Livres
469 819
Membres
437 651

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de oscarafano

Le Grand Sommeil


Commentaire ajouté par oscarafano 2012-09-30T22:53:35+02:00

L'épopée de Philip Marlowe, le détective créé par Raymond Chandler naît avec une première nouvelle « Le Témoin (Il Testimone – Finger Man, 1939-1950) (publié en 1950 sur un remaniement d’une nouvelle édité en 1939 où le héro ne s’appellait pas encore Philip Marlowe et la narration n'était pas encore en première personne).

Le détective va de plus en plus se délinéer jusqu’à prendre le dessus sur son auteur. Suivent sept romans : Le Grand Sommeil (The Big Sleep, 1939), Adieu ma jolie (Addio, mia Amata - Farewell, My Lovely, 1940), La Grande fenêtre (Finestra sul vuoto - The High Window, 1943), Fais pas ta rosière (Troppo Tardi - The Little Sister, 1949), Sur un air de Navaja (Il Lungo addio - The Long Good-bye, 1953), qui a obtenu le prix Edgar Poe, Charade pour écroulés (Ancora una Notte - Play Back, 1958), une nouvelle, The Pencil écrite en 1958, publ. posthume en 1960) et un roman inachevé (une dizaine de pages) The Poodle Springs Story dans lequel Marlowe est marié. "-

Biographie du héros rédigée par Chandler en 1951

" Marlowe est né à Santa Rosa. Californie, à une date imprécise d'une année incertaine. Il a étudié deux ans à l'université d'Etat de l'Oregon : sa culture ressurgit parfois en citations de Flaubert et de T. S. Eliot.

Installé à Los Angeles, il a été enquêteur dans une compagnie d'assurances, puis assistant du procureur du comté de Los Angeles. Les circonstances dans lesquelles il a perdu ce dernier emploi sont obscures, mais il est certain qu' il s'est montré trop efficace, à un moment et en un lieu où l'homme en place n'avait rien à faire d'efficacité ".

Il mesure un peu plus de six pieds et pèse dans les soixante-quinze kilos. C'est un brun aux yeux marron, et l'expression " assez bien de sa personne " lui déplairait souverainement. Il n'a jamais beaucoup d'argent, c'est aussi qu'il se fait peu payer : son tarif est de 25 dollars par jour (rarement 40) plus les frais (8 cents au mille pour l'essence). Mais si l'affaire " l'émeut ", il descend à 1 0 dollars. Ou même rien du tout.

C'est un honnête joueur d'échec, " mais pas assez bon pour jouer en tournoi... Son attitude envers les femmes est celle de n'importe quel homme en bonne santé et vigoureux, qui se trouve être célibataire alors qu'il devrait être marié depuis longtemps " : il ne refuse jamais les bonnes occasions, mais ne les cherche pas. Il préfère les jeunes filles ingénues et blondes, ne se sent pas obligé de sauter sur toutes les séductrices, comme le font ses collègues.

*

Son agence tient en deux pièces à peine : une salle d'attente et son bureau, presque toujours déserts à part l'odeur de poussière". Marlowe n'a pas de secrétaire. Quant aux armes qu'il utilise, il a débuté avec un Luger, puis est passé au Colt automatique de différents calibres, mais jamais " au-delà de 38 ". Il s'en sert le moins possible, comme Sam Spade son prédécesseur.

*

Philip Marlowe est devenu détective un peu comme on se fait prêtre. " Si le fait de se révolter contre une société corrompue est le signe d'un manque de maturité. alors Philip Marlowe est tout à fait infantile. Voir la saleté où il y en a, si c'est être un inadapté social, alors Philip Marlowe est un inadapté. Bien sûr que Marlowe est un raté et qu'il le sait.

*

C'est un raté parce qu'il n'a pas d'argent. Un homme sans malformations et qui ne gagne pas bien sa vie est toujours un raté et généralement un raté moral. Mais beaucoup de gens ont été des ratés parce que les talents qu'ils avaient ne convenaient pas à leur temps et au lieu où ils vivaient. Je crois qu'en fin de compte nous sommes tous des ratés, autrement le monde ne serait pas ce qu'il est.

*

Contrairement à tant de ses confrère Marlowe n'est pas une éponge. Il boit modérément. Et rarement quand il est sur une affaire. La légende qui le décrit toujours imbibé de whisky est peut-être née du fait que " lorsqu'il a envie de boire un coup, il le fait ouvertement et il n'hésite pas à le dire.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode