Livres
528 164
Membres
548 110

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Lire la suite...

Descriptions de l'éditeur

Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer - Pierre Pevel

Par Mondaye le (au sens le suivi de la date) 09-05-2015 Editer
Mondaye

Paris, au début du XXe siècle.

Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.
Par zaphrinamakichan le (au sens le suivi de la date) 16-02-2017 Editer
zaphrinamakichan
http://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2017/02/le-paris-des-merveilles-tome-1-les.html

J'ai adoré Haut Royaume du même auteur. Lorsque j'ai appris qu'il sortait une série steampunk, il me la fallait absolument. J'ai profité de la présence de l'auteur aux halliennales pour acheter le tome 1 (avec une série, je suis toujours prudente). Alors est-ce du bon steampunk? Est un bon cru bragelonnien?


Que dire de l'aspect steampunk? Et bien, oui, cela se passe à la Belle Époque. Les femmes portent de jolies robes et ces messieurs leurs beaux costumes. Leur façon de parler correspond à cette époque. Les décors nous rappellent sans cesse l'époque à laquelle nous évoluons mais à part la moto particulière de Griffont, pas de machines ni robots ou quoique ce soit qui nous montrerait ce côté mécanique. Si c'est ce steampunk-là que vous cherchez, oubliez.


Néanmoins, l'univers que nous propose Pierre Pevel n'est pas seulement du Steampunk. Nous nous retrouvons entourés de créatures fantastiques avec un soupçon de conte de fée saupoudré d'un polar et d'un peu de thriller sans oublié la magie. Bref, un mélange détonnant et surprenant...Qui peur parfois être un peu dur à suivre. En effet, les personnages ont beau être tous géniaux qu'on les aime ou non, les quelques descriptions à rallonge au début du roman ont failli me faire abandonner.


Heureusement, je ne l'ai pas fait mais ce fut compliqué sur une partie du roman. Plusieurs affaires en même temps. On ne sait plus qu'elle est le but de l'histoire tant il y a d'intrigue. On en oublie l'essentiel. Sans oublier ces descriptions (l'opéra Garnier par exemple) qui ralentisse l'intrigue. Du coup, j'ai eu tendance à sauter les descriptions. Puis tout à coup, l'essentiel revient. Ou plutôt devrais-je dire, les intrigues s'assemblent et on peut enfin comprendre ce qui se trame. Certes, c'est très originale mais l'auteur à failli me perdre avec tant de choses.


J'ai envie de dire dommage. Griffont à l'élégance des hommes parisien d'époque. Il a l'intelligence, ne prend pas les autres pour des idiots et reste humain. Isabel peut nous casser les pieds comme elle le fait avec Griffont mais elle donne une énergie particulière à ce roman. Rien que pour ça je l'ai adoré. j'avoue avoir été très surprise concernant les révélations faites à son sujet. Cécile n'est que très peu présente pour que je puisse juger. Le chat ailé de Griffont est juste incroyablement pénible mais j'ai adoré les moments où il apparait.


Une chose également qui m'a un peu agacé, c'est la facilité avec laquelle les personnages se tirent d'affaires. À certains moments, je me suis dit "on se croirait presque dans un compte de fait". Cela ne durait pas longtemps mais l'impression était là. Peut-être volontaire de la part de l'auteur. Après tout, il y a le mot "merveilles" dans le titre du premier tome.


En bref, malgré une intrigue alléchante, des personnages très bien construits, un genre littéraire que j'aime et une maison d'édition qui a toute ma confiance, je n'ai pas été plus emballée que ça par cette lecture. J'ai même été un peu déçu. Peut-être en ai-je trop attendu? peut-être que je voulais plus de steampunk que de fantastique ou merveilleux? Je ne sais pas. Tout est que personnellement, je suis loin d'être emballée.
Par sylvain le (au sens le suivi de la date) 22-12-2016 Editer
sylvain
Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

Brillant hommage aux feuilletonistes du début du XXe siècle (Maurice Leblanc et son Arsène Lupin, Gaston Leroux et son Rouletabille, entre autres), Les enchantements d’Ambremer est le premier tome du Paris des Merveilles, une trilogie steampunk aussi drôle qu’érudite.

Aux Éditions Folio SF
Par Gkone le (au sens le suivi de la date) 04-04-2015 Editer
Gkone
À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées... Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...
Par kitty_may le (au sens le suivi de la date) 05-12-2010 Editer
kitty_may
A première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Epoque : messieurs en col dur et chapeau melon, femmes en corset et jupons, tacots rutilants, tour Eiffel toute neuve et grands boulevards arborés... En y regardant de plus près, la tour Eiffel est bâtie dans un bois blanc comme neige, des sirènes se baignent dans la Seine, chaque fontaine a son ondine, et que dire des arbres philosophes, des chats ailés, des farfadets du bois de Vincennes ou des clubs de gentlemenmagiciens ! Nous nous trouvons dans le Paris des Merveilles, l'une des portes entre notre univers matérialiste et l'Outremonde dirigé par la reine des fées, depuis sa capitale d'Ambremer. Une série de meurtres va entraîner Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, dans une aventure rocambolesque, où il sera question d'un blason mystérieux, d'un sorcier animé de sombres desseins, de gargouilles bien vivantes, d'un secret d'Etat et surtout de la très séduisante Isabel de Saint Gil... à laquelle personne ne résiste bien longtemps.

http://bookeden.e-monsite.com/
Par zara29 le (au sens le suivi de la date) 11-05-2010 Editer
zara29
Une aventure de Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, sur rendez-vous uniquement. Un roman de Fantasy dans un Paris 1900 qui cohabite avec l’Outre-monde : entre brigades du tigre et licornes, entre mages et Belle Epoque, les débuts d’un couple d’enquêteurs tenant à la fois d’Arsène Lupin de Mata-Hari et de Gandalf le Gris. Une Fantasy “ steampunk ” qui renouvelle formidablement le genre...

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode