Livres
462 205
Membres
419 292

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Horla



Description ajoutée par anonyme 2016-02-03T07:03:41+01:00

Résumé

Le Horla est le titre de deux nouvelles fantastiques de Guy de Maupassant parues en 1886 et 1887.

Le Horla trouve d'abord son origine dans une autre nouvelle de Maupassant, Lettre d'un fou, publiée en 1885 dans le quotidien Gil Blas, qui développe déjà la même histoire, sans que le nom de « Horla » n'y soit mentionné. Ensuite, la première version du Horla a été publiée en 1886 dans Gil Blas. La seconde version, plus connue que la précédente, est parue en 1887 dans un recueil de nouvelles homonyme1.

Les trois versions se présentent sous trois formes littéraires différentes : Lettre d'un fou, comme son titre l'indique, est une lettre fictive, la première version du Horla est un récit-cadre et la seconde version prend la forme d’un journal intime inachevé qui laisse craindre que son propriétaire n’ait sombré dans la folie ou ne se soit suicidé.

Le Horla, écrit pendant ses quelques moments de lucidité, marque les prémices de la folie de son auteur, qui est de plus en plus victime d'hallucinations et de dédoublement de la personnalité à cause de la syphilis qu'il a contracté, et qui est interné dans la clinique de l'aliéniste Émile Blanche après avoir fait une tentative de suicide en 1892, un an et demi avant sa mort survenue le 6 juillet 1893.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 378 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lutin82 2011-11-02T20:14:05+01:00

12 juillet. - Paris. J'avais donc perdu la tête les jours derniers ! J'ai dû être le jouet de mon imagination énervée, à moins que je ne sois vraiment somnambule, ou que j'aie subi une de ces influences constatées, mais inexplicables jusqu'ici, qu'on appelle suggestions. En tout cas, mon affolement touchait à la démence, et vingt-quatre heures de Paris ont suffi pour me remettre d'aplomb.

Hier, après des courses et des visites, qui m'ont fait passer dans l'âme de l'air nouveau et vivifiant, j'ai fini ma soirée au Théâtre-Français. On y jouait une pièce d'Alexandre Dumas fils ; et cet esprit alerte et puissant a achevé de me guérir. Certes, la solitude est dangereuse pour les intelligences qui travaillent. Il nous faut autour de nous, des hommes qui pensent et qui parlent. Quand nous sommes seuls longtemps, nous peuplons le vide de fantômes.

Je suis rentré à l'hôtel très gai, par les boulevards. Au coudoiement de la foule, je songeais, non sans ironie, à mes terreurs, à mes suppositions de l'autre semaine, car j'ai cru, oui, j'ai cru qu'un être invisible habitait sous mon toit. Comme notre tête est faible et s'effare, et s'égare vite, dès qu'un petit fait incompréhensible nous frappe !

Au lieu de conclure par ces simples mots : " Je ne comprends pas parce que la cause m'échappe ", nous imaginons aussitôt des mystères effrayants et des puissances surnaturelles.

14 juillet. - Fête de la République. Je me suis promené par les rues. Les pétards et les drapeaux m'amusaient comme un enfant. C'est pourtant fort bête d'être joyeux, à date fixe, par décret du gouvernement. Le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté. On lui dit : " Amuse-toi. " Il s'amuse. On lui dit : " Va te battre avec le voisin. " Il va se battre. On lui dit : " Vote pour l'Empereur. " Il vote pour l'Empereur. Puis, on lui dit : " Vote pour la République. " Et il vote pour la République.

Ceux qui le dirigent sont aussi sots ; mais au lieu d'obéir à des hommes, ils obéissent à des principes, lesquels ne peuvent être que niais, stériles et faux, par cela même qu'ils sont des principes, c'est-à-dire des idées réputées certaines et immuables, en ce monde où l'on n'est sûr de rien, puisque la lumière est une illusion, puisque le bruit est une illusion.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Un livre plutôt court dans lequel Maupassant décrit et raconte ses peurs. Paradoxalement, j'ai trouvé l'ambiance du roman, teintée par la future folie de son auteur, très dérangeante mais c'est également ce qui m'a beaucoup plu.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai bien aimé le genre fantastique traité par la plume de Maupassant, non, vraiment. Ça rappelle un peu du Lovecraft. On devine la recherche du détail et de la mise en place d'une certaine atmosphère. Très bon. A lire

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aurely_R 2019-06-22T17:12:12+02:00
Lu aussi

Une oeuvre étrange, que j'ai sans doute lue, pour la première fois, trop jeune, et dont je n'ai sans doute pas pu tout de suite apprécier la plume.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimi102005 2019-05-20T15:17:48+02:00
Commentaire ajouté par Lirrielle 2019-04-16T03:58:22+02:00
Argent

Un classique de la littérature fantastique qui pose les fondement du genre.

Incontournable quand on aime le genre.

Un voyage sur le fils du rasoir entre folie et fantastique.

Une vision du paranormal au début de la compréhension de la science moderne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ledesignerdu29 2019-04-13T13:52:15+02:00
Pas apprécié

Une histoire qui part d'une bonne idée mais mal développée par Maupassant je trouve. Cependant, il reste un classique à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lovea 2019-04-08T16:46:35+02:00
Lu aussi

Une nouvelle fantastique par Maupassant, ne ressemble à rien d'autre. Une lecture qui m'a perturbé mais dans un sens, je l'ai apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellana82 2019-04-03T13:33:17+02:00
Bronze

Je ne savais pas à quoi m'attendre exactement en m'embarquant dans ces récits. J'avais peur de trouver l'écriture trop lourde, ayant déjà lu Bel-Ami j'étais pleine d'a priori sur le style d'écriture de Maupassant...

Finalement ce sont des récits assez simple à lire, dont certains font réfléchir, bien que l'ensemble soit assez troublant. A lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Musashi56 2019-03-03T15:39:15+01:00
Or

Comme l’écrit Alain Pozzuoli dans la préface, Maupassant croquait au plaisir de la vie avec excès. « Avec les années sa santé se détériore et, atteint d’un mal s’attaquant au système nerveux à la suite d’une syphilis mal soignée, il sombre sous la coupe des stupéfiants (morphine, opium) et se retrouve rapidement entraîné dans une spirale infernale, mélangeant la réalité et les hallucinations nées de son délire ». C’est dans ce contexte que seront écrites ses nouvelles fantastiques, et notamment le Horla.

Il s’agit ici de la seconde version du Horla publiée en 1887, le narrateur nous raconte, par les pages de son journal intime, les phénomènes étranges qu’il observe, la terreur qu’il subit. L’eau de sa carafe a disparu à son réveil, les pages d’un livre tournent toute seule. Est-ce que tout ceci est réel ou est-ce que le narrateur est fou. C’est là tout le talent de Maupassant puisqu’une fois le livre terminée, le lecteur, lui, restera dans l’hésitation.

Dans cette édition, on retrouve quatre autres nouvelles (Un fou ? La Folle, Lettre d’un fou, La Peur) qui « toutes portent la marque de ces terreurs nocturnes » qui s’emparèrent de Maupassant jusqu’à sa mort en 1893.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pierre-J-1 2019-01-31T17:37:18+01:00
Or

Le Horla! Un petit pincement au coeur... je l´ai choisi à l´oral du bac il y a très longtemps... Maupassant a été un des premiers de mes coups de coeur. Le Horla et le fantastique ( le verre d´eau dans la chambre) , mais aussi des contes et nouvelles à (re) découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Beker 2018-12-30T17:41:06+01:00
Diamant

Maupassant nous plonge dans le fantastique, la peur, la folie, l'inconnu. Il nous emmène aux frontières de l'étrange, là où l'homme côtoie ses peurs, à la limite de l'étrange. Par ses récits écrits à une époque où la médecine découvrait l'hypnose et où les pulsions demeuraient aussi effroyables que la folie, terra incognita de la psychiatrie balbutiante, Maupassant nous entraine dans le labyrinthe de l'esprit humain qui échafaude des conclusions folles au contact de ses propres peurs paniques. Ces nouvelles se lisent avec gourmandise, pour frissonner délicieusement au fond de son fauteuil. Le Horla, voilà une nouvelle de Maupassant tout à fait déroutante et angoissante : phénomène paranormal ou manifestation de la folie du narrateur?

Le mystère plane du début à la fin. La deuxième version du Horla est écrite sous la forme d'un journal qui nous plonge jusqu'aux peurs les plus inconscientes de son personnage; une angoisse qu'il nous fait remarquablement partagée: le lecteur s'identifie vite en effet au personnage . Je conseille plutôt cette version car plus minutieuse et entraînante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Romane33 2018-12-25T22:47:47+01:00
Lu aussi

J'ai lu ce livre car il m'était imposé (pour le programme de 4ème en français) personnellement je n'aime pas ce genre de livre et il ne m'a pas plus malgré une histoire plutôt recherchée.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Horla

  • France : 2003-11-05 - Poche (Français)

Activité récente

Ardawal l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-03T22:57:28+02:00
Kalixow l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-03T05:14:04+02:00

Les chiffres

Lecteurs 4378
Commentaires 571
Extraits 126
Evaluations 955
Note globale 6.88 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode