Livres
475 310
Membres
452 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

J’ai beaucoup aimé lire ce roman qui m’a emporté dans un autre monde par les noms de ses personnages, les lieux et l’environnement dans lequel Coeur vit et les phrases de l’autrice qui sont toujours placés au bon moment, au bon endroit.

Aux yeux de Coeur, la guerre est inutile et affreuse et à travers les sorts que la sorcière de Torraure inflige aux soldats du Royaume d’Or qui consistent à les faire vieillir, j’ai trouvé une sorte de métaphore avec le fait que les soldats arrivent toujours chez eux à la fin d’une guerre avec des rides en plus, celles de la fatigue et de la tristesse.

En cours de lecture, j’étais un peu partagée par l’envie d’arriver au bout de ses 500 pages, absolument pas parce que le livre m’ennuyait mais plutôt pour savoir comment le petit Chevalier de Lorelonne s’en sortirait, et celle de rester un peu plus en compagnie du Roi d’Or, des ducs, des marquises ou des barons aux noms médiévaux qui me plaisaient tant.

En bref, si vous aimez les romans historiques avec une pointe de fantasy, au style médiéval et aux personnages attachants, Le Page De L’Aurore est pour vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayorin 2019-08-05T11:07:34+02:00
Or

Chronique complète : https://plumedayorin.wordpress.com/2019/08/05/le-page-de-laurore-astrid-sterin

Ce qui m'avait attirée tout d'abord était le synopsis du roman. Je l'ai trouvé vraiment très doux, et très bien écrit.

Chaque partie qui articule le roman approfondit la précédente.

Suite à cela, les parties représentent des étapes successives dans la croissance de Cœur, par des confrontations, des épreuves. Le développement du personnage est vraiment remarquable, et je dirais même qu'il en est de même pour LES personnages - car toutes les autres figures ne sont pas en reste.

Je me suis profondément attachée à Cœur, d'un bout à l'autre du roman.

La noirceur aussi, avec l'injustice, la mort, la peur, la guerre, tous ces aspects sombres contre-balançaient progressivement la lumière et l'apparence utopique du début de roman. En lisant, on a l'impression de grandir un peu en même temps que Cœur.

La lecture n'était donc pas que "gentillette", elle s'approfondit et s'intensifie.

Pour ne rien gâcher, la plume de l'auteure était magnifique, fluide et parfaitement adaptée aux tonalités tantôt douces, tantôt cruelles. Ce fut un vrai plaisir à lire.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode