Livres
529 010
Membres
549 414

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le grand livre des robots, tome 1 : Prélude à Trantor



Description ajoutée par x-Key 2011-07-01T17:42:53+02:00

Résumé

« Un enfant n'est pas fait pour être gardé par un être de metal » : tel est le point de vue d'une mère en 1998.

Elle aura l'occasion de changer d'avis. Le robot est pour l'homme un jouet inoffensif. Un serviteur irréprochable. Un ami sûr.

Mieux : les nouveaux modèles sont conscients, autonomes, sensibles. Ils savent qu'il faut réparer les humains. Ils vont jusqu'à faire l'amour avec eux. Si ça peut les aider...

L'humanité n'est pas facile à comprendre. Un robot rêve de libérer son peuple. Un autre veut devenir humain, mais il faut pour cela renoncer à l'immortalité.

Les robots ne tiennent pas spécialement à cultiver leur différence. Ce sont les hommes qui se rebiffent. Pas dans l'espace, où va s'épanouir Trantor, mais sur Terre, où l'asphyxie menace. On a peur que les machines prennent le pouvoir. Des robots sont assassinés. D'autres robots mènent l'enquête...

Ainsi commence le Grand Livre des robots, cette fresque géante où se déploie toute l'histoire des temps futurs, toute l'oeuvre d'un écrivain exceptionnellement fécond.

A la fois savant et romancier, Isaac Asimov incarne pour des millions de lecteurs la clarté, la transparence, la passion de comprendre et d'expliquer. Pourtant il sait que la science ne résout pas tous les problèmes. Une certitude : l'avenir sera complexe.

Afficher en entier

Classement en biblio - 119 lecteurs

extrait

Écoute moi bien. Un robot est infiniment plus digne de confiance qu’une bonne d’enfant humaine. Robbie n’a été construit en réalité que dans un but unique... servir de compagnon à un petit enfant. Sa mentalité toute entière a été conçue pour cela. Il ne peut s’empêcher d’être fidèle, aimant et gentil. C’est une machine qui est faite ainsi. C’est plus qu’on ne peut dire pour les humains.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Un magnifique condensé des œuvres de la robotique d’Asimov, tome 1. Cet auteur a réellement marqué de son empreinte les générations suivantes qui ont abordé la question des robots.

Au delà de l’aspect technique, ce qui a peut-être marqué les lecteurs, c’est qu’au travers de la psychologie des robots, de tout ces questionnements sur son intelligence, sa logique sans faille et sur sa conscience de soi, c’est l’homme qui se retrouve confronté à ses propres questions existentielles, qu’est-ce qui fait de lui un homme finalement? Il y a une portée très philosophique dans ces récits.

Pour ma part, je trouverai toujours l’œuvre d’Asimov profondément humaniste et cela me fascine pour quelqu’un qui parle tellement de robots...

Afficher en entier
Diamant

Un pilier de la science-fiction.

Afficher en entier
Or

Comme à son habitude, le talent d'Isaac Asimov fait des ravages au travers de courtes nouvelles et de longues enquêtes. On ne s'ennuie pas, ne serait-ce qu'un instant...

Afficher en entier
Argent

Ce livre contient les germes de la philosophie d'Isaac Asimov. Vraiment pour les amateurs de Science Fiction. Personnellement je reconnais que c'est une grande oeuvre mais je n'ai pas trop adhéré ! Le livre regroupe un recueil de nouvelles "Nous les Robots" et deux romans : "Cavernes d'acier" et "face aux feux du soleil"

"Nous les robots" permet de voir l'évolution des robots et de bien comprendre les trois lois. Malgré tout, il faut bien s'accrocher pour tout lire, les histoires sont nombreuses, et assez bonnes en tant que telles, mais les lire d'un bloc, il faut du courage!

Afficher en entier
Argent

Asimov présente dans son cycle des Robots, l'évolution des robots dans notre société à travers de courtes voire plus longues nouvelles. Ainsi, on peut y découvrir le comportement des humains: leurs préjugés, leurs désirs...

Asimov analyse sous un oeil critique notre société, et permet de comprendre l'avenir des robots dans Fondation.

Afficher en entier
Bronze

Ce tome rassemble des textes divers, qui n'ont pas vraiment de point commun. En ce qui concerne le Space Opera, je préfère le cycle de Fondation, d'une ampleur bien plus large. Intéressant néanmoins de voir le déclin de la Terre, berceau oublié de l'humanité. Sur les robots, je préfère les nouvelles d'Asimov, plus courtes donc plus percutantes. Mais il faut saluer son invention des lois de la robotique, qui est un trait de génie.

Afficher en entier
Bronze

Grand fan d'Asimov, je n'ai avec ce gros livre pas été emporté. Peut-être un de ces 4 je replongerai dedans en me disant qu'il a tout de même servi de base au film "I Robot"...

Afficher en entier
Diamant

J'ai lu quelque part, peut-être dans le "catalogue des âmes et cycles de la S.F." de Stan Barets, qu'Isaac Asimov, après avoir été l'enfant terrible du genre, en est aujourd'hui le patriarche.

Même si Isaac Asimov a écrit sur tout,

- la Bible, Shakespeare, Rome, les dinosaures, Sherlock Holmes, la poésie... - et que le plus gros de de son œuvre soit de la vulgarisation scientifique, le robot semble être son personnage favori.

"Il ne cesse de le hanter d'une décennie à l'autre".

En 1942, dans "cercle vicieux", il invente le mot "robotique et énonce les trois lois devenues fameuses et qui en substance et résumées se présentent ainsi :

I Un robot ne peut nuire à un être humain...

II Un robot doit obéir aux êtres humains...

III Un robot doit protéger sa propre existence...

Avant Asimov, les robots avaient "mauvaise presse" dans la S.F.

Ils avaient la fâcheuse réputation de se retourner contre leurs concepteurs.

En édictant le théorème évident qu'un robot ne peut servir qu'à ce pourquoi il a été conçu, "le bon docteur" met fin à l'ère du robot menaçant.

Asimov est de toutes les anthologies.

Rares sont les recueils qui, comme " la science-fiction pour ceux qui détestent la science -fiction" de Teddy Carr, n'ont pas repris un de ses textes.

La collection "Omnibus", par ce premier tome "Prélude à Tantor" relève le défi de ne pas être une anthologie de plus.

"Le grand livre des robots" réunit 33 nouvelles et 2 romans.

Tout d'abord le livre est beau, imposant et semble promettre un riche contenu.

La préface de Jacques Goimard* est captivante.

Les annexes ajoutées en fin de volume sont un réel apport à l'ouvrage et la bibliographie complète et définitive d'Asimov constitue une référence.

"Les cavernes d'acier" et "face aux feux du soleil", Les deux romans indépendants qui sont ajoutés sont fréquemment associés au cycle.

Ils introduisent, comme souvent dans l’œuvre d'Asimov, un élément policier à une science-fiction claire et intelligente.

Ce livre est un véritable plaisir.

Il donne une cohérence, sert de fil conducteur à tous ces textes, pour la plupart assez courts, et rend un bel hommage au père de la "hard science-fiction".

Je remercie la collection "Omnibus" de me l'avoir offert, dans le cadre de la dernière masse critique, et de m'avoir permis, ainsi, de me replonger dans ce pan passionnant de l’œuvre exigeante et intelligente d'Asimov.

Ce magnifique volume va venir prendre place, sans avoir à rougir, dans ma bibliothèque aux côtés de mes anciens volumes, si précieux, de "Fiction Spécial", de "Marginal" de "Galaxie" et autres "Présence du futur"...

* l'auteur de l'excellent "critique de la science-fiction".

Afficher en entier
Or

Retrouver tous les robots d'Azimov dans le même recueil, voilà qui est très attirant ! et ici, en plus, c'est une belle édition, un livre de qualité.

Afficher en entier
Diamant

Très bon livre qui nous montre se que pourrait être le Future et avec un suspense contenu jusqu'à la fin.

Afficher en entier

Activité récente

Manue_ l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-30T18:10:37+02:00
Kikole l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-17T12:01:03+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 119
Commentaires 12
extraits 20
Evaluations 15
Note globale 8.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode