Livres
454 622
Membres
402 997

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle



Description ajoutée par Lilou 2009-10-15T21:43:39+02:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Québec, 1930. Gabrielle est mariée avec Edward depuis bientôt dix ans. Entre la maison de l'île d'Orléans et celle de la Grande-Allée, elle mène une vie bien remplie, entourée de ses cinq enfants. De toute évidence, il s'agit d'un mariage heureux. Mais cette chose qui devrait être si simple fait pourtant froncer bien des sourcils dans l'entourage de Gabrielle. Décidément, le bonheur est suspect en cette époque où notre sainte mère l'Église nous dit que nous ne sommes pas sur terre pour être heureux mais pour accomplir notre devoir. L'élégante Gabrielle a bien du mal à se soumettre au code strict de la société bien sage et bien pensante. Et si c'était possible de changer le monde autrement que par la prière ? Dans ce premier volet de la grande trilogie romanesque intitulée " Le Goût du bonheur ", Marie Laberge brosse une vaste fresque du Québec de l'avant-guerre. Fidèle à sa manière, elle nous fait partager le destin de personnages si vrais qu'ils semblent bondir de la page. Grâce à une écriture qu'on dirait faite pour traduire les mouvements du cœur les plus subtils ou les plus inavouables, elle éclaire de l'intérieur une époque où, sous la gangue des conventions sociales et de la religion, les passions ne brûlaient pas avec moins de force qu'aujourd'hui.

Afficher en entier

Classement en biblio - 323 lecteurs

Extrait

Vous avez remarqué que la forme qui signifie le passé s'appelle l'imparfait? Le présent de l'indicatif, vous croyez que ça veut dire le parfait?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Dès les première pages j'ai adoré le quotidien de la famille Miller. Florent et Adélaide tellement attachant, Gabrielle si humaine mais en même temps tellement attaché à sa religion et Edward le mari de la protagoniste, Gabrielle, avec qui il forme un si beau couple! Bref, j'ai adoré. J'ai également beaucoup apprécié découvrir le personnage de Nic qui va évoluer plus intensément au fil et à mesure du roman. Découvrir la famille Miller dans leurs vies de tous les jours m'a bien plu, c'était addictif et palpitant. Mais comme chaque roman il y a toujours un petit hic. J'ai été un peu déçu de perdre les moments entre Gabrielle et Edward, dans les 100-200 dernière pages l'auteur c'est bien plus concentrer sur Nic, Adélaide et Théodore. Mais vu que moi j'adore Adélaide et bien ça ne m'a pas tant que ça gênée.;) Et cette fin! Cette fin! Marie Laberge sait nous surprendre, bravo! Avec un petit plus pour toute les féministe!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Un roman qui peut effrayer pars le nombre de pages et cela ne va pas en s'améliorant avec les tomes suivants qui sont encore plus volumineux. 939 pages pour le deuxième tome et 1091 pages pour le troisième. Mais ne vous laissez pas distraire, perturber ou effrayer par le nombre de pages ou le récit un peu lent des premières pages et plongez tête baissée dans cette saga familiale qui je l'avoue après un petit temps d'adaptation dû au vocabulaire (quelques thermes Canadiens) et un peu de lenteur (le temps de mettre en place les personnages, la période, le contexte), la lecture deviendra fluide et agréable.

Puis-je parler ici d'un roman féministe, je crois que oui en partie tout du moins. Ce premier tome est principalement consacré à Gabrielle. Mère de cinq enfants et épouse heureuse, follement amoureuse de son mari qu'elle a épousé par amour envers et contre tout malgré le désaccord de son père. Ce qui fait d'elle d'entrée de jeu, une héroïne qui se bat pour ses convictions et à l'époque ce n'est pas rien car l'histoire se déroule entre deux guerres. Une période difficile, une fois la première guerre mondiale terminée, quand la vague se retire, reste la misère et le chagrin qui restent.

Un roman qui nous conte par exemple à travers ses personnages, l'émancipation de la femme ainsi que le sujet plus que délicat de la contraception en désaccord avec l'église. On voit grandir les enfants et vieillir les adultes. Peu à peu d'autres personnages viennent habilement se greffer au récit pour l'assaisonner et doucement certains d'entre eux prennent une place importante pour en devenir les personnages principaux des tomes suivants.

Un roman habile et intelligent, historique, familiale, féministe, doux et fort à la fois. Il est dosé à merveille et les pages se tournent toutes seules jusqu'à la fin. Marie Laberge clôture ce premier tome de manière incroyable où la seule option possible est de se jeter sur le deuxième tome pour poursuivre la lecture.

En conclusion, un coup de cœur pour ce premier tome qui m'a captivée. Ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pages ce n'est qu'un détail, le voyage en vaut la peine. Et un conseil, ayez le deuxième tome à porté de main.

Afficher en entier
Or

Ma chronique > https://unelectriceawnderlnd.blogspot.com/2019/02/gabrielle-marie-laberge.html

Ce livre m'a été recommandé par une Booknaute et même si ce n'est pas mon genre habituel de lecture, j'étais très curieuse de me lancer. La taille du livre m'a un peu refroidi ce qui fait que je l'ai laissé traîner dans ma P.AL un bon bout de temps. J'ai vraiment été surprise d'apprécier autant !

Au début, j'étais un peu perdu avec les mots québécois et cela m’énervait de devoir aller consulter l'index mais au final, j'ai fini par m'y faire. Je ne suis jamais allée au Québec mais cela doit être un très bel endroit.

L'aspect historique du roman m'a beaucoup plu. Je suis une passionnée de la période XIXe- début XXe mais j'ai lu majoritairement des livres qui présentaient la vie en Europe et non en Amérique du Nord, cela m'a donc beaucoup intéressée.

Les premiers chapitres sont assez longs. On se rend vraiment compte de la taille du roman, on a l'impression d'avancer à reculons. J'ai plusieurs fois hésité à abandonner ma lecture. Mais, je me suis accrochée et j'ai bien fait ! Car au fil des pages, je me suis surprise à ne plus pouvoir lâcher la famille Miller. L'auteure fait de très belles descriptions.

Ce premier tome est centré sur Gabrielle qui est une femme vraiment admirable. Élevée dans la tradition de la femme soumise et de la bonne épouse, elle va être confrontée à un monde nouveau avec des femmes qui se battent pour leur droits. C'est un personnage réaliste dans le sens où elle fait des erreurs, elle évolue et elle est forte.

Mon autre personnage préféré est Adelaïde, la fille aînée de Gabrielle qui a 7 ans au début de l'histoire. C'est une enfant vive d'esprit et très mature. Je me suis de suite attachée à elle. Et dire que le prochain tome est centré sur elle : j'ai hâte !

Vous l'aurez compris, ce livre possède une incroyable galerie de personnages tous différents. Que cela soit Germaine, la sœur aînée de Gabrielle, une vieille fille aux idées bien arrêtées. Florent, un petit malchanceux mais qui ne perd pas espoir pour autant. Ou, Nic McNally. Je n'ai pas trop compris ni aimé ce personnage même si il possède un rôle primordiale.

Bref, Marie Laberge nous présente une magnifique fresque familiale et j'ai vraiment très envie de découvrir la suite !

Afficher en entier
Pas apprécié

Un abandon après 100 pages. La place de la femme me pose réellement problème même si la question de vraisemblance se pose vu le contexte de l'intrigue. La religion est très présente. Un début trop long et peu prometteur pour me pousser à continuer ma lecture.

Afficher en entier
Or

Un magnifique premier tome rempli d'amour et de tolérance. Je vais mettre quelque temps a m'en remettre. Je n'avais rien lu de semblable jusqu'à présent.

Afficher en entier
Or

Un bon début pour une saga familiale. Les personnages sont attachants mais c'est surtout le contexte historique qui m'a intéressée.

Il y a quelques longueurs dans la narration mais ça a été quand même une lecture agréable.

Afficher en entier
Argent

Je suis assez d'accord avec le commentaire de naomy.

J'ai mis pas mal de temps à lire ce roman, j'avais l'impression que je n'avançais pas, tant dans les pages qui se tournaient que dans l'histoire. En effet, les débuts sont assez longs et j'ai mis du temps à assimiler qui était qui et qui était l'enfant de qui surtout !

D'ailleurs ça m'a fait un petit peu bizarre que les personnages soient bien développés dans la 1ère moitié, qu'on nous décrive presque chaque journée qui passe, et qu'ensuite à cette 2nd moitié les choses s'accélèrent un peu trop vite, les relations des personnages passent en arrière plan. J'ai vraiment eu l'impression que l'auteure était pressée de nous amener à Adélaïde devenant femme. Certes, c'est normal, et l'histoire doit avancer. Mais, je regrette qu'on ne suive pas plus les études des autres enfants (ou leurs débuts), ainsi que Béatrice, alors que sa mère s'inquiète de la personne qu'elle deviendra en grandissant, notamment dans ses relations avec les hommes... Dommage, pour moi.

Sinon j'aime les sagas familiales, et ce 1er tome ne coupe pas à la règle. Les personnages sont très différents mais tellement intéressants dans les différentes facettes qu'ils représentent de l'époque. Seul bémol, comme relevé par naomy : la sanctification de la mère et de la fille, auxquelles aucun homme ne peut résister... Malgré tout, ces deux là et leur évolution (engagée pour Gabrielle, et plutôt "sentimental" pour Ada) m'ont touché et je me suis attachées à elles.

Et cette fin... non ! Pas possible ! Entre ça et les sacrifices que va amener la guerre, je m'attends à un 2e tome intense.

Afficher en entier
Or

Une jolie découverte sur l'histoire d'une famille entre la crise de 1929 et le début de la seconde guerre mondiale sur fond de misère sociale, libération de la femme, religion, amours et amitiés dans un Québec ou s’affrontent francophones et anglophones.

Les termes québécois ne m'ont au final pas plus gênée que ça et l'écriture est sublime.

Je recommande fortement et j'entame le tome suivant

Afficher en entier
Argent

Gabrielle est une mère de famille bien affairée avec ses cinq enfants, ses deux sœurs qui s'obstinent à essayer de régenter sa maison dans des valeurs plus proches de celles prônées par l'Église . Sa fille aînée, Adélaïde, a hérité de la fougue de ses parents.

L'histoire tourne autour de ces deux personnages féminins et des personnes qui tombent sous leur charme : Edward, mari et père, avec lequel Gabrielle a de passionnants placotages (discussions), Nic, son associé totalement ensorcelé et Florent, ami de toujours d'Adélaïde...

J'ai beaucoup aimé cette galerie de personnages. En fait, j'ai quasiment tout aimé ! Sauf la dernière partie, qui accélère beaucoup trop le récit, qui ne permet plus de s'attacher aux personnages, notamment les enfants. C'est mon seul regret, que l'histoire n'ait pas continué au même rythme, quitte à faire une ellipse de quelques années...

Entre petits tracas quotidiens, dilemmes moraux, éducation des enfants, relations de couple... différents aspects sont abordés, qui font que même s'il n'y a pas beaucoup d'action, le lecteur est facilement transporté auprès de Gabrielle et de la famille Miller.

Ces 800 pages furent donc un vrai délice. Elles m'ont rappelé avec plaisir une une autre trilogie québécoise que j'ai énormément appréciée : Les accoucheuses, qui aborde également des thèmes féministes et historiques.

Afficher en entier
Or

Tout commence par une histoire de famille et d'une vie douce. Au coeur de l'histoire Gabrielle femme aimée et aimante qui vit avec sont temps... Enfin peut-être même en avance. Ce roman féminin et féministe nous présente des situations qui nous font grincer des dents par leur réalisme et injustice et nous montre que les femmes elles-mêmes s'enfermait dans une prison loin de la liberté personnelle . J'aurais aimé d'ailleurs encore plus de lutte féministe Spoiler(cliquez pour révéler)après tant de temps passé par Gabrielle dans les suffragettes j'ai trouvé que le droit de vote des femmes a été trop vite traité dans sa finalité.

Afficher en entier
Diamant

Un coup de coeur, c'est certain. Je suis secouée et troublée par cette lecture, tous les paradoxes, la recherche de l'équilibre entre la religion et le bon sens, la façon dont chacun peut apporter sa petite pierre à l'édifice, tout le bien que l'on peut faire, la lutte contre le malheur, le questionnement sur le droit au bonheur, sur la façon d'être heureux. Je n'ai pas encore le courage de me lancer dans la suite, je suis encore trop hantée par Gabrielle, une femme exceptionnelle dans sa manière d'être, son honnêteté, sa droiture... Tous les personnages sont profonds et tellement réalistes, tellement vrais... Je dois lire la suite.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle

  • France : 2011-02-17 - Poche (Français)

Activité récente

icarus l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-22T00:52:31+01:00
Lagosse l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-26T09:47:00+01:00

Les chiffres

Lecteurs 323
Commentaires 36
Extraits 11
Evaluations 67
Note globale 8.91 / 10

Évaluations

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode