Livres
564 923
Membres
617 703

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Jeu de la dame



Description ajoutée par Sherlocked_666 2021-05-21T19:09:23+02:00

Résumé

Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses "vitamines" censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à un rythme effréné. Plus rien n'arrêtera l'enfant prodige pour conquérir le monde des échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur l'échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d'une fois dans la vie réelle.

Afficher en entier

Classement en biblio - 127 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Fanfan_Do 2021-05-24T10:06:57+02:00

Et qu'est-ce que ça pouvait bien faire qu'elles soient des femmes ? Elle était meilleure que n'importe quel joueur masculin américain. Elle se souvint de la journaliste de Life et des questions qu'elle lui avait posées sur le fait d'être une femme dans un monde d'hommes. Qu'elle aille au diable ; Beth comptait bien faire en sorte que ce monde cesse d'être un monde d'hommes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par vampiredelivres 2021-09-15T04:29:15+02:00
Diamant

« So if I get hurt, I only have myself to blame. »

Comme la plupart des gens, je suis tombée sur The Queen’s Gambit sur Netflix. Et comme pas mal de gens dans le même cas probablement, quand j’ai vu le livre dans une librairie, je me suis ruée dessus. (Et là je me rends compte que là première sortie du livre était en 1990, whaou.)

Bref, tout ça pour dire que j’avais adoré Beth et sa folie autodestructrice dans la série, et je n’ai absolument pas été déçue par le roman. C’était probablement la seule chose qui me manquait, la petite voix de la conscience de Beth, que l’actrice réussissait très bien à transmettre, mais qui ne pouvait pas s’exprimer sinon. C’était d’autant mieux que, même si je ne suis pas une grande joueuse d’échecs et je ne prévois pas 12 coups à l’avance les mouvements des pièces, quand c’était narré par l’intermédiaire de Beth, l’idée était claire. Je voyais les cavaliers, les « lignes de force », j’arrivais à me représenter certaines configurations. Et c’est d’autant plus impressionnant que l’auteur n’utilise que peu, voire même pas, de notation technique.

Mini-Beth, son addiction, ses frasques, son désir de compétition grandissant, est un bonheur à suivre. Mais la Beth adulte, dangereuse envers elle-même et surtout envers les autres joueurs d’échecs, c’est vraiment une aventure. D’autant plus que, le risque pour ce genre de personnage, c’est que ce soit trop simple. Elle sait tout, elle voit tout, elle gagne tout.

Ou presque.

Et les rares fois où elle s’effondre sont souvent les plus importantes. Minée par son propre don, un peu comme Morphy à qui elle est bien souvent comparée, elle se replie sur elle-même après chaque choc, sombre toujours un peu plus bas.

Et des coup, elle en prend. Orpheline à huit ans, privée d’échecs par punition pendant des années, privée d’une vraie famille, elle d’absorbée dans les échecs, pour lesquels elle a un don prodigieux. Les gens vont et viennent autour d’elle, finissent inéluctablement presque tous par disparaître quand elle les bat. Elle est seule parce qu’il n’y a personne qui la comprenne tellement, à part Benny peut-être, personne qui ne puisse continuer à lui apprendre des choses.

D’ailleurs, si je ne parle pas beaucoup des personnages secondaires, c’est parce que Beth est vraiment solitaire, et parfois aussi esseulée. Il n’y a que Benny Watts, le champion américain, pour la comprendre jusqu’à un certain point, et Townes jusqu’à un certain point pour attirer son attention.

D’ailleurs, quelque chose qui m’a beaucoup marquée dans cette solitude du personnage, c’est ses espoirs de relations humaines, qui tournent toutes court à un moment donné. Elle finit le roman comme elle l’a commencé, seule au milieu de personnes qui lui sont étrangères.

(Anecdote à part, mais le poil de romance que la série a insufflé était amplement suffisant. Beth & Benny forever. ♥)

Un dernier point et après j’arrête, promis. (Bon, deux en fait.) D’une, la série est extrêmement fidèle au roman. Page par page, j’avais l’impression de revoir chaque scène. De deux, et qui rejoint mon premier point : l’ambiance des années 60... j’adore. Elle transpire dans la série au travers des décors et des costumes, mais elle abonde aussi dans le roman par les ambiances. Ça transpose vraiment l’histoire dans une autre époque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LittleAbeille 2021-08-31T13:44:52+02:00
Lu aussi

Livre très long à lire je me suis ennuyé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ALily63 2021-08-25T13:49:18+02:00
Argent

Après avoir vu la série, je me suis attaquée au livre. Il est surprenant de voir que l'histoire a été plutôt fidèlement reproduite sur 8 épisodes.

Du coup, je regrette de n'avoir pas fait l'inverse, à savoir : lire d'abord le roman de Walter Tevis avant de voir son adaptation. Malgré tout, ce moment de lecture a été bien plaisant même si je connaissais d'avance la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lakoko19 2021-08-21T15:56:18+02:00
Diamant

C'est un ouvrage vraiment particulier, à l'image de Beth Harmon mais c'est également un coup de cœur pour moi. Cependant, je dois avouer que la partie "échec" risque d'être compliqué si vous n'avez pas vu la série pour avoir au moins quelques visuelles dans la tête. Malgré cela, j'ai adoré l'écriture de l'auteur, le personnage de Beth Harmon, tous les tournois d'échec...

Ma chronique : https://misslaliebook.wordpress.com/2021/08/21/chronique-le-jeu-de-la-dame-de-walter-tevis/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anartiste 2021-08-17T22:42:15+02:00
Argent

Après visionnage de la série phénomène, j'étais OBLIGÉE de découvrir l’œuvre à l'origine de son succès. Bien m'en a pris ; loin d'être déçue par le livre, je suis surprise par la fidélité du texte retranscrit à l'écran.

Spoiler(cliquez pour révéler)Le scénario manque à mon goût d'un petit grain de folie, restant assez prévisible (Beth qui gagne, qui ne s'y attendait pas, honnêtement ? Elle était destinée à prendre sa revanche sur le Russe).

Même si en se concentrant parfaitement sur le roman, on peut facilement comprendre toutes les notations propres au jeu d'échec, j'ai parfois décroché (principalement vers la fin du livre, après avoir été "assommée" de tous ces descriptifs de parties.

Reste toutefois à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2021-07-18T20:12:56+02:00
Or

Un livre addictif et passionnant, qu'on a du mal à lâcher. Et même si on ne connait pas grand chose aux échecs, l'auteur arrive à nous intéresser au destin de l'héroïne et à recréer parfaitement la tension que suscite les diverses compétitions. Et l'impact qu'ils peuvent avoir sur une jeune fille brillante, mais fragile émotionnellement et prête à tout pour se faire une place dans ce milieu impitoyablement masculin. Excellent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cass9713 2021-07-06T23:28:45+02:00
Lu aussi

Très bon livre ,facile à lire, même si ça parle du jeu des échecs ça reste assez simple à comprendre. Je le conseille

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2021-06-28T21:44:38+02:00
Or

Je vais sans doute à contre-courant des autres lecteurs et lectrices en disant que je n’ai pas vu la série avant de découvrir le livre dont elle est issue. Même si les nombreuses parties d’échecs décrites avec minutie m’ont un peu perdue, je ne me suis pas ennuyée pour autant, bien au contraire. Le style d’écriture de Walter Tevis a quelque chose d’hypnotique, si bien que j’ai réussi à être tenue en haleine même sans visualiser clairement les parties. Et le livre a beau faire plus de 400 pages en format poche, je n’ai trouvé aucune longueur. C’est au contraire très fascinant de suivre les progrès de Beth dans ce monde si machiste qu’est celui des échecs, et de voir que son don ne l’empêche pas d’être humaine – par exemple, elle cède plusieurs fois à la pression exercée par les nombreux tournois auxquels elle participe… Je ne développe pas plus. Inutile de dire qu’avec tout ça j’ai bien envie de me lancer dans la série !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oryana35 2021-06-27T23:02:29+02:00
Or

Au départ je ne sais pas pourquoi j'ai acheté ce livre. J'ai entendu le succès de la série (que je n'ai toujours pas regardé) mais comme c'est les éditions Gallmeister je me suis dit que je ne risquais rien.

Et bien c'est une agréable surprise, j'ai adoré !

L'histoire est captivante et le personnage de Beth est complexe avec son enfance, ses addictions et sa fascination pour les échecs. Pour moi, c'est un monde inconnu et cela ne m'a jamais intéressé. Mais ce livre m'a conquise et j'ai aimé la qualité de l'écriture.

Je ne sais pas ce que donne la série, mais ce livre est une pépite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Suziemills008 2021-06-07T15:36:39+02:00
Diamant

J'ai déjà vu la série et maintenant j’ai lu le livre et j’ai vraiment aimer le livre, il y’a plus de suspense, plus d’information.

Très bon livre

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Jeu de la dame

  • France : 1990-03-29 (Français)
  • France : 1994-03-01 - Poche (Français)

Activité récente

Lyric83 l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-22T10:20:22+02:00
Kriksy le place en liste or
2021-08-09T15:07:43+02:00

Titres alternatifs

  • The Queen’s Gambit - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 127
Commentaires 33
extraits 18
Evaluations 57
Note globale 8.36 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode