Livres
392 351
Comms
1 375 447
Membres
283 787

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le lamento des Ombres



Description ajoutée par azylis 2011-05-17T06:56:28+02:00

Résumé

Tempo sourd ou pure envolée, trille innocente ou rugissement de haine, la musique vibre à nos oreilles de ses multiples identités. Tantôt berceuse, parfois fracassante, elle n’a pas de frontières, elle ignore les bornes. Ou plutôt, elle les refuse.

L’harmonie, ce fluide évanescent de cannelle et de myrrhe qui perce jusqu’aux palissades des cultures, marche aux confins de la mortalité. Elle transgresse les limites humaines. Elle apporte l’ailleurs jusqu’à nous, nous y transporte. Elle ouvre des passages vers des mondes imperceptibles et les créatures qui y vivent. Pour la beauté, pour la musique…

Huit auteurs se sont rencontrés autour d’une poignée de notes. Certains ont pris l’immortalité en Dot majeure, d’autres un chant Fa-erique aux accents tragiques. Les restants se sont partagé des partitions en clés de Sol afin de passer une porte, une épreuve… ou la muraille dont s’entoure un cœur.

Dans ce grand opéra à huit voix, l’Histoire croise l’utopie, la fantasy médite en compagnie du fantastique romantique sur la magie et les pactes faustiens. Un arpège délicat se met en œuvre. Une mélodie douce-amère, où les ombres évoluent dans les brumes comme dans les consciences…

Le sentier du lamento vous mènera jusqu’à elles.

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

Or
9 lecteurs
PAL
21 lecteurs

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Il est génial ce recueil de nouvelles. Je l'ai dévoré. Je trouvais la couverture magnifique mais le contenu l'est encore plus. Ce fut un vrai plaisirs de découvrir ces différents auteurs qui traitent dans ce livre un même thème : "la musique". Pour chaque auteur elle a une histoire différente mais très belle et addictive. Je le conseille donc à tous, pour moi c'est un COUP DE COEUR <3

Afficher en entier
Commentaire ajouté par azylis

Disponible ici http://editionsduchatnoir.com/shop/anthologies/11-le-lamento-des-ombres.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lydiane_Arnoult 2017-09-14T11:23:18+02:00
Bronze

Puisqu'il s'agit d'une anthologie, je vais surtout donner mon avis sur trois nouvelles pour lesquelles j'ai eu un coup de coeur.

La Clef musicale, de Bettina Nordet

C'est selon moi la meilleure nouvelle de ce recueil. On y retrouve un célèbre peintre-sculpteur-ingénieur-botaniste-anatomiste, etc du XVIe siècle... Vous l'aurez reconnu, il s'agit de Léonard de Vinci. Il y fait une rencontre tout à fait surprenante qui va bouleverser sa vie, mais je n'en dévoilerai pas plus. le style est irréprochable, l'histoire est magnifique, les personnages sont profonds... Un coup de coeur, comme je vous le disais !

Les flûtes enchantées, de Vanessa Terral

Il s'agit d'une enquête d'Hélianthe Palisède. Dans une France ou l'existence des fées, des lutins, et autres membres de "l'Ancien Peuple" a été reconnue par l'État, Hélianthe exerce le métier de "consultante en affaires occultes", ce qui amène cette petite-fille de fée à mener des enquêtes pour le moins inhabituelles. Elle devra ici faire la lumière sur une mystérieuse affaire de flûte à champagne qui émettent un sifflement meurtrier. L'histoire est bien construite, les personnages sont originaux, le style est moderne et l'univers de fantasy urbaine est captivant, riche en créatures fantastiques.

Je vous invite à découvrir gratuitement deux autres enquêtes d'Hélianthe Palisède, en téléchargeant les numéros 6 et 8 du magasine le Royaume des fées.

La Chorale du temps, d'Ambre Dubois

Un jeune saxophoniste amateur se voit proposer une jolie somme d'argent pour jouer chez un mystérieux mélomane. Mais a-t-il raison de se rendre chaque jour chez cet homme étrange ? Si j'ai trouvé le style un peu convenu, l'histoire n'en est pas moins intéressante et la teinte quelque peu gothique qui s'en dégage m'a beaucoup plu.

Je m'arrête ici pour ne pas trop alourdir cette critique, même si d'autres nouvelles valent également le détour parmi ce beau recueil.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LunarEclipse 2017-03-29T18:37:14+02:00
Diamant

Les nouvelles proposées dans ce recueil sont, au minimum, très chouettes. Il propose des variations autour du thème de la musique dans des histoires vraiment différentes. Du fantastique, des éléments historiques, fantasy... Beaucoup de diversité. Coup de coeur pour la nouvelle de Stéphane Soutoul qui inaugure le recueil, tellement bien écrite et belle qu'elle m'a donné envie de le découvrir davantage ; et celle d'Angélique Ferreira, qui mélange plein d'éléments imaginaires et appelle même une suite (et puis j'adore les elfes).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jpbailly 2016-08-03T23:02:44+02:00
Argent

Magnifique recueil de nouvelles mais certaines sont vraiment trop courtes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2016-04-23T13:30:21+02:00
Or

http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/04/le-lamento-des-ombres-recueil-de.html

Cela fait déjà très longtemps que j'ai cet ouvrage dans ma PAL et comme vous le savez, je ne suis pas totalement attirée par le format nouvelles. Mais il était offert pour deux romans achetés, donc bon ! Du coup, j'ai enfin décidé de le sortir, en prévision des imaginales prochains. Pour le coup, je vais essayer de vous faire un mini-avis pour chaque nouvelle, dans une seule chronique. Je ne sais pas ce que ça donnera, mais c'est parti !

La première nouvelle, concerne celle de Stéphane Soutoul. Nous suivons ici Joachim, qui lors d'une de ses sonates, a perdu la femme qu'il aimait, emportée par la Mort. De cela, il se voit puni de l'immortalité, jusqu'à trouver une nouvelle sonate qui attirerait une fois de plus la Mort, afin de rejoindre celle qu'il aime. Mais l'arrivée d'une jeune femme apeurée et triste risque de changer son destin et sa vision des choses... J'ai beaucoup aimé cette première nouvelle, car Joachim et Amandine m'ont beaucoup touchée. Meurtris par la vie à deux stades différents, ils se complètent pourtant dans leur tristesse. Sans s'en rendre compte, ils s'apportent beaucoup au quotidien, même si ce dernier se voit court mais surtout assombri par quelque chose de plus obscure encore. Bien que le format de l'histoire soit court, l'auteur a réussi à y intégrer un panel de sentiments qui nous touche et nous donne envie de voir ces deux personnages s'en sortir malgré ce qu'ils vivent. Même si on se doute un peu de la fin (quoique, je dois dire que je me suis faite avoir!), il n'en est pas moins que j'ai passé un très bon moment de lecture, rythmé par les notes de musique s'échappant de ce piano maudit...

La suivante concerne celle de Céline Guillaume. Mon avis risque d'être encore plus bref, étant donné qu'elle fait à peine cinq pages. Et c'est là que je comprends mieux ma réticence à lire des nouvelles. En cinq pages, je n'ai clairement pas eu le temps de m'attacher au personnage principal, de savoir qui il était vraiment. Et surtout, l'action et l'intrigue se sont dévoilées bien trop vite et en quelques paragraphes, tout était arrivé. C'est bien dommage, parce que le début et ce que nous promettait l'auteure me plaisait. Ça aurait vraiment mérité bien plus d'explications et de pages (un peu la même longueur que la première nouvelle, en réalité).

La prochaine nouvelle, est celle de Marianne Gellon et m'a aussi beaucoup touchée. Nous suivons un jeune homme, fan de musique, musicien dans un groupe, qui voit sa vie basculer de plus en plus dans l'horreur, même s'il ne s'en rend pas compte. La drogue, le sexe, la musique et l'alcool le mènent peu à peu à la dérive, mais il prend un malin plaisir à diriger son Destin, même si ce dernier voit une toute autre fin qu'il ne l'espère. Ses amis essayent par tous les moyens de le sortir de ce cercle vicieux, mais il est buté et s'enfonce de plus en plus, jusqu'au moment où il ne peut plus revenir en arrière. La fin était aussi prévisible, ce qui n'empêche cependant pas de passer un bon moment de lecture en compagnie d'un genre de musique qui pourtant ne m'interpelle pas comme certains autres. La plume de l'auteure est très bien maniée et nous rend très touchés par l'histoire courte qu'elle dépeint. J'aurais juste aimé pouvoir avoir les quelques traductions des phrases écrites dans une autre langue, étant loin d'être bilingue ou même trilingue, pour le coup !

La quatrième nouvelle vient de Cécile Guillot, et même si l'histoire en elle-même était intéressante, j'ai trouvé, comme pour la seconde, que tout s'enchaînait trop vite, avec, au final, pas tellement de fil conducteur. C'était une idée de base très intéressante – lier la musique au conte des sirènes –, mais je trouve que ça aurait mérité d'être plus approfondit. J'ai eu l'impression de m'être retrouvée dans une fusée, qui a débité l'histoire en à peine cinq minutes, parce que le temps lui était compté, et ça m'a vraiment gênée. Parce que moi qui adore le mythe des sirènes qui est trop peu amené en littérature, j'étais ravie que l'auteure ait fait ce choix pour sa nouvelle. Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, et Aysun dévoile comme un cheveu sur la soupe sa condition (même si on devine dès le début qui elle est), sous la prise d'alcool. C'est bien dommage.

La cinquième nouvelle, écrite par Vanessa Terral, m'a énormément plu. Elle mélange plein de légendes, et moi qui suis fan de mythes, je ne pouvais qu'adhérer. En plus de cela, outre l'intrigue qui tient en haleine jusqu'au bout et l'idée de flûtes enchantées, l'humour qui parsème ces quelques pages apporte beaucoup de fraîcheur au récit. Le lien qui unit les deux personnages principaux est très mignon, et offre des échanges assez cocasses entre les deux. C'était la première fois que je rencontrais la plume de cette auteure, et je dois dire qu'elle m'a donné envie d'en savoir plus sur ses univers !

Quant à la sixième, écrite par Ambre Dubois, elle m'a intriguée dès le départ. Une ambiance assez angoissante, avec très peu d'indications, j'ai très vite lu ce texte, parce que je voulais en savoir plus. Si au premier abord le monsieur que l'on croise paraît agréable et gentil, on se rend vite compte qu'il ne faut pas se fier aux apparences ! Et le pauvre Eric va vite s'en rendre compte. En tout cas, j'ai apprécié cette lecture, et j'aurais même aimé qu'elle soit un peu plus longue !

L'avant-dernière nouvelle est écrite par Angélique Ferreira, et nous plonge dans un univers de fantasy, en compagnie d'un jeune elfe qui ne vit que pour la musique. Malheureusement pour lui, son père lui voit un tout autre destin, suivre le sien et celui de ses ancêtres : devenir guerrier. Il se voit donc contraint d'échapper à cette vie qu'il ne veut pas et arrive dans un pays où il devra se débrouiller seul pour survivre. Jouer de la musique est toujours sa priorité, mais s'il veut pouvoir se nourrir, il doit aussi travailler. Je ne vous en dirai pas plus, ce serait dommage de gâcher la surprise. Mais comme je vous le disais, j'ai bien aimé cette nouvelle, même si je m'attendais à ce que la musique prenne une plus grande place dans l'histoire, étant le thème principal de ce recueil. Cependant, la plume légère et fluide de l'auteure nous fait passer un très bon moment de lecture !

Et enfin, la dernière nouvelle, offerte par Bettina Nordet, clôt parfaitement bien ce recueil de nouvelles ! Cette fois, nous suivons un peintre bien connu, et en parallèle une jeune fille qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Le point commun entre les deux ? Un personnage assez particulier et un objet tout autant intriguant. La vie de ces deux personnages était vraiment intéressante à suivre, et même s'ils ne se connaissent pas, ils ont en commun quelque chose de précieux à leurs yeux. L'auteure apporte avec sa plume douce et poétique des sentiments, une histoire à travers ces quelques pages qu'on prend vraiment plaisir à découvrir !

En résumé, c'est un recueil de nouvelles que je regrette de ne pas avoir sorti plus tôt, parce que j'ai vraiment beaucoup aimé ces nouvelles, même si j'ai des préférences pour certaines. Faire un recueil sur le thème de la musique, allié parfois à la magie était une très bonne idée, et je vous conseille vivement cette lecture, ne serait-ce que pour échapper à la vraie vie et voyager dans des contrées et univers inconnus...

Justine P.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oo_Emmanuelle_oO 2014-07-23T11:58:49+02:00
Bronze

Un recueil de nouvelle. Très sympa cela permet de connaitre un peut le style d’écriture des différent auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sweet_candy 2013-02-09T10:00:20+01:00
Diamant

Un magnifique recueil de nouvelles gothiques ayant chacune leur propre style mais avec une plume exceptionnelle et une ambiance toute particulière, avec pour thème commun la musique : musique qui enivre, musique qui envoûte, musique qui condamne, musique qui rime avec passion ou déraison... Je ne peux que recommander ce superbe recueil, laissez-vous emporter par la douce et cruelle mélodie de ces textes délicieusement sombres...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-charlotte 2012-07-22T08:26:06+02:00
Diamant

Le 1er à se lancer sur scène est Stéphane Soutoul avec « Maudite Sonate ! ». Dans cette nouvelle nous allons tout d’abord être amenés en 1810 afin de suivre Joachim, un talentueux musicien qui fera venir la Mort avec ces quelques notes. Puis nous faisons un bon de deux siècles, pour retrouver Amandine, jeune femme enceinte fuyant son mari Cyriaque, mais pas seulement. Le destin va faire réunir Amandine et Joachim, ce dernier pris d’affection va lui permettre de trouver refuge chez lui. Comment Joachim est devenu un être immortel ? Pourquoi Amandine cherche-t-elle à fuir son mari ? Quel lourd secret cache-t-il ? Vous voulez connaitre les réponses à ces questions ? Alors lisez cette « Maudite Sonate ! »

C’est mon coup de cœur, j’adore vraiment l’univers et les personnages de Stéphane. Même si j’ai eu une horrible frayeur à la fin, je voulais un happy end et Stéphane nous tient en haleine jusque dans les dernières lignes, et quelle fin.

Dans « Requiem pour un songe », notre seconde artiste Céline Guillaume nous explique comment Katherine Küpper découvre sa passion pour la musique, et particulièrement pour le violon. Nous somme en 1950, et Katherine se remémore comment en bravant un interdit elle s’est éprise de cet instrument magnifique.

J’ai un de ses romans dans ma PAL « Le ballet des âmes » et suite à cette nouvelle, je sens que ce livre va vite remonter le haut.

La troisième à se produire est Marianne Gellon, dans « That’s a long way to Hell » elle raconte l’histoire de Hans/Richard guitariste des Guns of Berlin, plus amoureux de sa guitare qui porte le doux nom de Carrie, que de sa petite amie Lisa. Il va peu à peu sombrer dans l’obscurité jusqu’à rejoindre le chemin pour l’enfer (comme le titre l’indique).

Je ne connaissais pas cette auteure et j’ai été agréablement surprise par sa nouvelle.

« Song to the Siren », de Cécile Guillot est la quatrième nouvelle de cette anthologie qui nous plonge dans l’univers de la musique métal. Nous somme courant 2012 et suivons l’histoire de Marion une ingénieure du son. Elle va devenir peu à peu amie avec Aysun, une brillante chanteuse de métal du groupe Song to the Siren. Nous allons revivre avec Marion, les moments qu’elle a passé avec le groupe sur leurs différentes dates. Le groupe va-t-il connaitre la gloire des Within Temptation ? Pour le savoir lisez cette nouvelle.

Cette auteur a vraiment plus d’une corde à son violon (ou arc comme vous voulez), j’apprécie aussi bien de lire ses nouvelles, que ses illustrations. Un joli concentré de talent.

Vanessa Terral, notre cinquième musicienne avec « Les flûtes enchantées », dans cette nouvelle Virginie Gauthier, gardiennes des flûtes de cristal fait appel aux services d’Hélianthe Palisède, consultante en affaires occultes. Elle lui explique ce qu’il s’est passé quelques jours plus tôt lors de la soirée mondaine chez Hervé Lescureuil, également gardien. Comment il a péri peu de temps après la disparition de sa flûte ? Hélianthe après être entrée en possession de l’une d’entre elle prend contact avec Inch’Allah, une tabhaisver afin d’en savoir plus. Comment va finir cette histoire ?

Cette auteure, pour ma part inconnue jusque là, ne va pas le rester longtemps. Hélianthe est un personnage que j’apprécie énormément et j’espère bien pouvoir la retrouver dans d’autres nouvelles.

Notre sixième virtuose des mots est Ambre Dubois à travers « La choral du temps » nous partons à Bruges avec Eric, étudiant en musique et saxophoniste. Il se fait interpeller dans la rue par un inconnu (on apprendra par la suite qu’il se nomme Hermann), celui-ci lui propose de venir jouer chaque jour chez lui. Après quelques jours de concert privé en soirée, le jeune musicien apprend qu’il ne joue pas pour cet homme intriguant, mais pour une statue représentant sa bien aimée. Pourquoi Hermann souhaite-t-il qu’Eric joue tous les soirs chez lui ? Qu’est réellement cette statue ? Pour connaitre les réponses allez lire ce qui se passe dans La choral du temps.

J’ai une préférence pour sa série Les soupirs de Londres même s’il est difficile de comparer sachant qu’il s’agit d’une nouvelle. Le fait d’avoir deviné la fin y est peut-être pour quelque chose.

Angelique Ferreira dans « Salve regna Stellarum » nous raconte l’histoire de Till, un elfe et fils du chef des soldats, lors de sa première chasse au cerf blanc, afin de devenir adulte. Depuis cet épisode il est devenu soldat, mais Till n’aspire pas à cette vie. Il fuit le destin que son père lui à choisi en quittant sa famille pour Camelot. Un jour de marché, alors qu’il vend ses créations, il fait la rencontre de la jolie Saya, qui comme lui rêve de liberté. De là sa vie va basculer. Que va-t-il lui arriver ? Till va-t-il revenir chez lui ? Pour répondre à ces questions vous savez ce qu’il vous reste à faire : lire cette nouvelle.

Cette texte m’a parue long, j’ai même du reprendre au début et la lire d’une traite pour bien rentrer dans l’histoire. Pour ma part je trouve qu’elle n’est pas finie, on apprend qu’une guerre se prépare, l’auteur aurait pu ajouter une dizaine de page en plus pour la narrer.

« La clef musicale » de Bettina Nordet est la dernière nouvelle de cette symphonie. Tout débute à Florence en 1474, alors que Leonardo dort dans son atelier il est réveillé par le bruit d’instruments de musique, et voit devant lui un homme se tenant debout : l‘ange de la Mort. Au fil des années une amitié va se créer entre ce peintre et Loriel.

Paris, 1782, Aure reçoit un cadeau de son père, une jolie boite à musique. Après s’être assoupie, la fillette se réveille et voit qu’à la place de la cheminée se trouve un rideau de lumière. En grandissant Aure va trouver refuge auprès de sa boite à musique. Comment un ange de la mort peut-il avoir un ami ? Pourquoi Aure a-t-elle besoin de trouver chaque nuit un refuge ? Afin de connaitre ces réponses lisez La clef musicale

Cette dernière nouvelle est ma préférée ex aequo avec celle de Stéphane, il y a ce décalage de temps qui nous embarque dans deux époques totalement différentes et le personnage de Loriel est très attachant.

En conclusion je peux dire que cette anthologie (qui me faisait déjà de l’œil juste avec le nom des auteurs qui la composaient) est une petite merveille. Composée de huit virtuoses francophones des mots qui vont nous faire découvrir au fil de ses pages huit mélodies différentes. A noter qu’un des auteurs (Cécile Guillot) joue deux instruments à la fois, en effet cette sublime couverture est l’une de ses œuvres, mais elle est également présente avec une nouvelle.

Je ne sais pas si c’est un hasard ou si cela a été fait exprès mais le personnage fantastique de la première et dernière nouvelle est le même (même s’il évolue dans un contexte et une époque différente). Au fil de ces 8 nouvelles nous allons donc parcourir les époques (du moyen-âge au XXème siècle), les lieux (France, Italie, Royaume Uni), mais également les peuples fantastiques (elfes, fantômes, immortels, …)

A tous les amoureux d’être fantastiques, cette anthologie est faite pour vous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elena62 2011-09-27T07:57:07+02:00
Diamant

Il est génial ce recueil de nouvelles. Je l'ai dévoré. Je trouvais la couverture magnifique mais le contenu l'est encore plus. Ce fut un vrai plaisirs de découvrir ces différents auteurs qui traitent dans ce livre un même thème : "la musique". Pour chaque auteur elle a une histoire différente mais très belle et addictive. Je le conseille donc à tous, pour moi c'est un COUP DE COEUR <3

Afficher en entier
Commentaire ajouté par azylis 2011-08-11T18:02:50+02:00

Disponible ici http://editionsduchatnoir.com/shop/anthologies/11-le-lamento-des-ombres.html

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 34
Commentaires 9
Extraits 0
Evaluations 14
Note globale 7.93 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode