Livres
628 194
Membres
736 719

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Goût amer de l'abîme



Description ajoutée par bebi 2018-07-27T19:50:22+02:00

Résumé

Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s'intéresse à l'athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer... Dans son esprit, Caden est devenu le passager d'un navire voguant sur des mers déchaînées.

Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l'interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s'y noyer…

Inspiré d'une histoire vraie, un roman d'une justesse incroyable sur les maladies mentales.

Afficher en entier

Classement en biblio - 103 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Tifaannyy 2018-07-13T21:02:01+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Nous sommes, cependant, des créatures de confinement. Nous voulons que toutes les choses de la vie soient emballées dans des boîtes qu'on peut étiqueter. Mais pouvoir coller des étiquettes ne signifie pas qu'on sache vraiment ce qu'il y a dans la boîte.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Quoi de mieux que de s'initier à l'écriture de commentaires , par son livre préféré !

Le gout amer de l'abîme est une pépite, un coup de coeur que j'ai découvert il y a 2 ans et que je ne cesse de recommander à toutes personnes. C'est mon premier Neal Shusterman, celui qui m'a donné envie de plonger dans chacun de ses mondes . Quelle ironie, de savoir que son livre préféré est un cadeau que l'on n'aura probablement jamais acheté par soi même. C'est pour cela que j'encourage tous lecteurs et lectrices du monde à se plonger aveuglement dans la découverte de ce livre.

Le gout amer de l'abîme, c'est cette épopée confuse , ce voyage étourdissant qui vous fait passer par des milliers d'émotions. Ce sont les hauts et les bas de la vie de Caden , un adolescent qui oscille entre réalité et hallucinations.

Si le début du livre n'inspire que perplexité et incompréhension . Il faut néanmoins s'accrocher et attendre que le petit "tilt" surgisse . Ce "tilt" qui éclairera vos idées, ce "tilt" qui pour moi constitue le réel coup de coeur.

Car en soit , qu'est ce qu'un coup de coeur?Comment en différencier un d'un livre fortement apprécié?

Pour moi c'est un roman qui vous fait passer par des émotions totalement contradictoires . Une lecture intense dont vous en ressortirez, ébahis et en état de choc. Un moment de perplexité où vous vous demanderez, comment l'auteur a pu ficeler; ne serait-ce que penser à une telle intrigue. Une sensation de vide qui vous envahis dès que vous aurez refermé le livre.

Eh bien , Neal Shusterman n'a cessé de remplir ces critères tout en y ajoutant une touche personnelle: des fabuleuses illustrations. Le goût amer de l'abîme c'est cette plongée dans les profonds abysses de la schizophrénie, où un gouffre énorme entre réalité et hallucinations attend votre jugement.

Et quand l'abîme vous regardera-ce qu'il ne manquera pas de faire-, puissiez vous regarder en lui sans frémir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par AgatheRap 2022-07-21T19:17:10+02:00
Or

Wouah!!! Ce livre était très troublant à lire surtout en sachant qu’il était tiré du histoire vrai !

Dans ce livre nous suivons les pensées de Caden et surtout son imagination qu’il commencer à confondre à la réalité !

Ces un livre incroyable que j’ai énormément apprécier

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celia_cat 2021-08-27T00:06:14+02:00
Diamant

Pour la première fois de ma vie de lectrice, ce roman me pose problème sur sa notation. Mon ressenti pour ce livre est indéchiffrable. Je m'explique.

D'avance, je savais que le livre allait aborder les troubles psychiques. Cependant, je ne m'attendais pas à un choix de narration si percutant. Nous suivons donc notre protagoniste Caden dans ses tourments. Réalité et imaginaire se confondent. Parfois, elles ne forment plus qu'une. De cette manière, nous sommes aussi perdus que le lycéen. D'un autre côté, nous divaguons naturellement avec lui.

Entre la première personne et la deuxième personne du singulier, nous percevons l'histoire différemment suivant le point de vue. Il est rare en roman que le "tu" est utlisé. En ce qui me concerne, j'adhère très vite à cette narration car l'immersion se fait instantannée. Je ressens les émotions du personnages plus intensément et je me sens complètement prise par l'histoire.

En plus du fait que les chapitres sont courts, cela rend le rythme de lecture très dynamique. Néanmoins, ce fut une lecture de longue haleine car la situation du personnage m'a touchée de très près. Ayant eu une expérience plus ou moins similaire, il m'était difficile émotionnellement parlant de digérer certains passages car je me suis trop bien reconnue que ce soit dans les pensées et les actions de Caden. Plusieurs fois, j'ai mis ma lecture sur pause ce qui a ralenti la cadence mais a rendu l'histoire un peu plus savoureuse.

L'auteur décrit justement ce qu'est un choc post-traumatique et les repercussions au sein d'une bande d'amis, d'une famille et surtout, essentiellement, de la personne qui en est atteinte. Neal Shusterman narre cette lutte de longue haleine contre soi-même. La reconstruction progressive du protagoniste est bien dépeinte même si j'ai trouvé la fin abrupte.

L'effet miroir entre l'aventure sur le bâteau et le séjour en hopital psychiatrique est vraiment bien ammené rendant compte ainsi un double niveau de lecture. Par moment, j'avais du mal à saisir le parallèle. Ainsi, je n'étais pas toujours à fond dans ma lecture. Si certains passages m'ont secoués d'émotions, d'autres ont perdu mon attention. Il faut vraiment accroché à l'histoire car elle est vraiment très perchée.

Cela ne change pas que la plume de l'auteur m'a complètement charmée. Il a un talent fou pour nous proposer un concept nouveau et le réussit avec brio. Dans le goût amer de l'abîme, j'ai aimé ce mélange de registres : léger et rude. En effet, nous avons un style très enfantin à la Peter Pan. J'ai été particulièrement séduite par cette touche d'insouciance. Même si je n'ai pas lu ce classique, j'ai immédiatemment pensé à Vingt Mille Lieues sous les mers de Jules Vernes. D'ailleurs, on y perçoit des références. Ces élements renforcent la complexité du texte et le travail incontestable d'écriture.

J'en ai été d'autant plus touchée d'apprendre que le récit reflette également une partie de vie à l'auteur. Ca rend l'intrigue encore plus vraie et réaliste. De cette manière, le récit m'a apporté des réponses à mes questions, du réconfort et un terrible soulagement qui fait du bien au coeur.

J'invite tous lecteurs, lectrices à lire ce livre car c'est une thématique que je trouve très importante à aborder. Pourtant, elle est peu évoquée en Young Adult et si peu reconnue dans notre société. Alors, merci Neal Shusterman de mettre en lumière un sujet aussi dur sur papier !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Life_IsAJoke 2021-08-15T14:58:49+02:00
Argent

Je l’ai vu depuis un petit moment un peu partout ce livre et j’avoue que le résumé ne me tentait pas trop. C’est en lisant un peu les avis que j’ai vu qu’il traitait de la maladie mentale et ça m’a plutôt intriguée.

Pour commencer, je dirais que j’ai eu énormément de mal avec le début de ce livre, c’est très surprenant et très étrange. En lisant les premiers chapitres je me suis sentie complètement déboussolée et perdue, je ne comprenais absolument rien. J’ai faillit abandonner pour ne rien cacher, ce qui m’a fait tenir au début c’est de voir ce livre un peu comme une étude de cas (déformation d’une ancienne étudiante en psychologie).

On alterne ici entre réalité et hallucination est c’est très déstabilisant comme vous l’aurez sans doute compris. Cependant, au fur et à mesure que l’histoire avance, on se rend compte qu’il y a un sens dans la réalité à ces hallucinations et je trouve cela assez fantastique. C’est vraiment très bien travaillé.

J’ai trouvé que vers la fin il y avait quelques longueurs. Cependant, le tout dernier chapitre est juste incroyable à la fois teinté de la triste vérité et à la fois plein d’espoir.

Je tenais également à parler de la note de fin de l’auteur. Celle-ci mérite vraiment d’être lu, pour moi elle fait parti intégrante de l’oeuvre. En effet, elle nous permet d’en apprendre un peu plus sur l’origine de ce livre et d’une certaine manière sensibilise aussi.

Pour conclure, c’est un livre très bien travaillé qui sensibilise à la maladie mentale. Ce n’est clairement pas un de mes livres préférés mais il mérite d’être lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yshisa 2020-11-08T12:11:37+01:00
Diamant

Dès la 4e de couverture, ce livre m'a "saisie", interpellée, attirée, envoûtée, par cette phrase : "Si tu regardes longtemps l'abîme, l'abîme te regarde aussi. Espérons que l'abîme ne voit rien qui l'intéresse." C'est l'histoire d'un garçon normal, Caden, ou de sa descente dans l'abîme, dans les recoins insoupçonnés de l'univers. Plus communément dit : comment il a sombré dans la folie. L'histoire de sa lente guérison, entremêlant fictifs et réalité. Il est guéri, mais il sait que...

L'abîme l'attend toujours pour partir une nouvelle fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hibiscus_01 2020-10-07T17:51:33+02:00
Diamant

Un gros, gros coup de coeur.

Ce livre, c'est avant tout un livre d'ambiance qui m'a beaucoup fait réfléchir. Je suis sortie de cette lecture en me sentant différente, je regardais le monde autrement, comme si j'étais encore un peu dans le navire avec le capitaine.

Certains passages sont très étranges, les chapitres parfois très, très courts (une demi page), mais ce sont ces passages, ces courts chapitres qui font le charme de ce livre.

J'ai trouvé que Neal Shusterman avait on ne peut mieux décrit les humeurs de Caden, mais aussi celles des autres personnages.

Il y a aussi tout un pan du livre écrit à la deuxième personne, et je dois dire que c'était à la fois déroutant et troublant. Car il faut savoir que, si Caden ressemble à n'importe quel adolescent, il est en fait malade dans son esprit. On le voit, dans l'avancement du livre, se sentir mieux puis "retomber dans l'abîme de ses pensées".

Et ce livre est d'autant plus important car il retrace l'histoire du fils de l'auteur, qui était malade lui aussi. Une maladie, qui, comme le dit Shusterman, ne se guérie jamais vraiment complètement.

Spoiler(cliquez pour révéler)La fin est bouleversante, et la petite soeur de Caden est vraiment la plus adorable et compatissante des petites soeurs.

Un livre à lire si on veut réfléchir à ce que vive ces malades, mais aussi leur famille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florilege 2020-08-22T17:21:57+02:00
Diamant

Une oeuvre grandiose sur les maladies mentales. Bien que je connaisse des personnes concernées, je ne l'ai jamais autant compris qu'en vivant cette expérience par procuration aux côtés de Caden. Le sujet est traité par analogies, métaphores, sur les mers profondes. J'ai été transportée par le récit. À travers ce roman en grande partie autobiographique, Neal Shusterman dépeint une réalité importante et trop méconnue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Reader_rim 2020-05-27T19:46:27+02:00
Diamant

Quoi de mieux que de s'initier à l'écriture de commentaires , par son livre préféré !

Le gout amer de l'abîme est une pépite, un coup de coeur que j'ai découvert il y a 2 ans et que je ne cesse de recommander à toutes personnes. C'est mon premier Neal Shusterman, celui qui m'a donné envie de plonger dans chacun de ses mondes . Quelle ironie, de savoir que son livre préféré est un cadeau que l'on n'aura probablement jamais acheté par soi même. C'est pour cela que j'encourage tous lecteurs et lectrices du monde à se plonger aveuglement dans la découverte de ce livre.

Le gout amer de l'abîme, c'est cette épopée confuse , ce voyage étourdissant qui vous fait passer par des milliers d'émotions. Ce sont les hauts et les bas de la vie de Caden , un adolescent qui oscille entre réalité et hallucinations.

Si le début du livre n'inspire que perplexité et incompréhension . Il faut néanmoins s'accrocher et attendre que le petit "tilt" surgisse . Ce "tilt" qui éclairera vos idées, ce "tilt" qui pour moi constitue le réel coup de coeur.

Car en soit , qu'est ce qu'un coup de coeur?Comment en différencier un d'un livre fortement apprécié?

Pour moi c'est un roman qui vous fait passer par des émotions totalement contradictoires . Une lecture intense dont vous en ressortirez, ébahis et en état de choc. Un moment de perplexité où vous vous demanderez, comment l'auteur a pu ficeler; ne serait-ce que penser à une telle intrigue. Une sensation de vide qui vous envahis dès que vous aurez refermé le livre.

Eh bien , Neal Shusterman n'a cessé de remplir ces critères tout en y ajoutant une touche personnelle: des fabuleuses illustrations. Le goût amer de l'abîme c'est cette plongée dans les profonds abysses de la schizophrénie, où un gouffre énorme entre réalité et hallucinations attend votre jugement.

Et quand l'abîme vous regardera-ce qu'il ne manquera pas de faire-, puissiez vous regarder en lui sans frémir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZouzouZouzou 2020-05-11T11:20:53+02:00
Pas apprécié

Dans ses notes de fin de roman l'auteur dit "Nous espérons que ce livre apportera réconfort à ceux qui sont passés par là. Nous espérons également que ce livre aidera les autres à compatir et à comprendre ce que c'est que de naviguer sur les eaux sombres et imprévisibles des maladies mentales."

Si l'auteur voulait un tant soit peu nous embarquer avec lui, ça n'a pas fonctionné, je suis restée à quai !

L'auteur m'a perdu dans les méandres de son écriture.

Et enfin, j'ose espérer qu'il ne faut pas attendre de lire un lire sur les troubles mentaux pour compatir face aux difficultés que doivent surmonter les malades et leurs familles.

Afficher en entier
Or

Un livre très intéressant, qui nous laisse souvent perplexe devant ce qu'il se passe. C'est une très bonne chose, on se plonge bien dans la tête et la vision du monde d'une personne atteinte de schizophrénie. C'est un livre très calme néanmoins et très beau, je le recommande vivement.

Afficher en entier
Argent

Une vision de la schizophrénie très bien écrite et touchante.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Goût amer de l'abîme

  • France : 2016-04-26 - Poche (Français)
  • France : 2018-08-30 (Français)
  • USA : 2015-04-21 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Challenger Deep - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 103
Commentaires 28
extraits 32
Evaluations 56
Note globale 8.34 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode