Livres
464 333
Membres
424 809

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Mur du Temps



Description ajoutée par phenissia 2018-06-27T19:06:55+02:00

Résumé

Paris, juillet 2016

Benoît est un jeune étudiant en histoire. Pour terminer son mémoire sur l'Holocauste, il se rend au « Mémorial de la Shoah » accompagné de Jennifer, sa meilleure amie dont il est secrètement amoureux.

Devant un morceau du mur de l'ancienne synagogue de Lodz, le jeune homme fait un malaise…

Lodz, juillet 1944

Benjamin n'aspire qu'à retrouver la liberté volée par les nazis.

Battu et laissé quasiment pour mort par les Maquereaux devant le mur de l'ancienne synagogue, il fait une prière tout en sachant que ses jours sont comptés.

Épuisé, il se laisse aller et pense que la mort l'arrache à la vie…

Contre toute attente, Benoît et Benjamin vont échanger leur vie et se retrouver chacun dans la peau de l'autre.

Alors que Benjamin découvre une nouvelle forme de liberté, Benoît comprend qu'il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre…

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par fan06 2019-06-03T14:31:10+02:00

Il faut parfois prendre la place de l'autre pour comprendre ce qui l'anime avant de juger et de pointer du doigt.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Stephanie-Arsigny 2019-06-19T17:21:43+02:00
Or

Un roman historique avec une touche de fantastique qui délivre un message de paix.

Un récit bouleversant pour se souvenir de cette horrible guerre que ses hommes ne soient pas juste des noms écrit sur un mur. Une très belle histoire que j’ai dévoré remplit d’amour et d’espoirs.

On passe par beaucoup d’émotions j’ai sourit, j’ai pleuré il qui ne m’a pas laissé indifférente on se demande comment ça va se finir et c’était une très belle fin.

Un livre qui nous fait passer le message qu’on ne peut pas juger ce qu’on ne connaît pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2019-06-03T14:48:12+02:00
Argent

Pari audacieux -et réussi- que d'écrire un roman sur le vécu des juifs durant la seconde guerre mondiale mais sous un angle fantastique !

À travers les deux personnages principaux que tout oppose, dans deux époques différentes (1944 et 2016), on va vivre les persécutions, l'horreur de Lodz puis des camps nazis, la noirceur et la mort qui rôdent.

Livre dédié à son grand-père, l'auteur nous offre une très belle ode à l'espoir, à l'amour, à la vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aufildesmots 2018-10-03T15:02:08+02:00
Diamant

Pour mille et une raisons qui me sont personnelles, je suis entrée dans ce roman à pas de loup, presque à reculons ...

Merci infiniment Ludovic Metzker. Merci pour ce cadeau, pour cette histoire qui est tout simplement magnifique. Merci pour vos mots porteurs d’ Amour, d’Espoir. Et si aujourd’hui, il est important de ne rien oublier, vous traitez ce sujet sombre et douloureux avec une magnifique palette de couleurs , d’émotions, d’éclats de rire, de larmes aussi... Une très belle Ode à la Vie !

Par-delà ce Mur du Temps vous avez su me faire rêver !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cookies18 2018-08-13T12:32:55+02:00
Diamant

Tout d’abord un grand merci à l’auteur qui m’a transmis son roman, c’est un coup de cœur !

La couverture est juste magnifique tout comme la phrase suivante « pour comprendre sa propre vie, il faut parfois subir celle d’un autre »

J’étais très curieuse de savoir comment l’auteur avait mêlé du fantastique à une période sombre de l’histoire sans en détruire l’authenticité. J’adore le fantastique, mais j’avais vraiment peur. Comment respecter les nombreuses victimes de la Shoah tout en y mêlant du surnaturel ? Il faut savoir que je ne savais pas de quoi il s’agissait, même si le titre est tout de même évocateur. Deux personnes de différentes époques vont permuter de corps, l’un étant un Juif détenu dans un camp de concentration en Pologne durant 1944, l’autre un jeune Italien écrivant un mémoire sur la Shoah en 2016 sans vraiment l’avoir vécue. Ils vont tous deux exprimer un souhait qui sera exhaussé.

L’auteur a vraiment travaillé sur le sujet de la guerre, c’est un témoignage, pas seulement un récit fictif. Le camp à réellement exister, les faits de guerre contée ne sont pas fictifs. C’est un bel hommage qu’il rend a son grand-père tout en y ajoutant son goût pour le fantastique. Mais outre l’histoire de la Shoah, c’est aussi l’histoire de deux jeunes garçons qui vont apprendre à se connaître, un récit initiatique en quelque sorte. Ils comprendront beaucoup de choses sur eux même, mais aussi la société. La sœur de Benoit, Valentina, est le porte-parole des maux de la société de 2016 et plus largement de nos jours.

C’était audacieux de mêler une période de l’histoire si trouble a du fantastique, mais l’auteur s’y est très bien pris, le mot est peut-être un peu fort, mais c’est prodigieux. J’ai été étonnée de ce roman, si réel et où pourtant construit autour d’un élément irréalisable. Par le biais d’un mur, les esprits de Benoit et Benjamin vont changer de corps, l’un va être sauvé et le second envoyé en enfer.

Certains faits m’ont tout de même troublés, tout d’abord, je ne comprends pas comment deux jeunes gens peuvent changer de corps sans que leurs proches ne le remarquent. Surtout, pour Benoit, il a encore une famille au complet pour se préoccuper de lui, et même une petit amie, mais non, ils ne remarqueront rien de changer dans son comportement ? Ça m’intrigue. J’ai eu beaucoup de mal à accrocher au début, sans doute, car j’ai eu du mal à m’identifier au personnage, tout d’abord, car on alterne entre Benoit et Benjamin puis simplement que ce n’était pas des personnages féminins. Mais j’ai vite été curieuse d’en savoir plus sur ce fameux mur, si les personnages allaient récupérer leur corps, comment il allait se débrouiller dans leur nouvelle vie… Donc on est assez vite emporté par l’intrigue. En ce qui concerne la longueur du roman ça ne m’a pas posé problème.

La fin est juste magnifique ! Je ne m’y attendais pas du tout, sauf pour Jennifer, mais je trouve que le passé de sa famille n’est pas assez détaillé alors que c’est quand même un personnage important pour les deux garçons. Toute l’histoire est centrée sur les deux garçons alors que Valentina et Jennifer auraient mérité un petit focus peut-être. J’avoue, j’aurais aimé entendre davantage Valentina, elle n’est pas tournée vers le passé comme son frère en étudiant la Shoah, mais centrée sur le présent avec les causes qu’elle défend et ses prises d’opinion un peu trop courte à mon goût.

J’espère sincèrement que beaucoup de gens auront l’occasion de lire ce roman épatant, c’est à mes yeux un très bon récit historique qui pourrait intéresser un large public avec sa touche fantastique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LePhareLitteraire 2018-07-19T13:43:14+02:00
Or

CHRONIQUE DE NADINE :

Titre : LE MUR DU TEMPS

Auteur : Ludovic Metzker

Illustrations : Jean-Paul Dos Santos Guerreiro

Parution : 07/05/2018 – Auto-Édition

458 pages.

Pour une fois, ce n'est pas un service de presse. Je veux faire diminuer ma PAL et c’est pas gagné, environ 110 livres, aurais-je besoin d’une année sabbatique ? Je le pense...

On a tous, un jour ou l’autre, voulu être dans la peau d’un autre, ne serait que pour avoir une vie de rêve, être beau, riche, célèbre etc...

Dans le roman « Le mur du temps » c’est ce qui arrive à Benoît et Benjamin. Deux jeunes hommes au commencement de leurs vies d’adultes à deux époques totalement différentes et un mur...

Paris 07/2016 :

Benoît est un étudiant qui prépare un mémoire sur la Shoah. Jennifer, son amie et voisine, lui propose d’aller au Mémorial de la Shoah pour mieux ressentir et faire passer les émotions dans son mémoire. De plus, il est secrètement amoureux d’elle et ne peut et ne veut lui dire...

Lodz 07/1944 :

Benjamin survit depuis 5 ans dans l’enfer d’un camp de concentration, battu, affamé, humilié, sachant que la mort peut venir à chaque seconde, il décide d’aller devant le mur de l’ancienne synagogue, détruite pendant les bombardements et là des maquereaux l’ont battu et laissé pour mort ! Une prière, juste une prière, c'est ce que fait Benjamin avant que la mort vienne et…

Paris :

Benoît est soudain pris d’un malaise devant ce mur de la synagogue de Lodz et se cogne la tête et...

Ce roman est tout bonnement un OVNI littéraire, je ne sais pas si ça se dit, mais je le dis et proclame haut et fort, qu’il devrait être lu dans le monde entier...

Une leçon de haï (vie), d’Abrabah (amour), peoulo naèzètt (actes héroïques) pour ne jamais oublier.

J'ai pleuré devant la beauté et la portée des mots, des doutes, des ressentis, des questions, des actes manqués, des non-dits...

Ce n'est pas un roman triste, mais il est rempli d’espoir, d’éclats de rire, d’émotions plus intenses les unes que les autres.

Et ce mur qui pour moi à une très grande importance, car un mur sert à enclore, à séparer, un rempart, un obstacle, un mur protégé, mais isolé aussi...

Nous avons tous dans notre vie eu un ou plusieurs murs !!!! Un mur traverse les siècles, des empreintes y sont laissées, des mots, des signes y sont gravés, les murs entendent nos lamentations... Et nous, nous passons devant sans imaginer que tout cela est resté gravé en eux. Ces pierres sont notre histoire, leurs histoires, Votre histoire...

Je dirais simplement et humblement à Ludovic TODA RABA (merci beaucoup) pour cette ode, ce cri pour que jamais on oublie, qu’il y a eu des justes, des résistants, des anonymes qui ont donné leurs vies pour en sauver d’autres. Et aussi se souvenir à jamais de notre histoire...

Résumé :

Paris, juillet 2016

Benoît est un jeune étudiant en histoire. Pour terminer son mémoire sur l'Holocauste, il se rend au « Mémorial de la Shoah » accompagné de Jennifer, sa meilleure amie dont il est secrètement amoureux.

Devant un morceau du mur de l'ancienne synagogue de Lodz, le jeune homme fait un malaise…

Lodz, juillet 1944

Benjamin n'aspire qu'à retrouver la liberté volée par les nazis.

Battu et laissé quasiment pour mort par les Maquereaux devant le mur de l'ancienne synagogue, il fait une prière tout en sachant que ses jours sont comptés.

Épuisé, il se laisse aller et pense que la mort l'arrache à la vie…

Contre toute attente, Benoît et Benjamin vont échanger leur vie et se retrouver chacun dans la peau de l'autre.

Alors que Benjamin découvre une nouvelle forme de liberté, Benoît comprend qu'il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre…

"Une très belle histoire, difficile de refermer le livre avant de connaître la fin !"

"C'est superbement écrit, bourré d'émotions, une ode à la vie. Les mots me manquent pour décrire mon ressenti"

"Ludovic n’a pas voulu nous raconter une nouvelle histoire de guerre sur un sujet qui restera toujours délicat.

La force de son roman est d’aller à contre-pied de ce à quoi on pourrait s’attendre…"

"Merci à l'auteur pour m'avoir appris différemment cette période noire, non pas d'une manière pédagogique, mais plus humaine et ressentie…"

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 5
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 8.67 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode