Livres
450 719
Membres
395 606

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-07-13T20:57:31+02:00

Je me dis que l'obscur doit être amoureux de la lumière. Mais qu'il faut toujours que l'un des deux tue l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mayumi 2018-10-23T11:05:12+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)N’empêche que si on a besoin d’approcher la mort de si près juste pour crier au secours, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas quelque part. Soit on n’a pas crié assez fort au départ, soit les gens autour de soi sont sourds, bêtes et aveugles. Ce qui me laisse penser que ce n’est pas qu’un cri pour appeler au secours, mais plutôt un cri à prendre au sérieux. Un cri pour dire : » Je souffre tellement que, pour une fois, le monde doit s’arrêter de tourner pour moi. » La question c’est : et après, qu’est-ce qu’on fait ? Le monde s’arrête et vous regarde, étendu là avec vos blessures pansées ou votre estomac vidé, et vous dit : – Allez-y, je vous écoute.

La plupart des gens ne savent pas quoi faire de ce moment s’ils y ont droit. Autant dire que ça ne vaut vraiment pas le coup d’aller jusque-là. Surtout si cette tentative ratée réussit sans faire exprès.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mayumi 2018-10-23T11:04:52+02:00

Tu vois des démons dans les yeux du monde et le monde voit un puits sans fond dans les tiens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mayumi 2018-10-23T11:04:40+02:00

Si on y réfléchit dans une perspective historique, on voit bien que la façon dont le grand public perçoit les désordres de la chimie du cerveau a été aussi variée et bizarre que ses symptômes eux-mêmes.

Si j’étais né Amérindien à une autre époque, on aurait pu louer mes talents de guérisseur. Mes voix auraient été perçues comme celles d’ancêtres me faisant part de leur sagesse. J’aurais eu droit à de nombreux égards mystiques.

Si j’avais vécu dans les temps bibliques, on aurait pu me considérer comme un prophète, parce que, regardons les choses en face, il n’y a que deux possibilités : soit les prophètes entendaient vraiment Dieu leur parler, soit c’étaient des malades mentaux. Je suis sûr que si un prophète ou une prophétesse faisait son apparition aujourd’hui, on lui ferait un bon paquet d’injections d’Haldol, jusqu’à ce que le ciel s’ouvre et que les médecins se prennent une baffe dont ils se souviendraient de la main de Dieu.

Au Moyen Âge, mes parents auraient fait appel à un exorciste parce que j’aurais manifestement été possédé par des esprits malins, peut-être même par le diable en personne.

Et si j’avais vécu dans l’Angleterre de Dickens, on m’aurait jeté à Bedlam, qui n’est pas qu’une façon imagée d’évoquer la folie. C’est un endroit qui a existé – un « asile de fous » où les malades étaient emprisonnés dans des conditions inconcevables.

Vivre au vingt et unième siècle me garantit un bien meilleur pronostic de traitement, mais, parfois, j’aimerais vivre dans une époque d’avant la technologie. Je préférerais que tout le monde me voie comme un prophète plutôt que comme un pauvre malade comme les autres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LivreSansFin 2018-08-24T13:00:28+02:00

Il utilisait des mots comme psychose et schizophrénie. Des mots que les gens pensent qu'il vaut mieux murmurer, ou ne pas dire du tout. La-Maladie-Mentale-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-07-13T21:07:51+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Et quand l'abîme vous regardera - ce qu'elle ne manquera pas de faire - puissiez-vous regarder en elle sans frémir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-07-13T21:02:01+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Nous sommes, cependant, des créatures de confinement. Nous voulons que toutes les choses de la vie soient emballées dans des boîtes qu'on peut étiqueter. Mais pouvoir coller des étiquettes ne signifie pas qu'on sache vraiment ce qu'il y a dans la boîte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-07-13T20:55:16+02:00

Les mondes que l'on aborde sont parfois si sombres que tout ce qu'on peut faire pour y apporter un peu de lumière est forcément bien, pas vrai ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Avencry 2018-12-26T14:22:19+01:00

Cette pièce qui dégringole, c'est moi, hurlant dans le col de l'entonnoir, et seules ma propre énergie cinétique et la force centrifuge m’empêchent de sombrer dans les ténèbres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stephanie-164 2018-12-19T09:39:00+01:00

[...]

- C'est vrai, j'étais shooté, lui dis-je. Et Dieu était mon dealer.

Elle ne comprend pas.

- Je planais sur les produits chimiques de mon propre cerveau. La drogue que je prenais était déjà en moi.

Elle fait "oui" de la tête comme si elle avait compris et change de sujet. Ça me va.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode