Livres
615 788
Membres
714 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle



Description ajoutée par Lilou 2009-10-15T21:43:39+02:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Québec, 1930. Gabrielle est mariée avec Edward depuis bientôt dix ans. Entre la maison de l'île d'Orléans et celle de la Grande-Allée, elle mène une vie bien remplie, entourée de ses cinq enfants. De toute évidence, il s'agit d'un mariage heureux. Mais cette chose qui devrait être si simple fait pourtant froncer bien des sourcils dans l'entourage de Gabrielle. Décidément, le bonheur est suspect en cette époque où notre sainte mère l'Église nous dit que nous ne sommes pas sur terre pour être heureux mais pour accomplir notre devoir. L'élégante Gabrielle a bien du mal à se soumettre au code strict de la société bien sage et bien pensante. Et si c'était possible de changer le monde autrement que par la prière ? Dans ce premier volet de la grande trilogie romanesque intitulée " Le Goût du bonheur ", Marie Laberge brosse une vaste fresque du Québec de l'avant-guerre. Fidèle à sa manière, elle nous fait partager le destin de personnages si vrais qu'ils semblent bondir de la page. Grâce à une écriture qu'on dirait faite pour traduire les mouvements du cœur les plus subtils ou les plus inavouables, elle éclaire de l'intérieur une époque où, sous la gangue des conventions sociales et de la religion, les passions ne brûlaient pas avec moins de force qu'aujourd'hui.

Afficher en entier

Classement en biblio - 416 lecteurs

extrait

Vous avez remarqué que la forme qui signifie le passé s'appelle l'imparfait? Le présent de l'indicatif, vous croyez que ça veut dire le parfait?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Dès les première pages j'ai adoré le quotidien de la famille Miller. Florent et Adélaide tellement attachant, Gabrielle si humaine mais en même temps tellement attaché à sa religion et Edward le mari de la protagoniste, Gabrielle, avec qui il forme un si beau couple! Bref, j'ai adoré. J'ai également beaucoup apprécié découvrir le personnage de Nic qui va évoluer plus intensément au fil et à mesure du roman. Découvrir la famille Miller dans leurs vies de tous les jours m'a bien plu, c'était addictif et palpitant. Mais comme chaque roman il y a toujours un petit hic. J'ai été un peu déçu de perdre les moments entre Gabrielle et Edward, dans les 100-200 dernière pages l'auteur c'est bien plus concentrer sur Nic, Adélaide et Théodore. Mais vu que moi j'adore Adélaide et bien ça ne m'a pas tant que ça gênée.;) Et cette fin! Cette fin! Marie Laberge sait nous surprendre, bravo! Avec un petit plus pour toute les féministe!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Alors que je ressors tout juste de cette lecture, difficile de rassembler mes mots. Ce n'est pas vraiment un coup de cœur, mais je me suis sentie engagée dans cette histoire, dans la vie de cette famille à laquelle on s'attache sans attendre.

Pourtant, les premières pages me faisaient hésiter, j'avais entendu parler de ce livre comme d'un coup de cœur et j'avais peur de me sentir en retrait. Et puis rapidement, les pages ont défilé, dessinant le portrait de cette famille heureuse et qui nous paraît si réelle. Mon attachement évident pour Gabrielle m'a permis de suivre sa petite troupe et ses proches, et chaque événement, chaque nouvelle apportée sur son entourage me donnait l'impression de prendre des nouvelles de gens que je connaissais.

J'ai aimé cette histoire, pour son goût du bonheur si palpable, mais également pour toutes ces questions soulevées sur la religion et la place des femmes, dans une période où la liberté devait encore se gagner. J'ai aimé Gabrielle pour tout ce qu'elle représentait, même au-delà de l'image si parfaite qu'ont ses proches d'elle ; je l'ai aimée pour ses doutes, pour ce qu'elle essayait de comprendre du monde et de la vie, même lorsqu'elle s'offrait bien moins de liberté qu'elle aurait pu. J'ai aimé Edward et leurs enfants, et j'ai aimé tout ce petit monde qui gravite autour de cette famille unie, rayonnante.

Le récit gagne en intensité sur la fin, et je regrette d'avoir appris le destin de Gabrielle dans le résumé du tome suivant (placé à la fin du livre), alors même que ma lecture débutait. J'ai donc lu ce livre en conscience, mais je comprends pourtant les quelques regrets des dernières pages, déplorant l'absence de scènes avec Gabrielle et d'Edward, alors que leur relation sublime le reste. J'ai malgré tout apprécié ces dernières pages, pour ce qu'elles préparent et offrent pour la suite. Je n'étais pas certaine alors de la lire, mais je pense que retrouver les Miller et découvrir leur avenir restera un vrai plaisir. Ça se lit si facilement, pourquoi s'en priver ! ;)

Afficher en entier
Argent

Une très bonne lecture. Je dois dire que les personnages de ce livre sont absolument incroyable, d'une précision magistrale, les émotions et les réflexions sonnent tellement juste. Il ne s'agit pas d'une lecture coup de cœur car j'ai eu de grandes difficultés à rentrer dans l'histoire et à réellement m'y immerger mais l'écriture est de très bonne qualité.

Spoiler(cliquez pour révéler)Par contre la fin, aouw c'était trop pour moi.

Afficher en entier
Lu aussi

De quoi passer un bon moment

Afficher en entier
Or

Que de temps passé avec Gabrielle! Parce que c est une brique ce roman! J ai adoré. Gabrielle va beaucoup me manquer! L’histoire se passe il y a 90 ans mais je trouve beaucoup de similitude aux problèmes sociaux de l’époque actuelle. Les deux derniers mots de ce roman me laissent avec beaucoup d’interrogations!!! Je suis curieuse et lirais la suite

Afficher en entier
Or

Premier tome lu et hâte de découvrir la suite . Une famille qui va tout faire pour rester unis

Afficher en entier
Diamant

Un livre incroyable. Il est excellent. Je recommande. Représente bien la vie d'avant à Québec.

Afficher en entier
Diamant

Je pense que c'est la première fois qu'un livre me prends autands par les trips.

Les personnages sont attachants, on vit avec eux on ressent leurs émotions.

Spoiler(cliquez pour révéler)Et la mort de Gabrielle ma tellement retourné que je suis incapable de lire le tome 2 tout de suite

Afficher en entier
Diamant

Le goût du bonheur est une saga familiale québécoise aux petits oignons où l’on se sent bien et où l’on voit toutes les évolutions de la société dans cette période charnière post krach de 29.

On suit Gabrielle, toute sa petite famille et leur entourage dans leur quotidien. J’ai beaucoup aimé la gestion de toutes les contradictions et envies de Gabrielle, au sein de cette société en plein bouleversement. D’un côté, elle est catholique très pratiquante et veut un respect stricte de sa religion mais d’un autre, elle a conscience que si elle est heureuse en ménage ce n’est pas le cas de la majorité des femmes donc les choses doivent changer. Elle cherche un équilibre entre religion et bonheur pour ses filles et toutes les femmes : Comment concilier la modernité qui appelle une plus grande liberté des femmes sans abandonner sa foi, comment ne pas juger les personnes réfractaires au changement ? Tout est toujours une question d’équilibre : aider son prochain mais accepter la volonté de préserver sa fierté, divorce ou pas divorce, place de l’automobile, gérer la tuberculose…

Le quotidien est rythmé par les faillites, la tuberculose, la montée des extrêmes et les conflits entre canadiens français et anglais. Gabrielle est un personnage très attachant, très posée et réfléchie, pleine de bonnes intentions et qui veut que chacun soit heureux. C’est un livre qui fait du bien car malgré tous les problèmes qui tombent, notre héroïne parvient à préserver un cocon.

L’écriture est agréable, il y a un lexique pour les expressions québécoises mais finalement l’écriture fait qu’on n’en a pas spécialement besoin pour comprendre le récit.

Afficher en entier
Lu aussi

Avis mitigé.

J’ai littéralement adoré le personnage de Gabrielle qui est riche, complexe et chaleureux.

Je n’imagine pas le travail de recherches que l’autrice a dû entreprendre pour avoir aussi bien su nous communiquer l’atmosphère du début du 20ème siècle plus précisément au Québec mais aussi un petit peu au Canada.

Elle a réussi, avec beaucoup de talent, à retranscrire le questionnement des personnages sur leurs conditions de vie sans céder à la tentation de leurs rajouter des préoccupations d’aujourd’hui.

J’ai trouvé que la plume de l’autrice était très belle, bien travaillée, fluide tout en restant accessible.

Petit bémol sur le fait qu’il y ai eu beaucoup trop de passage Nic/Adélaïde et surtout sur la fin !

Je ne lirais pas la suite parce que les autres personnages principaux des deux tomes suivants ne m’intéressent pas.

Afficher en entier
Diamant

Dès les premières pages de lecture j'ai su que ce livre serait exceptionnel, j'ai vraiment aimé être plongée dans la vie de la famille Miller : suivre l'évolution de tous les personnages, des situations de l'époque, des conventions arrêtées.

J'ai aussi apprécié le questionnement de Gabrielle sur sa foi et le respect des conventions dictées en majorité par l'Eglise.

Il est rare que j'apprécie autant ce type d'ouvrage, racontant juste l'histoire d'une famille, mais il faut reconnaître que l'écrivaine a vraiment su nous plonger dans cette famille dans laquelle nous adorons certains personnages tandis que d'autres nous agacent.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle

  • France : 2011-02-17 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 416
Commentaires 48
extraits 15
Evaluations 99
Note globale 8.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode