Livres
550 825
Membres
591 874

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par LilyAsh 2019-09-22T15:53:48+02:00

— Moi, Sage Fowler, fille d’Astelyn et Peter, jure au nom de l’Esprit, qui est si saint que des lèvres humaines ne peuvent le prononcer, que je t’aimerai, t’honorerai, t’o…

Alex venait de la pincer pour l’interrompre.

— Ne te donne pas la peine de dire que tu m’obéiras, murmura-t-il. Nous savons tous les deux que tu n’en feras rien.

Sage laissa échapper un petit rire sous le regard contrarié du prêtre. Elle s’éclaircit la gorge, puis reprit avec sérieux :

— Je t’aimerai, t’honorerai et te chérirai pour le restant de mes jours. Tout ce que j’ai, je te le donne. Tout ce que je suis, je te l’offre librement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2019-08-30T22:07:24+02:00

"— Bon… le plus important, c’est de rester détendu, lui expliqua-t-elle après avoir émergé. Si on se crispe trop, flotter devient plus difficile.

Elle jeta un coup d’œil en arrière. Son fiancé avait disparu.

Le cœur battant, elle cria son nom, se tournant dans toutes les directions, mais elle ne distinguait rien d’autre que les reflets du soleil à la surface du lac trouble. Il l’avait suivie trop loin, là où l’on perdait pied. La terreur saisit Sage à la gorge. Doux Esprit, aurait-elle assez de force pour le ramener à l’air libre ? Allait-il paniquer et l’entraîner avec lui dans les profondeurs ?

Une main sur son mollet arracha un hurlement à la jeune femme. Toutefois, au lieu de tirer la nageuse vers le bas, les doigts remontèrent le long de sa cuisse. Alex sortit soudain de l’eau devant elle, la tête en arrière pour dégager ses cheveux de ses yeux brillants de malice. Il fallut à Sage plusieurs secondes pour comprendre que son promis n’avait aucune difficulté à s’aventurer dans l’eau.

— Espèce de crétin ! cria-t-elle en le repoussant pour l’éclabousser. Tu sais très bien nager !

— Évidemment que je sais nager, répondit le commandant, hilare, en s’essuyant les yeux. Mais je savais que tu ne pourrais pas résister à la perspective de m’apprendre…

— Tu restes un crétin, répliqua-t-elle en faisant la moue.

Elle le laissa néanmoins l’attirer à lui.

— Tant que je suis ton crétin à toi, dit-il en l’étreignant."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Morgane-77 2020-02-24T23:47:31+01:00

Nous, les femmes, avons toujours été des pions dans ce jeu, murmura-t-elle, avant de relever un menton tremblant. Néanmoins, je jouerai mon rôle, car même un pion peut remporter la victoire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2019-09-20T18:42:55+02:00

Lorsqu’il se pencha pour l’embrasser, elle s’accrocha à son cou et lui rendit son baiser avec toute l’ardeur que lui inspiraient les nombreux jours et nuits de solitude à venir. Le jeune homme la tint serrée dans ses bras jusqu’à ce que Huzar l’appelle, puis recula vers la barge sans cesser de lui dire tout l’amour qu’il lui portait. Sage regarda alors l’élu de son cœur descendre le long de la coque, dans l’espoir de l’entendre lui promettre qu’ils seraient bientôt réunis et que tout irait bien. Mais il n’en fit rien. Il était bien trop honnête pour mentir de la sorte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par emmalgnrx 2019-09-12T19:35:40+02:00

Tout ce que j'ai, je te le donne. Tout ce que je suis, je te l'offre librement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par chiizu-chan 2019-09-10T22:02:59+02:00

"- Hmm... Et toi ? Tu es heureuse ? lui chuchota-t-il à l'oreille.

[...]

- Tellement heureuse que c'en est écoeurant..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2019-09-10T09:36:44+02:00

De délicates fleurs violettes élevaient leurs têtes au-dessus d’épaisses feuilles ovales. De la sauge.

Elle ne fleurissait pas à cette période de l’année. Pour trouver une serre, il avait dû chevaucher jusqu’à un village à au moins cinq lieues du camp. Des larmes jaillirent des yeux de Sage et se perdirent dans ses cheveux.

« Tu es plus importante que tout le reste à mes yeux. »

Des excuses.

« J’espère qu’un jour tu me laisseras te traiter comme tu le mérites. »

Un vœu.

« Je t’aime. »

Une promesse.

Il pensait vraiment les paroles qu’il avait prononcées, mais il ne s’était pas départi de sa retenue. Le mur tenait toujours bon. Pire encore, Sage se rendait à présent compte qu’elle aussi en avait érigé un pour se protéger de lui.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2019-09-09T09:11:57+02:00

Sage n’aurait su décrire le changement qui s’opéra alors chez son fiancé. C’était comme s’il venait de retirer un masque. Soudain, les lèvres de l’officier se pressèrent contre les siennes avec une avidité qu’elle n’avait encore jamais connue, puis il la prit dans ses bras et la serra avec force contre lui.

Les pieds de la jeune femme quittèrent le parquet et, en moins d’une seconde, son dos fut plaqué contre le mur. Les mains d’Alex semblaient être partout à la fois : dans ses cheveux, sur ses hanches, sa taille, ses seins. Elle en avait le souffle court et la vision trouble, mais qu’importait : il était son air, son ciel, sa terre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Prescillia14 2019-09-02T20:34:52+02:00

Pendleton Quinn vint à sa rencontre aux portes de la forteresse. Incrédule, il considéra les Norsaris derrière son fils.

- Tu as fait venir le bataillon au complet ?

Les lèvres du jeune homme dessinèrent un sourire.

- Je leur ai bien dit qu'il n'y avait là rien d'obligatoire... Ils sont tous là de leur plein gré. (Il regarda autour lui.) Où est-elle ? Laissez-moi deviner...dans la bibliothèque.

Son père hocha la tête, étrangement sérieux.

-Oui elle y fait quelques recherches.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2019-08-30T22:10:24+02:00

"À la manière dont il lui rendit son baiser, la jeune femme comprit que ses paroles avaient rassuré son bien-aimé, et son propre malaise s’en trouva apaisé. Car si le mot « monstre » ne s’appliquait pas à Alex, il décrivait parfaitement quelqu’un qui, sous le coup de la rage et de l’angoisse, avait tué des centaines d’hommes d’un seul geste. Quelqu’un comme elle."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode