Livres
462 220
Membres
419 315

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:09:12+01:00

Autour de l'église s'entassaient quelques masures de fermiers : des cabanes rondes, un feu au milieu du sol en terre battue, avec un trou dans le toit pour laisser passer la fumée. Une pièce unique que partageaient tout l'hiver gens et bestiaux. Les maisons des mineurs, plus haut sur le Glen à proximité des puits, étaient un peu mieux : elles aussi avaient un sol en terre battue et un toit en mottes de gazon, mais chacune avait une cheminée avec un vrai conduit et une vitre sur la petite fenêtre auprès de la porte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:10:05+01:00

La petite église était pleine. Les Jamisson et leurs invités occupaient presque tous les bancs, les femmes avec leurs jupes à crinoline, les hommes avec leurs épées et leurs tricornes. Les mineurs et les fermiers, qui constituaient l'habituelle congrégation du dimanche, laissaient un espace vide à côté des nouveaux venus, comme s'ils craignaient en touchant leurs beaux atours de les salir avec de la poussière de charbon et de la bouse de vache.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:09:56+01:00

Lizzie traversa la terrasse caillouteuse de Jamisson Castle, pour se diriger vers les écuries du côté est. Elle avait trois ans quand son père était mort : c'était à peine donc si elle se souvenait de lui. quand on lui demandait ce qui l'avait tué, sa mère répondait vaguement: ´Le foie.ª Il les avait laissées sans un penny. Pendant des années, Mère s'était débrouillée, hypothéquant de plus en plus le domaine des Hallim, en attendant que Lizzie grandisse et épouse un homme riche qui résoudrait tous leurs problèmes. Lizzie aujourd'hui avait vingt ans et le moment était venu pour elle de suivre son destin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:09:29+01:00

Lizzie Hallim refusa d'aller à l'église en voiture. Cela lui semblait une idée stupide. La route depuis Jamisson Castle était un chemin plein d'ornières et de nids-de-poule. Le trajet allait être épouvantablement cahoteux, la voiture devrait avancer au pas, et les passagers arriveraient transis, meurtris et sans doute en retard.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:08:58+01:00

Nous avons entendu tellement de sermons disant qu'il faut obéir à la loi et respecter nos supérieurs. Et nous nous apercevons maintenant qu'ils nous ont menti, tout le temps, à propos de la seule loi qui nous concerne vraiment. Bien s˚r que j'ai envie de me dresser pour protester tout haut.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dege 2012-01-08T18:15:16+01:00

" Cette cérémonie n'a aucune valeur, déclara Mack. On ne peut pas promettre ce garçon à la mine: un enfant ne peut pas être réduit en esclavage.

-Assieds-toi, jeune idiot, dit Sir George, et tais-toi."

Le ton paternaliste de cette réprimande mit Mack si fort en colére que tous ses doute se dissipérent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stephanelefort 2016-12-21T20:31:19+01:00

Le boulanger passa un doigt enfariné sur sa moustache et, bien malgré lui, ses poils noirs devenus gris lui donnèrent d’emblée dix années de plus. À la vue des baguettes fraîches et croustillantes réparties tout autour du magasin sur les étagères et les comptoirs, à l’odeur familière qui venait titiller agréablement ses narines, sa poitrine se bomba d’une fierté tranquille. C’était une nouvelle fournée, la seconde de la matinée. Les affaires marchaient bien, comme toujours quand il faisait beau. On pouvait compter sur le soleil pour attirer les Parisiennes hors de chez elles et les inciter à lui acheter un de ses pains délicieux.

Il regarda dans la rue, clignant les yeux à cause de la réverbération : une jolie fille traversait la chaussée. Il tendit l’oreille. De l’arrière-boutique lui parvint la voix de son épouse morigénant un employé. La litanie allait se prolonger plusieurs minutes, comme d’habitude. Se sachant en sécurité, il s’autorisa à détailler la jeune fille avec concupiscence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stephanelefort 2016-12-21T20:30:39+01:00

Tout le monde aussitôt voulut intervenir. Dans un grand brouhaha, une centaine de personnes essayčrent de parler, de crier, de poser une question, de s’exclamer. Sans doute la moitié des nommes de l’église avaient-ils été engagés étant enfants et s’étaient-ils toujours considérés comme des esclaves. Voilŕ qu’on leur disait maintenant qu’on les avait trompés : ils voulaient connaître la vérité.

Mack leva une main pour réclamer le silence, et il l’obtint presque aussitôt. Un instant, il s’émerveilla de son pouvoir. ŤLaissez-moi vous lire encore une ligne, dit-il. “Dčs l’instant oů l’homme atteint l’âge adulte, la loi s’applique ŕ lui comme ŕ tout autre en Ecosse : quand il a travaillé un an et un jour en tant qu’adulte, il perd sa liberté.”ť

Il y eut des grognements de colčre et de déception. Ce n’était pas une révolution, les hommes s’en rendaient compte : la plupart d’entre eux n’étaient pas plus libres qu’avant. Mais leurs fils pourraient s’en tirer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:10:28+01:00

Le domaine des Hallim avait sa propre chapelle : elles ne venaient donc pas ici chaque dimanche mais seulement quand les Jamisson résidaient au ch‚teau, et Mack se rappelait avoir vu pour la dernière fois Lizzie, quand elle avait une quinzaine d'années : habillée comme une belle dame, mais lançant des cailloux aux écureuils comme un garçon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-21T21:10:19+01:00

Les murs de pierre de l'église étaient nus. Il n'y avait pas de chauffage, bien s˚r, et le souffle de Mack faisait de la buée dans l'air glacé. Il examina les gens du ch‚teau. Il reconnaissait la plupart des membres de la famille Jamisson. quand Mack était enfant, ils passaient ici une grande partie de leur temps. Sir George était bien reconnaissable, avec son visage rougeaud et son gros ventre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode