Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 217
Membres
971 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le mage du Kremlin



Description ajoutée par TerverChante57 2022-04-15T12:05:33+02:00

Résumé

On l'appelait le "mage du Kremlin". L'énigmatique Vadim Baranov fut metteur en scène puis producteur d'émissions de télé-réalité avant de devenir l'éminence grise de Poutine, dit le Tsar. Après sa démission du poste de conseiller politique, les légendes sur son compte se multiplient, sans que nul puisse démêler le faux du vrai. Jusqu'à ce que, une nuit, il confie son histoire au narrateur de ce livre...Ce récit nous plonge au cœur du pouvoir russe, où courtisans et oligarques se livrent une guerre de tous les instants. Et où Vadim, devenu le principal spin doctor du régime, transforme un pays entier en un théâtre politique, où il n'est d'autre réalité que l'accomplissement des souhaits du Tsar. Mais Vadim n'est pas un ambitieux comme les autres : entraîné dans les arcanes de plus en plus sombres du système qu'il a contribué à construire, ce poète égaré parmi les loups fera tout pour s'en sortir. De la guerre en Tchétchénie à la crise ukrainienne, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi, Le mage du Kremlin est le grand roman de la Russie contemporaine. Dévoilant les dessous de l'ère Poutine, il offre une sublime méditation sur le pouvoir.

Afficher en entier

Classement en biblio - 103 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Virgile 2023-03-13T12:56:10+01:00

«La révolution a été une catastrophe sans précédent.

Mais il est vrai que sans elle j'aurais fini fonctionnaire, dans le meilleur des cas, courtisan. Je ne dirai jamais que le communisme est une bonne chose, mais en réalité on peut être heureux sous n'importe quel régime, tu sais...

Et surtout, tu sais quoi, Vadia? On ne sait jamais rien.

Tu ne contrôles pas les choses qui arrivent, pire, tu n'es même pas capable de savoir si elles sont bonnes ou mauvaises. Tu es là, tu attends une chose, tu la désires de toutes tes forces. Elle se produit enfin et, juste après, tu te rends compte que ta vie est gâchée. Ou le contraire.

Le ciel te tombe sur la tête et après un peu de temps tu te rends compte que c'est la meilleure chose qui pouvait t'arriver. Crois-moi, la seule chose que tu peux contrôler c'est ta façon d'interpréter les événements. Si tu pars de l'idée que ce ne sont pas les choses, mais le jugement que nous portons sur elles qui nous fait souffrit, alors tu peux aspirer à prendre le contrôle de ta vie. Sinon tu es condamné à tirer sur des mouches avec un canon. »

Te me souviens encore de l'expression de mon grand-père pendant qu'il prononçait ces mots. Il parlait sérieusement mais il y avait aussi une pointe d'ironie, comme s'il éprouvait un peu de gêne à jouer le rôle du vieux schnock.

Mais il y tenait. Les hommes de cette génération tenaient à transmettre ce qu'ils avaient compris de la vie, ils sentaient que c'était important. Je crois que ce sont les derniers à avoir pensé ainsi. À partir de la génération de mon père, personne n'a plus pensé que cela pourrait valoir la peine de transmettre quelque enseignement que ce soit.

Nous sommes tous devenus trop cool, trop modernes. Et puis nous vivons dans la terreur du ridicule. Personne ne veut jouer les vieux cons.

Mon grand-père n'était pas un patriarche du dix-neuvième, c'était déjà un homme moderne. Il avait lu Kafka et Thomas Mann, mais il était disposé à courir le risque du ridicule pour me dire ce qu'il avait à me dire.

Et je lui en serai touiours reconnaissant parce que, depuis lors, il m'est resté l'idée que nous tâtonnons dans le noir.

Que nous ne savons ni ce qui est bien ni ce qui est mal pour nous. Mais que nous pouvons librement décider du Sens à donner aux choses qui arrivent. Et cela, c'est au fond notre seule et unique force.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nanarchie 2024-01-25T12:20:07+01:00
Bronze

Ce n'est pas du tout le genre de livre que j'ai l'habitude de lire mais je l'ai trouvé très interressant. J'ai appris beaucoup de chose sur la Russie et son histoire mais aussi sur son mode de fonctionnement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2024-01-22T23:08:35+01:00
Or

Une fois passée les deux premiers chapitres qui s'avèrent un peu déstabilisants, j'ai été totalement captivée par ce récit qui livre une analyse très intéressante et très riche sur l'accès au pouvoir de Poutine et sur son approche de la politique. Les différences entre l'Europe et la Russie sont très bien documentées, et offrent un éclairage très pertinent, et très actuel, sur les rouages du pouvoir au Kremlin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jean-michel-1204 2023-12-02T14:14:57+01:00
Diamant

Un livre passionnant et instructif qui jette un éclairage sur l'ascension de Poutine qui entre en résonnance avec l'actualité.

A lire d'urgence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sarachan 2023-09-21T22:02:18+02:00
Or

Sincèrement, le début de ce livre ne m'a pas vraiment emballée. Je l'ai lu parce que ma mère et ma grand-mère me l'ont conseillé, et que je l'avais vu se faire sa place sur la scène littéraire. Après avoir tourné la dernière, page, je peux dire que j'ai absolument adoré ! Une fois passé ce moment légèrement long des trois ou quatre premiers chapitres où il faut que l'on accepte cette mi- fiction mi- réalité, qui prend place dans des intrigues politique dont nous ne pourrons connaître les secrets, nous sommes très vite happés dans le tourbillon de la vie de Vadia. Le suivre dans les méandres de la scène politique est particulièrement intéressant, et l'auteur mélange parfaitement poésie et politique, vie publique et privée, réflexions et évènements.

Puis arrive la figure du Tsar. Il jette dès la première page son ombre sur tout le livre, et en est d'autant plus intriguant lorsqu'il apparait enfin. Personnage de fiction au centre d'une chronique politique, il passe vite de l'homme au concept. Il devient la figure même du chef implacable, parfait, qui ne fait pas de fautes et emporte finalement la victoire. Il est aussi le chef parfait pour son peuple : celui dont la Russie avait besoin.

Car finalement, ce n'est pas un livre politique, ni un roman biographique. C'est un tableau d'un peuple, d'un pays. Le thème du livre, c'est la Russie. Une Russie dépeinte en perpétuelle opposition de l'Occident, une Russie fondamentalement différente de nous, et qui en tire une fierté, un orgueil et une dignité incroyables.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chatpyrus 2023-09-18T14:59:45+02:00
Lu aussi

Si vous espérez apprendre un peu de géopolitique en lisant ce livre...passez votre chemin, il y en a vraiment trop peu.

Je suis restée sur ma faim devant la promesse du résumé de 4ème de couverture. Quelques infos, certes, entrecoupées de quelques phrases et citations philosophiques. De la politique, oui en effet, mais pas très intéressante finalement et surtout un angle de vue très limité. En gros, l'auteur enfonce des portes ouvertes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sashenka 2023-05-28T13:56:23+02:00
Argent

Contrairement à ceux qui considèrent Le Mage du Kremlin comme un essai politique mal déguisé en roman, je pense qu'il s'agit d'un bon roman qui aurait probablement fait un essai politique moyen.

La Russie est mystérieuse et fascinante pour les Occidentaux : sa mentalité, sa culture et son histoire sont radicalement différentes des nôtres. C'est pourquoi il nous est difficile de comprendre et d'expliquer les choix politiques et géopolitiques qui y sont faits. La guerre en Ukraine a intensifié cet intérêt en mettant en lumière la violence et le chaos sur la scène européenne.

Il semble pourtant important d'aborder ce roman pour ce qu'il est : une œuvre de fiction qui exploite brillamment la fascination et le mystère que suscite la Russie et son pouvoir politique. Il joue habilement sur notre imagination et nos fantasmes, en s'appuyant sur des faits réels et en présentant des théories politiques intéressantes. Cependant, il ne s'agit en aucun cas d'un traité politique exhaustif qui pourrait nous révéler la véritable mentalité de Poutine. L'analyse proposée émane d'un point de vue externe au pouvoir, ce qui limite sa portée en termes de compréhension de la réalité politique russe. Il est naïf de penser que la lecture de ce roman peut nous permettre de comprendre les stratégies dissimulées et les informations privilégiées entourant l'exercice du pouvoir en Russie. Peut-on vraiment accorder une telle confiance à un Italo-Suisse pour éclairer la véritable mentalité russe ?

Un aspect positif que je reconnais à Giuliano da Empoli est d'avoir essayé de faire preuve d'honnêteté autant que possible dans une fiction. Pour se permettre des libertés romanesques, il a changé le nom de son personnage principal, bien qu'il affirme s'être largement inspiré du personnage réel de Vladislav Sourkov. Dans une interview, il a expliqué qu'en conservant son vrai nom, il aurait été limité à la réalité de cette personne existante, tandis qu'il souhaitait inventer une vie et prendre des libertés. Cette honnêteté est appréciée dans un docufiction où il est difficile de distinguer le vrai de l'inventé.

Le choix de la forme du roman pose cependant un problème majeur : le manque de distance critique par rapport au discours et au projet de Vadim, le spin doctor du pouvoir poutinien. Le roman se présente comme un dialogue, mais en réalité, il s'agit davantage d'un monologue de l'homme qui, à la fin de sa carrière, choisit de raconter son histoire à un jeune étudiant français. Ainsi, c'est l'homme lui-même qui raconte sa propre vie, ce qui est intéressant pour présenter des analyses sans la lourdeur d'une dissertation politique. À travers son discours, il explique comment il a aidé le pouvoir à s'approprier le monopole de la subversion, en comparant la stratégie extérieure à un fil de fer, afin d'expliquer pourquoi le pouvoir soutient à la fois les pro-russes, les conservateurs et les membres de la communauté LGBT sur la scène internationale, créant ainsi des conflits partout et finalement du chaos. Cependant, cette forme limite la profondeur de l'analyse et laisse un sentiment d'inachevé. De plus, cela entraîne un problème majeur : l'impossibilité de critiquer ou de nuancer les affirmations. Lorsque le personnage affirme que la révolution orange en Ukraine serait en fait l'œuvre de la CIA et non du peuple ukrainien, il répète la propagande du pouvoir sans que personne ne puisse le contredire. La présence du personnage français, qui ne sert qu'à introduire le monologue, aurait pu être utilisée pour apporter un point de vue permettant d'équilibrer la propagande russe. Par ailleurs, bien que l'on réalise que le pouvoir de Poutine se fonde dès le départ sur la violence, je n'ai pas trouvé qu'il transparaissait aussi "glaçant" que certains médias ont pu le présenter. Au contraire, dans l'œuvre, Poutine semble avoir à cœur de restaurer la dignité de son pays, de récupérer ce qui a été pillé sans vergogne par les oligarques, et de prendre sa revanche sur l'Occident qui a provoqué des humiliations et n'a pas respecté ses promesses. Poutine est présenté comme quelqu'un de sobre, insensible à la corruption, travailleur et efficace. En fin de compte, c'est exactement le discours du pouvoir, sans aucune contradiction.

Peut-être trop romancée pour expliquer les concepts de manière exhaustive et documentée, et trop axée sur la théorie politique pour être un chef d’œuvre, l’œuvre n’en est pas moins passionnante, et se lit d’une traite. Giuliano da Empoli, diplômé de Sciences Po et ancien conseiller politique de Matteo Renzi, a donc écrit un excellent ouvrage, un peu difficile à classifier, mais tout à fait captivant. Bien qu'il présente quelques défauts - notamment tous les passages concernant Ksenia de près ou de loin - l'ensemble reste extrêmement bien écrit et très fluide.

La façon dont le personnage de Vadim se dévoile dans le roman m'a légèrement surprise par rapport à la façon dont il était décrit dans les interviews de l’auteur, qui semblait avoir voulu créer un personnage véritablement romanesque et extravagant, qui se démarquerait parmi les anciens tchékistes. Cependant, dans le livre, il est étonnant de le voir apparaître aussi froid, cynique et détaché. On se demande comment un personnage passionné par la littérature, l'art et la culture peut manquer à ce point de chaleur, d'ambition et de rêve. Rien ne semblait l'animer.

En conclusion, cette fiction se dévore d'une traite et bien qu'elle présente quelques défauts, elle demeure une œuvre courageuse qui aborde avec audace un sujet aussi brûlant et scruté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jpkobal 2023-04-19T15:05:37+02:00
Argent

La lecture de ce livre m'a davantage fait penser à une sorte de documentaire-fiction qu'à un roman car la plupart des personnages public sont réels. J'ai beaucoup aimé le principe de mettre en avant le point de vue de la Russie sans donner dans la caricature mais au contraire en se plongeant dans la culture russe et son vécu à traversles XXe et le début du XXIe siècle. J'ai trouvé en revanche la dernière partie un peu bâclée. Une bonne centaine de pages supplémentaires n'auraient pas été de trop selon moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sammy0625 2023-02-04T10:30:08+01:00
Or

Ce livre retrace l'histoire récente de la Russie. À travers le récit d'un ancien conseiller de Vladimir Poutine, il nous offre une réflexion sur le pouvoir et un éclairage sur l'accession au pouvoir de Poutine et sa personnalité, ainsi que sur certains événements, tels que la guerre de Tchétchénie, les jeux olympiques de Sotchi et les débuts de la crise ukrainienne. Passionnant et particulièrement intéressant dans les circonstances actuelles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EVaaaaD 2023-01-17T16:42:42+01:00
Diamant

Ce roman suit l'ascension au pouvoir de Poutine, à travers les yeux d'un de ses conseillers (inspiré d'une personne réelle). Ce livre nous plonge dans le jeu des pouvoirs et l'histoire politique russe. Cela permet de mieux comprendre la Russie et les dernières 30 ans de politique international.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IlonaM 2022-12-10T14:18:49+01:00
Or

Récit passionnant sur la montée au pouvoir du Tsar Poutine et des vingt dernières années de la Russie. On en apprend plus sur le rapport de forces entre les anciens du KGB et les oligarques de Eltsine pour prendre le pouvoir en 1999. Le conseiller politique de Poutine décrit très bien la façon d’exercer le pouvoir du nouveau régime et son parallèle avec Staline. On voit aussi une évolution importante avec des moments forts: le labrador et Merkel, le financement de l’Ukraine et les élections de 2014 ou encore les jeux olympiques de Sotchi. Un excellent roman historique si bien raconté que l’on peut difficilement douter de sa véracité. On découvre également un Poutine froid, sans émotions et qui exerce son pouvoir sans état d’âme. A noter les portraits de Boris Berezovski et Michael Khodorovski qui traversent tous les deux ce livre de part en part.

Afficher en entier

Date de sortie

Le mage du Kremlin

  • France : 2022-04-14 (Français)

Activité récente

Red12 le place en liste or
2024-02-03T17:23:45+01:00
SO0LENE l'ajoute dans sa biblio or
2024-01-25T18:43:19+01:00
Ninou8 l'ajoute dans sa biblio or
2024-01-11T15:55:54+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 103
Commentaires 17
extraits 18
Evaluations 45
Note globale 7.88 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode