Livres
554 972
Membres
600 216

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le jour où l'humanité a niqué la fantasy



Description ajoutée par Cacoethes-scribendi 2021-02-06T12:28:30+01:00

Résumé

Au départ, il y a un lutin qui hurle « Vous avez niqué la fantasy ! » alors qu’il retient en otage plusieurs personnes dans une bibliothèque. Et puis il y a le coup d’un soir d’Olga qui se met à déconner et à foutre le feu à son appartement, avant d’aller brouter les pissenlits par la racine. Et il y a aussi les trois punks Jex,

Skrook et Pils qui doivent jouer au Festival du Gouffre tandis qu’il se passe de drôles de trucs dans la forêt d’à côté.

Karim Berrouka, auteur du Club des Punks contre l’apocalypse zombie (prix Julia Verlanger) revient avec Le jour où l’humanité a niqué la fantasy. Membre émérite de la World Grouilleux Academy of Fariboles et professeur de fantasy appliquée à Normal Sub, livre ici un récit autobiographique indispensable pour la compréhension de l’univers et le salut de l’humanité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

extrait

Je reconnais que vous m’avez surpris… Niveau destruction, vous êtes les Mozart de la dévastation, les De Vinci du nivellement par le chaos, les Charles VI du bouquet final !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Je te parle régulièrement de "Fées, weed et guillotines" de Karim Berrouka, qui avait été une expérience surprenante que je n’ai pas encore réussi à lire ailleurs. Alors, quand j’ai appris que l’auteur sortait une nouveauté, je l’ai tout de suite précommandée en espérant retrouver ce que j’avais tant aimé avec son autre livre.

"Le Jour où l’humanité a niqué la fantasy" rassemble effectivement la majorité des qualités propres aux écrits de Karim Berrouka :

- Un humour caustique et savoureux

- Une intrigue vraiment bien menée, avec des rebondissements et des révélations

- Un univers déjanté qui tient la route

- Une véritable critique de notre société, faite avec intelligence

- Des personnages attachants et hauts en couleurs

Voilà tout ce que contient ce roman, et bien plus encore !

J’ai adoré la modernité qui se dégage du récit. L’auteur fait tomber les clichés et s’amuse à les inverser, ce qui donne des scènes vraiment cocasses. Le sujet du statut des auteurs est traité avec beaucoup de justesse et une vraie prise de position, c’était éclairant sans être académique. Les différents attentats et toute l’intrigue qui tourne autour d’eux est aussi extrêmement bien pensée…

Les personnages ont tous réussis à me toucher. Je me suis attachée à eux, en particulier pour ce qui est de Margo, Olga et Saint-Jean Baptiste.

Bref, c’était drôle (d’un humour qui n’est toutefois pas destiné aux plus jeunes d’entre nous, je préfère prévenir), mais c’était aussi surprenant. C’est une lecture que je te conseille si tu cherches à sortir de ta zone de confort en découvrant une œuvre qui ne ressemble à aucune autre.

Si je devais faire un choix entre les deux livres de Karim Berrouka que j’ai déjà lu, je dirais que "Fées, weed et guillotines" reste mon préféré pour la simple raison que l’intrigue m’avait plus entrainée (et aussi probablement parce que c’était mon premier).

https://desrevesdanslamarge.com/karim-berrouka-le-jour-ou-lhumanite-a-nique-la-fantasy/

Afficher en entier
Argent

Après « Fées, weed et guillotines », Karim Berrouka revient vers la fantasy et nous propose un roman atypique comme il sait si bien les faire : drôle, absurde, punk, acerbe et critique. Les créatures magiques en ont marre qu’on les parodie et viennent rétablir la vérité… à leurs risques et périls !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2021/05/01/le-jour-ou-lhumanite-a-nique-la-fantasy/

Afficher en entier
Diamant

"Atypique", c'est le mot, mais c'est pas le seul, on y reviendra un peu plus loin.

J'avais déjà lu un roman de "Karim Berrouka" (membre du groupe Punk "Ludwig von 88") avec "Le club des punks contre l'apocalypse zombie" et ce fût un gros coup de cœur. Ici c'est pire XD c'est une grosse claque dans ma tête d'humain que je me suis manger, ce livre est génial !

Déjà la première chose c'est cet humour bien badass, présent en permanence et pour lequel j'ai ri seul comme un débile à chaque page ou presque, imparable pour se retrouver catapulté dans "L'affre-monde" sans vouloir en ressortir.

C'est donc un roman de fantasy atypique mais aussi rempli d'action, ambitieux, fou, original, drôle, intéressant et 100% punk !

J'ai bien kiffé les personnages, les 3 punks déglinguos, les deux copines (Margot et son humour qui tue), l'enfant schizo, les auteurs de fantasy des "Imaginales", et les autres (on a un paquet de chelous qui passent dans le livre).

Le texte est doté d'un language propre, entre l'argot Punk et le parlé de L'affre-monde, on est servi, et bien !!

Le scénario qui malgré l'humour, est superbement travaillé et pointu, et cela on s'en rend compte lors d'une fin assez épique où tu te dis "ah mais oui, voilà le pourquoi du comment", puis tu refermes le bouquin, un peu triste que ce soit fini, en te disant que t'en aurais bien repris un ptit peu.

C'est donc un bon gros coup de docks dans le... Enfin un gros coup de cœur quoi, de ceux qui vous invitent à venir pogoter entre ces pages.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2021/03/le-jour-ou-lhumanite-nique-la-fantasy.html

Afficher en entier
Argent

Le Berrouka nouveau est un opus, mais alors, totalement barré ! Oubliez tout ce que vous croyez connaitre de la fantasy et soyez prêts pour une ambiance survolté !

Mon avis ici : https://lespipelettesenparlent.com/2021/02/le-jour-ou-l-humanite-a-nique-la-fantasy-karim-berrouka/

Afficher en entier
Argent

Des lutins qui sèment la terreur dans une bibliothèque et au festival des Imaginales – sans parler du cinquième qui met le feu à la chambre d’Olga avec son sexe. Des ondines qui inversent le cours des chutes du Niagara. Et tout serait lié à un festival de punk de 1989 au fin fond de la France. Tout ça parce que la représentation de la fantasy dans notre monde est totalement déformée ! Les créatures fantastiques n’ont pas le choix : elles doivent agir pour rétablir la vérité…

C’est mon troisième roman de Karim Berrouka, sans surprise j’ai donc beaucoup aimé ! Clairement, il faut aimer les trucs « chépers » (« étranges ». Mais « chéper » c’est ce que je dirais à l’oral. Et j’ai eu l’amusement de le retrouver dans le roman, donc je me permets d’utiliser ce terme verlan ici !).

L’auteur s’éclate et ça se ressent, donc il y a un côté très jouissif ! Avec plein de références, de métaphores pop culture etc. C’est totalement déjanté tout en étant vraiment engagé (politiquement, culturellement…), ça se lit parfaitement bien.

Un petit bémol sur le déroulement du récit : quand ça part trop rapidement en cacahuète, je perds le fil. Mais c’est un défaut que je retrouve très souvent dans les romans avec de l’action, donc c’est peut-être juste moi le problème !

La narration est toujours aussi chouette : je crois que le style est ce que je préfère chez Karim Berrouka. Il est malicieux, d’une maîtrise stupéfiante de naturel, j’adore !

Si vous aimez la fantasy de qualité et le second degré : foncez vers cet auteur unique en son genre, vous ne serez pas déçu.e ;)

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 5
extraits 3
Evaluations 4
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode