Livres
473 231
Membres
446 845

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le porteur de cartable



Description ajoutée par Manuealex 2010-09-22T11:20:27+02:00

Résumé

Paris, mars 1962. En cette fin de guerre d'Algérie, Omar dix ans, porteur de cartable de FLN, fait la collecte auprès des militants du réseau Turbigo, le petit monde pittoresque des immigrés du quartier des Halles. Tout est clair dans sa tête, jusqu'au jour où "l'ennemi", Raphaël, - même âge - rapatrié d'Algérie, "naufragé de l'histoire", débarque sur son palier.

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Laurien 2019-06-10T22:08:14+02:00

Oncle Mohamed. Je l'aime surtout parce que c'est un rêveur qui a les pieds ici et le coeur ailleurs, dans ses parcs et jardins qu'il chérit au moins autant que son pays. Il a juré s'être battu pour devenir jardinier de la ville de Paris. (...)Personne ne le croit, sauf moi. Je crois tout ce qu'il dit parce qu'il est le seul à savoir me donner le goût de l' Algérie. Il me raconte le coucou et les perdrix qui chantent, tout l'été, dans les caroubiers. Il me raconte les genêts qui fleurissent au mois de mai sur la Colline Oubliée. Il me raconte la pêche aux têtards dans la mare d'El Fnar. Il me raconte tout cela avec une voix si douce qu'on dirait une berceuse destinée à Zina, Zouina, Zoubida, ses trois filles, qu'il a laissées là-bas. Et quand je ferme les yeux, j'entends aussi Jacot son bourriquot qui brait : " Quand reviendras-tu nous voir Mohamed ? "

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Laurien 2019-06-10T22:07:08+02:00
Bronze

Un roman que j'ai lu pour comprendre le scandale qu'il avait suscité, des lycées refusant de le lire parce que l'auteur n'était pas français - si, que cela ne parle pas de la France - si, l'action, se passe en France, pendant la guerre d'Algérie qui est un événement important de l'histoire, qu'il y avait des mots arabes - à part tajine et "yéma" pour maman, je ne les ai pas trouvés, que c'était une réécriture de l'histoire - il y a des gens sympathiques et des sales types dans chaque camp, ce n'est pas manichéen, au contraire. Donc une polémique partie comme souvent de l'ignorance et de l'inculture, au lieu de lire le roman et de se faire une idée par soi-même au lieu de croire les autres.

Quant à l'intrigue elle-même, j'ai un peu pensé à l'Ami retrouvé, grand classique jeunesse, avec une guerre vue à hauteur d'enfant et une amitié qui se naît entre deux enfants de deux camps différents. Une jolie histoire émouvante - même si la fin est trop rapide, bien plus subtile que ce que certains ont cru.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phil_33 2019-02-02T00:48:35+01:00
Or

Plus d’un demi-siècle après les « évènements » l’intolérance et la rancœur font encore parler d’elles :

Le quotidien Ouest-France publie en novembre 2018 :

« Dans la commune de Péronne, dans la Somme, des lycéens ont refusé de lire les extraits du livre “Le Porteur de cartable”, écrit par le franco-algérien Akli Tadjer. Ce sont l’origine de l’auteur et le thème de l’ouvrage qui ont déclenché la colère des étudiants. Le 16 novembre (2018), l’écrivain Akli Tadjer doit rencontrer des lycéens originaires de la Somme pour leur parler de son livre […] Lors de la lecture d’extraits en classe, la professeure à l’origine de l’initiative affirme qu’il y a eu des problèmes. “Il y a eu une levée de boucliers de certains élèves car l’auteur n’est pas Français, l’histoire ne concerne pas la France et il y a du vocabulaire en Arabe” écrit-elle dans un mail adressé à Akli Tadjer. “Un élève a refusé de lire pour ne pas prononcer 'Messaoud'.” »

https://www.ouest-france.fr/education/ecole/il-y-du-vocabulaire-en-arabe-des-lyceens-refusent-de-lire-le-roman-d-un-franco-algerien-6020463

Intolérance ! Intolérance, où vas-tu te loger ? S’ils avaient lu ce livre ils auraient vu qu’il concerne l’Histoire de France tout autant que l’Histoire de l’Humanité… Ils sont passés à côté d’une leçon ces petits c…

........................ -----=====oooOOOooo=====-----.............................

Paris, mars 1962, les accords d'Evian vont être signés. Omar, petit parisien de 10 ans, de parents algériens, participe à sa guerre d'Algérie en informant les algériens de son quartier du passage du collecteur d'impôt destiné au F.L.N.. Tout est clair dans sa tête jusqu'au jour où « l'ennemi », Raphaël, même âge, rapatrié d'Algérie, emménage sur son palier et jusque dans son école et dans sa classe. C'est la guerre à la récrée, dans la rue et d'ans l'immeuble... Mais ce qui devait les séparer finit par les réunir : Omar révèle Paris à cet étranger qui lui racontera l'Algérie qu'Omar n'a jamais connu...

Un petit roman tout simple, parfois tragique et grave, souvent plein de tendresse et d'humour, qui parle de la guerre, de l'amitié, de l'enfance, de l'espoir et du désespoir. Il nous aide à mieux comprendre ces peuples déracinés qui ont dû fuir leur pays. Qu'ils soient immigrés ou rapatriés, ce sont « les deux faces d'une même médaille ». Le porteur de cartable, par analogie aux porteurs de valises du F.L.N., nous aide, cinquante ans plus tard, à admettre la différence, et c'est une très belle leçon de tolérance. Un livre qui se lit facilement à conseiller à un large public surtout à une époque où l'intolérance de tous bords voudrait s'imposer (commentaire écrit en 2002, mais toujours valable : voir le début !).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manuealex 2010-09-23T10:02:15+02:00
Bronze

Normalement ce genre de livre ne fait pas partie de mes lectures habituelles mais je me suis laisser porter par sa lecture...

Afficher en entier

Date de sortie

Le porteur de cartable

  • France : 2003-01-16 - Poche (Français)

Activité récente

Phil_33 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-02T00:28:03+01:00

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 12
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode