Livres
370 883
Comms
1 286 642
Membres
250 524

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le jour où la France a fait faillite

1 notes | 1 extrait


Description ajoutée par quiquenotte 2012-11-05T21:12:21+01:00

Résumé

En résumé : Le jour où la France a fait faillite

Imaginez la même scène à Shanghaï comme au supermarché d Evry : il n y a plus d argent disponible au distributeur pour les Français qui cherchent à en tirer. Mais ce n est pas une simple erreur technique ; la France est en faillite ! Science-fiction imaginée par deux auteurs pessimistes et ultra-libéraux ? Non : la simple déduction à partir de la réalité actuelle, analysée par le banquier Michel Pébereau dans un rapport publié en 2005 et vite étouffé, de ce qui peut advenir des finances de notre pays dans le futur proche, si proche . En 2012, Nicolas Sarkozy est président de la République, Laurence Parisot premier ministre, Valérie Pecresse directrice du Trésor, et notre dette publique a atteint des sommets tels que le seul paiement des intérêts de la dette exigerait la moitié des recettes de l Etat. L agence de notation Standard & Poors décide de dégrader la dette de la France au niveau des « junk bonds », autrement dit des « obligations pourries ». Nous ne sommes plus solvables. A partir de ce scénario catastrophe, mené en temps réel de juillet à août 2012, sur fond de crise gouvernementale, Philippe Jaffré, qui connaît mieux que personne les coulisses du Trésor ou de la banque et Philippe Riès, expert en affaires européennes, mènent une intrigue rocambolesque, mais où hélas ! tout apparaît plausible. Notre avenir ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par quiquenotte 2012-11-05T21:13:17+01:00

Lundi noir au Trésor

Lundi 23 juillet 2012

Bercy, agence France-Trésor, 18 h 00

Deux jours plus tôt Jérôme Clavé, patron de l'agence France-Trésor chargée de la gestion de la dette de l'Etat, et son adjoint Louis de Forges sont sur les dents. Ils attendent un coup de fil d'Edgard Fitzgerald, directeur du bureau parisien de l'agence internationale de notation Standard & Poor's qui doit leur annoncer dans la soirée la nouvelle note attribuée à la dette à long terme de l'Etat français.

Après des débuts classiques au Trésor, le passage obligé par le cabinet d'un éphémère ministre des Finances et un poste de sous-directeur au Trésor, Clavé avait quitté le service de l'Etat à la fin des années 1990 pour intégrer une grande banque commerciale. Puis il avait rejoint l'antenne parisienne d'une importante banque d'affaires américaine. Mais la finance internationale est un monde sans pitié pour celui qui voit approcher la fin de sa carrière. On y vieillit mal. Par ailleurs, France-Trésor, qui a le douteux privilège de tenir à flot l'énorme paquebot de la dette publique, avait besoin que la barre soit tenue d'une main sûre. Héritier d'une dynastie de grands commis de l'Etat, Clavé avait accepté ce retour dans les étages de Bercy, la cathédrale administrative plantée au bord de la Seine. Il redoutait de s'ennuyer. Mais aujourd'hui, il ressent la poussée d'adrénaline qui accompagnait la conclusion des deals de plusieurs milliards d'euros qui faisaient jadis son ordinaire.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire


Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Évaluations