Livres
472 803
Membres
445 925

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par vagabonde 2010-09-18T19:28:27+02:00

" Les fous n'ont pas conscience de leur folie."

Afficher en entier
Extrait ajouté par nidja05 2010-04-06T20:08:03+02:00

Invisible dans la nuit, elle resta en vol stationnaire au-dessus de la mer, qui ondulait telle une créature noire martelée par une pluie battante. L'imposante masse de béton qui lui barrait le passage lui noua l'estomac. Le Mur avait été érigé durant la Peste animale, bien avant la naissance d'Ellie, mais elle avait entendu si souvent son histoire dans son enfance qu'elle lui était aussi familière que les contes que sa mère leur lisait le soir. Au contraire du Vent dans les saules ou de Winnie l'Ourson, ce récit-là n'avait rien d'amusant. Au lieu d'animaux sympathiques vivant de drôles d'aventures, il décrivait des créatures démentes lancées dans une course meurtrière, des animaux qui arrachaient les portières des voitures pour massacrer les êtres humains à l'intérieur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par vagabonde 2010-09-18T19:28:27+02:00

" Leurs blessures guéries marquaient toujours leur peau comme d'invisibles mensonges."

Afficher en entier
Extrait ajouté par accrolivre 2012-07-06T08:29:12+02:00

Asha les surveillait d'un oeil soupçonneux à travers la vitre.

- Vite, il faut qu'on ait l'air normal, souffla Mika.

- Et comment ? demanda Santos.

- J'en sais rien, moi, souriez un peu, faites semblant de vous amuser, et surtout, que personne ne s'envole ou ne mette le feu à quoi que ce soit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Thalia 2012-06-05T20:25:24+02:00

Mika attendit Ellie dans la salle au sommet de la fortesresse, où il avait assisté à une aurore boréale avec les autres finalistes. Quelques jours à peine auparavant, il s'était tenu là pour contempler les chatoiements du ciel au-dessus de la mer du Nord. Pourtant, cela lui semblait une éternité, voir dans une autre vie. Tout avait changé : le monde dans lequel il vivait, son avenir, mais avant tout, lui-même. Il avait touché de la terre, respiré l'air de la forêt, découvert qu'il appartenait à un monde magnifique qu'il pensait perdu pour toujours, et il avait retrouvé Ellie. Il faisait les cent pas, le regard plongé dans la mer. Pendant un moment, il eut l'impression d'être un feu d'artifice tout juste allumé, un peu dangereux, qui risquait, lorsqu'elle passerait la porte, de s'envoler à travers la salle, brisant les lumières, déclenchant des incendies ici et là, arrachant des morceaux de plâtres du plafond. Ensuite, il se sentit fondre, ses jambes s'amollirent telle de la guimauve, et il craignit que, en entrant, Ellie ne trouve plus qu'une flaque d'amour fraternel au milieu de la pièce. Puis il se sentit les deux à la fois, comme s'il était un feu d'artifice prêt à exploser, mais qui, au lieu de répandre des étincelles, éclabousserait les murs de son trop-plein d'amour.

Awen apparut devant la porte, la truffe flairant l'intrestice entre le battant et le sol. Soudain, le chien se crispa et remua le bout de la queue.

- Elle arrive ? demanda Mika.

Awrn le regarda, la geule grande ouverte comme pour sourire. Puis le garçon entendit le pas de sa soeur : elle courait vers lui. Une voix masculine tonna :

- Ellie ! Je t'ai dit de MARCHER !

Le coeur de Mika battit follement dans sa poitrine telle une balle rebondissante. Awen recula d'un pas et Ellie fit son entrée explosive, comme une rafale de vent dorée qui aurait arraché la porte de ses gonds. Ses yeux noirs flamboyaient, ses cheveux court et ses habits voletaient autour d'elle, soulevés par sa propre tempête. Puis son aura se tendit vers lui.

Alors qu'il la serrait dans ses bras, Mika eut l'impression de pousser un profond soupir de soulagement. Comme si, au moment de leur étreinte, l'hameçon était retiré de son coeur. Cette blessure en lui, cette douleur qui le faisait pleurer depuis plus d'un an chaque qu'il pensait à elle commença à guérir.

Ellie, dans un sanglot, réussit l'impossible : fantôme, elle revint à la vie. Grâce aux bras de Mika qui l'entouraient, à leur aura lumineuse qui passait de l'un à l'autre, elle fut de nouveau de chair et de sang.

Awen se faufila entre leurs jambes. L'homme au fusil regardait la scène avec anxiété. La pièce lui paraissait soudain plus lumineuse, et le soleil qui pointait entre les nuages n'y était pour rien. On aurait dit que les enfants... brillaient. Inquiet , il se demanda que faire. A l'évidence, il s'était passer quelque chose au moment où Ellie avait touché son frère. Quelque chose qui ne plairait pas à Mal Gorman.

Les jumeaux s'arrachèrent à leur étreinte et échangèrent un regard, des larmes de bonheur dans les yeux. Ils avaient tant de chose importantes à se raconter, mais ce n'était pas le moment, pas alors qu'une arme était pointée sur leur tête.

- Chouette, ta nouvelle coupe, dit-il en faisant voler d'une pichenette une mèche de cheveux de sa soeur. ça te va bien.

- T'as grandi, répondit Ellie avec un sourir tremblotant.

- Ouais, maman n'arrête pas de me le répéter, dit-il hilare. Je dois en remercier Mal Gorman. C'est grâce au savoureux Vita-Mix.

- Comment vont papa et maman ? demanda-t-elle, un voile de douleur dans les yeux. Ils me manquent tellement ! Ils me croient morte, pas vrai ?

Mika acquiesça avec tristesse.

- Mais moi, je savais que c'était faux, dit-il. Et maintenant que je t'ai retrouvée, je te ramène à la maison.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lily70 2012-01-12T17:18:13+01:00

Le soleil se couchait sur l'océan Atlantique. Tandis que l'astre se mêlait aux vagues comme de l'or fondu, un Pod Fighter piloté par une jeune fille traversa le ciel tel un graffiti zébrant une peinture. Durant quelques secondes saisissantes, le soleil et la mer frémirent à l'unisson.

Les yeux rivés sur l'horizon, Ellie volait au ras des flots, lancée à pleine vitesse. Un petit singe, un capucin du nom de Puck, mangeait du pop-corn sur le siège de l'artilleur derrière elle. Ravi d'avoir quitté sa chambre, il admirait les commandes du canon en agitant les sourcils, inconscient du danger. Ellie, quant à elle, n'en doutait pas un instant : lorsque Mal Gorman aurait découvert leur fuite, il n'aurait plus qu'une idée en tête, les retrouver pour les réduire en miettes, puis les pulvériser en poussière d'étoile.

- Je ne le laisserai pas faire, murmura Ellie. De toute façon, il faudrait déjà qu'il nous rattrape.

Ils filaient vers le nord et les ténèbres, abandonnant derrière eux la douce chaleur du soleil. Ellie espérait que ses parents avaient conservé ses vêtements. Il y avait plus d'un an que Mal Gorman l'avait kidnappée, plus d'un qu'ils la croyaient morte.

Afficher en entier

-Tu devrais t'occuper de ta gorge, à te voir on croirait que tu t'es fait étrangler.

-C'est le cas.

Afficher en entier

Dis toi que c'est comme des frites ou des nouilles. T'en a vraiment envie quand tu meurs de faim, mais arrivé au milieu, t'es gavé, alors tu en offres aux copains.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode