Livres
467 112
Membres
431 951

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Grand Sommeil



Description ajoutée par quiquenotte 2015-01-05T21:40:49+01:00

Résumé

Le vieux général Sternwood, à demi paralysé, est affligé de deux filles, Vivian et Carmen, qui sont absolument dépourvues de sens moral et se livrent à leurs vices avec une fureur maladive. Vivian se saoule et joue à la roulette. Carmen se drogue, a des crises d'épilepsie et d'érotomanie. Des gangsters chevronnés s'en mêlent aussi, mais le sympathique Marlowe fonce dans le tas et ne va pas tarder à remettre un peu d'ordre dans cette maison de fous. Il était grand temps.

Afficher en entier

Classement en biblio - 48 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-19T06:20:38+01:00

Elle s'approcha de moi, sa bouche sourit. Elle avait de petites dents aiguës de bête de proie, blanches comme l'intérieur d'une écorce d'orange fraîche, et luisantes comme de la porcelaine.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LMorel 2019-05-10T17:43:26+02:00
Or

Paru en 1939, premier roman de Chandler et de son détective Philip Marlowe, traduit en 1948 par Boris Vian. Un tel pedigree fait forcément du « Grand sommeil » un pur et grand classique du roman noir. L'intrigue à double détente, le climat, l'invraisemblable entêtement de Marlowe à boucler l'enquête, secouez dans le shaker, et vous avez un polar unique, référence pour toutes les histoires de privé. Etonnant que l'Amérique puritaine ait laissée publier ce roman , on y parle pornographie , on y évoque des jeunes femmes se couchant nues dans votre appartement pendant votre absence ......

Il contient de nombreux clichés : la richesse est méchante , les "riches" corrompus , gaspillant leur argent , liés plus ou moins au malfrats de tous genres ...Au dénouement , on se rend compte de la simplicité de l'affaire , et pour occuper le lecteur pendant plus de 200 pages , on multiplie les impasses .Tout a fait génial simplement un peu "daté" aujourd'hui mais a lire ou relire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mondaye 2017-08-16T17:04:34+02:00
Or

Un de mes premiers contact avec le roman noir américain (après 10 days wonder) moi qui suis plutôt whodunnit à l'anglaise.

Et pourtant j'ai bien aimé. Il y a quelque chose dans l'écriture, dans l'atmosphère, dans les personnages qui fait penser à ses vieux films américains en noir et blanc notamment ceux de Hitchcock.

Le héros à plus d'un anti-héros (pas vraiment toujours très très sympathique mais néanmoins humain), et un sens de l'humour noir et ambigu qui colle bien à atmosphère.

Le suspense est bien mené, les rebondissements maintiennent le rythme sans partir dans le décor, bref tout est là pour passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rhyannon63 2016-10-13T19:15:54+02:00
Lu aussi

Intrigue bien mené, mais je reste assez mitigée par le livre. Le personnage principal est peu attachant, j'ai trouvé ses échanges avec les personnages féminins du livre dérangeants, limite sexiste. L'écriture de l'auteur n'est pas désagréable mais parfois les descriptions m'ont paru longues, trop nombreuses; l'histoire parait du coup lente.

On ressent bien que le livre est ancien, l'atmosphère de l'époque fait penser aux "vieux" films noirs de détective. J'ai trouvé cela agréable, ça change de ce que je lis le plus souvent!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vincent-laurent 2016-07-15T10:50:32+02:00
Or

La première enquête du privé Philip Marlowe, écrite en 1939. Une oeuvre originale pour l'époque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par neawin 2015-10-23T10:33:16+02:00
Lu aussi

Je suis vraiment très déçue : j'avais hâte de le lire mais je n'aime pas du tout le détective Marlowe. Il est détaché, ne s'intéresse pas aux autres et je l'ai trouvé particulièrement méprisant. Dommage car malgré cela l'intrigue est bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cerise42 2015-02-21T18:03:57+01:00
Lu aussi

Un polar bien ficelé, mais une écriture particulière. Je n'est pas accrochée avec les personnages peut-être pas assez fouiller surtout Philip Marlowe qui reste trop mystérieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sissou83 2014-11-15T23:18:58+01:00
Lu aussi

J'ai apprécié lire ce livre. L'écriture est très agréable. Le suspens est bon. Néanmoins c'est pas mon polar préféré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rogermue 2013-01-13T12:08:21+01:00
Or

Polar classique et bien connu par le film avec Humphrey Bogart. Le personnage du détective Philip Marlowe impressionne et l'histoire avec les deux filles extravagantes du Général Sternwood est captivante.

Titre original: The big sleep, 1939.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oscarafano 2012-09-30T23:22:10+02:00
Or

Classique du polar? Monument du genre! Des femmes fatales , des gueules, une atmosphère sombre, des escrocs... et des descriptions magiques qui font surgir tous ces éléments d'entre les pages, assaisonnées d'une bonne pincée de cynisme et quelques rebondissements. Ambience années 40...on lit en noir et blanc. Superbe

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oscarafano 2012-09-30T22:53:35+02:00
Or

L'épopée de Philip Marlowe, le détective créé par Raymond Chandler naît avec une première nouvelle « Le Témoin (Il Testimone – Finger Man, 1939-1950) (publié en 1950 sur un remaniement d’une nouvelle édité en 1939 où le héro ne s’appellait pas encore Philip Marlowe et la narration n'était pas encore en première personne).

Le détective va de plus en plus se délinéer jusqu’à prendre le dessus sur son auteur. Suivent sept romans : Le Grand Sommeil (The Big Sleep, 1939), Adieu ma jolie (Addio, mia Amata - Farewell, My Lovely, 1940), La Grande fenêtre (Finestra sul vuoto - The High Window, 1943), Fais pas ta rosière (Troppo Tardi - The Little Sister, 1949), Sur un air de Navaja (Il Lungo addio - The Long Good-bye, 1953), qui a obtenu le prix Edgar Poe, Charade pour écroulés (Ancora una Notte - Play Back, 1958), une nouvelle, The Pencil écrite en 1958, publ. posthume en 1960) et un roman inachevé (une dizaine de pages) The Poodle Springs Story dans lequel Marlowe est marié. "-

Biographie du héros rédigée par Chandler en 1951

" Marlowe est né à Santa Rosa. Californie, à une date imprécise d'une année incertaine. Il a étudié deux ans à l'université d'Etat de l'Oregon : sa culture ressurgit parfois en citations de Flaubert et de T. S. Eliot.

Installé à Los Angeles, il a été enquêteur dans une compagnie d'assurances, puis assistant du procureur du comté de Los Angeles. Les circonstances dans lesquelles il a perdu ce dernier emploi sont obscures, mais il est certain qu' il s'est montré trop efficace, à un moment et en un lieu où l'homme en place n'avait rien à faire d'efficacité ".

Il mesure un peu plus de six pieds et pèse dans les soixante-quinze kilos. C'est un brun aux yeux marron, et l'expression " assez bien de sa personne " lui déplairait souverainement. Il n'a jamais beaucoup d'argent, c'est aussi qu'il se fait peu payer : son tarif est de 25 dollars par jour (rarement 40) plus les frais (8 cents au mille pour l'essence). Mais si l'affaire " l'émeut ", il descend à 1 0 dollars. Ou même rien du tout.

C'est un honnête joueur d'échec, " mais pas assez bon pour jouer en tournoi... Son attitude envers les femmes est celle de n'importe quel homme en bonne santé et vigoureux, qui se trouve être célibataire alors qu'il devrait être marié depuis longtemps " : il ne refuse jamais les bonnes occasions, mais ne les cherche pas. Il préfère les jeunes filles ingénues et blondes, ne se sent pas obligé de sauter sur toutes les séductrices, comme le font ses collègues.

*

Son agence tient en deux pièces à peine : une salle d'attente et son bureau, presque toujours déserts à part l'odeur de poussière". Marlowe n'a pas de secrétaire. Quant aux armes qu'il utilise, il a débuté avec un Luger, puis est passé au Colt automatique de différents calibres, mais jamais " au-delà de 38 ". Il s'en sert le moins possible, comme Sam Spade son prédécesseur.

*

Philip Marlowe est devenu détective un peu comme on se fait prêtre. " Si le fait de se révolter contre une société corrompue est le signe d'un manque de maturité. alors Philip Marlowe est tout à fait infantile. Voir la saleté où il y en a, si c'est être un inadapté social, alors Philip Marlowe est un inadapté. Bien sûr que Marlowe est un raté et qu'il le sait.

*

C'est un raté parce qu'il n'a pas d'argent. Un homme sans malformations et qui ne gagne pas bien sa vie est toujours un raté et généralement un raté moral. Mais beaucoup de gens ont été des ratés parce que les talents qu'ils avaient ne convenaient pas à leur temps et au lieu où ils vivaient. Je crois qu'en fin de compte nous sommes tous des ratés, autrement le monde ne serait pas ce qu'il est.

*

Contrairement à tant de ses confrère Marlowe n'est pas une éponge. Il boit modérément. Et rarement quand il est sur une affaire. La légende qui le décrit toujours imbibé de whisky est peut-être née du fait que " lorsqu'il a envie de boire un coup, il le fait ouvertement et il n'hésite pas à le dire.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Grand Sommeil

  • France : 1998-04-02 - Poche (Français)

Activité récente

LMorel l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-10T17:37:08+02:00
Ambigat l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-02T08:26:26+01:00

Les chiffres

Lecteurs 48
Commentaires 11
Extraits 28
Evaluations 17
Note globale 6.94 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Big Sleep - Anglais
  • Il grande sonno - Italien

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode