Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
EleanaGreyson Or
Note : 8/10
Après avoir dévoré la saga "l’Épreuve" de James Dashner, je n'ai pas pu résister à la tentation d'acheter "Le Jeu du Maître", étant du même auteur. Personnellement, j'ai vraiment apprécié ce livre, en particulier pour le thème qu'il aborde : le monde virtuel. J'ai été agréablement surprise à mesure que je lisais, je ne m'attendais pas à la tournure que prendrait le livre au fil des chapitres
Spoiler(cliquez pour révéler)
notamment avec les épreuves du Sentier
et je m'attendais encore moins à la fin.
Si au début, j'étais un peu perdue avec le chapitre 1, je me suis vite adaptée à l'univers dans lequel évoluent Michael et ses amis. En parlant d'eux, je dois l'avouer, j'ai vraiment du mal à m'y attacher, je ne saurais dire pourquoi.
Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé ce livre.
Par le Editer
Chronique aussi disponible sur mon blog : http://voyageauboutdespages.blogspot.fr/2017/02/le-jeu-du-maitre-james-dashner.html


Ma première expérience avec James Dashner avait été plutôt concluante puisque j’avais adoré le tome 1 de sa saga l’Epreuve néanmoins je n’ai jamais trouvé l’envie et la motivation pour lire la suite. J’ai craqué pour Le Jeu du maître au salon du livre de Paris 2016 puisque l’auteur était présent et que c’était une bonne occasion de donner une nouvelle chance à sa plume.

Ce roman nous plonge dans un monde virtuel où évoluent Michael et ses amis. Comment ça un monde virtuel ? L’histoire se déroule bien après notre époque et la technologie a tellement évolué qu’elle permet de rendre l’expérience de jeu particulièrement réaliste : les joueurs sont allongés dans le cercueil où ils sont reliés à des tas de fils pour vivre les émotions et les expériences du jeu (exemple : un coup de poing dans le jeu est ressenti comme un coup de poing réel grâce à ces sondes).Ce monde virtuel se nomme le Virtnet et au moment où débute l’histoire, de drôles de choses se produisent : des personnes se suicident à l’intérieur du VirtNet mais meurt également dans la vraie vie. Le danger semble planer autour d’un seul nom : Kaine. Face à ces évènements, Michael et ses amis sont entraînés dans une enquête virtuelle aux conséquences réelles afin de découvrir quels dangers menacent tous les joueurs et surtout, comment ces dangers parviennent-ils à toucher le monde réel.

Sans vous mentir, ce qui m’a tout de suite attirée dans ce roman, c’est son intrigue qui permet de nous interroger sur le rôle de la technologie dans nos vies et sur la progression de l’intelligence artificielle. C’est assez effrayant d’imaginer que l’on pourrait un jour se retrouver dans le monde de Michael et ses amis où les vies humaines sont simplement branchées à ce monde virtuel comme si rien d’autres ne comptait. Cette histoire nous plonge donc dans un univers de codage où des hackers font rages et où les dangers sont bien réels. J’ai trouvé cette histoire très originale, fidèle aux univers que James Dashner est capable d’imaginer c’est-à-dire aussi terrifiant qu’intéressant. J’ai été agréablement surprise par le personnage de Michael qui est très réaliste avec des choix compréhensibles malgré les décisions souvent difficile qu’il doit prendre. Je me suis énormément attachée à ce personnage qui mène l’enquête en affrontant tous les dangers qu’il rencontre sans avoir peur d’évoquer ses faiblesses et ses craintes. De plus, l’histoire en elle-même est très rythmée et se lit plutôt rapidement avec des rebondissements qui viennent dynamiser considérablement le récit. Enfin, la fin est une agréable surprise et si je doutais d’attacher avec cet univers, j’ai été heureuse de constater que j’avais très envie de lire la suite.

Néanmoins ce roman n’a pas été un coup de cœur, même si c’était une très bonne lecture, car j’ai noté quelques petits défauts. Le premier, c’est que je trouve dommage que le seul personnage réellement développé dans ce roman soit Michael, le protagoniste. Les personnages secondaires sont vraiment très secondaires et même s’ils se montrent parfois utiles dans la progression de l’intrigue, j’ai trouvé qu’ils n’apportaient pas spécialement grand-chose à l’histoire. De plus, j’ai trouvé l’univers de James Dashner très complexe et assez abstrait, certes c’est virtuel mais selon moi, le roman aurait été plus puissant avec des descriptions plus détaillées ou des renseignements plus construits sur le Virtnet et son fonctionnement. L’auteur utilise beaucoup de mot de vocabulaire pour parler de son univers et les confusions sont rapidement possibles ce qui est dommage.

Dans l’ensemble, je garde un très bon souvenir de cette lecture qui malgré ses petits défauts nous plonge dans un univers certes complexe mais très original avec des rebondissements et des surprises au détour de chaque page. Je recommande cette histoire à tous les amateurs de science-fiction qui s’intéressent au monde geek et aux intelligences artificielles.
Par le Editer
marine0007 Pas apprécié
Note : 5/10
Je pensais plutôt apprécié se livre mais finalement Non ! Je ne saurais pas trop dire pourquoi à part que j'ai trouvé qu'il était long, que je me suis pas attaché aux personnages et que l’historie pour moi c'est plus : Bof. Ayant lu le labyrinthe je m'attendais à vrai dire à quelque chose de beaucoup mieux. Bref je ne vous le recommande pas.
Par le Editer
Djoumax Or
Voici le dernier roman YA (young adult) de James DASHNER , auteur de la saga « L’épreuve » (Labyrinthe).

J’avais déjà apprécié la façon dont l’auteur avait réussi son pari de me faire pénétrer dans son univers dans cette précédente saga.

Dans « Le jeu du maître » il conserve ce style et il est vrai que les deux histoires ont quelques points communs : des adolescents choisis pour sauver le monde (comme dans la plupart des romans YA actuels).

Cependant, c’est un univers totalement différent et tout à fait d’actualité: les personnages évoluent dans le VirtNet , un monde virtuel dans lequel ils sont plongés en se plaçant nu dans un « cercueil » ayant pour but de leur faire ressentir chaque sensations comme si elles étaient réelles (la douleur, la chaleur, la faim, la soif, …).

L’histoire est bien ficelée, on évolue étape par étape ce qui facilite la lecture et les chapitres sont divisés en sous chapitres ce qui, pour ma part, rend la lecture ultra rapide, et les 287 pages sont avalées très rapidement

L’écriture de l’auteur « match » vraiment bien avec le style YA (young adult)

James DASHNER a cette faculté de nous plonger dans son histoire et fait de nous un spectateur des évènements qui arrivent aux personnages.

Je suis juste mitigée sur la fin de l’histoire. Etant donné que la patience ne fait pas partie de mes qualités, je n’aime pas les fins ouvertes qui clament « la suite au prochain numéro »…Maintenant, il va falloir attendre le tome 2 pour savoir ce qu’il va arriver.

Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup aimé cette histoire, elle fait partie de mes coups de coeur 2016

Je vois bien ce livre adapté au grand écran: avec de bons effets spéciaux cela pourrait être terrible.
Par le Editer
ladyquiet14 Or
Note : 8/10
Exceptionnel ! J'ai adoré ce livre ! Suspense, action, personnages attachants, univers surprenant, chute de ouf à la fin ! Tut pour un bon bouquin, j'ai vraiment hâte de me mettre à la suite !
Par le Editer
Une lecture assez longue malgré l’action très présente. Une fin sans surprise mais qui titille ma curiosité pour la suite.

https://soaddictblog.wordpress.com/2016/05/13/le-jeu-du-maitre-1-the-mortalily-doctrine/
Par le Editer
Un premier tome très agréable à lire. Malgré le fait qu'il soit un peu moins addictif que l'épreuve, il garde tout de même une très bonne intrigue avec de bons rebondissements, auxquels on ne s'attend pas forcément.
A lire!
Par le Editer
zeno Bronze
Note : 7/10
vous aller me jeter de pierres mais il y a un manga qui ressemble à cette histoire donc je n'est pas vraiment
adhéré .
Par le Editer
Armenia Bronze
Note : 6/10
Dans le futur, la réalité augmentée s'est développée. Maintenant, la plupart des adolescents jouent à leurs jeux-vidéos préférés reliés à des fils, enfermés dans un cercueil. Le joueur ressent tout ce qu'il souhaite, et le bouton replay est toujours là pour rattraper le coup si vous vous loupez.
Tout du moins, c'est ce que tout le monde pensait dans le VirtNet, jusqu'à une série de suicides étranges dans le cadre d'un jeu, qui remontent tous à une même personne : un joueur dénommé Kaine. La nouvelle ne tarde pas à se répandre : ces gens morts dans le VirtNet sont aussi morts dans la vraie vie.
Michael a vu l'une de ces personnes disparaître sous ses yeux. Il se voit alors confier une mission, qu'il doit remplir avec ses deux amis hackers, Sarah et Bryson, en s'enfonçant au plus profond du VirtNet : découvrir l'identité de Kaine, et le débusquer. Mais qu'est-ce que cette Doctrine de Mortalité que détient leur ennemi?

Après avoir lu et adoré l'Epreuve, quand j'ai vu que James Dashner allait sortir une nouvelle trilogie, en plus sur les jeux-vidéos, clairement, je me suis "oh chic". Mais petit à petit la "hype" est un peu passée, et j'ai tardé à lire ce premier tome, mais enfin voilà! Et je ne peux pas vous cacher que ce fut quand même une petite déception.
En cause, d'abord, un scénario et une intrigue trop fouillis : je suis sortie de ma lecture en... buggant. Il y avait pas mal de choses assez incohérentes, des idées qui partent dans tous les sens, on ne comprend pas tout ou alors avec trois trains de retard, l'univers est mal mis en place et exploité...Avec tout ça, impossible de rentrer totalement dans l'ambiance et de s'éclater.
Mais je n'irais sûrement pas jusqu'à dire que ce fut une mauvaise lecture : bien que je n'ai pas forcément retrouvé la plume qui m'a tant charmé dans l'Epreuve, l'écriture de James Dashner reste très fluide et très facile à lire : en une journée c'est plié sans soucis. Et puis, malgré des longueurs, mon incompréhension et des passages que j'ai jugé inutiles, il faut l'admettre : il y a beaucoup de choses pour tenir le lecteur en haleine, tout un tas de questions sans réponses ; celles-là même qui me donnent maintenant envie de lire le second tome malgré la déception.
Niveau personnages, j'avoue qu'aucun n'est vraiment sorti du lot pour moi ; au contraire des personnes du Labyrinthe, ils n'étaient pas particulièrement attachants, et n'avaient pas vraiment d'éclat singulier. Franchement, on aurait plus des esquisses de hackers, des ados qui essaient de jouer dans le cour des grands, plutôt que de véritables héros.
Au final, ce premier tome est assez compliqué dans son intrigue et son univers n'a pas su me convaincre, tout comme les personnages. Cependant, là où je retrouve bien James Dashner, c'est dans le fait que j'ai vraiment trop besoin de réponses et que du coup, je finirais quand même par lire la suite, vu que ce livre-ci n'était pas du tout une catastrophe. Qui sait, ça pourrait bien s'améliorer dans le second tome.
Par le Editer
Fanfan54 Argent
Note : 7/10
Après avoir lu la trilogie le Labyrinthe de James Dashner, j'ai eu envie d'expérimenter cette nouvelle trilogie qu'est le Jeu du Maître. Je suis assez satisfaite de ce livre et je n'en ferais pas mon livre coup de cœur pour plusieurs raisons.
Quant j'ai lu le résumé pour la première fois, j'ai quand même douté sur l'histoire car l'univers jeux vidéo, technologies, monde virtuel etc... ne n'intéressent pas en général. Seulement, l'auteur m'a fait apprécier cet univers si bien que je ne me suis pas désintéressée de l'histoire. Ce que j'ai trouve très intéressant, ce sont les facultés futures de la réalité augmentée. Qui ne rêverait-pas d'entrer pour "de vrai" dans un jeu vidéo ? C'est surtout ce côté-là de l'histoire qui m'a le plus plu.
J'ai eu énormément de mal à entrer dans le flux de l'histoire, car comme dit précédemment, ce n'est pas trop mon domaine de lecture. Seulement, au fil de l'histoire, j'ai été vraiment pressée de connaître la fin, si bien que j'ai passé des heures consécutives à lire l'histoire.
Seulement, seul le dénouement de l'histoire m'a donné envie de continuer: je voulais absolument savoir qui était ce fameux Kaine, le cyber-terroriste craint de tous. Les personnages étaient banals, pas attachants du tout et n'ont pas su garder mon attention, je dois avouer que l'auteur n'a pas trop fait d'efforts de ce côté...
Quelque fois l'histoire était lente voire lassante. Je me demandais parfois si on allait arriver à la conclusion du livre. Ou peut-être était-ce moi qui voulait arriver le plus vite possible à la fin ?
La véritable personnalité de Kaine m'a aussi quelque part déçue
Spoiler(cliquez pour révéler)
je voyais ce personnage comme un homme jeune, plein de pouvoir, vraiment mauvais, méchant. Or, on se retrouve face à un vieillard. Mais bon, cela n'est que purement mon avis
.
Par contre, la fin m'a quand fait un choc ! Et c'est notamment cela qui va me donner envie de continuer la série ! Mais je ne dirais rien pour laisser aux autres lecteurs le plaisir de connaître l'histoire ;)

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.