Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
729 159
Membres
1 069 772

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

Extrait ajouté par robin_putzeys_auteur 2023-09-05T08:10:50+02:00

La traque fut longue, très longue. Pendant plus d’un mois, les quatre Francs descendirent de plus en plus au sud, cherchant Gerberge. Parfois, ils tombaient sur un paysan qui leur disait les avoir vus passer, ce qui les rassurait quant au chemin qu’ils avaient choisi d’emprunter.

À la sortie de Samoussy, le petit groupe était descendu au sud, vers Reims. Les poursuivants de la reine étaient ensuite descendus encore plus au sud, passant par la Champagne, jusqu’à arriver à Troyes puis à Auxerre ; ils avaient ensuite appris d’un aubergiste local que Gerberge avait bifurqué vers le sud-est. Ils passèrent à Châlons-sur-Saône puis gagnèrent le lac Léman, où ils traversèrent Genève. De là, ils continuèrent encore quelques jours sur les pas de Gerberge, et arrivèrent finalement devant les Alpes. Devant l’épais massif montagneux, les quatre hommes s’arrêtèrent un instant pour contempler le paysage splendide.

- Notre route s’arrête ici, fit platement Ragenfred.

Les trois autres Francs le regardèrent, stupéfaits.

- Hein ?! finit par éclater Marcomir.

- Nous sommes à la frontière. Si nous continuons à descendre au sud, nous arriverons au royaume des Lombards.

- Et alors ?

- Si Gerberge a fui jusqu’en Lombardie, cela ne doit pas être un hasard. Probablement les Lombards l’attendaient-ils. Peut-être est-ce même eux qui ont fait assassiner Carloman, afin que Charles règne sur tous les Francs ? Après tout, le roi des Lombards est le beau-père du roi Charles… Il a tout intérêt à ce que son beau-fils hérite de tout le royaume franc ! Quant à Gerberge, ils lui ont peut-être promis l’asile…

Un silence s’installa parmi les hommes. Lambert et Nebigast contemplaient les Alpes, qu’ils trouvaient majestueuses et n’auraient jamais pensé voir un jour.

Afficher en entier