Livres
436 536
Membres
362 035

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le journal du nightstalker



Description ajoutée par Isabelle-Bonnome 2018-06-26T10:49:30+02:00

Résumé

Un ange décide de descendre du Paradis, de renoncer à sa vie auprès du Père afin de découvrir le sens de l’humanité et de sa propre existence. A travers découvertes et déceptions, il rencontre la part de bonté des hommes mais aussi la souffrance que beaucoup ressentent et est déchiré par cette dualité entre le bien et le mal. Cette prise de conscience le pousse à aider l’humanité dans sa quête de l’équilibre. Il devient un protecteur: le Nightstalker Plusieurs ennemis apparaîtront sur la route du héros mais aussi des alliés. Au milieu de ce champ de bataille, à qui pourra t-il se fier ?

Sur ses épaules pourrait reposer le sort de l’humanité…

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par misssbrown 2018-06-11T14:17:11+02:00

J'étais un ange au paradis, servant mon père de la meilleure manière qu'il soit, sans me poser de question. Un fils fidèle et aimant, un de nos frères avait des millénaires plus tôt tenu tête à notre père et avait réuni une armée contre lui.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Rose-eclectique 2018-09-16T04:28:49+02:00
Or

Une belle et surprenante découverte!

Lorsqu’un auteur décide d’unir son art pour la création musicale avec celui de la création littéraire, cela donne un résultat surprenant! J’ai été tout de suite interpelée, ma curiosité m’ayant poussée à faire le saut dans ce monde que l’auteur nous livre avec générosité. Une création qui vient combler plusieurs sens et nous ouvre une autre dimension sur cette œuvre.

L’auteur du livre « Le journal du Nightstalker », édité en septembre 2017 chez Le monde des étoiles ASBL, qui est aussi le bassiste et chanteur de Sercati et de The Nightstalker, Steve Fabry a voulu par le biais de ce premier tome créer une cohérence entre ses ouvrages musicaux et relier toutes ses chansons entre elles. Il a imaginé le personnage du Nightstalker, et plus l’écriture des paroles de ses chansons avançait, plus il s’attachait au personnage et à son univers. Ainsi il a décidé de retranscrire les aventures de l’album sous forme de plusieurs nouvelles en plus de la musique, pour les développer en ce premier opus. Moi je trouve ça épatant!

Parlons du livre maintenant! Dans ce premier tome, nous suivons un ange qui a décidé de faire le grand plongeon et de descendre sur terre, ou plutôt de chuter. Une période de grand bouleversement s’est enclenchée, autant parmi les anges aux cieux que pour les déchus et les démons sous la surface dans les ténèbres, n’épargnant rien sur terre. Amenant son lot d’horreur pour les humains qui, impuissants, voient augmenter leur part de criminalité et d’atrocités.

Lucifer, l’antagoniste du héros, a un plan bien précis et semble déterminé à l’accomplir, donnant ordre à ses sbires d’éliminer toute personne qui pourrait venir contrecarrer ses plans. Mais le Nightstalker est résolu à protéger les créations de son père, et ça même si Dieu semble les avoir abandonnées.

Ce récit nous est livré tel un journal où le héros nous raconte ses découvertes et sa progression parmi les hommes. Nous partageant ses angoisses, ses peurs, sa solitude, la naissance de nouveaux sentiments, ainsi que sa nostalgie sur certains pans de son passé et de ses frères qui lui manquent.

Une lecture qui se termine avec une annexe qui nous livre la version vécue par les policiers pendant cette éruption de violence et d’horreur. Nous révélant les notes et les mémos datés ainsi que la panique et même l’incompréhension ressenties face à cette éclosion de morts. Un passage bonus qui m’a bien plu!

Un roman prometteur avec des scènes et des personnages clés fort intéressants, mais qui auraient pu être encore mieux exploités. La fondation est là et l’auteur a une plume solide et sait s’en servir. Il ne manque que d’étoffer certaines scènes pour que nous puissions vraiment ressentir un lien naître entre nous (les lecteurs) et les personnages.

Un de mes personnages préférés est sans aucun doute Miss Ombrelle, par sa façon d’être, sa personnalité singulière et ses interactions privilégiées avec le personnage principal, venant ajouter de l’éclat à l’histoire et augmentant l’intrigue en nous interrogeant sur son savoir de la situation et de quelle manière elle est liée à Lucifer.

Un premier tome que je vous conseille avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-06-08T21:57:13+02:00
Or

Je vais commencer par les traditionnels remerciements à l'auteur de ce premier tome. Steve Fabry est bassiste chanteur de Sercati et de The Nightstalker. (Groupe de rock pour en savoir plus par là :) ). Un grand merci pour cette découverte, mais aussi pour l'écoute. La musique accompagne mes mots de cette chronique. J'avais hésité à lire en écoutant, mais au final cette version d'écrire est vraiment pas mal. Un petit mot sur la couverture, je l'aime beaucoup. Elle représente parfaitement la thématique du livre et même un petit peu plus.

Un ange tombe du ciel. Déçu du fait que son père ne souhaite pas aider les hommes il devient un déchu, s'écrasant lamentablement au sol. Il commence a avoir des émotions, il ressent les autres, ces humains qui vont tellement vite qu'ils ne font que passer dans cette vie si insignifiante. Il n'est pas le seul déchu sur terre, bon nombre de démons s'amusent avec les êtres humains, rendant leur vie nocive. Lucifer est dans l'ombre, caché en enfer peut-être, ou tout simplement plus proche qu'on ne le croit. Cet ange va devenir le Nightstalker, le rôdeur nocturne. Il sera celui qui va les sauver, les protéger, enfin il va tenter, car un être seul est-il capable de tous nous sauver ?

J'ai adoré le début, cela m'a fait penser à un de mes personnage de rp d'il y a très longtemps. La souffrance que peut ressentir un être tombé de si haut. Les questions, pourquoi il a fait cela ? Qu'est-ce qui l'a poussé à agir ainsi ? Le bien, le mal, rien n'est ni tout blanc ni tout noir. L'auteur a une vision particulière du malheur et de la souffrance des autres. Agir comme un héros est la solution proposée, obligatoire, impossible de passer à côté. Les innocents n'ont pas à recevoir autant de peine. Sont-ils tous si innocents que cela ? La question peut se poser. Le héros va devoir affronter ses propres peurs afin de parvenir à prendre soin des humains les plus démunis.

La musique change de rythme, comme les actions du héros. Plus douce par moment, plus dure à d'autres. Les combats sont violents, rapides et certains sont même mis de côté au niveau des descriptions. Il n'y a pas d'étalage de violence, juste des pointes pour accentuer un malaise, une envie, une contradiction. Des rencontres que l'on voit forcément venir et d'autres qui sont angoissantes. L’anesthésiste m'a fait penser à la représentation de tout ce qui se rapproche de près ou de loin à la drogue et autre vices qui est à "disposition" de l'Homme. Les yeux rouges, les doigts remplacés par des seringues, c'est un personnage qui fait tout autant peur et qui pourtant est fascinant dans sa manière d'agir (Oui, je sais je suis timbrée). Il n'y a pas que lui. D'autres protagonistes m'indiquent comme un subconscient qui ne sait plus où il en est.

En plus du héros et de l'anesthésiste, j'ai bien aimé miss ombrelle. Elle me fait penser à un personnage de dessin animé décalé. Entre ses habits, son masque, sa manière de se mouvoir, ses attitudes. Elle cache de nombreux trésors, apparaissant et disparaissant au gré des envies de l'auteur. Quant au héros, il a énormément de patience. Doué dans les combats, il n'hésite pas à se mettre en avant, entre les démons et les innocents afin de les garder en vie. Il ne faut pas se fier à l'apparence, une des premières règles de cette vie. Le problème, c'est que j'ai aimé les personnage bon ou mauvais. Le chien, Gabriel, Thalis, Lulu...

Seul bémol ? La fin qui est cruelle. Une fin qui appelle à lire la suite, à découvrir si les prédictions seront bien celles vues, ou non. Bref, je suis frustrée de ne pas en savoir plus.

Le livre se termine sur un mémo et autres "archives". La police mène l'enquête. Les découvertes sont effroyables. Un tueur en série est peut-être en place. Peut-être que le sadisme d'un être humain, car ils ne peuvent croire en l'existence d'autre chose, est à son apogée. Ce fameux sauveur,existe-t-il réellement ? Qui est-il ? Qui est cet homme sous sa capuche ? Un simple homme qui veut faire le bien ou un psychopathe qui joue à merveille ?

En conclusion, un premier tome qui laisse passer beaucoup de questions, d'émotions. Des rebondissements et des "méchants" qui vont devoir se battre pour survivre d'une manière ou d'une autre. Un je-ne-sais-quoi qui rappelle notre vie en la métamorphosant sous le regard de notre ange. La musique va très bien avec. En bref, la suite sort quand ?

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-journal-du-nightstalker-tome-1-steve-serpent-fabry-a144940232

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 4
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode