Livres
458 653
Membres
412 325

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le musée des monstres, Tome 1 : La tête réduite



Description ajoutée par LIBRIO64 2016-11-15T23:03:18+01:00

Résumé

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! »

Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée

Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles évènements s’enchaînent.

Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête…

Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé…

Afficher en entier

Classement en biblio - 55 lecteurs

Extrait

« On pourrait avoir une intoxication alimentaire rien qu'en lisant leur menu ! »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un superbe livre, une magnifique découverte, j'ai beaucoup apprécié l'histoire, sans parler des dessins de Lacombe qui sont juste magnifiques ! Les personnages sont extraordinaires et leurs facultés sont exceptionnelles ce qui donne tout l’intérêt a l'oeuvre.

Afficher en entier
Argent

Ce fut une belle aventure où le suspens était de mise. Tout jusqu'à la fin, est fait de sorte qu'on a envie de lire la suite sans reposer le roman.

Roman jeunesse certes, mais qui mêle à merveille le fantastique et le policier. Pour une première expérience policière, ça peut être extra!

Dès la première page on est dans l'ambiance; vous voulez du "monstre"? Vous serez servi! J'ai beaucoup aimé cette immersion directe dans leur musée et au final, j'ai hâte de découvrir la suite.

Afficher en entier
Or

Lecture sympathique qui mêle jeunesse et policier. On s'attache vite aux personnages extraordinaires. On comprend vite qui est le coupable, il n'y a pas réellement d'intrigue malgré cela j'ai passée un agréable moment.

Afficher en entier
Bronze

Une lecture sans plus!

Cette histoire avait tout pour me plaire mais cela ne l'a malheureusement pas fais avec moi. Je n’ai finalement pas vraiment accroché à l'histoire ni aux personnages qui sont pourtant intéressants. Je pense que le style d’écriture ne m'a pas permit d’apprécié au mieux ma lecture. Cela reste néanmoins une lecture jeunesse divertissante.

Afficher en entier
Or

J'ai reçu ce livre il y a un petit moment désormais. Je dois dire que lorsque ce fut le cas, j'ai sauté au plafond. En effet, notamment car c'est un objet livre juste merveilleux. De plus, les auteurs ne m'étaient pas inconnus tout comme l'illustrateur. Je me réservais donc cette lecture pour un moment privilégier et calme. Je dois dire que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre. Je remercie encore une fois les éditions Hachette pour cet envoi.

Résumons un peu. L'aventure extraordinaire de 4 orphelins aux capacités tout aussi extraordinaires. Mystères, malédictions, meurtres et merveilleux au rendez-vous. « Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l'acrobate et assistant du magicien... Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l'abri des murs d'un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles événements s'enchaînent. Suite à la mort d'une spectatrice lors d'une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d'être à l'origine d'une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l'enquête... Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé...

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons 4 personnages principaux : Thomas, Max, Pippa & Sam. Ce sont quatre adolescents avec des dons particuliers. J'ai trouvé ces quatre personnages fort sympathiques. J'ai apprécié suivre leurs aventures. Ils sont courageux mais pas parfaits non plus. En effet à travers l'histoire on peut voir que ces derniers commettent des erreurs et je trouve que cela est pas mal. Pour une fois on ne glorifie pas nos protagonistes. Personnellement je suis beaucoup attaché aux 4 enfants. J'ai beaucoup aimé le fait qu'ils se taquinent entre eux, cela donne une note humoristique à l'histoire. J'ai apprécié les suivre au fil de l'histoire et savoir ce qui allait leur arriver. Ce qui est drôle c'est que l'on arrive forcément à se reconnaître parmi l'un des 4 personnages. J'ai trouvé que ces derniers étaient très bien écrits mais que les auteurs auraient pu encore plus les approfondir.

(suite lien ci-joint: http://tinkerbells-readings.skyrock.com/3289589372-Le-musee-des-monstres-Tome-1-La-tete-reduite-de-Lauren-Oliver-&-H-C.html )

Afficher en entier
Argent

Un bon livre, un peu "policier" et c'est peut-être d'ailleurs pour ça que ce ne sera pas mon préféré (je n'accroche pas trop les enquêtes pour meurtres et autres crimes...).

Sinon, le style est plein d'humour, c'est très amusant à lire.

L'histoire est celle de 4 jeunes un peu spéciaux : Pippa, capable de lire dans les esprits; Max la lanceuse de couteau ; Sam le garçon ultra-fort ; et Thomas, amoureux de statistiques mais surtout capable de se plier en huit et de se faufiler dans les tout petits interstices.

En raison de leurs spécialités, ils habitent dans le "musée des monstres" du bon M. Dumfrey, protecteur des êtres anormaux dans leur genre. Le musée vit grâce aux représentations que donnent les monstres tous les jours, et aussi grâce aux collections d'objets farfelues que les visiteurs peuvent admirer. Et justement, la dernière nouveauté : une tête réduite ! Lors de sa première apparition, elle cause beaucoup d'émoi : une vieille femme s'évanouit... et on la retrouve morte le lendemain.

La tête serait-elle maudite ? Les morts s'enchainent et les quatre orphelins décident de mener l'enquête pour sauver le musée de la faillite.

Spoiler(cliquez pour révéler)La tête finit même par être volée. Dubrey est emprisonné. Les enfants découvrent en fait que les assassinats sont provoqués par un journaliste, qui s'était emparé de l'affaire pour remonter sa carrière. Lui-même agissait sous les ordres du scientifique fou Ratigan, récemment échappé de prison. On apprend à la fin du livre que c'est ce Ratigan qui est à l'origine des spécialités des enfants : il avait décidé de mener des expériences sur des orphelins pour construire une armée d'êtres invincibles...

Afficher en entier
Or

https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/11/23/le-musee-des-monstres-tome-1-la-tete-reduite-lauren-oliver-h-c-chester/

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette pour m’avoir envoyé ce livre et ainsi, permis de le découvrir. J’avoue que la première chose qui m’a incité à lire ce roman, outre son titre intriguant et sa jolie couverture, c’est la présence d’illustrations de Benjamin Lacombe à l’intérieur. J’aime beaucoup son travail et il me tardait d’y jeter un coup d’œil. Pour ce qui est du roman en soi, j’ai passé un très bon moment de lecture !

Mesdames et messieurs, garçons et filles, petits et grands, je vous invite à me suivre chez Dumfrey, le fameux musée des curiosités, des monstres et du merveilleux. Ici, ne soyez pas étonnés de croiser une femme à barbe, un garçon-alligator, un homme-éléphant et bien plus encore. Bien que ce musée possède un large éventail de bizarreries, il va faire l’acquisition d’une tête réduite en provenance d’Amazonie. Cependant, le lendemain du spectacle mettant en scène cette tête réduite, une vielle dame venue assister à la représentation trouve la mort en chutant de son balcon. Une succession de décès suspects s’ensuit alors, alimentant une rumeur selon laquelle la tête réduite serait porteuse d’une malédiction. Thomas, Pippa, Sam et Max, quatre jeunes résidents du muse, vont donc mener leur petite enquête sans se douter que cela pourrait bien les conduire face à des révélations inattendues.

J’ai de suite été transportée par l’étrange ambiance qui se dégage du musée de Dumfrey. Chaque pièce semble contenir des trésors merveilleux ce qui m’a donné l’envie d’explorer chaque recoin de cet improbable musée. Bien que destiné à un public plus jeune, j’ai été séduite par l’univers que nous propose les auteurs. L’intrigue reste plaisante à suivre et on se prend à jouer les détectives aux côtés des quatre enfants. Le récit est plutôt rythmé et le suspense bien dosé. Chaque nouvelle piste renforce un peu plus le mystère entourant la tête réduite et les révélations qui ponctuent ça et là l’histoire, boostent l’ensemble. Ainsi, plus j’avançai dans ma lecture, plus je voulais connaitre le fin mot de l’histoire. La brièveté des chapitres apporte une fluidité supplémentaire au roman. Le style des auteurs est simple, ce qui convient parfaitement aux plus jeunes et bien évidemment aux adultes.

Des thèmes intéressants sont également abordés tels que la discrimination ou le rejet face à la différence. En effet, les auteurs mettent en évidence le regarde que porte la société sur les habitants du musée. Ils sont d’ailleurs considérés comme des monstres ou encore des abominations de la nature, du seul fait de leurs particularités physiques ou bien leurs capacités hors-normes. Ils suscitent tour à tour l’effroi et la fascination du public. Les illustrations de Benjamin Lacombe sont magnifiques et constituent un vrai plus. Elle permettent de donner corps aux personnages et de pouvoir se les représenter tels qu’ils ont été imaginés par les auteurs. Je regrette toutefois qu’elles n’aient pas été plus nombreuses.

Une large palette de personnages, tous plus différents les uns des autres, peuple ce roman. Toutefois, je vais me contenter de vous parler de ceux qui m’ont le plus marqués à commencer par Mr. Dumfrey, le propriétaire du musée. J’ai de suite apprécié ce personnage grâce à son excentricité et sa loufoquerie. Il peut déblatérer des propos délirants et retrouver son sérieux la minute qui suit. Je me suis même demandée par moments s’il n’était pas totalement dérangé. Viennent ensuite nos quatre détectives en herbe. Tout d’abord, il y a Philippa dite Pippa, la mentaliste. C’est une jeune fille réservée et réfléchie mais qui peut perdre ses moyens et sa capacité de vision lorsqu’elle est sujette au trac. Elle représente également la voix de la raison au sein du groupe et tempère les idées farfelues de ses camarades. Thomas est, quant à lui, un garçon incroyablement flexible ainsi que l’intello de la bande. Il lit énormément et se montre d’un naturel curieux. Il peut parfois se montrer agaçant avec ses remarques de monsieur je sais tout mais se révèle être un atout majeur lorsqu’il s’agit de faire travailler ses méninges. Vient ensuite Sam qui a une force herculéenne . Malgré sa force hors du commun, c’est un garçon très timide qui se cache derrière une longue mèche de cheveux lui tombant sur les yeux. Enfin, il y a Mackenzie qui préfère qu’on l’appelle Max. Elle vivait dans la rue jusqu’au jour où elle se présente au musée pour se faire embaucher en tant que lanceuse de couteaux. Max manque de manières et est une vraie tête brûlée mais se montre très adroite avec ses lames. J’ai apprécié l’évolution la relation des quatre enfants et l’amitié qui se noue entre eux au fil de l’aventure. Ils vont apprendre à se faire confiance et à s’entre-aider en combinant leurs capacités pour faire avancer leur investigation.

En bref, Le Musée des Montres est un roman qui pourra plaire aussi bien aux plus jeunes lecteurs qu’aux adultes. J’ai pris plaisir à me plonger dans cette ambiance de freak show et la fin de ce premier tome a attisé ma curiosité et m’a donné envie de découvrir le second tome !

Afficher en entier
Argent

Je ne lis pas beaucoup de livre jeunesse mais la couverture m'a donnée très envie de découvrir le contenu du livre.

On rencontre quatre enfants qui ont chacun une particularité. Ainsi il y a Thomas qui est en quelque sorte le leader du groupe qui est capable de faire ce qu'il veut de son corps et de se plier en quatre (sans mauvais jeu de mot !). Pippa est une jeune fille qui a un talent incroyable pour deviner le contenu de nos poches, autrement dit elle est mentaliste. Sam, aussi surnommé Hercule, est doté d'une force incroyable malgré son apparente fragilité. Et enfin Max (Mackenzie de son nom complet) possède une dextérité incroyable avec les couteaux.

Ces jeunes gens vivent dans un musée regorgeant d'individu plus extraordinaire les uns que les autres mais aussi d'objets qui le sont tout autant. Malheureusement le musée connait des jours difficiles alors quand, grâce à une fabuleuse tête réduite, celui-ci connaît une seconde vie pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Cette tête réduite va faire beaucoup parler d'elle car entre sa disparition mystérieuse et une succession de meurtre très étrange que tout le monde pense relier à une possible malédiction de la tête réduite. Quand cette série de meurtre replonge le musée dans ses difficultés financières, Thomas, Pippa, Max et Sam décident de mener leur enquête pour trouver le coupable.

J'ai dû attendre environ 80 pages pour vraiment entrer dans l'histoire du fait de trop nombreuses descriptions et de quelques longueurs...mais il faut s'accrocher car passer ces 80 pages nous sommes entraîner dans un univers haletant avec des morts inexpliqués, une enquête, des rebondissements... Finalement on cherche nous aussi le coupable.

J'ai beaucoup aimé cette atmosphère très...mystique, en quelque sorte, que l'on ressent en lisant l'histoire. On a l'impression qu'elle se déroule hors du temps et dans un autre univers.

Les illustrations sont sublimes et rendent l'histoire plus concrète. J'avais hâte de découvrir la prochaine illustrations... en fait elles font parties intégrante du roman.

Je dirais donc que dans l'ensemble c'est une histoire très sympathique à lire malgré le démarrage difficile.

Afficher en entier
Bronze

Merci à Marie et aux éditions Hachette pour leur confiance. Je suis tombée amoureuse de la couverture au premier regard. Associez à ça un thème qui met l’eau à la bouche… vous pensez bien que j’avais envie de découvrir cette petite histoire ! Lorsque le livre est arrivé, j’avoue avoir été agréablement surprise par le soin que la maison d’édition y a apporté. Le roman est truffé de magnifiques illustrations signées Benjamin Lacombe, avec une mise en page originale et des petits dessins farfelus qui favorisent l’immersion dans l’histoire. L’emballage fait même honneur à l’intrigue, et Le musée des monstres m’a follement divertie !

Le musée des monstres est un endroit qui regroupe des êtres hors normes. Un contorsionniste, un garçon à la force démesurée, une lanceuse de couteaux qui ne rate jamais sa cible, une femme à barbe, une mentaliste timide… il y en a pour tous les goûts ! Chacun a sa particularité et ils vivent tous normalement jusqu’au jour où la tête réduite, la grande star du show, fait parler d’elle. D’abord, une rumeur circule à son sujet. Paraît-il que si quelqu’un croise son regard, cela le conduit invariablement à sa propre perte. Et puis arrive un jour où, malheur, quelqu’un vole la tête réduite. Les quatre enfants du musée – Sam, Pippa, Max et Thomas – décident de mener l’enquête, car sans la tête réduite, c’est le musée tout entier qui est menacé.

J’ai beaucoup aimé le cheminement de l’histoire. On pénètre déjà dans le quotidien de ces “monstres”, on partage leurs moments de vie, les shows auxquels ils participent. Je me suis attachée sans mal à ces enfants aux capacités extraordinaires, et j’ai aimé la manière qu’ils avaient de ne pas se juger les uns les autres. L’air de rien, ils forment tous une grande famille et se serrent les coudes en toute occasion.

Au-delà de ça, les auteurs installent progressivement une intrigue qui tient bien la route. On se met dans la peau d’un apprenti enquêteur en quête de vérités. Les péripéties sont bien amenées, avec des retournements de situation inattendus, des doutes, des pseudo-certitudes et des fausses pistes… Les auteurs nous retournent le cerveau et nous poussent à envisager les possibilités les plus folles. L’intrigue en elle-même est construite de manière intelligente, elle ne s’essouffle à aucun moment et nous tient en haleine de bout en bout. Pour ça, bravo !

L’ambiance, maintenant, est un des plus gros points forts de l’histoire. Sinistre et en même temps désopilante, elle renforce l’impression d’avoir plongé à pieds joints dans un univers parallèle, au milieu des bizarreries tout droit sorties d’un esprit dérangé. Le style d’écriture est parfaitement en adéquation et imprègne l’atmosphère de cette touche atypique. C’est frais, simple, fluide, et ça se dévore en seulement quelques heures. Très franchement, je n’ai pas vu les pages défiler, et ma frustration était grande arrivée à la fin. J’en aurais voulu encore plus ! Heureusement, un tome 2 est prévu…

En résumé, l’objet-livre splendide, les personnages adorables, l’ambiance froide, mais attractive, l’intrigue qui ne laisse aucun répit… tous les ingrédients sont là pour faire de ce livre un premier tome palpitant. D’aventure en aventure, laissez-vous alpaguer par cette histoire tout indiquée en période d’Halloween. Frissons garantis !

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/le-musee-des-monstres-lauren-oliver-hc-chester

Afficher en entier
Argent

Le musée des monstres est une lecture mystérieuse et intrigante. Ce n’est pas le premier ouvrage que je lis de Lauren Oliver et c’est toujours dans des univers différents les uns des autres qu’elle nous embarque. Celui-ci ne fait pas exception avec ses personnages hors du commun, quatre enfants qui ont une particularité les distinguant des enfants ordinaires, dans un univers étrange qui n’est pas sans nous rappeler l’ambiance des contes de fées....

http://www.sariahlit.com/2016/11/le-musee-des-monstres-1-la-tete-reduite.html

Afficher en entier

Date de sortie

Le musée des monstres, Tome 1 : La tête réduite

  • France : 2016-10-05 - Poche (Français)

Activité récente

linh l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-08T19:25:58+01:00

Les chiffres

Lecteurs 55
Commentaires 11
Extraits 6
Evaluations 15
Note globale 7.36 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Curiosity House, book 1 : The Shrunken Head - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode