Livres
553 799
Membres
598 292

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elfie et Magda vivent chez leur oncle et tante depuis le décès de leur mère. Ils sont très désagréables et quand on pense que la tante est assistante sociale ce n’est pas rassurant. Elfie est complètement dans la lune. Elle préfère être transparente et noie son chagrin en faisant des origamis. Elle est complètement incomprise et sa tante ne lui passe rien. A l’inverse, on passe tout à Magda. On s’en occupe, on accepte tout. Très vite on comprend pourquoi. Magda est amputée et a une prothèse de jambe.

Heureusement pour Elfie, pour ses 18 ans, sa soeur ainée utilise son héritage pour acheter un bus qu’elle transforme en librairie et récupère la garde de ses 2 jeunes soeurs. Commence alors un périple sur les routes de France qui mène les soeurs sur une petite île. Sur celle-ci, une vieille rancune fait rage et Elfie décide de mener l’enquête pour éviter les conséquences liées à la prise de parti pour l’un ou l’autre des camps.

Le trio de soeur est attachant et réussi. L’ainée est fun, farfelue et hyper positive. Elfie se découvre des pouvoirs de sorcières qui vont amener des situations très cocasses et l’apparition d’une grenouille très fun.

L’histoire est douce, on est sur une guéguerre assez bon enfant.

Même si ce n’est pas le coeur de l’histoire, le traitement du personnage de Magda m’a marqué. C’est un traitement juste du handicap même si c’est clairement l’exemple type de de que je préfèrerai ne plus lire. Le jour où ce type de traitement n’aura plus lieu d’être, ça voudra dire que la société aura bien évolué car pour l’instant il colle avec ce qui se passe encore trop souvent.

Au départ, on voit qu’on lui passe tout. La raison est simple, elle vit le « syndrome de la pauvre handicapée ». Ce n’est pas rendre service de faire cela. Le handicap ne donne pas le droit de faire des crises de nerfs et d’être désagréable au possible. Et surtout les adultes qui tolèrent ce genre de comportement en fait ont usé leur capital tolérance et leurs nerfs se lâchent sur la pauvre Elfie. On n’est pas dans une relation saine.

C’est réaliste mais si on pouvait éviter le fait de faire perdurer le « la pauvre handie » et l’utilisation de la personne handicapée comme exemple à suivre pour faire la morale au reste de la famille ça serait un sacré progrès.

J’aime beaucoup l’évolution des ressentis de Magda. Son personnage se nuance et ça donne à réfléchir. Elle a conscience qu’on lui cède tout et pour compenser elle joue la petite fille parfaite sauf qu’elle souffre et n’arrive pas à le verbaliser. C’est encore une fois très réaliste. Et puis il y a l’envie de faire tout comme tout le monde et comme tout n’est pas possible elle préfère être méchante ou sèche plutôt qu’oser dire qu’elle n’a pas le moral. Elle aspire à une chose être mieux incluse et passer plus de temps avec ses proches. Elle ne leur dit pas et se sent blessée quand elles choisissent des activités auxquelles elle ne peut pas participer. Cette entrée dans la tête de Magda est vraiment chouette et instructive.

C’est une bd douce, drôle et farfelue avec des personnages attachants, un mystère sympa et un fond de magie.

Ce petit bonbon fait du bien et arrive à parler de sujets graves de manière douce.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Réponses au commentaire de kadeline

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode