscles tighten briefly beneath the fabric of his uniform. “She’s devious and cunning and probably has a lot of connections in the world of . . . villains that we know nothing about. I mean, look around. If she could do all this, if she could even steal Ace Anarchy’s helmet, then who knows what else she’s capable of? Finding that charm or figuring out some other way around Agent N—none of it seems like a stretch.”

Adrian stared at her hand for a moment, before a wisp of a smile crossed his lips and he settled his own fingers on top of hers. His other hand, still clutching the mist-missile, dropped to his side. “I’m glad you’re here,” he said softly. But just as Nova’s heart began to flutter, he added, “I’m glad you’re on my side.”

She allowed a wisp of a smile in return. “What other side would I be on?”

“Adrian! Nova!”

They turned to see Ruby and Oscar slipping through the crowd. Ruby latched on to Adrian’s other elbow, her expression full of sympathy. “How’s Max?”

His jaw flexed. “Still in critical.”

She shook her head. “I am so, so sorry. She’s a monster, Adrian. How anyone could do that to Max—!”

Nova winced.

“I hate to say it, but I’m not surprised,” said Adrian, as if this had been an inevitable attack. “Of course Nightmare would try to kill Max. Any of the Anarchists would. It’s because of him they were defeated in the first place. They’ve probably been plotting his murder for the last ten years.”

Heat rose in Nova’s cheeks. The more she heard about Nightmare’s attempt to kill Max, the more she wanted to scream the truth. It was Genissa who stabbed the kid, not Nightmare. She would never hurt him. Hell, she’d tried to save him!

But she bit her tongue. There was no point in trying to argue Nightmare’s innocence. They wouldn’t believe her, and it would only raise suspicion.

“We’ll find her,” said Ruby. “We’ll put an end to this. And Max—he’s going to be fine. He’s a strong kid.”

“I know,” said Adrian. He sounded grateful and like he wanted to believe her. Like he’d been telling himself this same thing all night. But there was still an echo of doubt beneath his words.

Nova exhaled slowly. Adrian had come to her house last night, after the dust had settled, to tell her about Max being in the hospital and about Nightmare stealing the helmet. He had seemed so defeated, and yet, at the same time, bolstered by a new eclipsing need for revenge. She shuddered to remember his words, spoken even as she held him against her, trying her best to comfort him.

I’m going to find Nightmare, and I’m going to kill her.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un début un peu chaotique mais une bataille finale fantastique qui clôt en beauté cette série de super-héros ! Spoiler(cliquez pour révéler)Je n'ai pas accroché sur l'arrestation et la libérationde Nova. J'ai trouvé cette partie du roman redondante. En revanche, les révélations tant attendues sont bien traitées, je n'ai pas été déçue. Les héros connaissent chacun un dénouement qui a sens. Et les scènes macabres et violentes ont vraiment fait que cette lecture est devenue addictive pour moi. Pas que je sois particulièrement fan de ça, mais dans cet univers de vilain et de héros, il faut à mon sens des batailles comme dans ce tome. En bref de l'action bien menée malgré un début trop brouillon.

Afficher en entier
Diamant

Un troisième tome qui conclut avec beauté la trilogie de Marissa Meyer.

Supernova est très différent des deux premiers tomes qui étaient assez similaires dans leur schéma narratif. L’histoire semble ici exploser, se dévoiler dans toute sa complexité et dans toute sa splendeur. Les rapports se densifient, les messages se révèlent, l’histoire connaît un boom intersidéral. Nous avons enfin les réponses aux questions qui nous trottent dans la tête depuis le premier tome. Supernova nous happe tout autant que les premiers tomes et entretient tout du long une tension qui nous empêche de le lâcher.

J’avais vraiment hâte de connaître enfin la fin de l’histoire mais cela me faisait aussi très peur… Je ne savais pas si j’allais aimer ce que j’allais lire. Je ne savais pas si cette trilogie allait bien se terminer ou me briser le cœur. Bien entendu, je ne révèlerais pas ce qu’il en a été car je préfère vous laisser le découvrir en lisant la trilogie…

Je vous conseille vivement cette saga car en plus d’être captivante, de proposer une histoire pleine de rebondissements et très originale, elle est également très bien pensée. Elle propose de belles réflexions sur la politique, la société, le rôle du super-héros et surtout de ce qui fait un super-héros. Il y a également de belles réflexions sur que le bien et le mal, sur les dangers auxquelles ces deux extrêmes peuvent donner naissance.

Cette saga n’est pas non plus parfaite mais elle est pleine de belles qualités et vaut vraiment le détour. J’en retiens avant tout le meilleur et je préfère ne pas m’arrêter sur ses faiblesses car ils ne m’ont pas empêché de passer un excellent moment de lecture.

Afficher en entier
Diamant

Un final à la hauteur des mes espérances ! J'ai vu certaines choses arriver mais d'autres m'ont prise par surprise et j'ai adoré cela.

C'est une série qui se termine avec quelques questions subsistantes.

Afficher en entier
Diamant

Je n'arrive pas à croire que cette trilogie est terminée ! Vraiment j'ai adoré ce dernier tome, jusqu'à la fin je ne savais pas comment ça allait se terminer. Beaucoup de suspense et d'action ! Jusqu'à présent tous les livres de Marissa Meyer que j'ai lu sont des coup de cœur, sa plume est vraiment très addictive ses personnages très bien travaillés... Et même si elle m'a fait m'arracher les cheveux à de nombreuses reprises dans ce dernier tome, au final cette trilogie se clôture parfaitement pour moi !

Afficher en entier
Or

Et une série géniale de terminée, une! J'en suis sortie il y a quelques jours et pourtant, j'ai l'impression d'y avoir encore un pied. Il faut dire aussi que j'y ai passé un sacré moment, ne serait-ce que ce mois-ci...

Mais attention, ce n'est pas parce que ma lecture a été longue et que l'addictivité n'a peut-être pas tout le temps transparue, que je n'ai pas encore été totalement happée par l'univers autour de Gatlon City: j'ai été plus qu'heureuse de retrouver notre équipe (qui malheureusement, s'éloigne ici) et tous ces pouvoirs divers et variés qui font rêver le lectorat à travers les lignes (le super-pouvoir de Marissa Meyer!).

Alors oui, ce n'est pas une histoire qu'on lit dans un bruissement de pages... déjà parce que c'est un joli petit pavé (lu en langue originale)... mais surtout parce que ce qui est écrit ici est du lourd, le genre de récit qu'il faut prendre le temps de digérer! C'est une lecture intense par sa réflexion.

Et celle-ci est portée comme précédemment par ses deux protagonistes, Nova et Adrian. C'est l'heure pour eux de mettre cartes sur table quelles qu'en soient les pires conséquences! Mais nous, pauvres mortels déchirés (pompom-girls de leur romance au passage) dans l'histoire? Et bien, déjà, dans Archenemies, on ne pouvait choisir un camp entre nos deux héros (qui l'étaient bel et bien, en dehors des carcans de leur société): c'est encore renforcé ici où les forces se déchaînent! Pour autant, comme je le disais, ils sont à eux deux l'expérience qui démontre le bien-fondé de tout le raisonnement mis en place dans les trois tomes: super-pouvoirs ou pas, on ne vit pas dans un monde manichéen où il y aurait héros VS vilains!

Clairement, ici, on n'a rien de tout noir, tout blanc... Et nous ne sommes pas plus dans un monde de bisounours! Ce tome se révèle même le plus sombre de la série, laissant peu de place d'abord à l'espoir... Mais c'est aussi ce sérieux et cette profondeur dans l'âme de l'humanité (super-héroïque) qui rendent cette conclusion grandiose!

Mais cette histoire n'est pas basée que sur de bons sentiments. Vous le savez, les écrits de Marissa Meyer n'ont jamais été dénués d'action, c'est le moins qu'on puisse dire... Et pour ce dernier tome de la saga Renagades, on peut dire que le titre d'"Epic conclusion" est amplement mérité! Supernova nous en met plein la vue, brillant autant par la résolution de l'intrigue, forte de tant de mystères, que par les batailles cinégéniques et impressionnantes qui donnent une grande leçon sur le bien et le mal. Et nous finissons sur un épilogue qui, mais alors, pour ma part, m'a laissée en mode "Whaaat?!"... Ebahie! Soufflée! Conquise!

Car oui, pour en revenir aux mystères, l'auteure a tenu son intrique d'une main de maître, ayant toujours une avance sur nous dans le placement de ses pièces pour la bataille finale. On est content lorsque les mystères sont résolus, on est bluffé lorsqu'on était à des milliards de kilomètres de la clé de l'énigme. C'est ce qui m'est arrivé presque tout du long - je ne vous reparle même pas de la fin!

En bref, cela fait quelque chose d'avoir terminé la saga du Gang des prodiges: cette série va me manquer! Car même si elle peignait une société hors de notre portée, elle m'a totalement embarquée dans le rêve d'un monde meilleur pour tous, plus tolérant des différences! Marissa Meyer est parvenue à donner une autre dimension au genre des super-héros, le rendant moins manichéen! On a eu plaisir à voir cette réflexion se menait d'elle-même à travers les aventures et surtout le rapprochement de deux héros formidables. Et quand je dis aventures, je ne mâche pas le mot car Nova et Adrian ne sont pas avares lorsqu'il s'agit de nous offrir de l'action à gogo - c'est une série de super-héros quand même! Qui mérite sa place au cinéma! Et moi, je vois l'histoire comme à demi conclue avec cette dernière révélation qui ouvre un nouveau monde de possibilités (comme un spin-off ;))!

Afficher en entier
Argent

https://www.my-bo0ks.com/2020/12/le-gang-des-prodiges-tome-3-supernova-marissa-meyer.html

En avril dernier, j'ai profité du confinement pour me replonger dans les deux premiers tomes du Gang des prodiges de Marissa Meyer. A vrai dire, en commençant le second tome, mes souvenirs étaient trop flous et j'avais préféré me faire une relecture pour pleinement apprécier ma lecture. Je me suis donc fais un petit mémo des deux premiers tomes pour être vraiment prête à découvrir cet ultime volet de la trilogie ! Et autant vous dire que j'avais plus que hâte de découvrir le dénouement de cette histoire.

Ami lecteur, si tu n'as pas lu les deux premiers tomes, ne va pas plus loin car les spoilers sont inévitables ! File donc découvrir le début et revient ensuite lorsque cela sera fait.

A la fin du second tome, nous savions plusieurs choses. D'abord, Ace se faisait capturer par La Sentinelle et remis au Renégats. Ensuite, l'étau autour de Nova se resserre de plus en plus puisqu'elle s'est faite suivre par Danna, désormais piégée chez eux et dans l'impossibilité de se retransformer. Enfin, Nova a non seulement volé de l'Agent N, mais aussi le casque d'Ace. Tout semble partir dans tous les sens puisque Max est blessé et transporté d'urgence à l'hôpital. Autrement dit, ce tome trois promettait de gros changements dans l'histoire mais surtout, des révélations du tonnerre.

Lorsque j'ai commencé ma lecture de Supernova, le troisième tome du Gang des prodiges j'étais vraiment curieuse de savoir comment allait tourner les choses. Il faut dire que l'identité de Nova s'apprête à voler en éclats. Non seulement elle a volé de nombreuses choses au Renégats mais aussi et surtout chez Adrian. Et les indices sur son alter ego se multiplient. La question que tout le monde se pose en début de tome c'est va-t-elle est être démasquée tout de suite ?

Ce qui m'embête avec ce troisième tome c'est une multitudes de petits détails qui ne m'ont pas forcément plu et qui me font longuement hésité sur le point de vue global de ce tome. Je suis partagée entre le fait que cette fin était à la hauteur de mes attentes et le fait que tout ne m'est pas plu.

Le premier point qui m'a dérangé c'est la façon dont l'autrice à choisi de dévoiler l'identité de Nova. Tout pointe vers elle, tout le monde en est sûr mais dès qu'un rebondissement apparait, elle est mise hors de cause. Honnêtement, j'ai trouvé que c'était trop gros pour être plausible. Et puis, Adrian et les autres sont tout de même censé être malins et intelligents... Tout comme les membres du Conseil. Et au final, ils se font berner très, très facilement. Et notamment Adrian.... Je veux bien que l'amour rend aveugle mais...

Le second point négatif de ce troisième tome c'est l'absence d'émotions. Avec les deux tomes précédents, j'avais vraiment la sensation d'être au cœur du récit. Je ressentais les émotions des personnages, j'avais peur avec eux, j'étais soulagée avec eux, bref, je trouvais que le ressenti des personnages étaient vraiment au devant de la scène. Dans ce tome-ci, avec les événements qui s'y produisent et notamment des faits assez cruciaux (dont je ne dirais rien ici), je m'attendais à ce que les personnages explosent, qu'ils ne se retiennent pas dans leurs réactions... Et je l'avoue, je les ai trouvé assez froid face aux événements, ou alors, ils intériorisent tout.

Enfin, troisième point en demi-teinte pour moi est le rythme de l'histoire. J'avoue avoir vu passer cette belle brique. Contrairement aux tomes précédents. Par moment tout semble s'accélérer et à d'autres, le récit souffre de longueurs. C'est dommage car j'ai trouvé que certains passages auraient gagnés à être plus développés. Je pense notamment aux grosses révélations qu'on attendaient impatiemment : l'identité de Nightmare, celle de La Sentinelle, le coupable du meurtre de La Dame Indomptable ou encore la toute fin.

Fort heureusement, comme je vous le disais, ce sont de petits éléments au fil des chapitres. Dans sa globalité, l'histoire reste malgré tout entrainante, car oui il y a des longueurs, mais on a envie d'aller au bout et de savoir ce qu'il va se passer. La plus de l'autrice reste agréable et addictive. La petite bande d'amis va devoir rester souder pour vaincre les obstacles. Et j'aime toujours autant cette idée que les gentils ne sont pas forcément totalement gentils et les mauvais, irrécupérables.

En conclusion, Supernova est une très bonne fin de trilogie. Quoique l'épilogue reste tout de même assez ouvert et la révélation finale soulève tout un tas de questions. Peut-être une porte vers une éventuelle suite ? En tout cas, je reste très curieuse de tout de ce que cela pourrait donner car Marissa Meyer nous coupe le sifflet avec cette ultime rebondissement. Ce troisième tome était - à mes yeux - un cran en dessous des deux premiers. Cela dit, quand on en attend autant, il est difficile de faire aussi bien voir mieux. J'ai passé un bon moment de lecture et j'ai adoré suivre jusqu'au bout Nova, Adrian, Ruby, Oscar, Max et les autres !

Afficher en entier
Diamant

Oh mon dieu ce tome 3!

Une révélation! Ici tout se concrétise. Les pages ont défilé, un réel plaisir de la première à la dernière page.

Marissa Meyer: une écrivaine coup de cœur.

Afficher en entier
Diamant

Incroyable ! Ce tome termine parfaitement cette série. L'auteur nous tient en haleine durant toute l'oeuvre, plusieurs fois j'ai été bouleversée par ce que je lisais, et ceci dès les 100 premières pages.

Spoiler(cliquez pour révéler)Je pense notamment à l'emprisonnement de Nova, et surtout l'annonce de sa mise à mort.

Les événements s'enchainent rapidement, on n'a même plus le temps de respirer. Personne n'est à l'abri dans ce tome, tout le monde est menacé. On a peur, on tremble. On voit certaines de nos théorie se concrétiser Spoiler(cliquez pour révéler)(comme le fait que Ace a bien fait tuer la famille de Nova), et d'autres non. Mais l'auteur arrive toujours à nous surprendre, et lorsqu'on tente d'imaginer la suite de l'histoire, elle arrive à chaque fois à déjouer nos attentes.

Marissa Meyer est selon moi maitre des dénouements inattendus, des retournements de situation. Spoiler(cliquez pour révéler)Et là je suis obligée de parler de Phobie. Si j'ai penser à la fin du tome 2 qu'il pouvait potentiellement être le père d'Adrian, au final il s'agit d'une de ses créations. Et quand je l'ai appris je n'y croyais pas, tellement cette annonce me semblait tellement horrible pour le personnage, j'avais de la peine pour lui. Mais un autre événement qui m'a surprise jusqu'à la fin ce sont les événements dans la cathédrale. Je pensais que Nova aurait rejoint les Renégats, ou formé une alliance avec eux plus tôt. Ou qu'elle aurait aidé Adrian lorsque Honey aurait eu le dos tourné. Ou autre chose. Et finalement non. Mais la chose qui m'a le plus surprise, et qui m'a fait pleurer comme une Madeleine, c'est l'épilogue. On a le point de vue de La Pie, et lorsqu'elle raconte son histoire, on comprend tout de suite qu'il s'agit d'Evie qui a survécu.

Après il est vrai qu'on peut reprocher peut-être certaines facilités scénaristiques, Spoiler(cliquez pour révéler)ou un aspect un peu trop tout est bien qui fini bien, même si le point de vue de la Pie montre qu'au final il y aura toujours des méchants et des gentils, mais malheureusement on ne nous explique pas comment le Conseil va éviter de retomber dans ses travers autoritaires, dictatoriaux.. Donc une bonne conclusion à cette oeuvre incroyable, même si on reste un peu sur notre fin concernant certains points.

Néanmoins, c'est un gros coup de coeur pour moi, je considère ce tome comme étant le meilleur de toute la série grâce à ses rebondissements qui nous tiennent en haleine à chaque page.

Afficher en entier
Diamant

Gros coup de cœur.

En attendant la sortie de ce troisième tome, j'ai réalisé combien je m'étais attachée à cette histoire et à ses personnages à tel point que je désespérais de pouvoir lire la suite. Je l'ai attendu avec une impatience grandissante, rythmée par une frustration de voir la date de sortie être décalée à plusieurs reprises. Vous pouvez donc facilement imaginer ma joie quand il a été enfin entre mes mains. Il faut dire qu'il me tardait vraiment de lire la suite des aventures de Nova et d'Adrian.

Maintenant, je n'arrive pas à croire que je viens de terminer ce livre. Que je viens de tourner la dernière page, et que cela marque la fin d'une saga épique. Elle laisse derrière elle un vide immense, et je ne sais même pas comment je vais pouvoir m'en remettre. Encore maintenant que j'écris ses lignes, je ressens toujours un pincement dans la poitrine.

Ce troisième tome n'est pas totalement parfait, mais cela n'en reste pas moins un énorme coup de cœur. Mais en toute franchise, ce ne sont que de petits détails qui n'ont pas forcément un gros impact dans ma lecture.

Spoiler(cliquez pour révéler) Par exemple, j'aurais voulu que Nova éprouve beaucoup plus de remords lors de la capture d'Adrian, mais aussi que ce dernier soit moins naïf quant à la véritable identité de Nightmare. Surtout quand tous les indices pointaient vers elle. Après je peux parfaitement que l'amour puisse rendre aveugle, mais aussi que Nova soit tiraillée entre les Anarchistes et les Renégades. Dans l'ensemble, ce sont des réactions réalistes.

Avec ce dernier tome, nous avons beaucoup de rebondissements et de révélations. Nous avons aussi beaucoup d'actions, avec une scène de combat finale à la hauteur de ce que j'en attendais. Elle n'est pas expéditive comme cela peut souvent être le cas. Elle se déroule par étape sur plusieurs chapitres, ce qui nous permet de l'apprécier davantage. Mon rythme cardiaque n'a pas arrêté de faire les montagnes russes tellement je m'inquiétais pour les personnages. On s'attache énormément à eux, et c'était un plaisir de retrouver Nova, Adrian, Ruby, Oscar, Danna, Max, Callum, Leroy, etc.

Spoiler(cliquez pour révéler) En ce qui concerne le dénouement, j'en suis très contente même si je ne pensais pas que les prodiges pourraient récupérer leur pouvoir aussi simplement. Le phénomène est assez inexplicable. Nous avons des révélations de taille, comme la véritable origine de Phobie ou même les dessous du décès de la mère d'Adrian. J'ai été aussi surprise quant à l'épilogue et la révélation de l'identité de La Pie. Je ne m'y attendais pas du tout, et je ne peux pas croire que l'autrice nous laisse avec cette dernière information sans que Nova ne soit au courant de ça.

Je ne peux que vous recommander cette trilogie. Je sais avec certitude que c'est une saga que je compte relire. Les personnages vont énormément me manquer. J'espère sincèrement que Marissa Meyer va nous proposer un spin off même si je ne vois pas vraiment ce qu'elle pourra nous proposer de plus.

Afficher en entier
Diamant

C'est avec un enthousiasme non feint que j'attendais ce livre et on peut dire que je n'est pas été déçue. Supernova est très entrainant et addictif. J'adore les personnages de Nova et Adrian ainsi que leur histoire. Ruby et Oscar sont aussi des personnages que j'ai énormément appréciés même si ils étaient moins présents dans ce troisième tome. Dans ce tome on fait énormément de découverte par exemple l'utilité du bracelet de Nova ou encore l'origine de Phobie. Spoiler(cliquez pour révéler)L'épilogue m'a un peu déstabilisée quand on apprend que la Pie est la sœur de Nova mais j'ai été heureuse d'apprendre qu'elle était vivante. J'espère que cet épilogue annonce une saison 2

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le Gang des Prodiges, Tome 3 : Supernova " est sorti 2020-12-03T13:27:31+01:00
background Layer 1 03 Décembre

Dates de sortie

Le Gang des Prodiges, Tome 3 : Supernova

  • France : 2020-12-03 (Français)
  • USA : 2019-11-05 (English)

Activité récente

Lessy l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-15T01:18:43+01:00
lolo84 le place en liste or
2021-01-10T21:09:53+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 87
Commentaires 14
extraits 5
Evaluations 43
Note globale 8.53 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode