Livres
458 282
Membres
411 334

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par camillou360 2012-01-16T17:11:44+01:00

"- Les Braves s'en sortent bien?

- Comme une botte de radis.

- Ca veut dire que c'est bien ou pas?

- Les radis jouent au base-ball, d'après toi?

- Ben non, j'imagine.

- Alors, tu as ta réponse."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:53:29+01:00

Parfois, les situations les plus banales pouvaient devenir extraordinaires à condition de les vivre avec les bonnes personnes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:55:34+01:00

-Peut-être que ça peut faire plaisir à ta petite amie.

Il prit un air faussement ahuri.

-J'ai une petite amie ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par camillou360 2012-01-20T20:47:29+01:00

Tandis que Clayton rejoignait sa voiture, il jeta un regard par-dessus son épaule et vit l’étranger sortir de son sac une gamelle, dans laquelle il vida une bouteille d’eau. Comme s’il n’avait aucun souci à se faire.

On va se renseigner, pas vrai ? Une fois dans la voiture, Clayton communiqua son nom par radio et l’épela avant d’être interrompu par la dispatcheuse.

— C’est Thibault, comme Tea Bow. Et pas Thaï Bolt. C’est français.

— Je me fiche de savoir comment ça se prononce, OK ?

— Moi, ce que j’en dis…

— Laisse tomber, Marge. Contente-toi de vérifier, tu veux ?

— Il a l’air français ?

— Comment veux-tu que je sache à quoi ça ressemble, un Français ?

— Simple curiosité. Ne prends pas la mouche. Je suis un peu débordée ici.

Ouais, tu parles, songea Clayton. Trop occupée à se goinfrer de doughnuts ! Elle en avalait une bonne dizaine par jour. Marge devait friser les cent quarante kilos.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:55:47+01:00

-J'éviterais de faire ça. Je sais ce que tu comptes faire. Ca marchera pas.

-Qu'est-ce que je devrais faire alors ?

-Pas ça en tout cas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:55:22+01:00

C’est la chance, insista l’autre en s’approchant de lui. Et le chanceux, c’est toi. Quand tu seras démobilisé, je pense que tu devrais aller trouver cette femme sur le cliché. Ton histoire avec elle n’est pas terminée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:55:10+01:00

-Je ne bougerais pas celle-là non plus. Je te préviens, c'est tout.

-Qu'estce-que je devrais faire, alors ?

-Ce que tu veux.

-Sauf déplacer le fou et la tour ?

-Et aussi ton autre fou. Comme je te connais, c'est le coup que tu vas tenter ensuite, puisque t'essayes de placer ton roi. Mais ça marchera pas non plus, car je veux sacrifier le fou pour sauver le mien, et déplacer ma reine et, une fois que j'aurai roquer pour protéger mon roi, je déplacerai mon cavalier là. Deux coups plus tard, tu seras échec et mat.

-Est-ce que j'ai une chance de m'en tirer dans cette partie ?

-Non.

-Il me reste combien de coups ?

-Entre trois et sept.

-Alors autant en attaquer une autre.

-Peut-être...

-T'aurais pu me le dire plus tôt.

-T'avais l'air tellement pris par le jeu. Je voulais pas te déranger.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-06-06T15:05:34+02:00

Victor contempla la photo avant de la lui rendre.

-tu disais que tu l'avais trouvée à l'aube ?

- ouais

- l'aube est un moment intense de la journée

- tu me l'as déjà dit

- c'est un signe , repris Victor. Cette femme est ton porte bnheur. T'as vu son tee-shirt ?

- Elle m'a porté chance ce soir

- pas uniquement ce soir. C'est pas un hasard si t'as trouvé cette photo. C'est pas un hasard si personne ne l'a réclamée. Et c'est pas un hasard si tu l'as glissée dans ta poche aujourd'hui. Toi seul était censé l'avoir.

Thibault voulait répliquer au sujet du type qui l'avait perdu et des sentiments que ça lui inspirait, mais il se tut; préférant s'allonger sur son lit de camps; les mains croisée derrière la nuque.

Victor l'imita.

- je suis content pour toi. A partir de maintenant , la chance est de ton coté, ajouta-t-il

- j'espère

- mais tu ne dois pas perdre la photo

- ah bon ?

- sinon le charme opère à l'inverse

- comment ça ?

Tu deviens malchanceux. Et à la guerre, c'est la dernière chose' qu'on puisse souhaiter.

Afficher en entier
Extrait ajouté par madness-story 2016-10-26T11:42:45+02:00

Mais à présent Beth avait sous ses yeux un aperçu inattendu de ce que son existence aurait pu devenir en d'autres circonstances. Alors que les étourneaux voletaient au-dessus d'elle d'arbre en arbre, Beth se trouvait assise sur la véranda d'une maison pour ainsi dire vide, et assistait à une scène qui l'aidait à croire en une forme de vie harmonieuse. Même à distance, elle voyait Ben se concentrer, tandis que Logan lui montrait comment apporter une touche finale au cerf-volant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elena98 2012-10-30T13:54:47+01:00

-Absolument. Et, soit dit en passant, il n'existe pas de meilleur moyen pour se faire accepter dans la communauté.

-J'ai uniquement besoin d'être accepté par toi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode