Livres
511 157
Membres
521 741

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Quand on pense que les choses ne peuvent empirer, on constate dans cet opus que c'est toujours possible.

Cette fois, un complot vise le meurtre du pape, qui vient secrètement aux États-Unis pour se faire traiter un cancer de la peau grâce à une technologie militaire elle aussi ultra-secrète. Quelque part dans une petite ville qui n'apparait sur aucune carte, un barman au costume rouge monte une équipe de trois 'improbables individus à la peau coriace et tous des assassins. C,est ainsi qu'Elvis, un sosie du King, Rodeo Rex, un motard à la gachette facile et le Bourbon Kid, immortel taciturne qui a le bourbon mauvais, sont envoyés pour sauver le pape d'un jeune meurtrier en puissance. Joey Conrad, issu d'un programme militaire censé former des soldats sans peur, Blackwash, est aujourd'hui connu sous le pseudonyme "l'Iroquois". Veste de cuir rouge, masque d'Halloween de tête de mort à crête iroquoise rouge, le jeune soldat est victime d'une fausse nouvelle faisant de lui le terroriste qui tuera le pape. Mais l'Iroquois a d'autres projets sur la glace.

Un autre tome sur fond musical de Grease nous présente le début de la triade d'assassin formé par Elvis, Rodeo Rex et le protagoniste principal, le Bourbon Kid. Ce dernier n'a donc plus la tribune comme les premiers tomes, même si cela ne l'empêche pas de garder ses répliques mordantes, ses tendances sanguinaires et sa mauvaise manie de ne pas pouvoir mourir. Un tome toujours haut en couleur, à prendre avec légèreté et surtout sans sérieux. On retrouve Joey, la vedette de "psycho Killer", Bébé et son père, Jack et la très écervelée Jasmine. Anti-héro, humour noir, bonnes bagarres, on ne s’ennuie pas et la lecture se fait toute seule, sans prise de tête.

**Pour ceux qui pourrait ignorer ce détail inusité: les cocos "kinder", qui occupent une place mineure, mais non négligeable dans ce tome, sont interdits de vente aux USA. On les accusent d'être trop facilement ingérables par les enfants de moins de trois ans et plutôt que de demander un minimum de jugeote parentale, on les a donc bannis. À quand l'exclusion des Lego?

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode