Livres
594 311
Membres
671 757

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Palais des mille vents, Tome 1 : L'Héritage des steppes



Description ajoutée par hunter57 2021-07-10T08:39:25+02:00

Résumé

Lahore, 1838. Morgan Preston, d'origine irlandaise et hindoue, vit sous le joug de son père, un mercenaire aussi cruel qu'ivrogne. Sa seule échappatoire : ses deux amies. Chali est une chasseuse nomade, et Maura, une Irlandaise venue avec sa mère rejoindre son géniteur, le colonel Edward Fleming, redoutable chef de la police.

Mais un jour, c'est le drame. Tentant de s'interposer face à son père ivre, celui-ci tombe du balcon et se tue. Morgan est immédiatement accusé du meurtre par Fleming. Le garçon décide alors de fuir, même si cela l'oblige à traverser la chaîne de l'Himalaya...

Dix ans ont passé. Sauvé par le baron Boris Bachkal, Morgan a trouvé refuge au Palais des mille vents, proche d'Orenbourg, ville russe à la frontière de l'Asie et de l'Europe baignée par le fleuve Oural. Là, le garçon devenu jeune homme partage son temps entre des expéditions dans la steppe et les fabuleuses fêtes que son père d'adoption organise. Jusqu'au jour où Maura, qu'il pensait ne jamais revoir, vient frapper au Palais des Mille vents...

Après la trilogie du Lotus rose, Kate McAlistair signe une nouvelle saga exotique : un voyage fabuleux qui prend sa source au Pendjab pour s'épanouir en Russie, sur des terres glacées, où le climat hostile exacerbe les passions.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

extrait

Il n'avait plus de famille. Il n'avait plus d'amis. Il n'avait plus de patrie ni d'avenir. Il pouvait tout aussi bien cesser de lutter et se coucher dans cette vase pour attendre une mort qui le sauverait de tout...

Sauf que vivre ne se résume pas toujours à l'amour des siens. C'est aussi un instinct dans lequel il y a de la rage, de la haine et le désir de vengeance.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Grâce aux éditions de l'Archipel, j'ai pu recevoir Le palais des mille vents, écrit par l'autrice de la trilogie La Vallée du Lotus Rose dont j'ai le tome 1 dans ma PAL. Son nouveau roman me faisait très très envie au vu de sa superbe couverture et de son incroyable résumé qui me promettait une aventure dépaysante et passionnante. Verdict ? Je n'ai pas été déçue du tout, j'ai adoré !

Morgan est un jeune homme métis, né d'une mère indienne et d'un père irlandais, militaire et éleveur de chevaux au Pendjab. Ce dernier le déteste et brutalise sa mère qui est aussi son épouse. Au dehors de sa vie au sein du haras, il va rencontrer et visiter secrètement une jeune Kirghize toutes les nuits, aux abords de son gigantesque camp. Une amitié profonde et sincère va naître entre eux, ils passeront de bons moments, moments qui n'appartiennent qu'à eux, loin de leurs vies respectives et de leurs responsabilités à un si jeune âge. Mais la réalité rattrape Morgan lorsqu'il apprend que son amie, son premier amour, est en vérité la princesse Chali Gaur, dernière descendante du célèbre Gengis Khan et que cette dernière doit épouser un prince indien pour former une alliance entre les deux peuples pour contrer l'Occident, et encore plus les Anglais et les Russes. A la suite d'événements terribles, Morgan sera obligé de fuir son pays et de se reconstruire. Dix années passent, il est devenu un homme, différent d'autrefois, qui a bien changé puisqu'il est devenu un redoutable négociant/voyageur qui fuit son passé. Il a même une nouvelle identité. Il se nomme désormais Alexandr, fils adoptif d'un éminent paléontologue russe qui l'a sauvé, élevé et qui a fait de lui son héritier. Cette nouvelle vie lui convient jusqu'à ses retrouvailles avec Maura, jeune amie proche de l'époque, qui ne le laissera pas indifférent non plus. S'ensuit alors une très longue et périlleuse quête pour retrouver la reine Chali Gaur en fuite, celle qu'il n'a jamais pu oublier et qui est la cible de nombreuses personnes, de nombreux pays, de par son statut, son rang et son héritage.

J'ai beaucoup aimé Morgan/Alexandr, profondément bon et gentil, un peu plus dur adulte. J'ai aimé suivre son évolution, surtout que l'écart entre le Morgan adolescent et l'Alexandr adulte est très significatif à tel point qu'on dirait deux personnes distinctes. Chali m'a impressionné. Mariée si jeune, contre les élans de son cœur, loin de la liberté qu'elle aimait tant, elle a su survivre et déjoué les plans de ceux qui voulaient lui nuire ou profiter d'elle et de ce qu'elle représentait. Si j'ai apprécié Maura enfant, ce fut moins le cas adulte. Son comportement n'était pas très respectueux vis-à-vis de son époux qui l'aime à la folie, qu'elle aime aussi beaucoup et qui pourtant, essaie de s'approprier Alexandr. Et vu comment cela se termine entre eux à la fin, j'avais cette impression de "tout ça pour ça?!". Il fallait mettre les choses au clair plus tôt, beaucoup plus tôt.

Immersif à souhait, la lecture fut clairement dépaysante. Je ne suis pas du tout ou alors très peu coutumière de l'Histoire de l'Orient, des pays comme l’Inde, la Mongolie... disons de cette période historique et de la zone géographique. C'était donc la découverte totale. Une véritable plongée au cœur de différentes cultures, avec leurs bons et leurs mauvais côtés. Le voyage, l'évasion et le dépaysement étaient au rendez-vous. Le Pendjab, le Kazakhstan, la Russie, la Chine, la Route de la Soie... magnifique !

Alors là, une sublime plume, très fluide, je suis scotchée. Le travail de recherche est incroyable. L'autrice est tellement précise, c'est beaucoup de descriptions et j'ai même trouvé la plume poétique. J'ai trouvé ce récit aussi beau que cruel. Le réalisme et les descriptions font que certaines scènes étaient visuelles et donc très difficiles à lire.

En bref, ce ne fut pas un coup de cœur mais une excellente lecture tout de même ! Ce fut une lecture passionnante, j'ai eu du mal à lâcher le roman pour aller me coucher le soir. J'ai eu un attachement certain pour Maura, Chali et Morgan/Alexandr. J'ai assez hâte de les retrouver prochainement dans un second tome. C'est une belle histoire d'amour, qui va au-delà des frontières et des cultures !

PS : J'ai eu l'agréable surprise de voir que mon exemplaire était dédicacée ! Super attention ! ♥

Je remercie chaleureusement Mylène et les éditions de l'Archipel pour l'envoi et la découverte de ce superbe roman.

Afficher en entier
Diamant

J’attendais la sortie du nouveau roman de Kate McAlistair avec une grande impatience. Elle est l'autrice de la trilogie du Lotus Rose que j’ai adorée. J'avais déjà pu apprécier le talent de conteuse de l'autrice, sa façon d'emmener le lecteur dans une magnifique aventure, dépaysante à souhait. Dans cette première trilogie, elle avait emmené son lectorat en Inde, les multiples recherches qu'elle a fait ont donné un récit d'une belle précision dans les lieux, les personnages, les us et coutumes. Aussi quand j'ai su qu'elle allait sortir une nouvelle trilogie avec pour fond de décor la Russie et l'Asie, j’ai eu alors très hâte de la lire à nouveau. Et avant de vous parler de l’histoire en elle-même, je peux déjà vous dire en quelques mots que je me suis régalée. Et j'ai trouvé la couverture très réussie, elle donne très bien le ton.

 

Donc, dans ce premier opus, tout débute en Russie, en 1838. On fait la connaissance d'un jeune garçon, Morgan. Il n'a pas une adolescence facile, son père, un mercenaire, ivrogne, est violent avec sa femme et son fils. Morgan s'enfuit bien souvent de sa maison mais revient toujours pour défendre et protéger sa mère. Il s’occupe des chevaux, et c’est en donnant des soins dans l'eau à l'un d'eux qu'il va rencontrer une jeune fille Mongole, qui, elle aussi, se promène très tôt le matin à cheval et avec son aigle. Elle est énigmatique pour Morgan, elle le fascinera, elle vit avec un groupe de nomades. Lorsque ce groupe partira, il verra cette longue caravane se diriger vers le palais de sa ville. Morgan se cache très souvent dans les jardins de celui-ci et il reconnaîtra la jeune Mongole, Chali, dans cette caravane, et il comprendra alors que c’est elle la jeune princesse qui doit être mariée au fils de l'empereur. En même temps, dans la journée, il prend des cours avec un abbé qui lui présente une jeune fille, Maura, qui suivra les cours avec lui. Elle aussi a un père autoritaire, et elle trouvera en Morgan un protecteur. Malheureusement, il arrive un grave accident et Morgan est obligé de s'enfuir et de laisser tous ceux qu'il aime. On le retrouvera alors 10 ans plus tard, transformé..

 

Je n'en dirais pas plus. Je trouve déjà vous en avoir trop dit alors que l'on est encore au tout début du livre. Je ne vous dirais par contre pas ce qu'il se passe dix ans plus tard, je vous laisse le découvrir. Je vous conseille de ne pas trop lire la quatrième de couverture du livre qui, à mon avis, en dit beaucoup trop. Ce sera d'ailleurs mon seul bémol de toute ma chronique. Ce n’est pas très grave et ne m'a pas plus dérangée que cela, car une fois dans le roman, je n'ai plus jamais eu envie de lire la quatrième, et je me suis laissée porter par les mots et les aventures du jeune héros. Dès les premières pages, je me suis retrouvée plongée dans l'action et surtout transportée en d'autres lieux, dans une autre époque. J'ai découvert le Pendjab, une province d'Inde proche du Pakistan, les paysages, la steppe, la ville avec ses marchés, ses couleurs. Les caravanes avec les chevaux, les chameaux. Les costumes des seigneurs, les rites, les jeux parfois cruels avec une chèvre, enfin bref, tout ce qui fait la vie des ces gens là à cette époque là. Puis après, je suis partie en Russie, après avoir traversé les frontières de l'Himalaya. Autres décors, autres ambiances, celles d'un palais russe, avec tout ce qu'il peut y avoir comme fastes. La campagne russe, froide, déserte, les villes aussi. Tout un univers d'un autre siècle, avec les robes, les costumes.

 

J’ai suivi avec grand intérêt Morgan dans ses péripéties, dans ses drames. Je l'ai vu se transformer en un bel homme, avec du caractère, qui sait ce qu'il veut et ne veut pas. Et derrière cette force, il garde une très belle sensibilité et beaucoup d’humanité. Les épreuves de son enfance, multiples et traumatisantes, ont forgé son caractère. Je ne peux pas trop en dire, mais sa fuite du Pendjab, en traversant la chaîne himalayenne a été très éprouvante. (Il y a certaines scènes très marquantes que j'aurais beaucoup de mal à oublier). L'homme qu'il est devenu peut paraître dur, mais ce n'est qu'une façade. L'avoir connu enfant et adolescent m'a permis de mieux comprendre l’adulte qu'il est devenu. Je savais qu'en grattant un peu la carapace, j'allais trouver un grand cœur derrière et une profonde justice et humanité.

Les personnages féminins ne sont pas en reste. Comme pour Morgan, on rencontre Chali et Maura toutes jeunes, elle sont à peine sorties de l’enfance. Et comme souvent, à cette époque, les filles étaient mariées très tôt et ne choisissaient pas leurs maris. Maura ne vivra pas cette situation, mais Chali, étant une jeune princesse, si. On en apprendra plus sur Maura, ce sera celle que l'on suivra le plus. La petite fille qu'elle a été m’a touchée, j'avais moi aussi envie de la protéger, de l'aider à se dépêtrer de ce père autoritaire et méchant. La jeune femme qu'elle deviendra essaiera de se montrer vive et enjouée, mais elle a elle aussi ses fragilités et est pleine de doutes. Chali est un personnage plus mystérieux, que l'on apprend à connaître petit à petit, qui n'a pas non plus été épargnée. Alors vous vous direz, un personnage masculin, deux personnages féminins, il doit bien y avoir de la romance dans l'air….eh bien, elle ne sera pas forcément celle que vous penserez de premier abord. Pareil, je ne vais pas en dire plus. Mais elle est très subtile cette romance, et c’est ça que j'aime aussi chez Kate McAlistair. Pas de scènes torrides, tout est en nuance, suggéré, et ce n'est vraiment pas ce qui prime dans ses romans, et c’est ce que j'aime avant tout. Il y a des sentiments, on ressent les attachements, les envies, mais il n'y a pas de sexe, et comme j’apprécie !

 

J'ai adoré cette lecture, c’est un coup de cœur, vraiment. Je l'ai dégustée sur plusieurs jours. Les événements de ma vie personnelle ont fait que je n'avais pas toujours beaucoup de temps pour lire dans ma journée, mais quand je pouvais le faire, je retrouvais les personnages et ce livre avec beaucoup de plaisir, comme un rendez-vous détente et surtout dépaysement. Cela me permettait de me changer les idées, d'oublier mon quotidien un peu pesant, et de m'évader. J'ai aussi appris plein de choses sur les pays, leurs coutumes, leurs religions, leurs situations géographiques, et j'adore quand ma lecture a ce double rôle de m'instruire et de me divertir. Je suis admirative devant les précisions apportées par l'autrice, elle a dû faire un travail considérable en amont pour faire toutes ses recherches et recréer un monde tellement réaliste. Tout son travail se ressent, par les précisions qu'elle amène dans les moindres détails, sans amener de lourdeurs dans la lecture. Tout est captivant.

 

J’ai pu une nouvelle fois apprécier la plume de Kate McAlistair, toujours aussi fluide et agréable à lire. Elle a choisi une narration à la troisième personne qui colle parfaitement à l'histoire. Cela permet de garder une petite distance avec les événements et avec les sentiments qui n'est pas négligeable quand ceux-ci sont très difficiles à vivre. Cela m'a donné un rôle de spectatrice, je regardais évoluer les personnages, je voyais les décors, comme si j’étais avec eux. J'allais de mon côté chercher sur le net les images des lieux traversés, et ils étaient tout à fait conformes aux descriptions de l'autrice. J’étais comme dans une salle de cinéma, et en même temps projeté dans les scènes. D'ailleurs, je verrais bien ce livre au cinéma, 1avec de beaux acteurs charismatiques…

 

Je pense que vous l'aurez compris en lisant cette longue chronique, j'ai adoré ma lecture. Je suis désolée d'avoir été trop bavarde, je pourrais encore vous parler de cette histoire, mais ce serait trop en dévoiler. En tout cas, une chose est sûre, je ne vais pas oublier de sitôt ce livre, et j'ai déjà hâte de lire la suite, qui paraîtra l’année prochaine. Quand je pense à ça, je me dis que c’est vraiment loin…je me suis tellement plu dans ce livre que j'ai eu un mal fou à le refermer. Et surtout je n'ai pas réussi à me plonger dans un autre livre, tellement j’étais encore avec Morgan, Maura, Chali, Aleksandr et John…c’est terrible cette mini-dépression post lecture. Écrire cette chronique m'a permise de retrouver cet univers et ça fait un bien fou…je m'en remettrais, ce n'est pas grave, c’est juste pour vous expliquer l’intensité de cette lecture…

 

Je ne peux bien sur que vous conseiller de vous aussi plonger dans cette formidable aventure qu'est Le palais des mille vents. Je suis sure que vous passerez un très bon moment, surtout si vous aimez le dépaysement, les beaux décors, les personnages forts et attachants. Partez vous aussi pour la Russie et l'Asie, laissez vous porter sur un traîneau dans la neige ou sur un chameau dans le désert….et venez me parler de votre expérience de lecture, ce sera un plaisir pour moi d'échanger.

Afficher en entier
Diamant

Que dire à part que l'histoire de Morgan/Aleksandr, Maura, Chali Gaur est fascinante. Kate McAlistair immerge ses lecteurs au cœur de l'Asie et de la Russie, dans une saga où l'amour côtoie la vengeance sur fond de conquêtes de territoires où une princesse et une mystérieuse relique vont être l'objet des plus viles conquêtes. Merci à Mylène pour m'avoir permis de découvrir ce nouveau coup de cœur.

1835, Chaîne du Pamir, Asie centrale.

L'Angleterre et la Russie sont en guerre, celle de la conquête de territoires. Sir James Fraser et Boris Bachkal ont chacun une mission à remplir envers les services secrets de leurs pays respectifs. Le Tsar Nicolas Ier et Guillaume IV veulent étendre leurs empires sauf que les tribus kirghizes, descendants de Gengis Khan ne souhaitent pas renoncer à leur liberté.

Le futur mariage de la princesse Chali Gaur et une relique appartenant à Gengis Khan suscitent bien des convoitises. Enjeu politique, la princesse est un pion sur l'échiquier des conquêtes de pouvoir des hommes.

1835-1836, Lahore, Pendjab et Cachemire.

Morgan Harsha Preston vit dans le jagir de son père, Donovan Preston, un homme violent. Son fils assiste impuissant aux violences quotidiennes que son père fait subir à sa mère Aliesha.

Un mariage royal est un événement à Lahore et Morgan ne peut s'empêcher d'aller voir le caravansérail où il rencontrera une mystérieuse fille aux allures de guerrière.

Une rencontre qui va sceller son destin.

De rendez-vous en rendez-vous, les deux enfants goûtent une certaine liberté. Morgan rencontre Maura Fleming, la fille d'Edouard Fleming, un ami de son père et un tyran qui voue une haine féroce aux indigènes et aux métis. Maura, arrachée à son Irlande natale est confrontée à la brutalité de son père qui ne lui accorde aucune liberté, dû au rang qu'elle se doit de tenir. 

La mort de sa mère l'enferme dans une prison dont son père détient la clé tandis que la princesse Chali a dû se marier pour des enjeux purement politiques. Morgan est accusé du meurtre de son père par le père de Maura et doit s'enfuir, emportant avec lui le diamant Ko-i-Noor offert par Chali. Après avoir perdu sa mère et son précepteur, c'est seul qu'il commence un long périple poursuivi par Fleming qui n'aura de cesse de le traquer. Les meurtres de celui-ci envers sa famille seront son combat, sa raison de vivre pour tous les cadavres que Fleming a laissé sur son chemin, son motif ultime de vengeance.

1845-1846, Sainte-Russie, steppes kirghizes.

Morgan est devenu Aleksandr Borisovitch et renaît sous sa nouvelle identité d'héritier du Baron Bachkal et de chasseur d'antiquité réputé dans toute l'Asie. Dix ans à suivre une éducation digne d'un aristocrate russe lui ont permis d'effacer toute traces de ses origines jusqu'à ce qu'il sauve une jeune femme des griffes d'une panthère. Son passé ressurgit d'un coup en découvrant Maura accompagné de son mari, John Fraser-Ashton, un botaniste et fils d'un ancien espion au service de l'Angleterre tout comme le fut son père adoptif pour le Tsar. Une drôle de coïncidence à laquelle il ne croit pas tout comme son père qui souhaiterait que son fils retrouve la bannière permettant de rallier des peuples dans la paix russe avant l'Angleterre.

En effet, son père pense que l'expédition scientifique de John Ashton n'est qu'un prétexte et qu'il n'est pas ce qu'il paraît être, un potentiel espion dont son fils devrait se méfier.

L'espionnage va se mêler aux amours contrariés d'Aleksandr entre Maura et la princesse Chali.

Le passé d'Aleksandr le rattrape quand il apprend la fuite de la princesse Chali et de son fils. Brisant net l'alliance entre les peuples dont son mariage était l'enjeu, Chali devient la proie de Fleming. Pour la retrouver, Aleksandr se lancera dans le jeu dangereux de l'espionnage avec John Fraser-Ashton et Maura, sa femme. Pour elle, il affrontera son passé et son pire ennemi, celui responsable de tous les maux de son passé.

Tiraillé entre un amour impossible et des sentiments qu'il ne comprend pas, entre deux identités et son passé, Aleksandr va devoir affronter l'homme dont il désire se venger depuis dix ans, celui qui a brisé sa famille. 

Bien des épreuves attendent Aleksandr et Chali, leur amour y survivra-t-il ?

Un amour interdit peut-il résister au temps et à la cupidité des hommes pour une relique aux pouvoirs de conquêtes immenses ?

Kate McAlistair a le don de plonger ses lecteurs au cœur des civilisations et des pays grâce aux nombreuses descriptions qui offrent une immersion des plus intenses. Les descriptions y sont à mon sens plus nombreuses que dans sa précédente trilogie, certains pourraient juger qu'il y en a trop ou qu'elles sont trop longues. Pour ma part, j'ai ressenti le même effet que pour ses précédents romans, une lecture impossible à lâcher et un voyage qu'on ne voudrait jamais voir arrêter aux confins du monde. L'impression d'être une exploratrice, un témoin de l'histoire de Morgan et Chali.

Les femmes sont à l'honneur entre une enfant soumise à un père qu'elle ne connaît pas et une jeune princesse, privée de sa liberté pour une alliance purement politique dont elle est l'enjeu.

Chacune est soumise à une autorité ou à ses devoirs, l'auteur dépeint la condition des femmes à cette époque, une existence de soumission aux hommes mais aussi d'esclavage qui est au cœur de ce roman. On découvre des contrées lointaines, des us et coutumes, des traditions, des croyances différentes, des odeurs, des saveurs...

Je suis impatiente de découvrir la suite et j'aimerai bien qu'un tome se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. On a peu d'informations sur l'Inde, la Chine… durant cette période de l'histoire, ce qui est dommage (c'est mon addiction pour la Seconde Guerre mondiale qui parle).

J'ai retrouvé tout ce que j'ai apprécié dans la trilogie du Lotus : l'évasion, l'aventure, le danger, les mots, la plume fine, élégante et précise à la fois... Le suspense et la beauté des paysages aux confins du monde entre les plaines mongoles et celles verglacées de Russie, deux pays, deux cultures, un amour dangereux et intense...

Afficher en entier
Or

Je remercie les éditions L'Archipel pour l'envoi de ce service presse.

J'ai beaucoup aimé ce roman !

Les personnages sont attachants, touchants et bien construits. Les émotions sont là du début à la fin du roman ce qui est top.

L'intrigue est prenante, addictive et bien écrite. Les paysages sont très bien décrits donc l'immersion est au rendez vous ! Les conditions géopolitiques sont bien expliqués également.

La plume de l'auteure est fluide et agréable à lire. J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman que je vous recommande !

Afficher en entier
Or

J'avais lu beaucoup de bien de cette autrice (puisqu'il parait que c'est autrice qui s'impose...) mais je n'avais jamais eu l'occasion de la lire. Je dois dire que je ne regrette pas cette découverte. J'ai littéralement adoré ce roman et le voyage qu'il propose. Les paysages sont merveilleusement décrits et nous permettent de nous immerger totalement dans le récit. J'aime également le fait que l'autrice prenne le temps de camper l'enfance (ou plutôt l'adolescence) des personnages. Les relations qu'entretient Morgan avec Maura et Chali sont vraiment décrites dans leurs différences et on sent le trouble de l'adolescent pour ces deux filles à la fois très différentes mais aussi semblables. J'ai également aimé la manière dont les coutumes indiennes sont expliquées ainsi que les différents aspects géopolitiques (tout comme la description du traitement réservé aux populations locales par les anglais). Mais avant tout, on est dans une histoire romanesque où l'on suit les battements de coeur de Morgan et le tout est vraiment passionnant

Ce que j'aime : les descriptions, le contexte soigné, les personnages et la relation de Morgan avec Maura et Chali

Ce que j'aime moins : Le destin du fils de Chali, la fin qui arrive trop vite

Pour résumer

Un souffle de romanesque et d'exotisme servit par des personnages attachants et une plume élégante

Ma note

8,5/10

Afficher en entier

Date de sortie

Le Palais des mille vents, Tome 1 : L'Héritage des steppes

  • France : 2021-10-07 (Français)

Activité récente

MaMt le place en liste or
2022-01-06T17:11:05+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 5
extraits 1
Evaluations 6
Note globale 9 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode