Livres
454 571
Membres
402 861

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par matou83 2012-03-03T15:50:25+01:00

Voici, en substance, ce que les sorciers esquimaux et les prêtres des marécages de la Louisiane avaient psalmodié à l'adresse de leur idoles (la division en mots ayant établie d'après les pauses traditionnelles observées par les récitants):

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn .

By my cousin

(fan de H.P Lovecraft)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wyvern 2018-07-08T01:07:55+02:00

Bien que la plupart de nos visions nocturnes ne soient peut-être rien d'autre que de vagues et bizarres reflets de nos expériences à l'état de veille - n'en déplaise à Freud avec son symbolisme puéril -, il en reste néanmoins dont le caractère dépaysant et éthéré ne permet aucune interprétation banale, et dont l'effet vaguement provocateur et inquiétant évoque la possibilité de brefs aperçus dans une sphère mentale non moins importante que la vie physique, et pourtant séparée d'elle par une barrière quasiment infranchissable.

Afficher en entier

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn.

Legrasse avait un point d'avance sur le Pr Webb, car plusieurs de ses prisonniers lui avaient révélé le sens de ces paroles qui peuvent se traduire comme suit :

Dans sa demeure de R'lyeh la morte , Cthulhu attend en rêvant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Narism 2015-03-22T13:05:25+01:00

« Je dis à Munroe que nous ferions bien d'avoir un peu de lumière, même si la pluie devrait reprendre, puis je déverrouillai la porte et l'ouvris. Dehors, le sol n'était plus qu'une masse informe de boue, de flaques d'eau et de petits monticules de terre provenant du dernier éboulement. Je ne voyais rien, cependant, qui justifiât l'intérêt de mon compagnon, toujours penché à la fenêtre et muet. Je traversai la pièce et lui touchai l'épaule, mais il ne bougea pas ; je le secouai en manière de plaisanterie et le fit tourner : je sentis alors la terreur me mordre comme un cancer venu du fond des âges et des abîmes insondables de la nuit éternelle.

Car Arthur Munroe était mort. Et dans ce qui restait de sa tête rongée et creusée, il n'y avait que son visage. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-10-25T20:58:24+02:00

"Nul ne saurait décrire le monstre ; aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés"

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-10-25T20:56:47+02:00

"Ce qui s’embusquait au fond du ravin attendait son heure, et Armitage déclara à ses compagnons qu’il serait suicidaire de vouloir l’attaquer en pleine nuit."

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-10-25T16:07:23+02:00

Les témoins croyaient avoir vu des créatures comme s'ils n'en avaient jamais observé auparavant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2014-10-23T13:03:34+02:00

"au niveau local, l’intérêt suscité par cette nouvelle fut d'autant plus vif que les causes de son décès étaient mystérieuses. Le professeur avait trouvé la mort sur le chemin de son domicile alors qu'il revenait du ferry de Newport. D'après certains témoignages, il s'était effondré après avoir été bousculé par un Noir aux allures de marin"

Afficher en entier
Extrait ajouté par ComteHislec 2014-10-31T12:23:57+01:00

Je suis une entité comme celle que tu deviens toi-même dans la liberté du sommeil sans rêves. Je suis ton frère de lumière et j'ai flotté avec toi dans les vallées resplendissantes. Il ne m'est pas permis de parler de ton moi véritable à ton moi terrestre à l'état de veille, mais nous sommes tous des vagabonds des vastes espaces et des voyageurs des siècles.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode