Livres
535 207
Membres
561 148

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Une très belle saga familiale qui réchauffe nos coeurs. Une ambiance délicieuse qu'on ne veut pas quitter.

Afficher en entier
Diamant

Je pense que c'est la première fois qu'un livre me prends autands par les trips.

Les personnages sont attachants, on vit avec eux on ressent leurs émotions.

Spoiler(cliquez pour révéler)Et la mort de Gabrielle ma tellement retourné que je suis incapable de lire le tome 2 tout de suite

Afficher en entier
Diamant

Le goût du bonheur est une saga familiale québécoise aux petits oignons où l’on se sent bien et où l’on voit toutes les évolutions de la société dans cette période charnière post krach de 29.

On suit Gabrielle, toute sa petite famille et leur entourage dans leur quotidien. J’ai beaucoup aimé la gestion de toutes les contradictions et envies de Gabrielle, au sein de cette société en plein bouleversement. D’un côté, elle est catholique très pratiquante et veut un respect stricte de sa religion mais d’un autre, elle a conscience que si elle est heureuse en ménage ce n’est pas le cas de la majorité des femmes donc les choses doivent changer. Elle cherche un équilibre entre religion et bonheur pour ses filles et toutes les femmes : Comment concilier la modernité qui appelle une plus grande liberté des femmes sans abandonner sa foi, comment ne pas juger les personnes réfractaires au changement ? Tout est toujours une question d’équilibre : aider son prochain mais accepter la volonté de préserver sa fierté, divorce ou pas divorce, place de l’automobile, gérer la tuberculose…

Le quotidien est rythmé par les faillites, la tuberculose, la montée des extrêmes et les conflits entre canadiens français et anglais. Gabrielle est un personnage très attachant, très posée et réfléchie, pleine de bonnes intentions et qui veut que chacun soit heureux. C’est un livre qui fait du bien car malgré tous les problèmes qui tombent, notre héroïne parvient à préserver un cocon.

L’écriture est agréable, il y a un lexique pour les expressions québécoises mais finalement l’écriture fait qu’on n’en a pas spécialement besoin pour comprendre le récit.

Afficher en entier
Lu aussi

Avis mitigé.

J’ai littéralement adoré le personnage de Gabrielle qui est riche, complexe et chaleureux.

Je n’imagine pas le travail de recherches que l’autrice a dû entreprendre pour avoir aussi bien su nous communiquer l’atmosphère du début du 20ème siècle plus précisément au Québec mais aussi un petit peu au Canada.

Elle a réussi, avec beaucoup de talent, à retranscrire le questionnement des personnages sur leurs conditions de vie sans céder à la tentation de leurs rajouter des préoccupations d’aujourd’hui.

J’ai trouvé que la plume de l’autrice était très belle, bien travaillée, fluide tout en restant accessible.

Petit bémol sur le fait qu’il y ai eu beaucoup trop de passage Nic/Adélaïde et surtout sur la fin !

Je ne lirais pas la suite parce que les autres personnages principaux des deux tomes suivants ne m’intéressent pas.

Afficher en entier
Diamant

Dès les premières pages de lecture j'ai su que ce livre serait exceptionnel, j'ai vraiment aimé être plongée dans la vie de la famille Miller : suivre l'évolution de tous les personnages, des situations de l'époque, des conventions arrêtées.

J'ai aussi apprécié le questionnement de Gabrielle sur sa foi et le respect des conventions dictées en majorité par l'Eglise.

Il est rare que j'apprécie autant ce type d'ouvrage, racontant juste l'histoire d'une famille, mais il faut reconnaître que l'écrivaine a vraiment su nous plonger dans cette famille dans laquelle nous adorons certains personnages tandis que d'autres nous agacent.

Afficher en entier
Diamant

Pour moi ce livre a été une belle surprise. C’est le premier livre abordant ma culture, la culture québécoise, que je lis et ça m’a profondément touché. C’est une belle fresque dans laquelle on retrouve énormément d’éléments historiques en abordant surtout la politique et les mœurs de l’époque.

Je le recommande.

Afficher en entier
Or

Un premier tome qui donne envie de dévorer les 2 suivants même s'il s'agit de sacrés pavés! L'histoire de Gabrielle et les siens est une saga familiale captivante. Vivement la suite...

Afficher en entier
Diamant

Tellement beau, tellement addictif. Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un livre entre les mains qui me donne envie que jamais il ne se finisse tout en voulant le dévorer de plus en plus vite !

Les personnages sont fantastiques, une fresque de vie, de caractères, de sentiments. Le tout avec un fond historique puissant.

Beaucoup d'émotions, rien n'ait épargné au lecteur.

Afficher en entier
Diamant

Un roman qui peut effrayer pars le nombre de pages et cela ne va pas en s'améliorant avec les tomes suivants qui sont encore plus volumineux. 939 pages pour le deuxième tome et 1091 pages pour le troisième. Mais ne vous laissez pas distraire, perturber ou effrayer par le nombre de pages ou le récit un peu lent des premières pages et plongez tête baissée dans cette saga familiale qui je l'avoue après un petit temps d'adaptation dû au vocabulaire (quelques thermes Canadiens) et un peu de lenteur (le temps de mettre en place les personnages, la période, le contexte), la lecture deviendra fluide et agréable.

Puis-je parler ici d'un roman féministe, je crois que oui en partie tout du moins. Ce premier tome est principalement consacré à Gabrielle. Mère de cinq enfants et épouse heureuse, follement amoureuse de son mari qu'elle a épousé par amour envers et contre tout malgré le désaccord de son père. Ce qui fait d'elle d'entrée de jeu, une héroïne qui se bat pour ses convictions et à l'époque ce n'est pas rien car l'histoire se déroule entre deux guerres. Une période difficile, une fois la première guerre mondiale terminée, quand la vague se retire, reste la misère et le chagrin qui restent.

Un roman qui nous conte par exemple à travers ses personnages, l'émancipation de la femme ainsi que le sujet plus que délicat de la contraception en désaccord avec l'église. On voit grandir les enfants et vieillir les adultes. Peu à peu d'autres personnages viennent habilement se greffer au récit pour l'assaisonner et doucement certains d'entre eux prennent une place importante pour en devenir les personnages principaux des tomes suivants.

Un roman habile et intelligent, historique, familiale, féministe, doux et fort à la fois. Il est dosé à merveille et les pages se tournent toutes seules jusqu'à la fin. Marie Laberge clôture ce premier tome de manière incroyable où la seule option possible est de se jeter sur le deuxième tome pour poursuivre la lecture.

En conclusion, un coup de cœur pour ce premier tome qui m'a captivée. Ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pages ce n'est qu'un détail, le voyage en vaut la peine. Et un conseil, ayez le deuxième tome à porté de main.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode