Livres
573 770
Membres
634 173

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Mal en soi



Description ajoutée par Gkone 2017-12-15T21:22:18+01:00

Résumé

Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l'Italie. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d'un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c'est le Chacal, un écrivain à succès de « true crime », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l'été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé « l'homme du saule ».

Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n'est gagné d'avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l'insouciance, l'amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C'est oublier un peu vite que le mal n'est jamais loin...

Le Mal en soi, c'est le mal qui habite le tueur en série qui sévit à Castellaccio, mais c'est aussi celui qui torture les héros, c'est le destin qui frappe et c'est cette noirceur qui palpite en chacun de nous. Le Mal en soi, c'est aussi le mal qui imprègne le village de Castellaccio depuis trente et un ans, et peut-être depuis bien plus longtemps...

Description VO :

Il corpo di una ragazza viene ritrovato appeso ai rami di un albero. Il filo spinato scava nei polsi e nella corteccia di un vecchio salice bianco. Le hanno tagliato la testa e l’hanno lasciata sul terreno solcato dalle radici, gli occhi vuoti ora fissano quelli di Damiano Valente. Lui è lo Sciacallo, un famoso scrittore specializzato nel ricostruire i casi di cronaca nera nelle pagine dei suoi libri. Nessuno conosce il suo aspetto, e per Damiano questa è una fortuna: il volto deturpato da cicatrici e quella gamba spezzata che si trascina dietro come un fardello non sono trofei che gli piace mettere in mostra. Lo Sciacallo è un cacciatore che insegue nella morte le tracce lasciate dall’assassino della sua amica Claudia. Un omicidio avvenuto nell’estate del 1985, quando lui era solo un ragazzino con la passione per la corsa e amici in cui credere.

Un omicidio che gli ha cambiato la vita.

Trentuno anni dopo, Damiano ritorna ai piedi di quel maledetto salice bianco, per dare una risposta a quella sua ossessione che come una ferita pulsante gli impedisce di andare avanti. Con lui ci sono gli amici di sempre, Stefano e Flavio, le cui esistenze si intrecciano inesorabilmente nella dura e cruda scoperta della verità, riportandoli a rivivere le emozioni di una folle estate che ha segnato le loro vite per sempre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par FLaureVerneuil 2018-06-14T12:06:39+02:00

ce corps était une carte géographique d'hématomes et de blessures.

Il lui avait répondu que le Chacal était le dieu de la mort, qu'il agissait dans l'obscurité et se repaissait de charognes.

Il file (le temps) beaucoup trop vite et, dès qu'il s'aperçoit que tu commences à perdre du terrain, il accélère encore. Il te laisse démuni.

Tu es un brave garçon … courageux …, balbutia le vieux. N'aie jamais peur du mal en toi.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Oryana35 2018-09-17T12:32:47+02:00
Pas apprécié

Un thriller intéressant avec un déroulement de l'histoire assez prenant, et des personnages assez travaillés, mais il m'a manqué un quelque chose pour me faire un effet whoua ! Malheureusement je n'ai pas été plus emballée que ça..... C'est dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FLaureVerneuil 2018-06-14T12:05:04+02:00
Or

Angoissant est le mot qui me vient en refermant le livre. La présentation des meurtres avec des scènes difficilement soutenables donne à ce livre une ambiance lourde, sombre. La présence d'un groupe mafieux n'aide pas à trouver la paix dans cette petite ville. L'épilogue m'a mis du baume au cœur mais le chemin a été long.

"Le mal en soi" est présent partout et sous différentes formes. Chez le tueur bien sûr, chez les habitants dominés par la mafia, la résipiscence qui ronge.

J'ai lu de très bonnes critiques. Pour ma part ce fut une agréable lecture mais pas un coup de cœur. L'écriture est fluide et agréable à lire. Pas de temps de mort, mais une certaine lenteur dans l'enquête.

Ma chronique complète : https://vie-quotidienne-de-flaure.blogspot.com/2018/06/Le-mal-en-soi-Antonio-LANZETTA.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2018-06-05T22:13:30+02:00
Lu aussi

Je tiens à remercier vivement Lecteurs.com qui m’a sélectionnée pour la lecture du livre « Le mal en soi » d’Antonio Lanzetta, dans le cadre de l’opération « Explorateur du Polar », ainsi que les Editions Bragelonne et Netgalley qui me l’ont également offert. Ce thriller est vrai page-runner comme je les aime.

Aux premiers abords, l’histoire semble avoir déjà été, à maintes reprises, utilisée dans de nombreux thrillers : un individu ne s’étant jamais remis de la mort d’un proche revient des années plus tard à la chasse du terrible tueur qui a remis le couvert. Pourtant, je n’ai pas ressenti de sentiments de déjà-vu et ne me suis absolument pas ennuyée dans ce livre (assez court ; moins de 300 pages) d’Antonio Lanzetta.

Ce dernier alterne le récit de nos jours avec ce qui s’est passé durant l’été 1985 (oh, mon année de naissance ;-) et avec une originalité qui mérite d’être mise en évidence, le personnage principal dans un pan de l’histoire ne l’est pas forcément dans l’autre. Chaque individu est utile au déroulé de l’intrigue et y trouve une place particulière. Le personnage principal, Damiano Valente, est loin des archétypes beau-gosses de certains thrillers et il vous faudra attendre un certain nombre de pages pour comprendre le pourquoi du comment.

L’auteur met l’accent sur les personnages et leurs psychologies tout comme sur les environnements dans lesquels ils évoluent. L’atmosphère est lourde et sombre, ce qui plonge le lecteur à vouloir tourner au plus vite les pages pour en découvrir le coupable. Les indices se mettent en place crescendo et l’auteur distille du suspens à chaque page. Petite déconvenue : ma première idée du tueur fut la bonne. Malgré tout et franchement, j’ai été agréablement surprise par le déroulé de ce thriller qui a répondu à mes attentes.

http://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/06/le-mal-en-soi-dantonio-lanzetta-thriller.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2018-05-08T21:12:41+02:00
Bronze

31 ans. 31 ans que la peine et la haine rongent Damiano Valente. Comment faire son deuil lorsque l’infirmité vous rappelle chaque jour que vous n’échapperez pas au passé ? C’était l’été 1985, à Castellaccio, dans le sud de l’Italie. Damiano, Flavio, Stefano et Claudia ne souhaitaient rien tant que profiter de la belle saison. Comment auraient-ils pu se douter ? On n’imagine pas ces choses-là.

Stefano, un peu roquet, le verbe haut, n’aime pas qu’on lui fasse de l’ombre. Damiano est sportif et conciliant, mais il ne faut pas trop lui marcher sur les pieds. Et Claudia, la jolie Claudia, rieuse, volontaire et intègre. Pas facile pour Flavio, l’orphelin de Turin, d’atterrir ici, chez un grand-père qu’il ne connait pas. Pourtant, des liens se nouent très vite. Claudia et Flavio s’observent à la dérobée sous le regard résigné de Damiano et la jalousie de Stefano. C’est l’âge où les amitiés partent de trois fois rien et deviennent plus fortes que tout. Le temps des premiers émois, des grandes promesses. Sa promesse, Damiano la tiendra. Il trouvera qui a tué Claudia et fait voler leurs vies en éclats.

Lorsque le corps d’une jeune femme, la tête tranchée, est retrouvé là où tout a commencé, le Chacal s’incruste dans l’enquête. Le commissaire De Vivo n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent, c’est l’occasion pour Damiano de remonter à l’origine du mal.

Alors oui, bien sûr, certains éléments de l’intrigue rappellent l’inoubliable Ça de Stephen King : des jeunes gens au cœur d’un drame, une narration qui alterne entre 1985 et aujourd’hui, le besoin viscéral que justice soit faite. Mais ce roman peut s’affranchir de toute comparaison pour qu’on lui reconnaisse l’excellence qui est la sienne. Antonio Lanzetta crée, dès les premiers mots, une atmosphère incroyable. Poisseuse, oppressante, emprunte d’une profonde tristesse. Puis on remonte le temps, le contraste est saisissant, et on se retrouve bercés d’insouciance sous le soleil de l’Italie profonde. Plus que des descriptions, l’auteur nous emmène en voyage à chaque ligne. J’ai l’impression d’avoir vécu cet été 85. Cet instant unique où les personnages vacillent sur la ligne de l’adolescence, pas encore prêts à renoncer à leur innocence mais poussés vers l’âge adulte par des événements qui les dépassent. Et quels personnages ! Brisés par la vie mais toujours debout. D’une force émouvante. J’ai éprouvé beaucoup d’affection pour Don Mimi, le grand-père de Flavio, dépeint avec une grande tendresse – malgré sa rudesse – et tout le respect dû à nos anciens. Poétique, atroce, fascinant, j’ai fait durer les derniers chapitres sans rien voir venir (j’ai cru que, mais non).

Le Mal en soi n’est pas l’apanage des criminels…

Un grand merci aux éditions Bragelonne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unbrindelecture 2018-04-19T08:09:43+02:00

http://www.unbrindelecture.com/2018/04/le-mal-en-soi-de-antonio-lanzetta.html

Roman sombre, précis, et extrêmement intéressant, dont l'histoire nous emmène avec Damiano Valente, célèbre écrivain de »true crime », qui se retrouve, 31 plus tard, face à un cadavre découvert dans les mêmes conditions que Claudia, son amie d'enfance...L'auteur, avec une plume virtuose, nous dévoile petit à petit, les méandres de cette affaire. J'ai trouvé cette une œuvre très prenante et, très facile à lire, peut-être un peu trop sombre, mais absolument bouleversante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unbrindelecture 2018-04-18T08:25:05+02:00

http://www.unbrindelecture.com/2018/04/le-mal-en-soi-de-antonio-lanzetta.html

Roman sombre, précis, et extrêmement intéressant, dont l'histoire nous emmène avec Damiano Valente, célèbre écrivain de »true crime », qui se retrouve, 31 plus tard, face à un cadavre découvert dans les mêmes conditions que Claudia, son amie d'enfance...L'auteur, avec une plume virtuose, nous dévoile petit à petit, les méandres de cette affaire. J'ai trouvé cette une œuvre très prenante et, très facile à lire, peut-être un peu trop sombre, mais absolument bouleversante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par antoine18 2018-04-04T15:59:45+02:00
Diamant

Sur la couverture on y voit un jeune homme avec en fondue enchaînée dans sa tête un adolescent qui marche sur un sentier.

Tout commence lorsque dans ce petit village d'Italie est retrouvé un corps décapité et pendu dans un saule. Trente et un ans auparavant, un autre meurtre dans les mêmes circonstances avait été commis. La police s'interroge et quand elle va s'approcher de la vérité...

Un très bon thriller qui m'a mis en haleine du début à la fin, histoire prenante, personnages attachants. Le meilleur thriller que j'ai lu cette année, je le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2018-03-28T14:54:50+02:00
Or

Le mal en soi est un thriller percutant et addictif.

Ce roman narre l'histoire de quatre amis, qui en 1985, connurent un superbe été, plein d'insouciance et d'amitié.

Trente et un an plus tard, en 2016, un meurtre odieux fait ressurgir cet été qui marqua aussi la fin de leur innocence en leur enlevant l'un d'eux d'horrible façon... L'heure de la vengeance a sonné...

J'ai pris énormément de plaisir à lire ce thriller captivant, faisant de nombreux flashbacks en 1985, pour comprendre l'état d'esprit actuel des protagonistes et le mal qui les ronge.

L'auteur joue avec le lecteur en lui offrant de purs moments d'insouciance, de joie, d'amitié et de loyauté, puis en le confrontant à l'horreur, à la trahison, à la violence et au désespoir...

On surnomme Antonio Lanzetta, le Stephen King italien... et du Stephen King, j'en ai trouvé, sans le fantastique, mais j'ai retrouvé un peu de Ça, avec l'histoire de cette petite ville où une bande d'amis vivait dans l'insouciance jusqu'à connaître l'horreur et qui reviennent 30 ans après, en finir avec leurs démons qui leur ont pourri la vie...

La plume de l'auteur est addictive et il arrive à créer l'empathie du lecteur envers chacun de ses personnages...

Le mal en soi n'est pas seulement celui du serial killer sévissant dans la petite ville de Castellacio... Le mal est en chacun de nous, une provocation, une blessure à jamais ouverte peuvent révéler ce que nous détenons de plus sombre.

Noir, ce roman l'est et révèle un auteur sur lequel il faut désormais compter...

Une pépite à découvrir :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2018-03-22T14:15:34+01:00
Or

A Castellacio, un petit village d'Italie, on retrouve le corps d'une jeune fille pendue à un arbre. Ce crime n'est pas sans rappeler un drame parvenu trente et un an plus tôt. Et si tout recommençait ?

C'est un roman extrêmement trouble et qui fait remonter par bribes, de nombreux éléments à la surface. Dans une alternance de temps, l'auteur nous saisit, nous interroge sur le poids de ces années, les secrets d'un passé étouffant...

Avec ce crime, ce sont les souvenirs d'enfance qui reviennent, s'invitent à notre porte, l'histoire d'un cercle d'amis qui ont vu l'espace d'un été, leurs vies voler en éclats. Ce qui marque, c'est qu'on touche à l'insouciance, à l'innocence, de ces instants inoubliables et forts qui construisent la personnalité. Ce thriller nous fascine, nous dérange, nous heurte.

L'écriture est subtile, habile et nous plonge dans les émotions sensibles des émois adolescents. Petit à petit, on s'infiltre à l'intérieur des entrelacs de ce qui a pu se passer, témoins impuissants du germe sur le point de poindre, d'éclater. Curieusement, ici, on éprouve que peu d'attachements aux personnages, se focalisant plus sur le déroulement de l'histoire. On reste englués à une ambiance, au point de clivage avec le sentiment que le mal y prend racine, incontrôlable et meurtrier.

Un roman dense où les affects, la culpabilité, la vengeance se mêlent et font résurgence ici pour nous habiter et ne plus nous quitter. Une belle maîtrise dans laquelle on exprime la cruauté, le suspens, la noirceur dans toute sa dimension.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2018-03-22T09:26:04+01:00
Diamant

http://saginlibrio.over-blog.com/2018/03/le-mal-en-soi-de-antonio-lanzetta.html un vrai coup de coeur cette histoire

J'ai tout de suite accroché à cette histoire, dès le départ l'auteur nous plonge dans un meurtre particulièrement horrible ainsi que deux personnages importants: Damiano Valente, un écrivain criminologue, très abîmé physiquement par la vie, et le commissaire De Vivo qui va mener l'enquête. Ce terrible meurtre va replonger Valente dans un autre commis de manière identique: en 1985 où il était ado et où sa meilleure amie était la victime: serait-ce le même assassin 31 ans après?

Antonio Lanzetta a pris le parti d'alterner ses chapitres entre l'histoire de plusieurs ados en 1985 et celle de l'enquête en cours de nos jours. Et cela a rendu le tout très addictif.

J'ai vécu presque tout l'été 85 avec Stefano, Damiano, Claudia et Flavio, on plonge au coeur de leurs envies, leurs amitiés, leurs peurs, leurs mauvaises rencontres, leurs réactions impulsives, leurs rivalités. On s'attache énormément à eux, le site de Castellaccio en Italie à cette époque vit encore avec la peur des mafieux et de leurs chantages sous couvert de protection. On se ballade au cœur de la montage, on fait du vélo entre copains, on veut dormir à la belle étoile, on veut tout se dire, rien se cacher et profiter des premiers émois sous le chaud soleil estival. Mais un fait abominable arrivera bientôt qui chamboulera toute leur vie d'adulte.

En revenant régulièrement à l'enquête, on suit avec une certaine pitié le corps cabossé de Damiano, se demandant bien ce qui a pu arriver à son corps pour être dans cet état. Mais son caractère fort, son courage pour mener à bien la résolution de ce crime poussent à l'admiration. Il y a quelque chose en lui qui force le respect.

C'est un hymne à l'amitié, à l'incroyable destin qui peut nous poursuivre, une ténacité sans faille pour certains protagonistes qui en font un roman dont on tourne les pages sans relâche. L'auteur italien nous signe là un thriller particulièrement plein d'émotions qui nous traversent de manière percutantes.

Enjoy!

Afficher en entier

Date de sortie

Le Mal en soi

  • France : 2018-03-14 (Français)

Activité récente

coz_xv l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-26T23:11:15+02:00

Titres alternatifs

  • Il buio dentro - Italien

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 18
Commentaires 10
extraits 7
Evaluations 12
Note globale 8.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode