Livres
475 977
Membres
454 585

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Passageur, Tome 1 : Le Coq et l'Enfant



Description ajoutée par LiviaB 2018-05-04T21:11:29+02:00

Résumé

Matéo n'aurait jamais dû hériter du don de sa mère.

Il n'aurait jamais dû entendre les pleurs des fantômes.

Désormais, il n'a d'autre choix qu'accepter son héritage... ou sombrer dans la folie !

C'est au temps de la Commune, au milieu des horreurs de la semaine sanglante, qu'il débute son apprentissage...

Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu'à ce qu'elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c'est qu'il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s'en libérer, Matéo n'a d'autre choix que de rejoindre l'âme dans son époque d'origine afin d'y apaiser sa mort. Mais alors qu'il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile...

Afficher en entier

Classement en biblio - 47 lecteurs

Extrait

La peur sourde des pavés, des pierres et des arbres, elle glisse entre les particules d’air, entre les brins d’herbe et les feuilles desséchées. Elle rampe en tentacules invisibles en direction des deux gardiens. Je la sens curieuse, amusée. La peur les connait. D’ordinaire, elle les évite, elle ne leur fait pas de mal, mais la volonté des spectres l’incite au jeu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Dans cette histoire on découvre un adolescent qui apprend qu’il a le même pouvoir que sa défunte mère, voir les esprits et qu’il doit les aider, il doit apprendre à gérer ce don – qu’il ne devrait pas posséder, mais aussi à faire face aux regards des gens sur ses origines. Il peut compter sur son frère aîné même si Matéo ne semble pas le voir.

J’ai trouvé ce premier tome génial, on est plongé dans l’histoire dès les premières lignes, je n’ai pas su m’arrêter sans l’avoir terminé. Le roman est recherchée et bien travaillée, on y apprend l’histoire de Paris lors de la Commune et « la semaine Sanglante » ainsi que sur les origines des Roms, que je ne connaissais pas. J’ai adoré cette partie de découverte tout au long du roman, en plus de tout ce qui est attrait aux légendes et aux cultures.

Matéo doit également faire face aux regards des personnes dans la rue mais aussi celui de son père, ce dernier point est vraiment triste. Heureusement que le frère aîné et la petite sœur sont présents pour faire tampon entre cette haine. Les personnages sont tous assez attachants, autant dans le temps moderne que dans le passé et l’intrigue est incroyable. Ça aurait pu être un coup de coeur, sauf que découvrir la fillette qui le hante et le pourquoi du comment, il est passageur ne m’ont pas paru nécessaire.

Afficher en entier
Or

Matéo est un jeune garçon comme les autres… enfin presque. Si l'on exclut le fait que sa mère et sa sœur sont décédées et que son père le tient pour responsable, si l'on exclut le fait qu'il doit aider un trushal odji à rejoindre "l'autre côté", si l'on exclut le fait qu'il est secondé par un fantôme, alors oui on peut dire que Matéo est un garçon comme les autres…. Si ce n'est qu'il est Le Passageur !!!!

Alors moi je découvre totalement cette histoire et je en savais pas du tout à quoi à m'attendre et même après la lecture de la 4ème de couverture, j'avoue ne pas avoir su sur quel pied danser, de l'horreur ? Du fantastique ? Et la couv' ne nous aide pas beaucoup non plus (couverture que je trouve splendide soit dit en passant…)

Nous suivons donc ici Matéo dont la mère décédée était une passageuse, c’est-à-dire qu'elle aidait les âmes perdues à trouver la paix. Ce qu'il ne savait pas c'est qu'il allait hériter de son don et que désormais ce serait à lui d'aider les Trushal odji. Il ne savait pas non plus qu'il serait secondé par un fantôme…

L'écriture d'Andoryss est totalement addictive, nous oscillons entre passé et présent, entre vie normal d'un adolescent presque ordinaire, et fantastique, et gros plus Andoryss reviens sur des évènements historiques sans le côté rébarbatif de la chose :p

Elle aborde également des sujets de société comme l'acceptation de soi et des autres, le rejet, les différences.

Bref un roman (fantastique :p ) à découvrir et une auteur à suivre - d'ailleurs je file lire le tome 2 … A très vite !!!!

Afficher en entier
Argent

http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/le-passageur-tome-1-le-coq-et-lenfant-andoryss

Comme à mon habitude, j’avais juste survolé le résumé, sans trop m’y attarder, pour tout découvrir sans a priori. Et cela m’a beaucoup surprise… Dès la première page, une drôle de sensation s’est installée dès que je lisais ce roman, je ne saurais l’expliquer. Cela me rappelait mon état lorsque je visionnais Ghost Whisperer durant mon enfance. Quand une histoire touche au paranormal, au surnaturel, et que l’on y aborde les esprits, les fantômes, les apparitions étranges, je me sens très bizarre. Sans doute parce que je crois en l’existence de certains phénomènes, mais cela ne tient qu’à moi. Dans tous les cas, cette sensation ressentie lors de ma lecture n’a pas du tout été mauvaise. Une aura particulière se dégage de ce livre, et elle ne laisse pas le lecteur indifférent. En tout cas, moi, elle m’a troublée. Et ça me donnait toujours envie d’en savoir plus, de tourner les pages, de découvrir la suite des aventures de Matéo, du trushal odji et d’autres personnages, encore, que l’on apprend à connaître à mesure que le récit avance. J’ai lu cette histoire très lentement. Non pas parce qu’elle m’ennuyait ou que je la trouvais dénuée d’intérêt. En plus de manquer cruellement de temps, comme je l’expliquais plus haut, c’est un roman atypique, qui sort des sentiers battus. Je suis habituée à la lecture de l’imaginaire, et pourtant ce premier opus m’a éjectée de ma zone de confort. ​

L’intrigue fantastique ficelée par Andoryss touche au domaine des esprits, du surnaturel, de la mort. Lorsque l’on comprend que le but d’un Passageur est d’aider les esprits à trouver la paix (pour son bien, mais surtout pour le bien du Passageur), on pense d’emblée à un scénario tout cuit, bourré de stéréotypes et d’idées préconçues. Pire, on se persuade d’être tombé sur un auteur qui s’exprime sur ce sujet sans s’y connaître. Or, dans Le coq et l’enfant, un véritable univers travaillé s’est ancré dans notre réalité. Un Passageur doit retracer la vie du trushal odji qu’il entend, afin de l’aider dans son vécu, juste avant sa mort. Pour que son âme affamée s’en aille, Matéo doit donc repartir dans le passé de cette dernière pour effectuer une certaine mission. Et c’est grâce à la réussite de cette mission que le trushal odji s’en ira. Dans ce roman, Matéo retourne donc à l’époque de la Commune de Paris et de la semaine sanglante, une période de l’Histoire que je ne connaissais pas en profondeur. À ce moment-là, j’ai compris que, non seulement ce premier opus alternait entre YA, drame et fantastique, mais qu’en plus il se recouvrait d’une grosse couche d’historique un peu plus tard. L’autrice mélange les genres avec habileté, le tout dans la finesse et la légèreté. Légèreté fortement appréciable, d’ailleurs, pour une lecture aussi dure émotionnellement. J’ai eu de la peine pour Matéo, sa situation est injuste, ce qui apporte son lot de tristesse dans une intrigue déjà sinistre. Bien qu’excellente, l’intrigue de ce premier opus s’avère rapidement éprouvante. À la fois perturbante et plaisante. Cependant, un point m’a dérangé : la lenteur. Jusqu’au premier tiers de l’histoire, j’ai eu du mal à accrocher, parce que tout avançait au ralenti. J’ai vraiment commencé à m’éclater lorsqu’il y a eu plusieurs allers-retours vers le passé, que l’on immergeait vraiment dans la Commune de Paris, au cimetière du Père Lachaise… J’ai adoré en apprendre un peu plus sur Paris ! On sent aussi que l’autrice s’est renseignée sur cette période, voire qu’elle s’y intéresse beaucoup, à travers ses lignes. Ce sont des passages que j’ai lus avec beaucoup d’avidité.

Ce que j’ai vraiment préféré, en dehors de l’aspect historique bien maîtrisé, c’est la plume de Andoryss. Tout le roman est narré par Matéo, à la première personne du singulier, donc. Je n’ai aucune préférence de ce côté-là, mais il faut que ça reste bien écrit tout de même. Et c’était le cas dans ce premier opus ! Le vocabulaire de l’autrice est impressionnant, tout en restant accessible à Matéo, un adolescent de 15/16 ans. Elle a su montrer l’étendue de ses connaissances, de son talent en écriture et de son style incroyable, tout en nous rappelant, par le biais des mots et des expressions, que nous suivions les pensées d’un jeune garçon. Pas une seule fois, j’ai été expulsée de l’esprit de Matéo, en me disant « là, c’est Andoryss qui parle ». À force de continuellement ressentir les émotions du protagoniste, on finissait même par croire qu’il a lui-même écrit son histoire, alors qu’il s’agit d’un personnage fictif. C’est un livre dans lequel on plonge tête la première, et il nous noie dans ses eaux glacées. L’écriture est fluide, addictive, vraiment bien dosée dans les émotions, les actions et les descriptions. Mais surtout, elle est poignante, donnant ainsi envie de continuer à suivre les aventures de Matéo. C’est ce qui m’a vraiment accroché au récit, lorsque l’intrigue se montrait un peu lente, durant le premier tiers. Un grand bravo à Andoryss pour une telle maîtrise de narration, nous avons clairement affaire à une conteuse fantastique !

Parler des personnages, ça va être un chouïa compliqué sans spoiler (et tel n’est pas mon but). Mais je peux vous parler du protagoniste du récit, Matéo. Je n’ai pas très bien cerné Matéo, c’est un garçon particulier, avec une personnalité décousue, voire un peu floue. On passe notre temps dans sa tête, et au final, j’ai eu l’impression d’avoir rencontré un adolescent vaporeux. Sa vie est triste, donc ses pensées le sont. On ne sait pas trop ce qu’il aime, ce qui le rend heureux. Il a l’air de vivre très simplement, de ne pas avoir beaucoup de loisirs. Puis, le don de Passageur lui tombe dessus, on sent qu’il n’en a pas très envie, qu’il a du mal et qu’il se bloque, ce qui l’empêche d’avancer. C’est un personnage très complexe, difficile à connaître en un seul tome. De plus, certaines révélations sont données seulement à la fin du livre, ce qui remet en perspective tout ce que l’on a lu juste avant et tout ce que l’on connaissait de Matéo. Mais, ça nous permet d’un peu plus de le situer, de comprendre son fonctionnement. De mon côté, je me suis attachée à sa narration, mais pas forcément à lui. Je suis très touchée par ce qu’il vit avec sa famille, notamment son père, mais en dehors de ça, je ne me suis pas sentie très proche de lui durant ma lecture. J’ai surtout été très sensible à la justesse de ses mots, à sa façon de voir les choses. Je l’ai adoré comme narrateur, mais je n’ai pas encore pu le cerner comme il se doit en tant qu’acteur de l’histoire, que Passageur, frère et fils. J’ai encore du mal à savoir qui est réellement Matéo Soler. Alors, j’ai vraiment hâte d’en apprendre davantage sur lui et le mythe des Passageuses dans le deuxième tome !

Malgré son début lent, l’histoire s’est beaucoup rattrapée sur son final. Des réponses à certaines questions tombent, l’autrice nous donne des explications sur certains éléments, elle éclaire des zones d’ombre, tout en gardant un récit énigmatique. Même si l’on apprend des choses, que des révélations nous sont dévoilées, un mystère brumeux plane encore au-dessus de la famille Soler, mais surtout Matéo. Un mystère qui sera résolu à mesure que l’on avance dans la saga. C’est avec cette fin que je me suis rendu compte qu’Andoryss avait vraiment bien dosé son premier tome ! Néanmoins, pour être tout à fait honnête, j’ai quand même trouvé cette conclusion très bien. Je n’ai pas été impatiente de sauter sur la suite, je prends même mon temps avant de la lire. Contrairement aux fins frustrantes de certains livres, celle-ci est passée comme une lettre à la poste. Et je n’ai donc pas ressenti le besoin viscéral de lire le deuxième tome tout de suite ! Est-ce un défaut ou une qualité ? Je ne saurais dire… Mais ce n’est que mon ressenti, après tout ! Je suis quand même très curieuse de découvrir la suite des aventures de Matéo. Peut-être que ce nouvel opus me plaira davantage ? J’ai vu qu’il évoquait la Seconde Guerre mondiale dans son aspect historique… Une période que j’adore, alors il y a des chances. Vous le saurez dans la chronique dédiée à ce deuxième tome !

Grosso modo, le premier tome de Le Passageur se place quelque part entre le YA, le drame, le fantastique et l’historique. Un véritable cocktail de genres qui devrait plaire aux amateurs de surnaturel, notamment dans le domaine des esprits. Étant peu habituée à ce type de récit, cette lecture m’a surprise de beaucoup de façons, à commencer par l’originalité de son intrigue et la plume incroyable d’Andoryss. Elle reste fluide, tout en se composant d’un vocabulaire riche, bien trouvé, en adéquation totale avec le narrateur et l’autrice du livre. Une lecture rapide, légère, traitant cependant un thème difficile à exploiter sans tomber dans le tout cuit. En plus d’avoir créé un univers atypique dans un contexte réaliste, Andoryss a su apporter une atmosphère à son histoire. Je recommande chaudement Le Passageur aux fans de paranormal et d’Histoire, mais aussi aux lecteurs qui, comme moi, souhaitent sortir de leur zone de confort !

Afficher en entier
Or

Ce premier tome a été une belle surprise pour moi. J'avoue que je m'attendais à avoir les même codes que dans les autres livres parlant d'esprits que qu'il ressemblerait aux autres, mais j'avais tout faux ! Si je devais mettre des mots sur mon ressenti, je dirais que j'étais hors du temps. Je n'avais aucune notion de l'heure qui tournait, comme si le temps s'était arrête pendant ma lecture. C'est une sensation surprenante et merveilleuse !

J'ai énormément été touchée par l'histoire et le vécu de Matéo. C'est un personnage vrai et poignant que j'ai adoré suivre dans son périple !

Beaucoup de messages forts dans ce livre comme l'acceptation de soi et des autres, la confiance en autrui ou encore le carpe diem. Autant de morales qui se lisent sans vraiment s'en rendre compte, comme si c'était dans la logique des choses !

Une écriture profonde, mystérieuse et une histoire à vous faire frissonner, n'hésitez pas à vous lancer dans Le Passageur !

Afficher en entier
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/le-passageur-de-andoryss-tome-1-1

Matéo sentait qu'un verrou était sur le point de céder au fond de lui. Ses migraines de plus en plus fréquentes et ses rêves auraient dû l'alerter. Le jour où le fantôme d'une petite fille se montre à lui, le jeune homme sait ce qui l'attend. Matéo a hérité du même don que sa maman. Il devient alors un Passageur, bien que ce soit un pouvoir traditionnellement réservé aux femmes...

J'ai d'abord été touchée par l'histoire personnelle et familiale assez délicate de notre héros. Matéo fait partie de la communauté Roms sédentarisée et il n'est pas rare qu'il soit traité comme un paria. Puis il y a le comportement de son père qui nous secoue, cette haine toujours tournée vers son fils qu'il tient responsable de la mort de sa femme. Matéo se révèle être un jeune homme qui étouffe, qui est seul malgré le soutien de son frère Diego et de sa petite sœur Luisa.

Le début du roman est assez flou quand au rôle exact de Matéo et on évolue dans une ambiance toute mystérieuse. On découvre à ses côtés chaque aspect de son pouvoir, et on se familiarise petit à petit avec les différentes rencontres du garçon, les différentes entités. L'auteure en profite aussi pour nous faire ressentir toutes sortes d'émotions et de sensations liées au voyage entre les mondes et à ce don si particulier. Elles sont superbement décrites et j'ai découvert une plume très sensible.

Lui qui vit déjà avec ses propres démons, on lui demande d'accepter et d'apprivoiser un don complexe. Est-il prêt à servir les morts pour qu'ils trouvent la paix? Matéo n'est pas très rassuré, et seul qui plus est, mais on le sent résolu à aller jusqu'au bout de sa mission. Il y va à tâtons, il s'y prend parfois un peu mal, toutefois j'ai aimé sa façon d'appréhender ces évènements inhabituels.

Ce premier tome est moins sombre que je l'imaginais et aborde des thématiques variées que je n'attendais pas. Ce récit nous offre d'ailleurs un véritable voyage dans le temps et c'est franchement passionnant. Pour sa mission, l'auteure plonge son héros à la fin du XIXème siècle lors d'un mouvement révolutionnaire à Paris. C'est une agréable surprise et je me suis laissée guider avec plaisir tout au long de la lecture. Et après cette fin apaisante et émouvante, j'ai hâte de me plonger dans le second tome. Je pense qu'on a encore pas mal de choses à découvrir sur Matéo et son pouvoir. A suivre dans le Journal et le Serpent...

Afficher en entier

Je voulais tout d'abord revenir sur l'objet livre en lui même, je suis en amour de son aspect livre ancien qui colle parfaitement avec le thème du roman. On retrouve un livre travaillé dont la texture autant de la couverture que des pages intérieures rappelle ce côté ancien. L'accent doré ajouté aux titres ainsi qu'au numéro du tome vient appuyer cette image, me rappelant les livres que ma grand mère avait dans sa bibliothèque. Je trouve que l'objet en lui même dégage beaucoup de cachet.

En terme de plume j'ai beaucoup aimé cette façon simple et brève d'aborder les choses, sans fioritures inutiles. C'est presque comme si le narrateur nous parlait directement utilisant un langage imagé.

A mon sens le point fort du roman est clairement la mythologie très complète et variée qui y a été créée. On y découvre de nombreuses formes de «  vie », rendant l'univers complexe et complet. Je me suis régalée a tenter de comprendre tout les tenants et aboutissants de ce monde et comment les vivants et les entités évoluent et interagissent. J'ai été tellement immergée dans l'histoire que cela m'a frustrée de ne pas avoir suffisamment de détails pour vraiment comprendre la totalité des interactions et des possibilités. J'aurais apprécié retrouver un genre de lexique à la fin du roman avec des définitions et descriptions précises de chaque type de personnages / pouvoirs.

Autre point positif, cette ambiance palpable, presque pesante lors de passages clés du roman. J'ai réellement eu l'impression de me mettre à la place du personnage de Mattéo, et de ressentir ce qu'il pouvait vivre. Et tout comme lui on finit progressivement par se faire aux événements, presque par habitude et il devient alors plus facile d'admettre les choses.

Tout le roman est basé sur une forme de progressivité à la fois tant dans l'intrigue qui évolue pas a pas en même temps que notre personnage principal, que dans la prise de pouvoir et leur maîtrise par Mattéo. Les choses évoluent a une vitesse logique, permettant aux lecteurs de vraiment s'immerger dans l'histoire, et de prendre le temps de découvrir les personnages.

Mattéo, de par son comportement mais aussi son environnement familial est extrêmement touchant, il se dégage beaucoup d'émotions de ce jeune garçon. D'ailleurs le roman en lui même dégage de nombreux sentiments tant par les thèmes abordés, que par son intrigue. On retrouve une forme de fragilité et de faiblesse qui ne peut laisser personne de marbre. En tout cas avec moi ça a fonctionné à merveille.

Il y a beaucoup d'originalité dans ce roman, que ce soit dans les thèmes abordés, les lieux rencontrés , les voyages subits par notre héros … Ce n'est pas un livre commun, il a réellement quelque chose en plus, qui saura vous transporter dans cette traque aux fantômes. ( même si je trouve ce terme assez mal choisit je n'ai pas vraiment trouvé d'expression pour le remplacer )

J'ai souhaité dans mon avis rester assez vague parce qu'il est pour moi nécessaire que le lecteur puisse découvrir par lui même tout ce que cache ce livre. Notamment certains concepts ou certaines parties de l'intrigue que pour ma part, je n'avais pas du tout vu arriver. C'est pour moi toute cette découverte et cette immersion au cœur de l'intrigue qui rend ce roman si prenant.

Petite déception toutefois je m'attendais à quelque chose de plus sombre et de plus inquiétant, je pense que cette couverture, notamment la jeune fille sur l'illustration, m'a rappelé quelques films d'horreur que j'avais pu voir plus jeune. Je pensais frissonner, voir même avoir peur parfois mais c'est au final suffisamment soft pour être lu par tous.

Je suis curieuse d'en découvrir la suite, la fin de ce tome 1 me donnant envie de savoir ce que vont encore vivre nos personnages.

Afficher en entier
Or

Un premier tome prenant : une plongée dans Paris au temps dramatique de la Commune portée par une écriture rythmée et addictive, un don imprévu qui n’est pas forcément un cadeau, des liens familiaux à toute épreuve. Une lecture qui donne très envie de se jeter sur la suite !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2019/07/25/le-passageur-tome-1-le-coq-et-lenfant/

Afficher en entier
Or

J’ai eu la chance de recevoir les tomes 1 et 2 du Passageur de la part des éditions Lynks que je remercie.

Dans ce premier tome, le coq et l’enfant, nous allons suivre Matéo, jeune homme encore lycéen qui va découvrir un jour qu’il peut voir les fantômes, ce qui fait de lui un Passageur. Il va donc devoir aider les âmes torturées à trouver le repos et pour cela il va retourner dans le passé pour les aider.

J’ai adoré l’univers créé par Andoryss que j’ai trouvé très innovant. En effet, j’ai déjà lu des histoires de fantômes mais aucune qui ne ressemblait à celle-ci. J’ai particulièrement aimé l’idée que le Passageur doive aller dans le passé pour aider le fantôme. J’ai également trouvé la mythologie créée dans ce roman très intéressante. C’était la première fois que je lisais un livre centré sur la communauté des gens du voyage et j’ai beaucoup apprécié voir des personnages défendre leur point de vue.

Par contre, j’ai eu du mal à comprendre en quoi consistaient les pouvoirs du Passageur. Parfois Matéo réussit à faire quelque chose mais seulement une fois et d’autres fois il parvient à faire réaliser des choses qui n’ont pas vraiment de liens avec les fantômes. J’aurais aimé avoir plus d’explications.

Les personnages, quant à eux, ont des personnalités bien dépeintes. J’ai bien aimé les personnages secondaires mais j’ai parfois eu du mal à comprendre les réactions de Matéo.

Enfin, l’écriture m’a plu, elle est rythmée et addictive. J’ai particulièrement apprécié les passages dans le passé qui contenaient le plus d’actions.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce tome 1. Il pose des bases très prometteuses pour la suite de la saga et j’ai hâte de découvrir la suite.

Afficher en entier
Or

- excellente lecture

- à la limite du coup de coeur

- 2/3 facilités liées au genre du texte (YA)

- j'ai adoré l'écriture avec toute une collection de comparaisons/métaphores et autres figures de styles originales, bien trouvées et qui tombent vraiment justes

- l'univers, le choix d'un héros issus des gens du voyage, la période de temps choisie tout marche et permet de l'originalité

- parmi les points que j'ai particulièrement apprécié il y a la vision de la Commune par les personnages actuels

Afficher en entier
Lu aussi

Un premier tome captivant qui utilise l'imaginaire pour aborder aussi bien des thèmes de société très actuels (le harcèlement scolaire, le racisme, le deuil), mais aussi une période historique mal connue, le Paris de la Commune. Matéo est un personnage touchant qui fait sa mue à travers sa nouvelle mission de Passageur. L'atmosphère est sombre et inquiétante. Encore quelques questions en attente.

https://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.com/2019/03/les-passageuses-sont-les-garantes-du.html

Afficher en entier

Date de sortie

Le Passageur, Tome 1 : Le Coq et l'Enfant

  • France : 2018-05-16 (Français)

Activité récente

Odreey le place en liste or
2019-11-17T01:57:14+01:00
Elina62 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-08T16:55:05+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 47
Commentaires 25
Extraits 4
Evaluations 22
Note globale 8.09 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode