Livres
528 463
Membres
548 519

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Meilleur des mondes



Description ajoutée par Fleurdencre 2013-11-05T16:15:19+01:00

Résumé

An 2500. Technologie et science remplacent la liberté. Les êtres naissent in vitro, les émotions et les sentiments sont remplacés par des sensations programmées. La société est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies, maîtrisées, disciplinées, accomplies. Mais un homme, pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce "sauvage" peut-il être un danger pour le "monde civilisé" ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 444 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par camillel54 2010-08-14T20:43:54+02:00

«Si l’on est différent, il est fatal qu’on soit seul.»

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

un livre troublant, à la fois futuriste, mais ô combien réaliste. J'ai adoré le livre, et l'avertissement que l'auteur nous lance, un peu à la Big Brother. L'auteur dépeint un monde vide d'émotion réelle, un peu automatique, un endroit ou le malheur n'existe pas... ni même le bonheur, au fond. Le roman peut semblait très futuristes et fort extrémistes aux yeux de plusieurs, mais au fond... qui sais si ce n'est pas tranquillement le chemin que la société est déjà en train d'emprunter, malgré tout.

Afficher en entier
Or

Comment rendre tout le monde heureux ? Réponse : en supprimant tous les problèmes qui font souffrir les gens, ainsi que les responsabilités qui l'obligent à faire des concessions. Mais un homme qui ne souffre plus, qui ne s'assume plus... est-ce vraiment un homme ? Ou une enveloppe vide, qui éprouve certes des émotions mais fonctionne à la façon d'une machine ?

En lisant ce livre, j'ai repensé à une phrase de Paul-Emile Victor :

"Initiative, responsabilité, décision sont les trois qualités nécessaires pour accéder à la dignité d'homme."

C'est justement de ces qualités que les hommes de ce monde parfait ont été amputés.

*****

Ahem pour ne pas virer dans la dissertation de philo...

En fait, après avoir lu "1984", j'ai paradoxalement trouvé que ce monde n'était pas si horrible que ça ! au moins ici, il s'agit d'une utopie, où l'objectif est le bonheur des gens.

Qui attire finalement notre attention sur la vanité de vouloir échapper à nos responsabilités.

J'ai adoré ce livre, comme Hrader j'ai trouvé le début très intéressant, en plus il nous permet de suivre le parcours des petits humains jusqu'à ce qu'ils soient formatés comme si on grandissait dans cette société.

Les préfaces sont peut-être un peu arides, mais elles placent le livre dans son contexte. J'ai été étonnée de voir que ce livre était si ancien, Huxley était un visionnaire ! Et surtout, il est intéressant de voir que son avis sur son livre a évolué avec le temps.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nora04 2020-11-16T16:37:35+01:00
Bronze

Un roman original qui donne à réfléchir sur bien des thèmes, comme l’évolution de notre société et de la science.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Izzie-1 2020-11-16T13:58:22+01:00
Diamant

Je l’ai fini il y a quelques jours et j’ai beaucoup aimé malgré les débuts fastidieux. Le style au départ m’a un peu décontenancée : l’écriture me semblait tortueuse et compliquée pour trop peu et la forme singulière, chaotique par endroits avec ses focal enchevêtrées a bien failli me perdre. Mais le 1er chapitre m’a laissé un tel malaise avant de me coucher que j’ai voulu poursuivre. Franchement j’ai bien fait, ce bouquin passe direct dans ma liste de diamant !

Le monde tel qu’il est décrit est extrême, je doute qu’on en arrive là, mais les questions posées sur la société, sur comment tendre vers un monde idéal sont hyper d’actualité. Que ce soit la liberté d’expression, de culte, sur l’éducation (ou conditionnement) des nouvelles générations, l’influence de la science (notamment de la biologie) dans nos vies, il y aurait tellement à dire... C’est vraiment une œuvre brillante pour l’époque, même si Huxley n’a pas tout vu (comme l’accès facile et rapide à l’information qui ouvre une voie royale aux fake news et au complotisme ainsi que le développement des technologies qui rendent du coup sa vision de certains objets totalement vintage voire obsolètes). Bon, sur ce dernier point, ça donne du charme, un peu de naïveté à une œuvre particulièrement pessimiste. De plus, la technologie n’est pas tellement le propos du livre.

Dans le meilleur des mondes, le concept de couple et de famille a volé en éclats, fermement condamnés depuis qu’on élève des bébés en « flacons ». On abaisse les facultés intellectuelles des castes les plus basses en les privant d’oxygène pour les conditionner à se satisfaire de leur sort, on fait en sorte que le meilleur des mondes soit régis par des Alphas, les seuls vrais sachants. On tue Dieu puisqu’il ne sert à rien depuis qu’on ne vieillit plus, qu’on ne tombe plus malade, qu’on est toujours heureux dans un système communautaire où « chacun appartient à tous les autres ». Le mot « mère » en est devenue une obscénité qui crée de violents malaises et l’indignation chez quiconque l’entend. Plus besoin de se poser de question ou de souhaiter autre chose. Et si jamais ça arrive, il y a toujours les pilules de Soma pour vous permettre de vous évader, de simuler un bonheur artificiel sans les désagrément habituels des drogues et de l’alcool. Au pire, vous serez envoyés en exil, là où vos idées n’entraveront pas la bonne marche de la civilisation. Les quelques humains « naturels » qui restent vivent dans des réserves, entretenues comme des zoos pour le divertissement d’une poignée de civilisés autorisés à s’y rendre.

C’est donc la victoire de l’industrialisation, de la production en série, où tout est devenu matière première, l’humain lui-même, parce qu’il se doit d’être rentable et productif comme le reste. La communauté prime sur l’individu pour assurer une paix sociale et, d’une certaine manière, la fin des inégalités. En haut, on décide de ce qui est « bon » et « beau » pour la populace, sans que personne ne remette jamais en cause l’ordre établi. Et si jamais cette populace se retrouvait face à des œuvres interdites (les livres d’avant l’avènement de sa Forderie, le « nouveau dieu », ont été bannis) qui leur insufflerait des idées impies, elle ne serait de toute façon pas en mesure de la comprendre, puisqu’elle ne connaît ni haine, ni amour, ni désir : elle se contente de satisfaire des besoins essentiels, bien loin des notions de valeurs ou de morale.

Bref, le meilleur des mondes renonce à la liberté au profit du bonheur inéluctable, permettant à la technocratie, à l’eugénisme et au productivisme d’exercer un contrôle total de l’individu. Il pousse à se poser la question du monde idéal voulu par tout un chacun en interrogeant les moyens, les sacrifices à faire pour aboutir au bonheur de tous. À lire absolument ! Et n’oubliez pas, mangez cinq fruits et légumes par jour, toussez dans votre coude, et les produits laitiers sont nos amis pour la vie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2020-11-06T12:13:43+01:00
Argent

N’avoir ni père ni mère ni famille, refuser l’art et la religion. Ne pas craindre ni la maladie, ni la vieillesse, ni la mort…. Des rapports libres mais pas de tendresse ni d’amour… En cas d’émotions, prendre du soma pour un « congé ». Pas de responsabilités, pas de sens critique…. ce serait ça le bonheur ?

Hypnotisés, presque convaincus le « sauvage » nous secoue et nous réveille de ce mauvais rêve.

Les individus de ce livre croient, non pas en Dieu, mais en « Ford » !! Ford, industriel américain, le « créateur » dans les années 20 du travail à la chaîne et la production de masse. Galéjade, humour et ironie de l’auteur !!

Un livre de 1932 dont nous pouvons mesurer, en 2020, le caractère visionnaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par olivah 2020-10-22T04:10:32+02:00
Commentaire ajouté par HeyGaby 2020-10-14T21:06:47+02:00
Diamant

Incroyable lecture ! C'est roman très complexe et fort en réflexion sur de nombreux sujets tels que la propagande, la censure, la liberté, la solitude ou encore la religion et le désir.

Écrit en 1931, ce roman d'anticipation a une approche très juste et plutôt glaçante de ce qui a en partie caractérisé la seconde guerre et la société de surconsommation. Une vision précise et poussée de biais déjà existant dans la société de l'époque. Le meilleur des mondes est une lecture prenante et marquante qui m'a vraiment secoué, je pense le relire pour mieux appréhender toutes les richesses de ce roman : 10/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jo29 2020-10-14T17:07:43+02:00
Argent

J'avais découvert des extraits de ce livre lors de ma scolarité et cela m'a donné envie de le lire en entier. Et je n'ai pas été déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonew 2020-10-09T09:57:30+02:00
Lu aussi

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui reste un classique. Malheureusement, ce n'est pas mon type de livre habituellement et la fin m'a laissé perplexe, bien que je pense que ce soit le but de l'auteur.

Quoi qu'il en soit je recommande à tous de lire ce livre car cela est fascinant qu'il ait été écrit en 1931 et qu'il reste toujours d'actualité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alweona 2020-09-26T14:36:04+02:00
Bronze

C'est un livre dépeint de réalité, une réalité augmenté par la différence entre le monde "civilisé" et le monde "sauvage". Spoiler(cliquez pour révéler)Le monde parfait, le "meilleur des mondes" ne peut qu'exister à une seule condition, que l'on soit conditionner pour lui et que l'on renonce à une partie de nos libertés. Sans cela, il ne peut exister ou nous ne le verrions pas comme tel, John en a hélas payer les frais C'était une lecture que j'ai trouvé un peu difficile pour ma part du fait qu'il y a une part de vérité derrière, quelque chose que l'on ne voudrait pas voir. La technologie a un prix et le confort a un coût, une grande part d'ignorance est requise, ce qui peut sembler une perte pour beaucoup d'entre nous, dont moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biku 2020-09-25T19:48:21+02:00
Bronze

L’univers est original, l’écriture efficace mais pas excellente et même si j’ai trouvé un peu long au début, la seconde moitié a rattrapé le tout. Les éléments d’anticipation étaient réalistes, c’est ce que j’aime dans ce genre de livres. Par contre j’ai trouvé un peu incohérent le personnage de Bernard, qui au début se détache des autres puis plus rien par la suite. Ce n’est pas un mauvais bouquin, les idées sont très intéressantes et avant-gardistes pour l’époque d’écriture mais ce n’est pas non plus un coup de cœur : on ne ressent pas d’empathie pour les personnages et ça rend la lecture moins accrochante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par luciniette 2020-09-20T10:14:50+02:00
Diamant

Excellent livre, une utopie futuriste qui fait un peu peur écrite il y a pas mal de temps déjà et qui pourrait être écrit aujourd'hui!! Assez cours peu de page, un excellent moment à passer!!

Afficher en entier

Date de sortie

Le Meilleur des mondes

  • France : 2002-10-11 - Poche (Français)

Activité récente

cocon94 l'ajoute dans sa biblio or
2020-11-21T17:49:28+01:00
Loric l'ajoute dans sa biblio or
2020-11-10T17:23:42+01:00
Eno33 l'ajoute dans sa biblio or
2020-11-05T02:26:05+01:00

Titres alternatifs

  • Brave New World - Anglais
  • Admirável Mundo Novo - Portugais
  • Il mondo nuovo - Italien
  • Schöne neue Welt - Allemand
  • Feliz Mundo Nuevo - Espagnol
  • О дивный новый мир - Russe
  • Heerlijke nieuwe wereld - Hollandais
  • Fagre nye verden - Danois
  • Du sköna nya värld - Suédois
  • Szép új világ - Hongrois
  • Θαυμαστός καινούργιος κόσμος - Grec
  • Minunata lume nouă - Roumain
  • Konec civilizace - Tcheque
  • Uljas uusi maailma - Finlandais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 4444
Commentaires 474
extraits 90
Evaluations 979
Note globale 7.4 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode