Livres
433 676
Membres
355 765

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le goût du bonheur, tome 1 : Gabrielle



Description ajoutée par Lilou 2009-10-15T21:43:39+02:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Québec, 1930. Gabrielle est mariée avec Edward depuis bientôt dix ans. Entre la maison de l'île d'Orléans et celle de la Grande-Allée, elle mène une vie bien remplie, entourée de ses cinq enfants. De toute évidence, il s'agit d'un mariage heureux. Mais cette chose qui devrait être si simple fait pourtant froncer bien des sourcils dans l'entourage de Gabrielle. Décidément, le bonheur est suspect en cette époque où notre sainte mère l'Église nous dit que nous ne sommes pas sur terre pour être heureux mais pour accomplir notre devoir. L'élégante Gabrielle a bien du mal à se soumettre au code strict de la société bien sage et bien pensante. Et si c'était possible de changer le monde autrement que par la prière ? Dans ce premier volet de la grande trilogie romanesque intitulée " Le Goût du bonheur ", Marie Laberge brosse une vaste fresque du Québec de l'avant-guerre. Fidèle à sa manière, elle nous fait partager le destin de personnages si vrais qu'ils semblent bondir de la page. Grâce à une écriture qu'on dirait faite pour traduire les mouvements du cœur les plus subtils ou les plus inavouables, elle éclaire de l'intérieur une époque où, sous la gangue des conventions sociales et de la religion, les passions ne brûlaient pas avec moins de force qu'aujourd'hui.

Afficher en entier

Classement en biblio - 304 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Charlie18 2012-02-19T14:13:07+01:00

Vous avez remarqué que la forme qui signifie le passé s'appelle l'imparfait? Le présent de l'indicatif, vous croyez que ça veut dire le parfait?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Dès les première pages j'ai adoré le quotidien de la famille Miller. Florent et Adélaide tellement attachant, Gabrielle si humaine mais en même temps tellement attaché à sa religion et Edward le mari de la protagoniste, Gabrielle, avec qui il forme un si beau couple! Bref, j'ai adoré. J'ai également beaucoup apprécié découvrir le personnage de Nic qui va évoluer plus intensément au fil et à mesure du roman. Découvrir la famille Miller dans leurs vies de tous les jours m'a bien plu, c'était addictif et palpitant. Mais comme chaque roman il y a toujours un petit hic. J'ai été un peu déçu de perdre les moments entre Gabrielle et Edward, dans les 100-200 dernière pages l'auteur c'est bien plus concentrer sur Nic, Adélaide et Théodore. Mais vu que moi j'adore Adélaide et bien ça ne m'a pas tant que ça gênée.;) Et cette fin! Cette fin! Marie Laberge sait nous surprendre, bravo! Avec un petit plus pour toute les féministe!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lila11 2018-04-25T11:18:47+02:00
Or

Un bon début pour une saga familiale. Les personnages sont attachants mais c'est surtout le contexte historique qui m'a intéressée.

Il y a quelques longueurs dans la narration mais ça a été quand même une lecture agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nobodyel 2018-02-18T19:01:00+01:00
Argent

Je suis assez d'accord avec le commentaire de naomy.

J'ai mis pas mal de temps à lire ce roman, j'avais l'impression que je n'avançais pas, tant dans les pages qui se tournaient que dans l'histoire. En effet, les débuts sont assez longs et j'ai mis du temps à assimiler qui était qui et qui était l'enfant de qui surtout !

D'ailleurs ça m'a fait un petit peu bizarre que les personnages soient bien développés dans la 1ère moitié, qu'on nous décrive presque chaque journée qui passe, et qu'ensuite à cette 2nd moitié les choses s'accélèrent un peu trop vite, les relations des personnages passent en arrière plan. J'ai vraiment eu l'impression que l'auteure était pressée de nous amener à Adélaïde devenant femme. Certes, c'est normal, et l'histoire doit avancer. Mais, je regrette qu'on ne suive pas plus les études des autres enfants (ou leurs débuts), ainsi que Béatrice, alors que sa mère s'inquiète de la personne qu'elle deviendra en grandissant, notamment dans ses relations avec les hommes... Dommage, pour moi.

Sinon j'aime les sagas familiales, et ce 1er tome ne coupe pas à la règle. Les personnages sont très différents mais tellement intéressants dans les différentes facettes qu'ils représentent de l'époque. Seul bémol, comme relevé par naomy : la sanctification de la mère et de la fille, auxquelles aucun homme ne peut résister... Malgré tout, ces deux là et leur évolution (engagée pour Gabrielle, et plutôt "sentimental" pour Ada) m'ont touché et je me suis attachées à elles.

Et cette fin... non ! Pas possible ! Entre ça et les sacrifices que va amener la guerre, je m'attends à un 2e tome intense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabine68 2018-01-17T14:26:28+01:00
Or

Une jolie découverte sur l'histoire d'une famille entre la crise de 1929 et le début de la seconde guerre mondiale sur fond de misère sociale, libération de la femme, religion, amours et amitiés dans un Québec ou s’affrontent francophones et anglophones.

Les termes québécois ne m'ont au final pas plus gênée que ça et l'écriture est sublime.

Je recommande fortement et j'entame le tome suivant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2017-12-29T15:57:41+01:00
Argent

Gabrielle est une mère de famille bien affairée avec ses cinq enfants, ses deux sœurs qui s'obstinent à essayer de régenter sa maison dans des valeurs plus proches de celles prônées par l'Église . Sa fille aînée, Adélaïde, a hérité de la fougue de ses parents.

L'histoire tourne autour de ces deux personnages féminins et des personnes qui tombent sous leur charme : Edward, mari et père, avec lequel Gabrielle a de passionnants placotages (discussions), Nic, son associé totalement ensorcelé et Florent, ami de toujours d'Adélaïde...

J'ai beaucoup aimé cette galerie de personnages. En fait, j'ai quasiment tout aimé ! Sauf la dernière partie, qui accélère beaucoup trop le récit, qui ne permet plus de s'attacher aux personnages, notamment les enfants. C'est mon seul regret, que l'histoire n'ait pas continué au même rythme, quitte à faire une ellipse de quelques années...

Entre petits tracas quotidiens, dilemmes moraux, éducation des enfants, relations de couple... différents aspects sont abordés, qui font que même s'il n'y a pas beaucoup d'action, le lecteur est facilement transporté auprès de Gabrielle et de la famille Miller.

Ces 800 pages furent donc un vrai délice. Elles m'ont rappelé avec plaisir une une autre trilogie québécoise que j'ai énormément appréciée : Les accoucheuses, qui aborde également des thèmes féministes et historiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon30 2017-10-17T03:42:41+02:00
Or

Tout commence par une histoire de famille et d'une vie douce. Au coeur de l'histoire Gabrielle femme aimée et aimante qui vit avec sont temps... Enfin peut-être même en avance. Ce roman féminin et féministe nous présente des situations qui nous font grincer des dents par leur réalisme et injustice et nous montre que les femmes elles-mêmes s'enfermait dans une prison loin de la liberté personnelle . J'aurais aimé d'ailleurs encore plus de lutte féministe Spoiler(cliquez pour révéler)après tant de temps passé par Gabrielle dans les suffragettes j'ai trouvé que le droit de vote des femmes a été trop vite traité dans sa finalité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maximousse24 2017-08-29T19:37:47+02:00
Diamant

Un coup de coeur, c'est certain. Je suis secouée et troublée par cette lecture, tous les paradoxes, la recherche de l'équilibre entre la religion et le bon sens, la façon dont chacun peut apporter sa petite pierre à l'édifice, tout le bien que l'on peut faire, la lutte contre le malheur, le questionnement sur le droit au bonheur, sur la façon d'être heureux. Je n'ai pas encore le courage de me lancer dans la suite, je suis encore trop hantée par Gabrielle, une femme exceptionnelle dans sa manière d'être, son honnêteté, sa droiture... Tous les personnages sont profonds et tellement réalistes, tellement vrais... Je dois lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2017-08-29T03:16:01+02:00
Bronze

C'est le seul tome de la trilogie que j'ai pris le temps de lire, pourtant la lecture est vraiment plaisante, j'ai beaucoup aimé le parti pris de l'auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole40 2017-08-23T00:15:54+02:00
Or

Je dois avouer qu'à certains moments j'ai trouvé cette lecture assez fastidieuse... Et pourtant quelle claque! J'ai tout simplement adoré cette lecture. Marie Laberge aborde tellement de thèmes importants à mes yeux dans ce livre. Les personnages sont tous géniaux. Ils ont chacun leur caractère et ça fait du bien de voir des personnages autant travaillés et approfondis. Quand à la fin que dire? Elle me donne forcément envie de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jane45 2017-06-21T16:36:31+02:00
Diamant

Les pages défilent très rapidement. Ainsi, malgré la taille de ce petit pavé, je n'ai fait qu'une bouchée de ce roman "doudou". J'ai immédiatement accroché au style d'écriture de l'auteur qui arrive à mêler l'Histoire aux intrigues qui subsistent entre les protagonistes de cette famille.

Gabrielle et Adélaïde sont des femmes extraordinaires pour leur époque. Les idées féministes, politiques et morales soulevées par l'auteur sont très justes pour nous mais tellement révolutionnaire dans les années 30.

Je recommande ce livre à ceux qui aiment s'attacher à des personnages forts, que vous n'êtes pas près d'oublier, et qui souhaitent découvrir un pan de l'Histoire du Canada en temps de crise économique puis de guerre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ninielauxlarmes 2017-06-04T11:35:15+02:00
Diamant

Les premières pages de ce roman ont été très longues à démarrer, il y a beaucoup de choses qu'on ne comprend pas : qui est Florent, par exemple.

Mais, passé une quinzaine de pages, on s'attache beaucoup aux personnages, surtout à Gabrielle et Adélaïde. Gabrielle est une femme forte, très attachée à sa religion, et très humaniste. Elle est une féministe sans l'être, car elle ne se déclare pas ainsi, et une politique sans l'être. Ce qui me plait chez Gabrielle, c'est sa modernité, et en même temps son attachement à la tradition, et surtout, le goût du bonheur. Gabrielle a des défauts comme des qualités, elle est humaine.

Adélaïde est un personnage complexe. On ne sait pas grand-chose d'elle au tout début, puis on apprend à la connaitre petit à petit, à travers sa mère et l'affection qu'elle a pour Florent. " Ada" comme il l'appelle, est une petite fille, puis une jeune femme très intelligente, et très libre. Cela qui me plaît beaucoup dans ce personnage, Spoiler(cliquez pour révéler) c'est qu'elle assume le fait d'avoir couché avec un homme marié, et qu'elle gardera cet enfant, pour jeter à la face du monde l'amour qu'elle portait à Ted

Et la fin ! La fin est tellement sadique... Spoiler(cliquez pour révéler) La mort de Gabrielle, quoi ! Et en plus, c'est bête de se faire percuter par un camion d'armée quand on va empêcher son fils de s'engager ! Je n'ai pas arrêté de pleurer, et le tome 2 ADÉLAÏDE, poursuit sur cette voix...

Afficher en entier

Date de sortie

Le goût du bonheur, tome 1 : Gabrielle

  • France : 2011-02-17 - Poche (Français)

Activité récente

Nouck le place en liste or
2018-08-22T07:43:50+02:00
lavoiej l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-29T03:47:34+02:00
Didinon l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-11T20:59:20+02:00

Les chiffres

Lecteurs 304
Commentaires 32
Extraits 9
Evaluations 61
Note globale 8.98 / 10

Évaluations

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode