Livres
523 676
Membres
541 491

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Nuisible



Description ajoutée par saltanis 2010-08-12T16:02:34+02:00

Résumé

Un envoi anonyme vous raconte par le menu quelques faits de votre vie, de ceux que vous avez préféré cacher à votre femme, à vos amis et relations... Vous attendez logiquement que ce maître chanteur très bien renseigné fasse connaître ses exigences. Erreur.

Votre correspondant vous veut du bien. Il vous révèle les trahisons dont vous êtes victimes. Il vous suggère d'écrire la suite, d'imaginer la punition, de donner des ordres aux puissances de l'ombre... Il suffit de vouloir. Georges, éditeur de " thrillers " à succès, ne résiste pas à la tentation grisante d'utiliser ce serviteur sans visage. Et nous entrons sur se pas dans un labyrinthe où le chasseur et la proie, la victime et le bourreau, s'échangent indéfiniment les rôles dans un cauchemardesque jeu de miroirs.

Une fois encore l'auteur de La Main froide et du Sourire noir nous confond par sa stupéfiante imagination, sa prodigieuse maîtrise du suspense et de l'angoisse.

Afficher en entier

Classement en biblio - 43 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Mishakal-Yveldir 2020-02-15T11:10:55+01:00

Un suicide est-il un acte de courage ou une preuve de démission ? Éternelle question. Mais vivre avec le poids des remords, affronter cette torture permanente, n’est-il pas une preuve de courage… ou de suprême lâcheté ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mishakal-Yveldir 2020-02-15T11:11:34+01:00
Or

http://enquetedesaveurs.fr/le-nuisible-serge-brussolo

J’en parlais dans une autre chronique, cet auteur représente beaucoup pour moi. Ses livres m’ont accompagnée à différents moments de ma vie. Ce qui est amusant, c’est que nous sommes venus à discuter juste après que j’ai rédigé ma chronique sur « L’Enfer c’est à quel étage ? » Ça m’a procuré beaucoup de bonheur, même si ce fut bref.

Je dois toujours me pencher sur ses œuvres récentes par ailleurs. Cendres Vives sera certainement ma prochaine lecture Brussoloesque. Mais chaque chose en son temps, je lis ce qu’il y a dans ma PAL, certains livres patientant depuis… des décennies…

Le Nuisible a été publié en 1997. C’est un thriller psychologique qui nous conduit dans la névrose de Georges, un éditeur a succès qui cache des plaies pas très propres. Des cadavres dans le placard comme on dit. Il a épousé une femme qui exerçait sur lui une fascination intense, et ce, malgré son physique quelconque. Sauf que cette dernière faisait des crises d’angoisse et que sa démence a fini par le contaminer. Elle s’est suicidée et il noie sa culpabilité, ses remords et toute sa vilénie, dans l’alcool.

J’ai détesté ce personnage pour ses réactions. Quand sa deuxième femme se fait « violer » il espère la voir brisée, anéantie, soumise. Puis il souhaite briser les jambes de son meilleur ami, par vengeance.

Ce que j’aime avec Brussolo, c’est qu’il met en scène des personnages entiers, sans faux-semblants. On vit leurs émotions, leurs pensées. Et ce, avec une netteté appréciable car il est honnête dans sa plume. Forcément, il m’a beaucoup influencée dans ce sens.

Georges donc, reçoit le premier chapitre de sa propre histoire avec Jeanne. Il vomit, acculé, en se demandant qui a pu lui envoyer tous ces détails qu’il a gardé secrets… Et toute l’histoire s’axe sur sa névrose.

La finalité figurait dans ma deuxième hypothèse. J’ai adoré. Un excellent livre qui met en exergue la psychose dans tous ses états.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassy33 2018-02-24T18:41:08+01:00
Argent

Après avoir lu et adoré Peggy Sue et Nouchka, j'avais envie de tester les livres pour adultes de Brussolo, et je ne suis pas déçue d'avoir commencé par celui-ci. Même si le style d'écriture n'a rien avoir avec ses livres jeunesse (ce qui semble tout de même logique) et même si je ne pense pas que ses autres romans pourront détrôner la première saga qui m'a fait découvrir cet auteur (soit Peggy Sue et les Fantômes), j'ai tout de même apprécié la lecture de ce thriller.

Le Nuisible est un roman assez complexe (en tout cas par rapport à mes lectures habituelles) que je n'aurais pas pu lire d'une traite, mais qui a vraiment su m'intriguer jusqu'au bout grâce à son suspense omniprésent et son atmosphère mystérieuse et très oppressante. Tout le long du roman, on se demande qui se cache derrière les envois anonymes que reçoit Georges chaque semaine, on se met à élaborer tout un tas d'hypothèses dans notre tête, et on suspecte rapidement un peu tout le monde. On se demande quel genre de dénouement a choisi l'auteur, et on se met même à douter des faits affirmés par le protagoniste et les lettres décrivant avec minutie son passé.

D'ailleurs, ma partie favorite de ce roman n'est autre que le premier chapitre que reçoit Georges et qui nous donne un aperçu détaillé de sa vie avec son ex-femme Jeanne. Ces trente pages sont à mon avis les plus angoissantes de tout le livre, en particulier lorsque l'enfant noir débarque dans leur vie. Ce passage montre bien comment la folie s'installe doucement dans l'esprit de Jeanne, comment il la transforme, et les répercussions qu'elle a sur leur foyer. Même si Georges a voulu poursuivre sa vie comme si de rien n'était après cet épisode pour le moins stressant, il en a conservé des séquelles et il n'est pas difficile de constater qu'il est toujours hanté par le souvenir de Jeanne et de l'enfant noir.

Puisqu'il s'agit d'un thriller psychologique, on ne peut pas dire que ce roman soit bourré d'action et de rebondissements, mais il s'avère tout de même captivant, surtout au début et à la fin. À partir du moment où Georges est en mesure d'utiliser l'auteur des manuscrits afin de punir ses proches, le rythme s'accélère et on est à la fois impatient de découvrir l'identité de l'homme au masque rouge qui exécute ses ordres, et de savoir jusqu'où osera aller Georges.

Pour ce qui est des personnages, je n'ai pas spécialement de préférence et je dois avouer que je ne me suis pas particulièrement attachée à l'un d'entre eux.

Georges est un protagoniste assez spécial et différent des héros que l'on retrouve dans beaucoup de romans. Malgré tout ce qui lui arrive, on ne peut pas vraiment le plaindre ou ressentir de la compassion à son égard car s'il avait agi autrement par le passé, rien de tout cela ne se serait produit. Comme le dit l'auteur des lettres anonymes, Georges est un lâche, qui préfère fuir plutôt qu'affronter la réalité, et c'est ce trait de sa personnalité qui lui jouera des tours par la suite.

Jeanne est tellement bizarre et imprévisible qu'il est également difficile de s'attacher à elle. Même avant que la folie ne dicte ses actes et ses paroles, j'avais beaucoup de mal à la cerner et à comprendre quel intérêt avait pu lui trouver Georges. Son tempérament solitaire, sa tendance à ne presque jamais parler, et son art pour le moins morbide ne me donnerait pas franchement envie de sympathiser avec elle, et encore moins à partir du moment où elle devient obsédée par la présence de l'enfant noir.

Nicole, quant à elle, ne m'a pas vraiment plu davantage. Même s'il s'agit d'une femme on ne peut plus normale en comparaison avec Jeanne, elle n'est pas assez présente dans le roman pour que l'on arrive à l'apprécier. Ses discussions avec Georges sont assez plates, et je n'aimais pas trop la façon dont elle le prenait parfois de haut.

Quant à Laurent, je n'ai pas pensé grand-chose de lui à vrai dire. Là encore, il n'avait pas une importance assez grande dans le récit pour que l'on parvienne à bien le cerner, et même si je ne comprenais pas trop pourquoi Georges le jalousait autant, je ne prenais pas non plus le parti de Laurent.

Je n'ai donc eu aucun coup de cœur au niveau des personnages, mais ce n'est de toute façon pas ce qui fait la force de ce roman. Ici, on n'a pas spécialement besoin d'apprécier les protagonistes pour être captivé par le scénario et pour aimer l'histoire. Tout repose sur le suspense, les nombreuses questions que l'on se pose au fil de notre lecture, l'attente du dénouement, et l'angoisse engendrée par certains passages assez stressants ou au rythme effréné.

En ce qui concerne la fin, j'ai vraiment été surprise par la façon dont l'auteur a choisi de clôturer son livre. Même si j'avais pensé à plein d'hypothèses différentes, je n'imaginais tout de même pas que le dénouement serait aussi sombre.

Spoiler(cliquez pour révéler)Déjà, je ne m'attendais pas du tout à ce que Georges se suicide, même si à l'approche des dernières pages, il était évident qu'il ne parviendrait pas à vivre avec ce fardeau et ces regrets.

Pour ce qui est de l'identité de l'auteur des manuscrits, j'avais élaboré plusieurs solutions dans ma tête : au début, je pensais qu'il s'agissait de l'auteur lui-même, qui nous contait l'histoire de son personnage de cette façon, comme dans certains romans où le héros et l'auteur sont étroitement liés ; après, j'ai soupçonné Georges, qui aurait pu, sous l'emprise de l'alcool et de la folie, écrire ces lettres tout seul et commettre les actes qu'il souhaitait se voir réaliser sans même s'apercevoir qu'il les commettait lui-même ; puis j'ai pensé que Jeanne n'était peut-être pas morte et qu'elle se vengeait en lui faisant croire qu'il était observé et menacé ; je me suis aussi dit qu'il s'agissait peut-être de l'enfant noir, qui aurait déjà hanté Jeanne avant et qui reporterait désormais son attention sur Georges ; et il m'est également arrivé d'être méfiante à l'égard de Nicole et de Laurent, même si ce qu'ils ont subi à cause du "pouvoir" dont disposait Georges grâce à l'auteur anonyme les a vite éliminé de ma liste.

Alors forcément, lorsque j'ai vu qu'après la mort de Georges, Nicole et Laurent se réjouissaient du succès de leur plan, j'ai été plus que surprise ! Je suis tombée en plein dans le panneau créé par l'auteur, et j'ai cru jusqu'au bout que ces deux-là n'étaient que des victimes de la paranoïa de Georges. Je les ai même plaint à certains moments, en particulier Nicole, alors qu'en fait, ils l'ont poussé au suicide depuis l'envoi du premier chapitre, sans raison particulière, excepté l'envie de recevoir son héritage. Dire qu'il n'y a jamais eu d'homme au masque rouge, que Laurent ne s'est jamais fait frapper et que Nicole ne s'est jamais fait violée ! Ils ont joué la comédie à la perfection, et il faut dire que leur plan était bien pensé. Enfin, quand on apprend la vérité à leur sujet, on ne peut que les détester et espérer qu'ils paieront pour leur égoïsme et leur cruauté ! D'ailleurs, en lisant l'épilogue, on peut imaginer que Laurent va être pris à son propre jeu ! Le mauvais présage qu'avait reçu Georges dans le prologue lui arrive à lui aussi, et je suppose que cela signifie qu'il ne s'en sortira pas indemne... Nicole va-t-elle tenter de l'éliminer afin de recevoir encore plus d'argent ? Vu combien cette femme est arriviste et sans cœur, ça ne m'étonnerait pas. Ou s'agit-il de l'enfant noir, qui accomplit une sorte de vengeance à chaque fois ? On ne le saura jamais, mais c'est justement ce qui rend cette oeuvre encore plus mystérieuse qu'elle ne l'est déjà. En terminant ce livre, on a l'impression qu'une petite part de fantastique joue son rôle dans l'histoire, et c'est quelque chose qui m'a marqué, en plus du dénouement que j'ai trouvé particulièrement inattendu.

Pour conclure, Le Nuisible est un thriller psychologique très intriguant et qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Même s'il ne met pas en place des personnages très attachants et ne contient pas énormément d'action, il se rattrape par son suspense omniprésent, son intrigue très bien pensée et bien ficelée, et son dénouement surprenant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delissia 2015-01-09T19:48:31+01:00
Argent

Encore une superbe oeuvre de l'auteur. Petit bémol, les introspections parfois répétitives. Malgré tout une bonne intrigue pleine de rebondissements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par roxy52 2011-06-25T13:52:07+02:00
Diamant

encore un brussolo qui me laisse sans voix, il faut avouer que celui la est particulierement particulier ^^ on parle de delire, de mensonge trahison folie et egocentrie, on ne peux faire un pire tableau et pourtant je me suis regaler avec ce livre, une intrigue qui m'a epoustouflée, un denouement superbe et un gout amer aprés avoir tourné la derniere page!

Afficher en entier

Date de sortie

Le Nuisible

  • France : 1997-11-19 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 43
Commentaires 4
Extraits 10
Evaluations 8
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode