Livres
565 016
Membres
617 861

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Il ricane en tournant les talons, visiblement heureux de m'avoir fait galérer quelques heures.

— Connard, marmonné-je.

[...]

— Qu'est-ce que tu viens de dire ? grogne-t-il en serrant les dents.

Son souffle tiède vient effleurer mes lèvres, ses yeux sont plus noirs qu'une nuit sans lune. J'ouvre la bouche. Non, ferme-la, Nola ! Qu'est-ce qu'il me prend ?

— J'ai dit que tu étais un connard, articulé-je assez nettement pour qu'un étranger puisse comprendre.

Il plisse les yeux, s'approche encore bien trop près de moi et me lâche d'une voix rauque :

— A qui la faute ?

— Je sais pas, à ta soeur ?

Cette fois, j'envoie une main sur ma bouche juste quand il plante son regard haineux vers moi.

— Pardon ! ajouté-je précipitamment. Les mots sortent tout seuls, je...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yulii 2019-10-10T07:08:58+02:00

Elle laisse planer un silence et retente sa chance avec un autre.

— Mane ?

Je vois bien qu’elle attend une réaction de ma part, comme si ce nom devait m’évoquer quelque chose. À tous les coups, elle l’a présenté dans son dernier cours, soit ce matin même, et je n’ai rien retenu. Ce n’est pas possible d’effacer ces informations aussi vite de ma mémoire. Habituellement, je retiens plutôt bien ce qu’on me dit.

Je la dévisage rapidement. Il est clair que si je ne réagis pas, elle va se vexer. Fais quelque chose, Nola !

— Ah oui, Mane ! Ça me parle !

Je baisse les yeux en vitesse sur le papier. Mane, Mane, Mane !

— C’est la déesse de la lune ! envoyé-je.

La prof fronce les sourcils. Ça a l’air de fuser dans tous les sens dans son crâne. Elle ne va pas tarder à me hurler dessus ou à soupirer devant mon cas désespérant. J’ai l’impression de l’avoir blessée avec ma réponse. Ou alors elle a envie d’éternuer, car je vois ses yeux se mettre à briller subitement.

— Je suis si nulle que ça ?

— Non, non… Je me rends simplement compte que tu ne te souviens de rien… de mes cours ! souffle-t-elle en placardant un sourire sur son visage. Mais pas de souci, j’aime les challenges ! On va devoir tout reprendre depuis la base. Alors, c’est parti ! Stylo et papier, prends note de tout ce que je dis.

En vitesse, je prends ce qu’il faut et je la fixe en attendant la suite.

— Mane est…

Elle s’arrête. Je relève le nez quand j’ai fini d’écrire ces deux mots.

— Un…

Oui ? J’ai tout de même dépassé le stade de la dictée mot à mot !

— Un homme !

Oups !

— Ah ! Mes excuses, pouffé-je.

— Et il le prendrait vraiment mal de te voir te moquer de lui… souffle-t-elle.

Afficher en entier

Elle revient encore et toujours sur le tapis, comme ma pénitence éternelle. Elle est le fouet qui déchire ma peau.

Afficher en entier

- Bienvenue au Drakkar ! s’exclama-t-il joyeusement.

Je ne suis pas la seule à lancer un regard circulaire autour de nous. Kyle a craqué ou quoi ? Il n'y a aucun bar, ni aucun commerce ouvert en vue.

Un silence s'installe pendant qu'il frappe du poing contre une porte en bois écrasée entre deux boutiques fermées à cette heure. Ella réapparaît à côté de moi, tout aussi dubitative.

- Vous aller adorer ! lance-t-il.

Rien ne ce passe.

- C'est bon, j'ai trouvé le numéros de l'asile le plus proche, dit Ella, le nez dans son portable.

Kyle frappe à nouveau en fronçant les sourcils.

- Et ils peuvent même venir le chercher, ajoute Ella. Pratique... C'est un peu comme la livraison de taré.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stephanie-126 2020-07-28T16:22:07+02:00

Je tourne la tête vers elle. Affalée sur Kyle, elle semble fouiller dans son sac à main. Vu sa taille, ce truc contient certainement de quoi survivre dans le désert pendant quelques semaines. L’avant-bras enfoncé dedans, elle titube dangereusement.

— J’ai brouté ça pour toi ! termine Ella en tirant fort sur je ne sais quoi. Ce qu’elle cherche doit être gros car malgré ses efforts, ça reste coincé à l’intérieur. Elle tire un coup sec et trébuche, entraînée par son mouvement.

— J’ai "trouvé" ! Pas "brouté", bordel… grogne- t-elle tandis que Kyle tente de lui éviter une chute. Il y parvient de justesse avec le soutien de Léo. Ella, perchée sur des talons hauts, tangue dangereusement, sans se douter qu’elle vient d’échapper à une étreinte avec le caniveau.

— Mais tu vas t’extraire de là, saloperie ! s’exclame- t-elle en secouant son sac avec violence.

— Qu’est-ce qu’elle va nous sortir ? se demande Léo.

— Une version d’elle plus sympa ? tente Kyle.

Ella interrompt ses fouilles archéologiques.

— Toi, le faiseur de thés immondes… tu fermes ta belle bouche ! bafouille-t-elle.

Kyle s’immobilise, pris au dépourvu. Léo explose de rire.

— T’as une touche, mec

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-08-23T17:29:02+02:00

- Mane... Tu es fou de vouloir de moi.

- Sans la nuit, il n'y a pas de lune...

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-07-10T17:45:25+02:00

— C’est ridicule, à mon âge…

Le silence qui s’installe n’améliore pas ma gêne. Peut-être qu’elle est en train de se dire ce que n’importe qui se dirait, à savoir que je suis dingue.

— Il n’y a pas d’âge pour rêver, dit-elle simplement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par elodiev_ 2019-07-10T16:41:11+02:00

« Ce que l’on sait du Marchand de sable est souvent faux. Les dires se déforment avec le temps, chacun ajoutant son grain de sel parce qu’il oublie une partie de l’histoire ou préfère en changer des détails à sa convenance. Oubliez tout ce que vous savez à ce sujet, voici la véritable légende du Marchand de sable :

Le Marchand de sable naquit d’un accord entre la lune et la nuit. La nuit, grande solitaire, demanda à la lune d’endormir les humains lors de sa venue afin de pouvoir admirer les mondes sans être vue. La lune, en retour, demanda à la nuit un royaume où elle pourrait conduire les Hommes pendant leur sommeil ainsi qu’une place haut dans le ciel pour pouvoir tous les voir. De leur pacte naquit le monde des Songes, lieu où les Hommes se retrouvent lorsqu’ils s’endorment. Et pour endormir ceux qui résistaient au sommeil pour voir la nuit tomber, la lune se tourna vers un être qui veillait inexorablement jusqu’au lever du jour : un pauvre marchand de sable sans abri pour y dormir, qui traînait ses sacs de perron en perron dans le froid de l’hiver. De la nuit, le jeune homme reçut de la poussière d’étoile, qu’il mélangea à son sable pour endormir ses semblables. De la lune, l’homme reçut des ailes, sous la forme de milliers de papillons d’un blanc aussi éclatant que le clair de lune, pour pouvoir survoler les mondes avec ses sacs de sable. Le Marchand de sable quitta le monde des Hommes et devint le grand gardien du monde des Songes, laissant la lune et la nuit observer en silence. Après des décennies à être le seul à pouvoir admirer la nuit, le jeune homme tomba éperdument amoureux d’elle. Il demanda alors à la lune de lui faire une place en son creux pour pouvoir parler à la nuit, mais elle refusa. Alors, le Marchand de sable attendit, et, lorsque la lune s’éclipsa, il lui prit sa place et déclara son amour à la nuit. Touchée, cette dernière lui offrit une étoile filante qui réaliserait son souhait le plus cher. Il demanda à devenir le dieu de la lune, afin de pouvoir veiller sur elle tant que les mondes seraient. La nuit accepta et lui demanda de ne plus la quitter. Ainsi, le Marchand de sable devint un dieu pouvant aller et venir à sa guise auprès de la nuit à qui il avait offert son cœur. »

Afficher en entier

« - Tu es à moi déesse et à personne d’autre. Et ce tant que le temps lui même existe, tu entends ?

La lune et la nuit, depuis toujours. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Joebook 2020-08-25T10:59:24+02:00

J'aimerai oublier et la prendre dans mes bras, respirer son odeur, mais je n'y arrive pas. Je suis partagé entre l'amour et la haine. Pour l'instant, c'est la haine qui prend le dessus. Même si je connais les raisons de son départ, je n'arrive pas à aller vers elle comme je l'aurai fait par le passé. J'ai une fierté, bordel!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode