Livres
573 237
Membres
633 282

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le gardien du crépuscule - La morsure du vampire



Description ajoutée par scorpionne 2014-07-27T08:22:24+02:00

Résumé

L'ancien officier du renseignement militaire Noah Drake s'est retranché sur une petite île au large de la côte de la Géorgie après que les effets secondaires d'une expérience scientifique aient détruit la tolérance de son corps à la lumière. Mais à cause de son sacrifice, il a démasqué un traître dangereux. Maintenant, cinq ans plus tard, l'adversaire de Noah est de retour pour régler des comptes.

L'homme s'est déplacé aussi furtivement qu'une ombre, mais le Spécialiste Maggie Callahan "Blue" a pour mission de protéger Noah à tout prix. Et peu importe combien Noah proteste, elle l'effectuerait. Sauf que cela devient de plus en plus difficile tant l'attirance entre eux deux se fait sentir.

DESCRPTION EDITEUR:Le visage tourné vers le ciel étoilé, Blue avance en direction de la mer et, sentant sous ses pieds la caresse du sable, pousse un soupir de plaisir. Comme elle a bien fait d’accepter la mission qui l’a conduite dans cette île merveilleuse ! Et quel dommage qu’elle n’ait pas encore rencontré son hôte, cet homme mystérieux qu’elle est censée protéger et qui, aux dires de certains, ne sort que la nuit… Mais, alors qu’elle s’apprête à regagner l’immense manoir où elle réside, un bruit attire son attention. Dans le rayon de lune, elle aperçoit la silhouette massive et le visage grave d’un homme qui l’observe en silence, une expression de surprise mêlée de contrariété dans son regard clair.

Afficher en entier

Classement en biblio - 58 lecteurs

extrait

L’obscurité.

C’était le seul moyen d’échapper à la prison dans laquelle il vivait.

La plage déserte s’étendait devant lui, tel un monde vierge dont personne n’aurait encore dressé la carte. La mer la bordait comme un immense serpent aux ondulations incessantes. Les vagues venaient s’y briser, puis se retiraient pour laisser le sable humide refléter un instant les rayons de lune. La brise qui lui caressait la peau semblait l’inciter à jouir de ses quelques heures de liberté, du crépuscule à l’aube.

Noah Drake ferma les yeux pour inspirer profondément l’air moite et salé. Il enfonça ses doigts de pied dans le sable en essayant de l’imaginer brûlant sous la caresse du soleil. En se concentrant davantage, il parvint presque à se convaincre que ses rayons bienfaisants lui réchauffaient la peau.

Il ouvrit les yeux.

Ce n’était qu’un songe.

Plus jamais il ne connaîtrait cette sensation délicieuse. La lune se dégagea des gros nuages violets qui la masquaient. Aussitôt le sable parut plus blanc et l’eau plus bleue. Cela faisait cinq longues années qu’il était condamné à l’obscurité. Cette idée l’emplissait d’une rage aussi insistante que le bruit des vagues, qui lui était devenu aussi familier que les battements de son cœur.

Il ramassa les chaussures qu’il avait posées à côté de lui et se mit à courir.

Il courut sur la plage, puis s’enfonça dans la forêt, dont les grands arbres ressemblaient à des troupes prêtes pour l’assaut. La végétation du sous-bois y était aussi dense que le feuillage, qui rendait l’obscurité impénétrable, mais cela ne dérangeait plus Noah. Sa vision s’était adaptée depuis longtemps à son existence nocturne, et son ouïe s’était affinée dans le silence de l’exil qu’il s’était imposé.

Il était seul et condamné aux ténèbres, comme un vampire. Sauf qu’aucune soif de sang ne l’incitait à survivre.

Il devait se contenter d’exister.

Noah courut dans les ténèbres jusqu’à un endroit où aucun autre habitant de Saint-Gabriel n’osait aller, même en plein jour.

Le concert des grillons était presque assourdissant. Il inspira profondément l’air de la nuit jusqu’à ce que son cœur se soit calmé. Sa course l’avait fait transpirer, mais il se sentait purifié par les gouttes de sueur qui coulaient sur sa peau.

Il s’approcha du grand bâtiment qui se dressait fièrement au milieu de la clairière avant que celle-ci ne soit engloutie par la forêt tropicale. Le lierre qui recouvrait les murs de l’ancienne chapelle en masquait la vétusté. A l’intérieur, il faisait aussi noir que dans une tombe — ce qui lui convenait à merveille, puisque les habitants de l’île le prenaient pour un mort-vivant, sans doute un lointain cousin du comte Dracula.

Un animal — sans doute un raton laveur — s’enfuit de la chapelle aux portes grandes ouvertes. Noah contourna l’édifice pour atteindre le cimetière qui s’étendait derrière. L’herbe lui arrivait au genou, mais il ne craignait pas les serpents qui pouvaient s’y cacher. N’était-il pas le mort-vivant de l’île ? Noah Drake n’avait peur de rien.

Sauf de la lumière.

Et d’un passé qui le privait d’avenir, comme d’une vie présentant un semblant de normalité.

Des pierres tombales primitives noyées dans la végétation portaient les noms des habitants de Saint-Gabriel qui reposaient là. Plus personne ne s’approchait de ce cimetière. D’après la rumeur, il était maudit depuis qu’on y avait enterré une prêtresse vaudoue, une trentaine d’années plus tôt. Cette femme s’était-elle sentie aussi seule dans ses croyances qu’il l’était dans son exil ? se demanda Noah.

Mais il était seul, non pas esseulé. Il n’avait besoin de personne. Et il y avait son œuvre, qui lui permettait d’exprimer sa perception singulière de la solitude.

Noah erra sans but pendant des heures. Il était rare qu’il s’éloigne autant et aussi longtemps de son sanctuaire. Une erreur stupide, une simple chute pouvait lui être fatale si elle l’empêchait de regagner sa maison avant l’aube… Mais il avait éprouvé le besoin d’échapper à ses démons, et ces balades nocturnes étaient le seul moyen dont il disposait.

Ils allaient finir par le rattraper.

Et il ne pouvait que les attendre. C’était cette attente qui le minait, non la peur de la mort.

Les signes avant-coureurs de l’aube finirent par le repousser vers sa maison. Noah ralentit le pas en s’en approchant. C’était la réalité qui l’attendait à l’intérieur. Il tourna les yeux vers les lueurs pourpres qui apparaissaient à l’est. Ce monde qu’il fuyait représentait la liberté et l’espoir.

Mais le temps pressait. Il devenait indispensable qu’il rentre. La caresse d’un seul rayon de soleil lui serait fatale.

Il observa la prison qu’il s’était choisie en dirigeant ses pas vers elle. C’était une maison victorienne à deux étages de style gothique. Il y aurait eu beaucoup à faire pour lui rendre sa gloire passée, mais elle était encore impressionnante. Pour qui avait une âme sensible, elle incitait au rêve et à la mélancolie.

Des volets anti-ouragan — qu’on n’ouvrait plus jamais — masquaient ses hautes fenêtres. Plus d’un siècle après la construction de cette maison, ce dispositif était devenu vital pour son nouveau propriétaire. A l’intérieur, d’autres volets et d’épais rideaux rendaient ses occupants aveugles au monde extérieur. Son sanctuaire était parfaitement opaque. Aucun rayon de lumière n’y pénétrait jamais.

Lorsqu’il atteignit la moustiquaire de la porte — qu’on avait dû ajouter dans les cinquante dernières années — Noah se tourna une dernière fois vers l’océan. C’était lui qui l’avait incité à choisir ce lieu d’exil. Le bruit des vagues l’apaisait, et son immensité était d’une beauté saisissante, même quand on était condamné à ne la contempler qu’au clair de lune.

C’était l’océan qui l’empêchait de devenir fou.

Une voix bienveillante et chargée de reproches l’accueillit dès qu’il ouvrit la porte.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

C'est une bonne histoire, bien construite et agréable à lire. Le titre laisse présager quelque chose dans le surnaturel, on s'y attend grandement et au final, en lisant l'histoire, on comprend très bien le sens de ce titre. Ca a un côté surnaturel mais pas trop imposant non plus, ceux qui n'aiment pas ça ne seront pas déçus par ce livre, et le "pouvoir" de Noah Drake est assez inédit. C'est la première fois que je lis une histoire mêlant policier et fantastique en un seul tome et qui soit si bien écrite... Au final, on se prend au jeu de découvrir le fin mot de l'histoire et comme Lucas Camp, Spoiler(cliquez pour révéler)on aime les fins heureuses.

Quant à la nouvelle qui suit l'histoire.... En général, je ne suis pas fan des nouvelles mais celle-ci m'a convaincue. C'était sympa à lire et l'auteure est arrivée à me donner une histoire complète, à me faire aimer les personnages (Kael et Shayla mais aussi Liam, qu'on voit peu mais dont on aime la façon d'être) et surtout, à me faire changer d'avis sur ce genre d'écriture. Je pense que je retenterai une autre nouvelle, une fois, mais en restant bien dans le fantastique.

Afficher en entier
Argent

Je ne m'attendais pas à un livre aussi bien construit. Le côté surnaturel est juste suggéré et c’est avant tout un bon policier avec une belle rencontre humaine. Les personnages sont attachant et l'intrigue rondement menée.

Afficher en entier
Bronze

Une histoire qui mélange à la fois étrange et policier, avec un très bon rythme.

Afficher en entier
Bronze

c'était sympa mais j'ai passé un bon moment de détente.

Afficher en entier
Lu aussi

Surprise! Ce n'est pas un livre sur un vampire à proprement parlé mais plutôt un livre policier. J'avoue que l'intrigue est intéressante bien que l'on devine rapidement qui est le méchant (contrairement aux supposés spécialistes).En résumé, j'ai passé un bon moment ...sans plus.

Afficher en entier
Lu aussi

Erreur de l'éditeur : L'auteur de ce livre n'est pas Linda Thomas-Sundstrom mais Debra Webb que l'on peut comprendre du fait que leurs livres respectifs ont le même titre en anglais.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai préféré la nouvelle au roman.

Afficher en entier
Bronze

Le livre est moyen mais reste original

Afficher en entier
Argent

j'ai trouvé le roman assé sympa, l'histoire de Noah est originale, enfin la cause de son "problème", une lecture agréable, mais pas non plus le roman du siècle

Afficher en entier
Pas apprécié

Je m'oblige à acheter des Harlequins "Nocturne" car quelquefois je tombe sur des petits joyaux ! Ce n'est pas le cas de ce livre, très quelconque, snif !!!

Afficher en entier

Date de sortie

Le gardien du crépuscule - La morsure du vampire

  • France : 2014-05-01 - Poche (Français)

Activité récente

lilique l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-22T11:26:55+01:00
andy95 l'ajoute dans sa biblio or
2016-04-13T16:51:50+02:00

Titres alternatifs

  • Guardian of the Night Book 11 in the Colby Agency series - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 58
Commentaires 10
extraits 1
Evaluations 12
Note globale 7.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode