Livres
477 889
Membres
458 975

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par bookemixer 2010-04-09T11:37:03+02:00

Dès demain ... oh! si je pouvais partir, dès demain! Renaître, ressusciter! Il faut leur prouver ..., que Paulina sache que je peux encore être un homme, Il suffirait ... d'ailleurs, maintenant, il est trop tard, mais demain... Oh! J'ai un pressentiment, et il ne peut en être autrement! J'ai maintenant quinze louis d'or et j'ai commencé avec quinze florins! Si l'on débute avec précaution ... Est-il possible que je sois un si petit enfant? Est-ce que je ne comprends pas que je suis un homme perdu? Mais ... pourquoi donc ne pourrais-je pas ressusciter? Oui! Il suffirait, une fois dans ma vie, d'être prudent, patient et ... c'est tout! Il suffirait, une seule fois, d'avoir du caractère et, en une heure, je peux changer toute ma destinée. L'essentiel, c'est le caractère. Je n'ai qu'à me souvenir de ce qui m'est arrivé il y a sept mois à Roulettenbourg, avant de me ruiner définitivement. Oh! Ce fut un remarquable exemple de résolution : j'avais tout perdu, tout...Je sors du casino, je regarde ... un florin se promenait encore dans la poche de mon gilet: Ah! J'ai encore de quoi dîner!» me dis-je, mais après avoir fait une centaine de pas, je me ravisai et rebroussai chemin. Je mis ce florin sur manque (cette fois, c'était sur manque) et, vraiment, l'on éprouve une sensation particulière lorsque, seul, en pays étranger, loin de sa patrie, de ses amis, et ne sachant pas ce qu'on va manger le jour même, on risque son dernier florin, le dernier, le dernier! Je gagnai, et, vingt minutes plus tard, je sortis du casino avec cent soixante-dix florins en poche. C'est un fait! Voilà ce que peut parfois signifier le dernier florin! Et si je m'étais laisse abattre, si je n'avais pas eu le courage de me décider ?... Demain, demain, tout sera fini!. ..

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-23T22:49:32+01:00

Avec l'argent que j'avais de mon premier gain, cela faisait mille sept cents florins en moins de cinq minutes! En vérité, à de pareils moments, on oublie tous les échecs antérieurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Soffia 2016-11-04T21:20:24+01:00

"Si ridicule que puisse paraître cette grande espérance que je mettais dans la roulette.,le lieu commun,selon lequel il est stupide d'attendre quelque chose du jeu,l'est encore plus,à mon sens."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:39:54+02:00

Mais le miracle, pour moi, c'est la façon dont je me comportai au milieu de ces évènements. Je ne me comprends pas encore ! Et tout ceci a passé comme un songe, même ma passion; pourtant, elle était forte et sincère, mais...qu'est-elle devenue maintenant ? C'est vrai, parfois une pensée me vient brusquement à l'esprit : "N'étais-je pas fou alors, et n'ai-je pas passé tout ce temps dans un asile d'aliénés ? Peut-être y suis-je encore, peut-être tout cela N'ÉTAIT-IL ET N'EST-IL ENCORE QU'UNE APPARENCE..."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:39:37+02:00

Que m'importe votre colère! J'aime avec désespoir, et je sais que plus tard je vous aimerai cent fois plus. Si je vous tue un jour, il faudra bien que je me tue aussi. Alors je me tuerai le plus tard possible, afin de ressentir cette souffrance atroce sans vous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:39:22+02:00

Oui, il arrive que l'idée la plus folle, la plus invraisemblable, s'affirme dans votre esprit avec une force telle que vous en arrivez à la croire réalisable... Bien plus, si cette idée est conjuguée avec un désir violent, passionné, vous finissez parfois par la prendre pour une chose fatale, nécessaire, prédestinée; cela ne peut pas ne pas être, cela ne peut pas ne pas se produire !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:39:11+02:00

Et puis, vous savez quoi ? Il est dangereux pour nous de marcher l'un à côté de l'autre ; j'ai senti plusieurs fois des envies irrépressibles de vous battre, de vous défigurer, de vous tordre le cou. Vous penserez que je n'oserai pas ? Vous finirez par me rendre vraiment malade. C'est du scandale, peut-être, que j'aurai peur ? Ou de votre colère ? Mais, qu'est-ce que j'en ai à faire, de votre colère ? Je vous aime sans espoir, et je sais qu'après ça, je vous aimerai encore mille fois plus. Si je vous tue un jour, il faudra bien que je me tue moi-même ; eh bien, je resterai le plus longtemps possible sans me tuer, pour ressentir le plus longtemps possible cette douleur monstrueuse d'être sans vous. Vous savez le plus incroyable ? Chaque jour, je vous aime un peu plus, et c'est pourtant presque impossible. Après cela, comment ne serais-je pas fataliste ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:38:59+02:00

Il n'y a rien de plus plaisant que de ne pas se gêner devant les autres mais d'agir ouvertement et sans retenue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:38:49+02:00

Oui, parfois la pensée la plus folle, la plus impossible en apparence, s'implante si fortement dans votre esprit qu'on finit par la croire réalisable... Bien plus : si cette idée est liée à un désir violent, passionné, on l'accueille finalement comme quelque chose de fatal, de nécessaire, de prédestiné, comme quelque chose qui ne peut pas ne pas arriver !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-10-16T17:38:37+02:00

Mais le plaisir est toujours utile et un pouvoir absolu, sans limites, fût-ce sur une mouche, est aussi une sorte de jouissance. L'homme est un despote par nature : il aime faire souffrir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode