Livres
411 718
Membres
321 079

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Horla



Description ajoutée par anonyme 2016-02-03T07:03:41+01:00

Résumé

Le Horla est le titre de deux nouvelles fantastiques de Guy de Maupassant parues en 1886 et 1887.

Le Horla trouve d'abord son origine dans une autre nouvelle de Maupassant, Lettre d'un fou, publiée en 1885 dans le quotidien Gil Blas, qui développe déjà la même histoire, sans que le nom de « Horla » n'y soit mentionné. Ensuite, la première version du Horla a été publiée en 1886 dans Gil Blas. La seconde version, plus connue que la précédente, est parue en 1887 dans un recueil de nouvelles homonyme1.

Les trois versions se présentent sous trois formes littéraires différentes : Lettre d'un fou, comme son titre l'indique, est une lettre fictive, la première version du Horla est un récit-cadre et la seconde version prend la forme d’un journal intime inachevé qui laisse craindre que son propriétaire n’ait sombré dans la folie ou ne se soit suicidé.

Le Horla, écrit pendant ses quelques moments de lucidité, marque les prémices de la folie de son auteur, qui est de plus en plus victime d'hallucinations et de dédoublement de la personnalité à cause de la syphilis qu'il a contracté, et qui est interné dans la clinique de l'aliéniste Émile Blanche après avoir fait une tentative de suicide en 1892, un an et demi avant sa mort survenue le 6 juillet 1893.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 116 lecteurs

Or
570 lecteurs
PAL
283 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lutin82 2011-11-02T20:14:05+01:00

12 juillet. - Paris. J'avais donc perdu la tête les jours derniers ! J'ai dû être le jouet de mon imagination énervée, à moins que je ne sois vraiment somnambule, ou que j'aie subi une de ces influences constatées, mais inexplicables jusqu'ici, qu'on appelle suggestions. En tout cas, mon affolement touchait à la démence, et vingt-quatre heures de Paris ont suffi pour me remettre d'aplomb.

Hier, après des courses et des visites, qui m'ont fait passer dans l'âme de l'air nouveau et vivifiant, j'ai fini ma soirée au Théâtre-Français. On y jouait une pièce d'Alexandre Dumas fils ; et cet esprit alerte et puissant a achevé de me guérir. Certes, la solitude est dangereuse pour les intelligences qui travaillent. Il nous faut autour de nous, des hommes qui pensent et qui parlent. Quand nous sommes seuls longtemps, nous peuplons le vide de fantômes.

Je suis rentré à l'hôtel très gai, par les boulevards. Au coudoiement de la foule, je songeais, non sans ironie, à mes terreurs, à mes suppositions de l'autre semaine, car j'ai cru, oui, j'ai cru qu'un être invisible habitait sous mon toit. Comme notre tête est faible et s'effare, et s'égare vite, dès qu'un petit fait incompréhensible nous frappe !

Au lieu de conclure par ces simples mots : " Je ne comprends pas parce que la cause m'échappe ", nous imaginons aussitôt des mystères effrayants et des puissances surnaturelles.

14 juillet. - Fête de la République. Je me suis promené par les rues. Les pétards et les drapeaux m'amusaient comme un enfant. C'est pourtant fort bête d'être joyeux, à date fixe, par décret du gouvernement. Le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté. On lui dit : " Amuse-toi. " Il s'amuse. On lui dit : " Va te battre avec le voisin. " Il va se battre. On lui dit : " Vote pour l'Empereur. " Il vote pour l'Empereur. Puis, on lui dit : " Vote pour la République. " Et il vote pour la République.

Ceux qui le dirigent sont aussi sots ; mais au lieu d'obéir à des hommes, ils obéissent à des principes, lesquels ne peuvent être que niais, stériles et faux, par cela même qu'ils sont des principes, c'est-à-dire des idées réputées certaines et immuables, en ce monde où l'on n'est sûr de rien, puisque la lumière est une illusion, puisque le bruit est une illusion.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Le Horla se présente sous la forme d’un journal inachevé qui laisse craindre que son propriétaire n’ait sombré dans la folie. Le Horla marque les prémices de la folie de son auteur, Guy de Maupassant, qui mourra 3 ans plus tard, dans une paranoïa et une folie totale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key
Bronze

Un livre plutôt court dans lequel Maupassant décrit et raconte ses peurs. Paradoxalement, j'ai trouvé l'ambiance du roman, teintée par la future folie de son auteur, très dérangeante mais c'est également ce qui m'a beaucoup plu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ohla 2018-03-29T10:48:09+02:00
Or

Bon livre à suspens pour l'époque mais un peu dépassé pour aujourd’hui. J'ai pris du plaisir cependant car l'histoire est courte et se lit vite et bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lou-du-76 2018-03-28T20:20:19+02:00
Bronze

Une nouvelle que j'ai déjà lu plusieurs fois et qui parvient toujours à me fasciner, l'angoisse nous mène dans cette lecture, et on se demande ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Maupassant raconte bien l'histoire et ramène beaucoup de mystère dans cette nouvelle.

Bonne lecture !

Lou

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chacha57 2018-03-27T21:01:27+02:00
Lu aussi

Je l'avais lu étant au collège et j'avais beaucoup apprécié cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaevaCerise 2018-03-27T15:52:39+02:00
Lu aussi

Très rapide à lire je l'avais lu sous recommandation de ma prof de français et j'avais bien aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par slavia_bct 2018-03-05T16:28:10+01:00
Or

J'aime beaucoup les nouvelles, et en particuliers celles de Maupassant ! Ce recueil m'a bien plu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Couet13 2018-02-28T20:55:10+01:00
Argent

Un classique de Maupassant qui traite de la peur et de la folie.

Le Horla est écrit sous forme d'un journal intime, où l'on voit progressivement la folie gagner petit à petit.

Les autres contes traitent de situations quotidiennes très réalistes, et certaines mêmes plutôt cocasses, comme "Le trou" ou "Au bois".

Une oeuvre à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RaissaM 2018-02-24T11:53:51+01:00
Argent

Un classique lu pour l'école et qui traite de la folie. On passe par différentes émotions. J'ai largement préféré ces nouvelles à "une vie" ou je me suis profondément ennuyée!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par percabeth76 2018-02-20T22:03:45+01:00
Lu aussi

Un petit livre très rapide à lire.

L'histoire en elle-même est très bien écrite. La folie et le fantastique sont tellement bien mélangées, que je doutais en permanence de la plausibilité de ce récit. Les deux versions m'ont beaucoup plu et je ne sais pas vraiment laquelle je préfère. J'apprécie la narration de la première version et j'aime beaucoup la version sous forme de journal intime, qui permet de voir le temps défilé plus clairement.

Pour finir, c'est une bonne nouvelle fantastique, facile à lire et la "Lettre d'un fou" est un excellent complément de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2018-01-30T20:48:15+01:00
Or

Classique de la Littérature, il fallait absolument que je le lise. Et c'est ce que j'ai fais, pas du tout déçu ! J'adore le concept du "journal intime".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laureen1 2018-01-18T21:59:43+01:00
Lu aussi

Une lecture très rapide mais que j'ai tout de même apprécié. L'ambiance un peu sombre du "double" m'a plu, quelques pages de plus ne m'aurait pas dérangé.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Horla

  • France : 2003-11-05 - Poche (Français)

Activité récente

Akram-3 l'ajoute dans sa biblio or
2018-04-16T22:00:58+02:00
Moii_xD l'ajoute dans sa biblio or
2018-04-02T17:59:32+02:00
ohla l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-29T10:46:39+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 4 116
Commentaires 551
Extraits 122
Evaluations 877
Note globale 6.8 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode