Livres
394 678
Comms
1 386 283
Membres
289 103

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par camillel54 2011-04-22T14:52:46+02:00

ARCHERS - Dis ton nom, dis ton nom, sans davantage attendre.

POLICHINELLE - Mon nom est: "Va te faire pendre."

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par camillel54 2011-04-22T14:52:46+02:00

De tout temps, il s'est glissé parmi les hommes de belles imaginations, que nous venons à croire parce qu'elles nous flattent et qu'il serait à souhaiter qu'elles fussent véritables.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par camillel54 2011-04-22T14:52:46+02:00

Dans les discours et les choses, ce sont deux sortes de personnes que vos grands médecins. Entendez-les parler: les plus habiles gens du monde. Voyez-les faire: les plus ignorants de tous les hommes.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par Sara_Mehidi 2017-08-13T19:11:44+02:00

M. Diafoirus: (...) mais ce qu’il y a de fâcheux auprès des grands, c’est que quand ils viennent à être malades, ils veulent absolument que leurs médecins les guérissent.

Toinette : Cela est plaisant, et ils sont bien impertinents de vouloir que vous autres Messieurs vous les guérissiez ; vous n’êtes point auprès d’eux pour cela ; vous n’y êtes que pour recevoir vos pensions, et leur ordonner des remèdes ; c’est à eux à guérir s’ils peuvent.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par pretzoulepoux 2016-04-25T00:40:05+02:00

Toinette : Ignorantus, ignoranta, ignorantum.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par pretzoulepoux 2016-04-25T00:39:51+02:00

Angélique : Ah! Quelle surprise agréable, mon père! Puisque par un bonheur extrême le Ciel vous redonne à mes vœux, souffrez qu’ici je me jette à vos pieds pour vous supplier d’une chose. Si vous n’êtes pas favorable au penchant de mon cœur, si vous me refusez Cléante pour époux, je vous conjure, au moins, de ne me point forcer d’en épouser un autre. C’est toute la grâce que je vous demande.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par pretzoulepoux 2016-04-25T00:39:37+02:00

Argan : Je sens de temps en temps des douleurs de tête. Toinette : Justement, le poumon. Argan : Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux. Toinette : Le poumon. Argan : J’ai quelque fois des maux de cœur. Toinette : Le poumon.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par pretzoulepoux 2016-04-25T00:39:07+02:00

Toinette : Ah! Monsieur, ne parlez point de Madame : c’est une femme sur laquelle il n’y a rien à dire, une femme sans artifice, et qui aime Monsieur, qui l’aime… on ne peut pas dire cela.

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par EMELOU 2013-04-01T14:35:35+02:00

Dans les discours et dans les choses, ce sont deux sortes de personnes que vos grands médecins. Entendez-les parler: les plus habiles gens du monde; voyez-les faire: les plus ignorants des hommes.

http://emysbooks.blogspot.fr/

Afficher en entier
Extrait de Le Malade imaginaire ajouté par camillel54 2011-04-22T14:52:46+02:00

Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies.

Afficher en entier