Livres
454 666
Membres
403 102

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Grogneux, Tome 1



Description ajoutée par unpeudelecture 2018-10-17T09:15:47+02:00

Résumé

Une femme marche dans une rue sombre quand elle heurte un objet sur le sol. Elle est effrayée et cherche aussitôt de l'aide à la porte la plus proche…

C'est ainsi que débute ce polar avec l'entrée en scène d'un commissaire de police plus qu'atypique qui a été bercé par les grands noms de la maison Poulaga. Javert, l'inspecteur Bourrel, Columbo sont d'ailleurs ses maîtres à penser. Il ne s'est pas non plus remis de l'émoi sensuel éprouvé à la lecture des aventures de Malko Linge, le héros des SAS qui a enflammé son adolescence. Au fil du récit, ce flic de choc au flair réputé infaillible révélera aussi une personnalité sensible, un brin romantique…

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2019-04-12T12:24:32+02:00

Julie était une petite femme menue, elle avait des cheveux blonds et une poitrine de gamine prépubère. Cependant son visage présentait des traits mal dégrossis. Pas assez féminine à mon goût. Mais on ne demande pas à Calamity Jane de concourir pour Miss Univers. Ma collègue était une excellente collaboratrice depuis six ans, douée pour enquêter sur le terrain et toujours disponible. Elle restait calme et souriante en toutes circonstances. Comme une reine de beauté finalement... J'aimais travailler avec elle et lui déléguer pas mal de responsabilités. Elle était plus efficace que bien des hommes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2019-04-12T12:23:10+02:00
Argent

Je remercie Iris pour la proposition et Nelly de NDB éditions pour l'envoi. J'avais déjà eu l'occasion de "parler" avec l'auteur, mais d'un autre. Ne cherchez pas, je vais risquer de vous mélanger les pinceaux, mais bref, lorsqu'elle m'a proposé de découvrir l'un de ses titres, je me suis dis que c'était une bonne idée de la découvrir autrement.

Un escarpin dans la nuit, une femme qui tombe dessus et qui prend peur. Elle va se réfugier dans la première maison habitée et par chance il s'agit d'un commissaire de police. Il fait nuit, ce dernier la réconforte et promet d'aller voir dès le lendemain ce qui se passe. Une fois raccompagnée chez elle, l'enquête va pouvoir débuter. Et quelle histoire !

Pour une chaussure qui a failli avoir une attaque à une trentenaire du prénom de Emilie, la vie du commissaire Paul Berger se retrouve chamboulée. Un commissariat qui est une vraie fourmilière avec des vols, des meurtres à élucider. Il ne se passe pas une journée sans avoir la moindre affaire. Un récit policier drôle et triste à la fois. Les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Nous suivons des hommes et des femmes qui prennent leur travail très au sérieux. Si ce n'est pas le commissaire, c'est l'un ou l'une de ses inspecteurs.

Les personnages sont comme n'importe quel être humain, avec des émotions. L'habit ne fait pas le moine, ou plutôt le policier n'est pas qu'un simple uniforme (enfin pour ceux qui le portent). Cela change de l'éternel flic qui est dur, ne ressent rien. Entre ses lignes, l'auteur les montre entièrement, sans faux semblants, avec leur envie, leur espoir, mais aussi leur moment de doute et leurs larmes. Les enquêtes se suivent, se chevauchent, se résout facilement ou au contraire avec lenteur.

Paul a 58 ans. Il est veuf depuis de nombreuses années, vit seul depuis et son travail est ce qui le maintient en quelque sorte à cette vie. Il aime son travail, même si la paperasse l'énerve de jour en jour. Bougon à ses heures, il a besoin que les enquêtes se terminent et vite. Lorsque cette femme tombe du ciel, c'est tel un ange. Il y a cette histoire de chaussures qui va l'emmener dans la maison abandonnée d'en face, lui faire découvrir de petites choses qui vont élargir cette énigme. Emilie a 30 ans et se dévoile petit à petit. c'est une jeune femme qui vient d'arriver dans cette ville, ne connaît personne et travaille dans une entreprise un peu plus loin. elle est attachante, un peu étrange aussi, un peu particulière.

Et puis il y a Julie, Louis et tous les autres qui composent cette histoire. La vie privée se mêle parfois au travail et inversement. Cela peut donner des quiproquo amusants, ou au contraire laisser les larmes couler. Les aventures de nos personnages font vibrer. On se demande ce qui va leur tomber dessus. Et puis il y a la découverte de cette fameuse chaussure bleu, par là où tout a commencé. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Pourquoi ? Ce qui s'est produit pour qu'elle arrive ici ? Grâce à cette trouvaille, les policiers vont aller de découverte en découverte.

Par contre, c'est un roman court, qui va droit à l'essentiel, mais j'aurai aimé un peu plus pour accrocher encore plus aux personnages. Paul Berger nous est dévoilé un minimum pour avoir envie de le connaître, mais au final il reste dans le flou. Comme il s'agit d'une série, j'imagine très bien que nous en apprendrons plus au fur et à mesure. La romance est légère, très rapide, déstabilisante pour au final se dire que je me suis bien fait avoir. Je ne l'avais pas vu venir cela !

J'ai passé un bon moment de lecture avec ce grogneux qui m'intriguait. Un certain nombre d'enquêtes, un soupçon de romance, un personnage qui grogne plus qu'il ne mord. La touche d'humour apporte une lecture rapide et entraînante.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-grogneux-tome-1-iris-rivaldi-a161787110

Afficher en entier
Commentaire ajouté par diamelee 2019-02-25T14:28:08+01:00
Or

Qui va s'affoler pour un objet solitaire aussi insignifiant. Aussi banal? Un objet qui sera, pourtant, à l'origine d'une enquête? Et pourtant, c'est ainsi que nous faisons connaissance du "Grogneux". Un homme qui a une main de velours dans un gant de fer. Un homme curieux de tout et tatillon à souhait. Quel est cet objet qui a déclenché une telle frayeur chez cette jeune femme? De quelle folie humaine résulte t-elle? Est-elle à l'origine d'un crime? Seul un flic teigneux, têtu, tenace peut y répondre. Un flic au cœur tendre. Un peu trop peut-être? Un brin naïf?

Dans le Grogneux le premier d'une belle série, nous faisons connaissance du personnage principal. De son environnement. De ses méthodes d'enquête. De ses manies. De son désamour pour la paperasse. De ses projets d'avenir. Les chapitres sont courts et facilitent la lecture qui reste addictive.

Les chapitres sont courts et pleins de vie. Les mots nous racontent avec légèreté la vie. La décision d'un homme qui aime trouver des solutions aux nombreuses énigmes qui jalonnent la vie autour de lui. Un homme qui aime analyser les actes de ses concitoyens. Un homme qui aime interroger les secrets que recèle l'être humain parfois pas aussi innocent qu'il le parait. Un homme qui adore se plonger dans le côté obscur de la vie. Juste pour trouver une réponse. LA réponse à toutes les fanfaronnades de ceux qui se pensent au-dessus des lois. Cet homme que tous ses collègues respectent au plus haut point. Un grogneux?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FiftyShadesDarker 2019-02-15T09:45:20+01:00
Bronze

Je remercie l'auteure pour m'avoir proposer de lire et de chroniquer son roman sur le blog et NDB Editions pour l'envoi de ce roman. Et franchement, j'ai été surprise par cette lecture que j'ai bien aimé...

L'histoire est celle d'un commissaire de police, Paul Berger, qui a déjà une longue carrière derrière lui et qui a du mal avec son quotidien trop banal, trop triste. On va découvrir sa vie plutôt ordinaire entre enquête et vie privée qui vient lui donner du baume au cœur de temps en temps...

Ce roman n'est pas un genre de roman que je peux lire régulièrement, mais je l'ai beaucoup apprécié. En effet, j'ai trouvé l'histoire de ce commissaire, un peu bougon, vraiment sympathique. Les éléments viennent se mettre en place vraiment petit à petit sans trop nous en dévoiler pour nous tenir en haleine de la première à la dernière pages. Je regrette juste de ne pas mettre attaché aux personnages. En effet, j'ai vraiment vécu cette histoire, mais à l'extérieur, comme si je n'arrivais pas vraiment à rentrer dans les pensées de Paul. C'est vraiment le seul défaut de ce roman. Effectivement, même s'il est court, je trouve que l'auteure nous a bien transporté dans son histoire et très rapidement.

Juste la fin est pour moi un peu plus frustrante. J'en aurais voulu peut-être un peu plus, c'est comme un roman non-fini pour moi, mais cela semble normal que qu'il me semble qu'il y a d'autres tomes.

Paul Berge est un commissaire de police qui a déjà une belle carrière derrière lui. Finalement, en finissant ce roman, je me rends compte que je ne le connais pas temps que cela. C'est pour cela que je dis que je ne suis pas vraiment rentrée dans l'histoire, mais que je suis plutôt à part de l'histoire. J'ai suivis ces aventures, mais il m'en aurait fallu plus sur lui pour m'y attacher. En même temps, je suis habituée aux romances où les personnages sont extrêmement attachants, car ils sont énormément décrits. Donc je pense que cela dépend du genre de roman. De plus, cela ne m'a pas dérangé pour apprécier ce roman. Cela semble paradoxale, or j'ai passé un bon moment en compagnie de cette lecture.

Le style d'écriture est plutôt agréable et entraînant. Je lirais avec curiosité d'autres romans de cette auteure, car elle m'a vraiment fait passer un agréable moment en compagnie de ce roman.

En général, une lecture passionnante, même si j'ai été perturbée par le fait de ne pas m'attacher au personnage principal.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2019/02/le-grogneux-de-iris-rivaldi.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2018-11-02T07:45:57+01:00
Or

Tout commence par la découverte d'un escarpin bleu, une femme effrayée et la rencontre avec un commissaire pas tout à fait comme les autres... Le grogneux, alias Paul, accuse un quotidien difficile et par ailleurs un caractère insoupçonnable...

Paul Berger est un vieux de la vieille, à 58 ans, sa carrière repose sur son intuition, son travail d'analyse et de déductions. À la fois nostalgique d'une époque et en admiration pour les méthodes scientifiques d'aujourd'hui ; il prend conscience de son rôle et de ses limites.

Iris Rivaldi nous propose un polar franchouillard, très abordable. Ici, pas de bling-bling, mais la réalité d'une société qui vacille, se perd et s'époumone... L'écriture est directe, il y a beaucoup de dialogues qui créent une réelle proximité. On suit le quotidien de ces hommes de la police avec curiosité bien sûr, mais également avec intensité. On aime entrer dans leur tête, dans leur intimité parce que cela nous les rend plus crédibles, plus humains. On oublie trop souvent que derrière l'uniforme, la rigidité apparente : Il y a de l'amour, de la souffrance, des émotions. Les affaires se succèdent imprimant une trace dans leur vie, à la rencontre de désaccord, de soutien.

On est fasciné par l'expression étrange des actes de nos pairs et leur somme toute banalité. On est touché par le sérieux, la sensibilité et plus encore par la lucidité du grogneux. Un peu hors norme et parce qu'il a de la cuisse, il est définitivement attachant.

Ce héros a peut-être bien des choses à nous dire et on n'a pas envie de le quitter. Rendez-vous pris bien sûr, la suite arrive dans d'autres épisodes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par unpeudelecture 2018-10-17T09:37:55+02:00
Argent

Je tiens tout d’abord à remercier les « NDB Éditions » pour m’avoir fait découvrir ce superbe livre et pour leur confiance. Un roman court, mais intense… Une immersion dans le milieu policier, palpitante et pleine de suspense. Paul Berger est un commissaire vraiment pas comme les autres. Cet homme a un instinct naturel auquel il croit et qu’il suit pour chaque enquête. Une fois ouvert, on ne veut plus quitter ces lignes qui nous submergent, qui nous livrent peu à peu tous leur secrets pour enfin découvrir la fin de cette enquête. Un polar très bien mené où tous les ingrédients sont dosés à la perfection pour nous tenir en haleine et nous donner envie de plus. J’ai adoré cette vérité sur la vie d’aujourd’hui, pas de belles paroles et de remise au lendemain, mais la juste réalité de la société actuelle. En plus de l’histoire, chaque page nous dévoile des personnages hauts en couleurs et surtout notre protagoniste principal qui n’est pas l’homme que les gens voient et ce « Grogneux » découvert de prime abord. À découvrir, sans hésiter !

#Ilena

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 5
Extraits 4
Evaluations 2
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode