Livres
492 644
Membres
488 552

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

J'ai retrouvé dans ce premier tome de la trilogie des merveilles, ce style rythmé et entraînant de Pierre Pevel que j'avais rencontré pour la première fois dans le Haut Royaume. Avec cependant plus d'humour.

Les personnages sont attachants, les dialogues biens ficelés et les réparties cinglantes.

Pierre Pevel nous décrit bien son Paris des merveilles avec les différences par rapport à notre "Paris sans Merveilles" de la même époque : la tour Eiffel n'est pas fait dans le même matériau, la curiosité des êtres humains face au surnaturel bien que celui ci soit devenu quasi quotidien, etc ... Le tout de telle façon que nous ne sommes jamais perdus dans ses descriptions.

Enfin, j'espère que le reste de la trilogie suivra toujours la baronne Isabel de St-Gil et Louis Denizart Hippolyte Griffont, car j'aurais un petit pincement si je ne les retrouvais pas.

Afficher en entier
Diamant

Un excellent Pevel qui verse une fois de plus dans le merveilleux ! Dès les premières pages, l'auteur nous pose un univers remodelé par l'existence d'un Outre-Monde et nous transporte complètement dans la magie de ces endroits. L'ambiance du livre est bien réalisée, on s'y croit vraiment. L'intrigue est bien ficelée, malgré qu'elle n'est pas tant originale (mais l'univers, lui, l'est). Les personnages sont drôles, attachants, on ne peut qu'apprécier le caractère de cochon de certain(e)s !

L'écriture de Pierre Pevel est à la fois efficace et agréable à lire !

Afficher en entier
Bronze

Voilà un moment que je voulais attaquer. La Fantasy de Pierre Pevel est un régal, alors après avoir dévoré Haut-Royaume et les Lames du Cardinal, j'étais très tentée de le suivre dans un univers plus Steampunk. De fait, quand l'occasion s'est présentée, je n'ai pas hésité.

Pour mon premier roman Steampunk, Pierre Pevel a su me charmer et me convaincre avec ce Paris merveilleux qu'il nous propose entre Belle Époque et Fantasy. Une ambiance à laquelle j'ai accroché presque aussitôt. il faut dire que l'auteur maîtrise plutôt ce joli mélange. Et son style, fluide, est à la manière d'un conteur s'autorisant même parfois quelques réflexions hors récit. De quoi happer complètement le lecteur en le faisant presque participer à l'histoire. Bien joué!

Ses personnages principaux sont fascinants et ont du caractère. Les autres, quant à eux, ne sont pas là par hasard. Chacun a son rôle à jouer. Plus on avance, et plus on le découvre.

J'ai apprécié de suivre Louis Gryffon dans sa mystérieuse enquête. Ce personnage un peu farfelu m'a bien plu. J'ai envie d'en savoir plus sur lui et sur son histoire. Un peu moins accroché avec Isabel, trop égoïste et insouciante à mon goût parfois. Peut-être que son personnage finira-t-il par me convaincre lorsque je lirais le tome suivant. Et j'aurais aimé voir Azincount plus souvent. Ce chat ailé me plait!

L'intrigue prend forme au fur et à mesure de notre lecture. Elle ne vaut certainement pas celle d'un bon Thriller ou d'un excellent Polar digne de ce nom, mais dans l'ensemble elle se tient bien. On voit les indices apparaître les uns après les autres, sans que ça en dévoile trop. Et la finalité est crédible, donnant même envie d’enchaîner notre lecture avec le tome suivant. Car on sent que rien n'est fini. Ambremer a encore bon nombre de secrets à nous révéler!

Afficher en entier
Argent

J'interrompe le remplissage de mes valises pour poster mon avis, car c'est décidé je pars en vacances à ambremer....

La plume de pierre pevel m'a transporté dans un Paris féerique peuplé de créatures sympathiques et d'autres un peu moins, j'ai fait la connaissance de griffont et d'Isabel , personnages bien construit aux dialogues pleins de piquants.

L'histoire est agréable et j'ai apprécié la petite note humoristique.

Petite déception pour le final qui manque d'intensité .

Afficher en entier
Argent

Qu’on se le dise, j’ai choisi ce livre à 90% pour la couverture, le synopsis a ajouté les 10% restant. Et pour une fois l’habit a fait le moine.

Ce roman nous dépeint un Paris merveilleux, chaque petit détail n’a pas fini de nous surprendre. Il n’est pas rare de croiser fées, ogres et arbres parlant dans notre capitale, tous sont différents, mais cohabitent à merveille. L’univers fantastique n’est pas oublié au fur et à mesure que l’intrigue se développe, il y a toujours un élément de description qui nous connecte à ce Paris des merveilles que ce soit un chat qui parle ou des fées lucioles qui virevoltent près d’une voiture.

L’écriture de Pierre Pevel est formidable, elle nous plonge entièrement dans le 20e siècle et, bien que soutenue, elle est remplie d’humour. L’auteur nous apostrophe quelquefois et nous implique vraiment dans l’aventure du héros.

Les personnages sont vraiment authentiques (dédicace à Haussont du Clairon) et vous en connaissez déjà certains (Méliès par exemple). Le mage, Louis Griffont, est un héros gentil, intelligent et parfois grognon, mais il est impossible de ne pas s’y attacher. Il en est de même pour la baronne Isable de Saint-Gil, une femme, une vraie. Forte, fière et intelligente, sensible également, c’est un personnage nuancé et formidable, une héroïne qui mériterait d’être dans plus de romans… Elle et Griffont vont tenter d’élucider un meurtre qui cache un terrible secret puisqu’il remet en cause l’accession du pouvoir de Méliane, la reine actuelle.

En plus d’être un superbe narrateur, Pierre Pevel créer une intrigue fascinante, digne d’un véritable roman policier. Les indices et les personnages ont tous leur importance et on se retrouve malgré nous à mener l’enquête. La passion qui unit Louis et la baronne est tendre et mélancolique (puisqu’ils étaient jadis mariés, mais sont maintenant séparés), elle change des clichés de la littérature. Ils entretiennent une relation amicale et pleine de tendresse, mais ils savent tous deux qu’ils ne pourront jamais revivre leur amour. Les personnages de Pierre Pevel ne sont pas parfaits et plus tout jeunes, les relations qu’ils entretiennent ne sont pas des stéréotypes et c’est ce qui fait la force de ces derniers.

Le seul bémol, celui qui m’a empêché de faire de ce livre un coup de cœur est la fin. Le roman, bien que fantastique, joue sur une intrigue tout à fait réaliste, (volonté de pouvoir, rapports de force et secrets compromettants) mais la fin est pour moi trop facile. L’auteur c’est servi de la magie pour « tout résoudre » et les personnages, qui avaient un rôle très important se retrouvent mis au second plan et toutes les étapes qu’ils ont traversées perdent de leur valeur. La résolution de la quête est telle que je me l’attendais, mais le moyen d’y parvenir (intervention quasi-divine) est pour moi un gros point faible. Le seul point faible.

Bien que la fin ait été une petite déception, il me reste encore deux tomes à dévorer et j’ai passé une excellente lecture. J’ai eu du mal à prendre un autre livre, car le style de l’auteur m’avait vraiment embarqué.

http://hamge.esy.es

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce premier tome.

La plume de l'auteur est très agréable, et fluide. J'ai appréciais son style et me suis laissée porté par le fantastiques. Le lecteur se retrouve plongé dans le Paris du XXème siècle avec en plus de la magie et des créatures imaginaires : fées, mages, chats ailés, gnomes, ogre, et j'en passe.

Pierre Pevel nous livre un roman intelligent, bien construit avec un bon rythme, de l'humour et pas mal de références historiques comme Méliès et son cinéma, l'exposition universelle de Paris, etc. On sent qu'il y a une réelle volonté de coller à cette atmosphère parisienne de l'époque.

Le plus du roman l'auteur s'adresse par moment directement à nous et ne laisse pas de côté, il y a certaine proximité qui s'installe donc.

Le scénario tient le lecteur en haleine jusqu'à la fin, il y a de l'action, des révélations, plusieurs enquêtes vont s'entrecroiser au fil des pages. Chaque point évoqué est bien utilisé : Pierre Pevel n'avance rien au hasard bien au contraire, il répond à toutes nos questions et ne nous laisse jamais dans une situation floue.

Le côté Steampunk est très peu présent à mon goût,nous sommes plus dans un conte (un univers un peu à la Narnia) avec une l'aventure palpitante et des personnages attachants.

Au tout début j'ai eu un peu de mal à intégrer tous les protagonistes car on saute très rapidement d'un personnage à l'autre. Une fois tous les éléments plantés, j'ai réellement aimé la baronne et notre mage Griffont. L'auteur leur a donné du charisme, du caractère, on est loin d'avoir des personnages creux et sans intérêt. L'humour et les répliques qui font mouches sont très présents et apportent un grand plus à nos héros.

Le livre démarre rapidement les premières pages nous offrent une course poursuite avec un jeu du chat et de la souris. Je ne me suis pas ennuyée un instant car il se passe toujours quelque chose. J'aurais aimé avoir plus de descriptions pour le monde d'Ambremer et un côté sombre plus présent.Spoiler(cliquez pour révéler)une méchante plus cruelle,l'auteur ne s'attarde pas assez sur elle. Des créatures plus horribles : des cauchemars dans le train plus terrifiants, j'aurais aimé des dragons corrompus, des compagnons aux gargouilles. Bref un petit côté plus dark mais le tout reste bien fait.

Dans l'ensemble je suis contente de cette lecture, j'ai découvert un auteur et pense m'attaquer rapidement à la suite de cette saga. Le livre possède un univers et des personnages soignés, c'est très plaisant. Les descriptions font voyager le lecteur dans ce monde alternatif magique et captivant.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre m'a fait passer un moment très sympa! J'ai bien aimé l'univers steampunk mélangé au merveilleux, je regrette cependant que ce dernier ait été si présent. Je pense que l'histoire aurait bien meilleure sans le côté merveilleux. En tout cas, pas traité de la façon dont il l'est. J'aurais voulu davantage de description du monde, plus de détails sur ce qui relie Ambremer et Paris... Le monde merveilleux n'est selon moi pas assez présent, et le monde de Paris non plus: on a affaire à un cadre spatio-temporel un peu léger.

Le gros point fort de ce livre, ce sont les personnages! J'adore la baronne Isabel de Saint Gil, ainsi que Griffont. J'aurai voulu que leurs relations prennent plus de place dans le livre.

Il reste pas mal de questions qu'on se pose sur ces deux personnages principaux, mais aussi sur la Reine Noire, et la reine des fées... Je ne sais pas encore si je lirais les deux prochains tomes cependant. C'était une lecture agréable, mais sans plus!

Après, les couvertures sont magnifiques, alors à voir!

Afficher en entier
Diamant

J'ai découvert ces livres il y a 10 ans, lorsque j'étais encore petite. Ceux-ci appartenait à ma maman mais je ne les trouvais plus pour les acheter. Quelle a été ma joie lorsque j'ai rencontré l'auteur et qu'il m'a dit qu'il allait les rééditer et qu'en plus le tome 3 allait sortir !

Ce livre contient une histoire extraordinaire. Ayez une librairie près de chez vous pour acheter la suite car vous ne saurez vous en passer bien longtemps...

Mêlant l'intrigue à une guerre entre les créatures du merveilleux avec une pointe de romance. Pierre Pevel installe bien son univers, il le travail et c'est ce qui le rend addictif.

Plongez-vous dans ce livre pour vous envoler vers le Paris des merveilles.

Afficher en entier
Argent

Si j’ai craquée sur ce livre (et sur la trilogie entière), c’est grâce à la couverture qui est juste magnifique ! On arrive presque à ressentir l’ambiance du roman.

Du coup quand j’ai commencé ma lecture je ne savais pas du tout où je mettais les pieds, car bien sûr je n’avais pas lu la quatrième de couv’…

Ce roman nous situe dans le Paris de la Belle Epoque. Mais un Paris un peu différent que celui que nous connaissons. Ici, les mages, fées, gnomes, dragons et autres créatures enchantées cohabitent avec les Parisiens. C’est un Paris que tout le monde rêverait de visiter, moi la première !

Le style d’écriture que Pierre Pevel va employer ici, est comme l’époque : distinguée. Tout est fait pour que l’on se sente vraiment au début du XXème siècle. Mais ça n’en fait pas pour autant un obstacle à la lecture qui reste très fluide.

Louis Denizart Hippolyte Griffont est un mage, chasseur d’objets enchantés. Il va se retrouver mêlé à une enquête policière qui va le conduire à faire équipe avec Isabel de Saint-Gil, une enchanteresse au caractère bien trempé.

J’ai particulièrement apprécié l’entente qu’il y a entre ces deux personnages. Ils sont ce qui donne à l’histoire un caractère moins dramatique. Une enquête avec des meurtres à la clé ça n’a rien de très réjouissant quand même…

Bien qu’il y ait des morts, des cambriolages, de la torture, des allers et venus dans différents Mondes, je n’ai pas eu l’impression d’une action omniprésente.

L’auteur fait parfois des descriptions du passé de certains personnages, ou même de l’Histoire de l’OutreMonde ce qui fait qu’il y a des moments plus calmes. J’ai trouvé ces passages intéressants et ça permettait de garder tout le suspense entre deux découvertes.

Finalement, même si je peux paraître superficielle à dire que j’ai choisi ce livre pour la couverture, je suis heureuse de mon choix car peut-être qu’en ayant lu le résumé je ne me serais jamais lancé. Une belle découverte donc.

Afficher en entier
En train de lire

J'ai l'habitude de lire des mangas ou des romans pour ado's, mais la couverture ma attirer (oui je sais on choisit pas un livre pour la couverture) puis, j'ai lue le résumer. J'adore les livres qui ce passe à l'époque ^-^ J'aimais bien ce style de vie. J'adore l'histoire, l'intrigue et l'humour de ce récit. -Tsukiomie

Personnellement j'ai craque pour Lucien (alias Lulu) au début :3 Trop marrant...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode