Livres
436 680
Membres
362 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le gardien de la source



Description ajoutée par Marie9589 2015-12-15T14:24:54+01:00

Résumé

« Puis elle le vit. L’individu qui l’observait se tenait en retrait, à l’opposé de la pièce. Il ne cherchait pas à se fondre dans l’assemblée des gens bien nés. D’ailleurs, ceux-ci l’évitaient. C’était presque imperceptible, mais le flot des civilités s’écartait de lui dans une valse consommée. »

En cet été 1814, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, et son héritière, Anne-Hélène, sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Si une telle invitation ne se refuse pas, la marquise est inquiète. Quelques mois auparavant, sa fille a souffert d’un mal funeste et été sauvée in extremis. Depuis, elle n’est plus tout à fait la même…

Quelle est donc cette ombre qui plane sur Anne-Hélène ? Et pourquoi le mystérieux Lazare, baron d’Oppedette, semble-t-il soudain subjugué par la jeune débutante ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 38 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2017-01-03T22:36:45+01:00

Elle n'avait jamais imaginé que cette nouvelle rencontre se ferait en de telles circonstances. Le brasier attendu n'avait été qu'une chape de verglas. Le gel avait fendu son coeur, crispé ses entrailles. Ce chien l'avait emporté tel un butin, comme une sacoche que se lançaient les cavaliers aux relais de poste. Comment éprouver du désir quand les actes de l'homme qui l'avaient séduite balayaient ses émotions d'un revers de main, reniaient jusqu'à son humanité ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Heirs 2018-11-01T00:14:26+01:00
Diamant

Cela fait une éternité que je souhaitais lire ce livre. Et j'ai finalement décidé de l'acheter il y a moins d'une semaine.

J'ai acheté ce livre car le synopsis était vraiment prometteur, et surtout cette adaptation du mythe de Perséphone et Hadès m'intriguait énormément.

J'ai beaucoup aimé ce livre, je l'ai adoré. Même si l'écriture semble assez soutenue par moment (j'avoue avoir dû rechercher la définition de certains mots sur internet), il n'en demeure pas moins que l'histoire est somptueuse. L'auteur a cette capacité de nous faire voyager à travers le temps et l'espace. J'ai vraiment eu l'impression de voir les personnages, de voir les décors, etc.

De plus, les personnages sont finement façonnés. Bien entendu les personnages principaux m'ont plu au plus haut point, et j'ai aimé cette manière qu'a l'auteur de vraiment nous dire clairement ce que pense le personnage sans avoir besoin de parler à la première personne (j'ai lu plusieurs romans où le narrateur était omniscient mais où il était assez avare quant au contexte, au décor, aux pensées du personnage, etc.).

Spoiler(cliquez pour révéler)Et j'ai adoré la fameuse retranscription du mythe grec de Hadès et Perséphone au travers de l'enlèvement de Anne-Hélène par Lazare. Même si j'ai beaucoup attendu cette scène (qui arrive vers les 2/3 du livre), j'ai beaucoup aimé voir l'adaptation de ce mythe par l'auteur. Et d'ailleurs j'ai bien aimé ne pas avoir une véritable application du syndrome de Stockholm (Anne-Hélène n'est pas tombée amoureuse de son ravisseur, elle l'aimait déjà)

Pour conclure, ce livre est pour moi un très gros coup de coeur et je ne regrette absolument pas de l'avoir lu, et je le recommande vivement, chaleureusement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snaga78 2018-10-13T09:50:08+02:00
Diamant

Un excellent livre qui reprend bien le mythe tout en l'adaptant au XIX ème siècle. L'écriture est soutenue et avec des tournures de langage de l'époque. L'intrigue est bien construite, et même si l'on pourrait croire que tout n'est pas abouti, il ne faut pas oublié qu'à cette époque la justice n'était aussi impartiale que de nos jours, la voix d'un noble de rang supérieur à plus de poids sur le reste de la pyramide.

A lire pour passer un excellent moment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Petit-Soleil 2018-04-27T13:44:50+02:00
Argent

Un livre que j'ai apprécié dans l'ensemble que cela soit pour les personnages ou l'intrigue, cependant, comme beaucoup de monde le style de l'auteur m'a empêché de placer ce livre dans mes coups de cœur. Fréquemment il m'arrivait de ne pas comprendre des passages entier de chapitres. Malgré cela ce livre restera un bon petit moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2017-01-03T22:33:34+01:00
Or

Je remercie la tour Babelio pour m'avoir choisie, ainsi que la maison d'édition Pygmalion pour m'avoir fait parvenir ce livre qui me tentait depuis un bon moment.

Déjà la couverture, je la trouve magnifique et le S du mot Source (du titre bien entendu) fait penser à un passage du livre. L'illustration de Miesis est une vraie merveille ! J'adore l'auteur, ayant déjà lu un de ses livres qui a été un véritable coup de cœur, je me suis délectée de celui-ci.

Place au roman. 1814, l'insouciance est au cœur de Anne-Hélène, jeune fille de 17 ans qui s'amuse avec ses amies dans le domaine de sa mère, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne. Par malheur, la jeune fille va, avec deux de ses amies, fêler une statuette magique. Un sortilège se met en place et annonce la mort de la jeune femme incessamment sous peu. Sa mère va faire appel à une "sorcière" afin de la sauver. Mais ce qui va être fait ne va pas uniquement la sauver, cela va la lier à la mort elle-même. Anne-Hélène ne sera plus comme avant. Ce qui ne tombe pas forcément dans l'oreille d'un sourd, enfin ici, ce serait plutôt dans l’œil de Lazare, baron d’Oppedette. Ce dernier est maudit. Il n'aura de cesse de se demander ce qu'elle cache ainsi que la meilleure façon de s'approprier cette femme qui devient une véritable obsession.

L'histoire est très bien construite, les termes sont d'époque, les descriptions sont divines. Seul petit bémol, mais qui va forcément avec ce type d'écriture, quelques mots m'ont fait défaut. Le langage est soutenu et certains passages sont pas forcément accessibles à tous. Malgré ce petit bémol, j'ai adoré plonger dans cette histoire, la preuve en une journée il était lu. De plus l'auteur met des métaphores sur bon nombre d'explication qui sont presque poétiques.

Les personnages ainsi que les scènes laissent un sentiment de malaise tout au long de l'histoire. Difficile de savoir qui peut être le plus dangereux entre Anne-Hélène et Lazare. Mais également dans le contexte, c'est l'époque de Napoléon, les traîtrises sont de mises. Au bout d'un moment le gardien de la source prend tout son sens, ce n'est pas du départ que nous comprenons ce que c'est exactement. Mais c'est intéressant de voir la façon dont l'auteur amène les choses.

En parlant de personnages leur côté sombre est magnifiquement mis en valeur. L'ombre et la lumière dans chacun est dosé de manière à laisser entrevoir ce qui pourrait arriver, alors qu'il n'en est rien. Qui pourrait croire qu'au final ils ne sont pas ce que nous pourrions penser aux premiers abords ? L'habit ne fait pas le moine est un dicton qui leur convient très bien, tout comme ne jamais se fier aux apparences !

Anne-Hélène est l'héritière d'une contrée surveillée par sa mère avec une véritable passion. La Marquise aime cette terre et ceux qui y vivent. Elle ne les considère pas comme des esclaves ou des servants, mais comme des êtres humains et fait ce qu'elle peut pour les aider, leur donner des conseils. Marie-Constance aimerait que sa fille puisse reprendre le flambeau, mais cette dernière semble trop insouciante, jusqu'à son accident. La jeune femme devient plus morose, taciturne, sombre. Des ombres la suivent régulièrement, un mal semble être là où elle va. Lazare est LE mauvais garçon : bandit, truand, voleur, traître, a fait de la prison aussi il a toutes les qualités pour être fui par tout le monde. Il ne recherche pas de compagnie, n'aime pas les gens, se protège dans une carapace si dur que lorsqu'elle commence à se fendiller il a peur de lui-même.

L'histoire va les voir évoluer, la malédiction sur Anne-Hélène est un poids pour quiconque voudrait l'avoir pour femme. La mauvaise réputation de Lazare fait tout le travail tant et si bien qu'il croit en ce que raconte les gens au lieu de s'écouter. Pourtant, ses terres ne sont pas en si mauvais état, tout comme l'attitude des gens envers lui. La jeune femme va énormément apprendre et prendre sur elle. Elle fera des découvertes, choisira des chemins qui ne sont pas forcément les meilleurs mais ce sont ses choix. Entre les deux c'est explosif, fusionnel et à une époque où le moindre geste est épié, exploité, étudié et déformé, il faut faire attention à ne pas tomber en désuétude. Des épreuves, ils en auront, des événements seront là pour leur rappeler leur condition d'être humain. D'autres personnages ont leur importante, comme le mari de la sœur de la marquise - je ne comprends pas je fais simple pourtant - Rose, David, ce médecin qui est à multiples facettes...

Deux malédictions qui vont s'affronter, deux ombres puissantes qui vont se lier, mais jusqu'où ce lien peut aller ?

En conclusion, un récit qui mêle le fantastique à la romance historique. Rajoutez à cela un soupçon de sorcellerie saupoudré de suspense, de trahison, d'enlèvement. La source, les fruits défendus des enfers, Perséphone et Hadès, une mythologie grecque revisitée qui m'a donné envie de relire ce récit. Une histoire originale qui met deux personnages en totale contradiction afin d'arriver à une fin qui me plaît beaucoup. C'est une lecture envoutante que j'ai beaucoup appréciée et qu'il faut pouvoir découvrir.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-gardien-de-la-source-vanessa-terral-a127987940

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marshoo 2016-10-19T12:12:19+02:00
Lu aussi

Livre qui m'a fait très envie au départ, déjà par rapport aux thèmes (j'adore la mythologie) et d'autre part parce que la couverture est magnifique.

Ensuite... J'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire. En soit, la réécriture est bonne, réussie.

Par contre... je n'ai pas du tout réussi à accrocher au style de l'auteur. J'ai trouvé le texte ampoulé et assez ennuyeux dans la façon où se déroule les choses.

J'ai été un peu déçu du coup. Ce n'était pas une mauvaise lecture, mais en ce qui me concerne, rien de remarquable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocomilady 2016-09-20T19:31:15+02:00
Or

Un roman particulier, mais ô combien passionnant !

http://cocomilady2.revolublog.com/le-gardien-de-la-source-une-romance-fantastique-sombre-et-envoutante-1-a126972038

Pour commencer, je peux vous assurer que cette couverture splendide illustre à merveille cette histoire et notamment son personnage principal, on le comprend au cours de notre lecture.

Mais parlons du roman à présent. Tout d'abord un peu décontenancée par le langage très châtié de l'auteure, qui m'a rappelé les classiques en vieux français de mon enfance, j'ai malgré tout été immédiatement envoûtée par cette histoire pleine de sorcellerie, suspense et amour.

Comme je vous le disais plus tôt, la qualité d'écriture est de haut niveau, avec certains termes difficiles à appréhender, même pour quelqu'un à l'aise avec la langue française. Mais une fois qu'on se laisse porter sans plus se poser de questions, on oublie ce détail et au contraire, on baigne encore plus dans l'ambiance et l'époque de cette histoire ensorcelante.

Tout commence en 1814, lorsque la fille de la marquise de Varages, Anne-Hélène, se retrouve atteinte d'un mal mortel suite à la casse d'une statuette magique. L'intervention d'un groupe de sorcières l'empêche alors de mourir, mais cela ne sera pas sans séquelles, puisqu'elle sera à jamais liée à la mort... En effet, après s'être rétablie, elle ne retrouve ni son entrain, sa joie de vivre, ou même sa jolie peau de pêche. C'est lors d'un bal auxquelles elles sont conviées que la jeune fille rencontrera pour la première fois le baron Lazare d'Oppedette, maudit et fui comme la peste, qui se sentira attiré malgré lui par la jeune fille et n'aura de cesse de trouver un moyen de l'attirer à lui...

L'auteure maîtrise parfaitement son sujet en instillant tout du long un sentiment de malaise, tout comme une envie irrépressible de découvrir le dénouement de cette histoire, la personnalité de Lazare, et le secret qu'il tente si bien de cacher.

Sans compter le titre du roman qui me revenait sans cesse à l'esprit et qui pendant très longtemps n'a eu aucun rapport avec ma lecture. J'avoue que je me suis posé beaucoup de questions et que j'ai été ravie quand j'ai pu relier le tout.

Les personnages sont parfaitement exploités, sombres et abrupts pour certains, mais aussi énigmatiques et attirants d'un autre côté. Quant à la Provence, elle est si bien dépeinte qu'on a envie de découvrir les paysages qui nous ont été décrits.

Pour conclure, j'ai été envoûtée par cette lecture qui m'a totalement conquise et sortie de ce que je lis d'habitude, bravo à l'auteure !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Madeline27 2016-06-24T14:48:39+02:00
Pas apprécié

Rien d'exceptionnel, je suis déçue. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et de m'y maintenir. Le style d'écriture ne m'a pas non plus captivée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BookOver 2016-06-07T00:17:53+02:00
Bronze

Youhou, un deuxième service presse d’affilé sur le blog, à croire que je ne lis que ça (mais non, mais non, je dramatise un chouya, étant donné que je suis tenue de rendre les chroniques dans des temps imposés. Elles sont donc postées plus rapidement sur le blog. Surtout que je terminer à peine ma session d’examens, il m’en reste un mercredi, donc voilà, voilà). J’enchaîne avec la chronique, remerciant au passage l’opération Masse Critiques de Babelio, ainsi que les éditions Pygmalion.

Donc, la chronique, la voilà avec beaucoup d’élan !

Sur la quatrième de couverture, on peut lire ce commentaire « une revisite du mythe de Perséphone et d’Hadès », en adoration devant la mythologie grecque et ayant lu assez récemment ce mythe, j’étais curieuse quant à la façon dont l’auteur, Vanessa Terral avait choisi de s’y prendre, et j’en suis plutôt bluffée.

Après avoir échappée à une issue funeste suite à une malédiction, la jeune Anne-Hélène de Varages est toujours sous le coup de celle-ci, profite de sa première apparition dans « le monde ». Lors de cette soirée, elle éveille la curiosité du mystérieux Lazare, un homme avec un nombre de fêlures et de responsabilités impressionnantes.

Une étrange histoire va éclore entre ces deux personnages aux caractères diamétralement opposés. Une histoire que je vous conseille vivement !

Fascinante et hésitante, telle a été ma lecture. J’étais très intriguée quant au déroulement de l’histoire.

Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, les faits se déroulant à toute vitesse, j’avoue avoir été un peu larguée entre toutes les descriptions (sur ce point, c’est indéniable que l’auteur s’est fait plaisir et c’est tant mieux, mais j’y reviendrai plus tard), et tous les éléments fantastiques qui nous sautent au visage, c’est déstabilisant.

Mais une fois que l’on est entré dans le récit, on n’en sort plus et c’est un pur plaisir. Les descriptions ont cette délicate odeur du Sud qui m’a fait voyager tout au long de ma lecture.

Bien qu’à quelques moments, j’avoue en avoir sauté quelques-unes pour arriver aux moments croustillants.

Pour ce qui est de la construction des personnages, et bien, s’ils sont inspirés de personnages mythiques, certes. Mais ils ont également leur propre existence, leurs propres caractéristiques. Ils sont profonds et recherchés, pas toujours compréhensibles (oui, je me suis écriée quelques fois « POURQUOI ?!» sur certaines actions…que je ne vous révélerai pas !)

Donc, réécriture qui, pour ma part est entièrement réussie, car immersive.

Et pour terminer cette chronique, le petit mot sur la première de couverture : je la trouve superbe et bien en relation avec le récit. L’illustration est poétique, et met en scène une jeune femme (Anne-Hélène plus que probablement) dans une robe style empire que je trouve magnifique, sans parler de la couronne de fleur et du corbeau qui ajoute une légère touche glauque qui colle à la perfection avec l’ambiance du récit.

En bref, La gardien de la Source est un bon bouquin, que j’aurai adoré déguster dans un salon de thé avec des petits biscuits (et connaissant un minimum les habitudes de l’auteur, c’est en partie ainsi qu’il a été écrit). Malheureusement, étant donné que ce fut ma lecture d’examen, je n’en ai pas eu l’occasion, peut-être pour une relecture ?

Enfin, je crois que tout est dit, c’est une petite pépite qui mérite d’être lue et reconnue.

http://audreybookoverlife.over-blog.com/2016/06/le-gardien-de-la-source-de-vanessa-terral.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par newmoon 2016-05-22T19:35:17+02:00
Or

Je suis entrée dans un monde où la magie fait force, et où les personnages sont plus qu'ambivalents.

En effet, la couverture montre bien qu'il y aura une dualité entre l'ombre et la lumière, entre le mal et le bien. Magnifique couverture soi-dit en passant. C'est ce côté mystique, mystérieux qui m'a tenté dès le début. Je me suis nourri de cette histoire pendant une bonne semaine, ne voulant pas quitter cet univers particulier, ces paysages sauvages, ce côté historique fantastique, ces personnages ambigus.

Nous suivons en 1814, l'histoire de Marie-Constance, Marquise au temps de Napoléon, du moins de sa chute. Suite à un petit accident, sa fille, Anne-Hélène, se retrouve au bord de la mort. Sa mère se voit contrainte de faire appel à une grande sorcière. Le sort d'Anne-Helène est scellé ; Certes elle survivra et vivra sa vie, mais au prix de plusieurs choses.

Commence alors les aventures d'Anne-Hélène, qui, lors d'un bal, va rencontrer Lazare, baron déchu pour cause de trahison, qui cache un secret bien obscur....

L'histoire est fournie en détail, que ce soit du point de vue historique (fictif évidemment), mais aussi du point de vue des personnages.

En effet, chacun des personnages rencontré à son côté blanc dévoilé, et son côté sombre si bien que nous sommes obligés de nous attacher à ces personnages qui sont très ressemblant à nous, il n'y a aucune personne foncièrement méchante, ni aucune personne foncièrement gentille et bonne.

Anne-Hélène m'agaçait souvent au milieu de l'histoire, autant au début elle était courageuse, un caractère bien trempé, et à la fin elle s'est de nouveau mis en avant de cette manière, autant au milieu on l'a perdu... les sentiments qui naissent l'ont ramolli et m'ont un peudérangé. Heureusement cet aspect de sa personnalité n'a pas duré longtemps.

Sa mère est adorable, une vraie mère poule qui défend son enfant, surtout après ce qu'il lui est arrivé. Elle n'a plus de mari et gère son domaine elle-même grâce à son amour et sa simplicité.

Le baron déchu, Lazare, est la plus ambiguë des personnages dans une grosse partie du roman. Néanmoins sont cotés sombres à disparu d'un coup vers la fin, ce qui est dommage car j'adore lesbader boys au cœur d'acier... le mythe fut vite cassé, mais bon, ça reste un bon personnage.

Il y a toute une mélopée de personnage que je vous laisse le soin de découvrir si cela vous dit.

L'intrigue suit son cours et nous la suivont aisément grâce à l'écriture fournie, certes, mais fluide et simple de l'auteure. Autant l'écriture est banale, autant l'histoire la rend magnifique. Les personnages se dévoilent, les intrigues se nouent, les alliances apparaissent... j'ai beaucoup aimé.

C'est un roman que je conseillerais vivement. De plus, pour le premier livré que je lis de l'édition Pigmalion, je peux dire que ce sont des livres de qualité, que ce soit pour la qualité du papier, et la qualité de la couverture. J'ai hâte de découvrir l'auteure avec d'autres de ses livres.

Spoiler(cliquez pour révéler)http://magie-litteraire.skyrock.com/3238671757-Le-gardien-de-la-source-Vanessa-Terral.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lili1989 2016-04-08T10:37:26+02:00
Argent

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2016/04/le-gardien-de-la-source.html

Vous le savez maintenant, je ne suis pas une grande fan des romances historiques, mais j'aime malgré tout découvrir des nouveaux auteurs ainsi que des nouveaux univers.

Cette histoire se passe quelques années après la révolution et malgré tout j'ai passé un agréable moment en compagnie de nos héros. L'auteure a réussi à me faire passer un agréable moment avec sa belle plume fluide et détaillée. On a vraiment l'impression d'y être tellement les descriptions sont bien présent et surtout magnifique.

Les personnages sont vraiment bien travaillés et ce que j'apprécie dans les livres, c'est de réussir à les cerner et c'est le cas pour cette histoire. Ils ont des caractères bien à eux et j'ai adoré les découvrir petit à petit. Mais j'avoue que j'ai beaucoup aimé Anne-Hélène (je vous laisse le soin de la découvrir).

Ce livre contient du fantastique et de la romance historique. J'ai trouvé ce choix assez judicieux et elle a très bien maîtrisé ses deux genres avec brio. Certes, il y a du fantastique dans de la romance historique, mais je vous rassure qu'il n'est pas totalement présent et c'est tout aussi bien.

En conclusion, c'est une belle histoire agréable à lire. Le petit bémol pour moi c'est que je me suis un peu perdu au début, mais rien de très grave. J'ai beaucoup aimé son univers et je n'y manquerais pas de lire d'autres livres de cette auteure.

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Date de sortie

Le gardien de la source

  • France : 2016-01-13 (Français)

Activité récente

Ibrizz l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-04T17:43:30+01:00

Les chiffres

Lecteurs 38
Commentaires 12
Extraits 5
Evaluations 17
Note globale 6.47 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode