Livres
418 080
Membres
332 424

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"L'adulte apprend à l'enfant à ne plus craindre la nuit et l'enfant apprend à l'adulte à ne plus craindre le jour."

Afficher en entier

"Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger."

Afficher en entier

"Vivre pour soi seul est une maladie. L'égoïsme est la rouille du moi."

Afficher en entier

Quand Romane se réveilla le lendemain matin, elle ne comprit pas tout de suite pourquoi son téléphone était coincé dans ses cheveux. Puis elle identifia le bip saccadé des communications en suspens et se rappela. Maximilien et elle s'étaient endormis, au son de leurs soufflés mêlés.

Afficher en entier

" Elle frissonna en saisissant l'expression de son regard qui ne soulevait aucun doute sur la réponse. Elle aurait voulu fuir, mais il ne lui accorda pas d'échappatoire. Il l'embrassa et elle n'eut d'autre choix que de le laisser faire. Le contact de ses lèvres tièdes, puis bientôt brûlantes, lui ôta toute capacité de résistance. Il dut sentir chez elle l'envie de s'abandonner et l'embrassa encore plus voluptueusement. Mon dieu ! Comment parvenait-il à la mettre dans tous ses états en moins de deux minutes ? L'expression "divinement bon" lui traversa l'esprit, tandis qu'elle goûtait leurs souffles se mêlant de plus belle. Romane fut surprise de ce mélange d'assurance et de délicatesse dans la manière que Maximilien avait de la toucher. Ses mains, d'une indécente douceur, glissaient sur elle, comme s'il voulait la modeler de caresses. Elle frissonna sous son étreinte, à ce qui le poussa à s'enhardir encore. Ils se mirent a valser à tâtons dans le salon jusqu'à la chambre. L'esprit embrumé par un brouillard sucré, Romane succomba totalement et, dans un tourbillon de sensations vertigineuses, laissa leurs corps se raconter des histoires."

Afficher en entier

"La honte n'est qu'un sentiment appris. On devrait toujours être fier d'être vrai."

Afficher en entier

" - Passionnant, dit son père, narquois. Tu aimes les bêtes, toi, maintenant ?

- Elles apportent souvent plus d'affection que certains humains, en tout cas..."

Afficher en entier

"La clé de notre bonheur est dans ce qu'on est, pas dans ce qu'on a..."

Afficher en entier

"C'était précisément le problème, avec la burnerie pour-ton-bien. Les personnes y étant sujettes adoptent trop souvent des comportements qui, sous couvert de bonnes intentions, les conduisent à imposer leur vision, à user de leur influence pour faire passer leur point de vue, considéré comme le seul valable. Et comment se protéger de gens qui vous veulent tellement de bien ? Ils jurent agir dans votre intérêts, persuadés d'être dans le vrai, et font alors tout pour que vous vous conformiez à leurs attentes. Quitte à faire rentrer les carrés dans des ronds sans se rendre compte que finalement, vouloir à tout prix le bien de quelqu'un finit par faire plus de mal..."

Afficher en entier

"Les luxueux cadeaux offraient l'avantage de compenser par l'argent la difficulté plus coûteuse d'exprimer des sentiments."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode