Livres
467 259
Membres
432 190

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par myra44 2010-11-05T19:18:34+01:00
Argent

Bon, je suis partie sur un mauvais appriorit mais j'avais tord. Excepté le fait que ce roman soit un peu long au début du récit et qu'il ne soit pas très très facile à lire, je l'ai trouvé réellement bien. L'histoire, en elle même, est très intéressante. J'aime la façon dont Balzac nous explique la vie de Goriot et de Eugène, car il explique en réalité deux personnes contraires : d'un côté la vieillesse, la connaissance, l'expérience, la fin et de l'autre la jeunesse, l'ignorance, l'innocence, la découverte, le commencement.

Un classique très intéressant et rempli de philosophies humaines.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lolorachel 2011-03-16T15:58:39+01:00
Argent

lu pour le français et malgré un début très difficile à lire la suite a été assez bien car elle montre vraiment les différences et puis j'ai beaucoup aimé comment est tourné les relations entre filles et père. un classique à ne pas raté sous prétexte que le début est difficile même si c'est la vérité

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mmogo 2013-05-31T00:27:16+02:00
Bronze

Comment dire... Disons que j'ai été forcée à le lire par ma mère, et que contre toute attente, je n'ai pas regretté. Sans mentir, il n'est pas du tout mon préféré. Mais il était bien, il racontait quelque chose, et il m'a touché. J'ai éprouvé des sentiments en le lisant alors que je pensais que le livre était décalé.

Un livre ne vieillit pas. L'écriture change, des mots disparaissent et se créent, mais un livre reste le même. ON voyage dans un autre univers quand o lit le père Goriot.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathaliTay 2013-08-08T09:52:16+02:00
Diamant

Balzac c'est comme ça: une foule de descriptions à en plus finir (je dirais même une peinture, une fresque) mais quand l'action s'y met, on ne lâche plus... Ce roman est le cœur de la comédie humaine, il nous introduit à l'œuvre de l'auteur. C'est plus qu'un roman, en plus de nous informer de ce que les émotions et la bassesse humaine peuvent produire, le lecteur peut en apprendre beaucoup sur la période de la Restauration. Il ne faut pas oublier que sans Balzac, la France aurait perdu un pan de son histoire après la Révolution...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2014-04-07T12:47:17+02:00
Pas apprécié

Je n'ai pas aimé ce livre, pas parce qu'on m'a obligé à le lire, pas parce que je n'étais pas assez mature pour le lire, mais simplement parce que je l'ai trouvé mauvais, classique de la littérature ou pas.

Autant j'apprécie Zola, car il arrive par ses longues descriptions à rendre fascinante et belle la plus grande des banalités, autant je trouve que Balzac, mis à part quand il parle de Paris, ne transmet pas la moindre émotion à travers ses descriptions. Elles ne sont pour moi que des accumulations d'informations inutiles et interminables, qui n'apportent strictement rien à l'histoire, à part des longueurs.

Les personnages auraient pu relever le niveau, mais personnellement, à part Rastignac, aucun n'a réussi à me toucher. Quand à l'histoire elle-même, elle a son intéret, c'est vrai, mais n'est pas assez conséquente pour réussir à nous tenir en halène sur un livre aussi long.

La seconde partie est plus prenante que la première, et m'a plutôt intéressée, mais globalement, je garde un assez mauvais souvenir de ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aj39 2013-03-09T10:01:56+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas vraiment apprécié ce roman mais il faut avouer que c'est quand même un bon roman, les descriptions sont très précises, trop à mon goût. Mais les personnages une forte personnalité, ce qui donne un point fort à l'oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par matlem26 2015-10-08T21:30:24+02:00
Pas apprécié

Ce livre est juste horrible à lire. Je ne supporte pas les descriptions de 3 pages pour une table avec une chaise.

J'ai eu à le lire pour le collège et je pense que j'aurais pu m'en passer. Les premières pages ont été les pires puisque j'ai du les relire plusieurs fois pour pouvoir comprendre rien qu'une page.

De plus, le roman est énorme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilwen 2010-11-24T21:56:13+01:00
Lu aussi

Une belle lecture malgré son pessimisme... Les personnages sont attachants ou désespérants (à l'image des fille du Père Goriot).

A lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissNaais 2011-12-11T17:38:18+01:00
Lu aussi

Je ne pensais vraiment pas qu'un livre de cette époque me plaise autant ! L'histoire est passionnante. Le Père Goriot est attachant. On aime suivre la monté sociale de Rastignac, sa découverte du tout Paris. Ce livre nous montre un monde empoisonné d'or et d'argent où les pauvre n'ont pas leur place mais où tout est cepandant possible avec de la volonté, de bonne connaissance et des rêves, le souhait de devenir quelqu'un.

J'ai dû lire ce livre pour le français et je ne le regrette en rien.

Afficher en entier
Bronze

Une lecture surprenante. Parce que oui, j'ai été surpris. J'ai entendu tellement de mal, tellement de critiques, tellement de négatif à propos de ce roman que je suis surpris de l'avoir "autant" apprécié.

 

Il faut reconnaître que Balzac force le respect. Et qu'on aime, qu'on n'aime pas, ou qu'on supporte à petites doses, ses descriptions — qui font l'essence de son style, ou du moins sa marque la plus visible — sont époustouflantes de minutie. Le souci du détail est dans chaque mot, chaque virgule ; sa volonté de raconter l'histoire des mœurs, de faire concurrence à l'état civil, donne une profondeur phénoménale au roman et à l'oeuvre.

L'histoire est presque palpitante. Entre deux longs passages dans lesquels on va se traîner plus ou moins lentement, plus ou moins difficilement, le long des lignes d'encre, une certaine tension arrive à naître, un frémissement qui nous fait anticiper et appréhender la fin dramatique du roman.

Les personnages sont complexes parce qu'ils sont humains. Animés, dotés d'une âme, ils doutent, balancent, hésitent. Tentent et sont tentés. Et qu'ils nous soient agréables ou odieux, on ne peut que rester admiratif devant l'énergie vitale que Balzac a su leur insuffler.

 

Malgré des lourdeurs, des lenteurs, Le Père Goriot reste pour moi une belle surprise, totalement inattendue. Au fil de ma lecture, j'ai réussi à trouver du plaisir au milieu du travail scolaire, au milieu du tripalium, au milieu de la torture décrite par nombre de mes camarades. Et je suis enchanté d'avoir découvert ça !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode