Livres
380 603
Comms
1 330 736
Membres
265 354

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le mari de mon frère, Tome 1



Description ajoutée par Nino-kohai 2016-07-12T23:04:17+02:00

Résumé

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a pas alors d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…

Afficher en entier

Classement en biblio - 66 lecteurs

Or
24 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Kizuna 2016-10-11T14:24:39+02:00

-Je vous présente ma fille...

-Je m'appelle Kana!

-Enchanté Kana! Moi je suis Mike Flanagan, et je viens du Canada

-Dis papa... c'est qui ce type?

-"Ce type"? Tu es vraiment malpolie!!

-Et bien Kana, je suis... ton oncle!

-Gna? J'comprends pas bien là!

-Au Canada, j'ai épousé le frère de ton papa et donc je suis ton oncle.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Pamkris 2017-07-28T12:46:58+02:00
Or

Voilà une jolie histoire sur cette thématique, en plus dans une société réservée, telle que le Japon. Et c'est vraiment intéressant c'est "petites coupures" où on nous explique les choses, comme par exemple sur le symbole du triangle rose inversé, je ne connaissait pas du tout moi! Les personnages sont super attachants et on a envie de savoir la suite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par emeralda 2017-05-22T11:18:28+02:00
Or

De nos jours encore, l'homosexualité et le mariage pour tous peut surprendre, poser des questions, déranger, faire peur, etc... Le plus souvent, c'est par ignorance, par crainte de ne pas savoir comment s'y prendre, réagir... Désamorcer le tout est donc parfaitement possible et proposer un manga plus ou moins sur cette thématique est à mon sens une excellente idée. C'est du quotidien, un fait de société, un pan de vie de famille (comme indiqué en quatrième de couverture).

Cette saga (qui débute) porte un regard bienveillant sur le cas de cette famille japonaise qui comme toutes les familles du monde entier possède son histoire, ses secrets, ses non dits, ses souvenirs... Il est intéressant de souligner qu'au Japon, le mariage entre personnes du même sexe n'est pas encore autorisé. Chez nous, on se souvient encore des manifestations houleuses !

Le regard de Kana, celui d'une enfant est amusant et ose faire fit des bonnes manières pour poser des questions certes embarrassantes, mais qui ont le mérite d'être celles que tout le monde se pose un jour sans jamais oser les formuler à voix haute. Mike y répond avec une simplicité adorable et fait ainsi comprendre que oui, on peut se les poser ces fameuses questions, mais que les réponses sont ultra simples. Naturelles même.

Une histoire avant tout très humaine, touchante, amusante, d'actualité... La suite !!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Boudoum 2017-05-06T15:15:16+02:00
Or

Magnifique manga qui voit débarquer au Japon, Mike le mari de Ryoji (qui vient de décéder) chez le frère jumeau de celui-ci pour un pèlerinage. La douceur de Mike, la candeur de Kana et Yachi qui ne sait comment agir et quoi penser en font des personnages attachants. Malgré des thèmes difficiles, le manga est plein de joie de vivre et d'humour

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Swein 2017-02-13T15:06:40+01:00
Argent

Un bon premier tome assez réaliste (bien que je trouve le personnage principal plus ouvert d'esprit que la plupart des japonnais assez réservés sur le sujet). Les personnages sont super attachants et j'aime beaucoup cette dimension "ton frère veille sur toi" qui est juste trop triste!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Doudouleo 2017-02-12T21:35:38+01:00
Argent

Un livre tout mignon et léger sur des thèmes très sérieux comme le deuil ou la vision de la société sur l'homosexualité. Des personnages différents les uns des autres mais tous attachants et des dessins magnifiques, on reconnaît tout de suite le style de l'auteur mais avec une innocence nouvelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par beckygirly 2017-02-09T09:54:01+01:00
Argent

Ce premier tome pose les bases d'une histoire simple en apparence, mais qui pourtant reflète parfaitement les mentalités qui peuvent régir nos sociétés.

C'est un choc à plusieurs niveaux auquel nous assistons, entre deux sociétés différentes (le Canada - l'Occident / le Japon - l'Orient) mais également deux orientations sexuelles. D'un côté nous avons Mike, grand canadien, souriant et gentil et homosexuel; de l'autre Yaichi, japonais aussi réservé que le veut la société et emprunt de préjugés sur les homosexuels. Et au milieu, nous avons Kana, cette petite fille avec l'innocence des enfants qui accueille les informations sans se soucier des aprioris et qui au contraire et ravie de se trouver un oncle aussi gentil.

Le mélange des trois donne un récit très intéressant, qui nous fait nous poser des questions sans que l'on tombe dans un jugement quelconque. Les faits sont donnés, les réactions sont celles qu'elles sont, mais avec Yaichi on réfléchit sur les aspects de la société japonaise. Les qu'en-dira-t-on, les préjugés, les jugements qui transparaissent au détour d'une case, d'un dialogue rappellent la difficulté de vivre pleinement sa vie tel que l'on est.

Les dessins sont eux très particuliers. Très épurés, il y a peu de détails au niveau du visage; les corps ont l'air disproportionnés ce qui n'est pas très attirant et le tout paraît trop lisse. On finit par rapidement si habituer, et au final ce graphisme accompagne parfaitement le récit.

Ce premier tome pose les bases d'une histoire certes mignonne, mais qui pousse la réflexion plus loin, ce qui le rend très intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesMotsPourRever 2017-01-18T18:52:21+01:00
Or

La vie tranquille de Yaichi et de sa fille Kana se voit bousculée par l’arrivée de Mike Flanagan, l’homme que Ryôji (son frère jumeau aujourd’hui décédé) a épousé après être parti s’installer au Canada. Bouleversée non pas dans ses habitudes de père célibataire mais plutôt dans ses convictions et son opinion sur l’homosexualité en générale et surtout sur celle de son frère, Yaichi va réaliser qu’il n’est peut-être pas aussi tolérant qu’il le pensait.

Pour être franche, si je ne m’étais fiée qu’à la couverture, je n’aurais jamais acheté Le mari de mon frère. Le dessin représente typiquement tout ce que je n’aime pas : personnages imposants, visages carrés et franchement simples, un style un peu « vieillot ». Pourquoi avoir tenté l’aventure, alors ? Pour le titre, tout simplement. En le lisant je me suis sentie interpellée, je me suis même dit « enfin un auteur qui ose ». Donc j’ai craqué. Et quelle bonne idée j’ai eu ! En seulement quelques pages mes problèmes avec le graphisme étaient totalement oubliés tant j’ai été prise par l’histoire.

Je craignais un peu un véritable choc des cultures non pas entre japonais et canadien mais entre hétéro et homo. On ne peut pas dire que Yaichi accueille Mike à bras ouverts mais au moins sait-il se contrôler et se montrer courtois. Même si ses pensées à l’égard de Mike sont loin d’être toutes amicales, il a la décence de les garder pour lui. Les débuts sont maladroits non seulement parce que les deux hommes ne se connaissent pas mais surtout parce que Yaichi est bourré de préjugés. Ces derniers sont d’ailleurs tout sauf des clichés, malheureusement. C’est l’un des points forts de Gengoroh Tagame, d’ailleurs, il ne tombe jamais dans l’excès. Toutes les pensées, toutes les réflexions que peut se faire Yaichi sont authentiques. S’adresser à des lecteurs de tous âges et leur parler d’homosexualité sans tabou ni érotisme, je ne peux que dire bravo ! C’est une lecture qu’on pourrait presque qualifier de pédagogique puisqu’elle se passe en partie du point de vue de Kana. Cette petite fille est pleine de candeur et d’innocence mais surtout de gentillesse et ne voit pas pourquoi deux hommes ne pourraient pas être ensemble. Elle ne juge pas, elle se contente de poser des questions et d’accepter les réponses le plus naturellement du monde et c’est une véritable bouffé d’air frais dans ce monde homophobe qui nous entoure. Les questions de Kana vont amener Yaichi à réaliser qu’il n’a jamais véritablement accepté l’homosexualité de son frère, qu’il a toujours préféré faire comme si ce fait n’existait pas. Peut-être est-ce même la raison de leur éloignement ? Yaichi n’est pas tout à fait homophobe, il ne sait tout simplement pas comment agir parce qu’il n’a jamais été confronté à cette situation avant. Il est maladroit, sans doute un peu ignorant aussi, ce qui donne lieu à quelques situations embarrassantes, surtout lorsque Kana s’en mêle.

Le mari de mon frère ne parle pas seulement d’homosexualité/d’homophobie. Comme Yaichi est père célibataire, la question du rôle de chacun dans un couple hétéro est abordée l’air de rien. Vivant seul, il se retrouve à faire lui-même ménage, cuisine et lessive, ce dont il n’est pas fier. Du coup se pose immanquablement la question de la mère : où est-elle ? Est-elle décédée ou simplement absente ? Je n’ai pas vraiment cherché à comprendre, entre les mots de Kana et le comportement de Yaichi, pour moi elle n’était tout simplement plus de ce monde mais il semblerait que ce soit un peu plus compliqué que ça. De là Gengoroh Tagame nous entraîne sur un autre sujet encore : la famille. La culture japonaise est très centrée sur l’importance des liens familiaux et Yaichi se retrouve partagé entre son savoir-vivre et ses pensées homophobes. Il le reconnait lui-même : si Mike avait été une femme, il n’aurait pas hésité une seule seconde à lui proposer de l’héberger. Là il a fallu l’intervention de Kana et son instance sur le fait que Mike est son oncle pour que Yaichi réalise qu’il ne s’est pas comporté comme il l’aurait dû vis-à-vis de Mike, trop perturbé par le fait que l’autre homme soit le mari de son frère.

Est également abordé le thème du deuil et rappelle que personne ne réagit de la même façon. A la mort de leurs parents, Yaichi n’a pas versé une seule larme alors que Ryôji était inconsolable. A la mort de Ryôji, Yaichi n’a pas plus pleuré, sans doute parce que la distance a fait qu’il n’a pas vraiment réalisé ce qu’il se passait. La présence de Mike lui rappelle se fait et Yaichi semble seulement commencer son deuil, à tout petits pas. J’espère vraiment retrouver ce point dans les prochains tomes et connaître enfin le ressenti de Yaichi vis-à-vis de la mort de son jumeau. Pour le moment la présence de Mike fait remonter à la surface tout un tas de souvenirs, de regrets et de questions (pourquoi ne se parlaient-il plus ? La distance est-elle réellement la seule coupable ?). C’est dans ces situations que Yaichi est le plus intéressant. Sans ça, il ne serait qu’un homme sans grand intérêt bourré de préjugés et d’idées reçues, le genre qu’on a parfois envie de frapper devant tant d’ignorance. Ces instants souvenirs le rendent touchant et donnent envie d’apprendre à le connaître.

Sont disséminées ici et là quelques « petites leçons de culture gays » qui personnellement ne m’ont rien appris de nouveau mais m’ont fait réaliser à quel point l’auteur a le sens du détail. Il s’agit de deux ou trois pages qui coupent littéralement l’histoire mais ces interventions n’ont rien de frustrant ou d’agaçant. C’était un pari risqué mais Gengoroh Tagame l’a gagné.

Certains pourraient reprocher à ce manga d’être trop léger, trop gentil. Dans ce premier tome il n’y a pas de grand conflit, pas de véritable problème à surmonter, pas de péripétie, pourrait-on dire. C’est une lecture tout en douceur et c’est, je pense, ce qui fait tout l’intérêt de ce manga. Oui les situations sont parfois un peu trop naïves mais il fallait au moins ça pour parler d’homophobie. Il ne faut pas oublier qu’au Japon l’homosexualité est loin d’être aussi bien acceptée qu’en France (ce qui n’est pas peu dire …), aussi le comportement de Yaichi vis-à-vis de Mike est déjà en soi un rebondissement énorme.

Un premier tome prometteur qui change des clichés véhiculés aussi bien sur les homosexuels que sur les homophobes, à la fois mélancolique et léger. Vivement la suite !

http://lesmotspourrever.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FatouLucie 2016-12-10T11:02:48+01:00
Or

Ici nous avons un manga qui fait une "critique" de la société actuel. Nous avons Yaichi qui est la avec tout les préjugés et idées qu'une personne normal peut se faire sur les homosexuelles.

Puis il a Kana qui est toute adorable, qui ne comprend pas ce qui ce passe, et sous regard d'enfant va poser des questions, au grand dame de son père. Mais grâce a elle Yaichi va changer petit à petit l'idée qu'il se faisait sur les homosexuelle, et voir qu'il avait complètement tord.

Et puis il a Mike, qui ressemble a un gros nounours, d'une gentillesse sans pareils, et répondra en toute honnêteté a toute les questions de Kana, il trouvera le mots qui faut.

En bref un très bon manga, avec des personnages tout aussi attachant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mounsch 2016-11-19T14:08:21+01:00
Or

C'est une histoire qui se lit toute seule. Kana est vraiment trop adorable même si elle met souvent les pieds dans le plat avec ses questions. Yaichi lui est perturbé par l'arrivée du mari de son frère, il est en pleine remise en question des certitudes qu'il avait jusqu'alors... et j'espère qu'il va continuer sur sa lancée ;)

Mike lui est juste adorable, il est tres touchant comme personnage.

C'est donc une vraie bonne surprise pour moi qui ne suis pas tres mangas. J'ai hâte de lire la suite ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jukebox_fr 2016-10-04T11:23:55+02:00
Or

Je me suis laissée tenter par ce manga car quelqu'un me l'a vanté comme étant du même acabit que "Une sacrée mamie" que j'avais adoré pour toutes ses belles valeurs.

Je n'ai pas été déçue. Il démontre intelligemment comment les réticences face à l'homosexualité ne sont que le fruit d'une société qui juge depuis des siècles et formate les individus pour les faire rentrer dans un moule unique.

Le personnage de Mike, le mari du défunt jumeaux, est juste adorable. C'est une personne gentille, aimable et attachante qu'il serait bien difficile de rejeter... sauf si on a un problème avec l'homosexualité!

Yaichi, le frère jumeaux hétérosexuel, est le personnage par lequel nous sont exposés tous les clichés et toutes les idées reçues sur l'homosexualité.

Kana, sa fille, par son jeune âge, apporte un regard innocent et plein de naïveté sur le sujet. Le fait qu'elle exprime tout haut et sans gêne ce qu'elle pense, permet à son père de se rendre compte petit à petit de ses propres préjugés négatifs. S'il ne dit pourtant rien, on se rend compte qu'il n'en pense pas moins et que c'est souvent la politesse et non pas la sincérité qui guide son comportement.

Ce trio nous promet des situations cocasses pour les prochains volumes. Même si le style graphique est un peu particulier, le tout est de qualité et maîtrisé. C'est une lecture très facile et instructive.

Afficher en entier

Date de sortie

Le mari de mon frère, Tome 1

  • France : 2016-09-08 - Poche (Français)

Activité récente

Low90 le place en liste or
2017-08-06T15:01:46+02:00
Pamkris l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-28T12:43:33+02:00
Ririnou l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-16T13:45:44+02:00
Alyxe l'ajoute dans sa biblio or
2017-07-09T16:45:49+02:00
Drust l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-11T18:21:32+02:00
Boudoum l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-06T15:11:54+02:00
NeripeO l'ajoute dans sa biblio or
2017-04-28T18:09:30+02:00
Dalleux l'ajoute dans sa biblio or
2017-04-03T11:20:58+02:00
Toshi l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-02T20:05:19+01:00

Les chiffres

Lecteurs 66
Commentaires 13
Extraits 1
Evaluations 20
Note globale 8.2 / 10

Évaluations