Livres
477 610
Membres
458 402

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Lupinreadsbooks 2019-11-27T16:40:47+01:00
Argent

Un classique de la littérature anglaise à découvrir ! L'écriture est magnifique et la découverte de ce personnage emblématique, de sa jeunesse jusqu'à l'âge adulte fait que l'on s'attache vite à ce jeune homme que tout le monde trouve beau, magnifique et d'une jeunesse éternelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par autodidacte 2019-11-21T20:07:08+01:00
Or

A la question, que l'on pose souvent à un auteur, de savoir quelle part de lui-même il a mis dans son ouvrage, Oscar Wilde répondit dans une lettre de 1894 :"J'y ai mis beaucoup de moi-même. Basil Hallward est ce que je crois être; Lord Henry ce que le monde me croit être; Dorian Gray ce que j'aimerais être."

Le portrait de Dorian Gray est le premier ouvrage qui m'a fait à ce point osciller entre l'applaudissement et la répugnance. L'ouvrage a été largement décrié par les contemporains de sa sortie, au nom de la morale victorienne. Il a valu à Oscar Wilde les déboires que l'on sait. Avec des yeux de lecteur du 21ème siècle, on ne se place évidemment plus sur le même terrain pour l'apprécier. S'il fallait le critiquer sur le plan moral de nos jours, on le ferait plus sur l'aspect du mépris discriminatoire impuni que comporte la posture de la classe sociale dans laquelle se tient l'intrigue que sur l'aspect des moeurs qui ont aujourd'hui gagné en liberté.

Être "bien né" au 19ème siècle, c'est être né aristocrate, du sexe fort et qui plus est, selon les Britanniques, né en Angleterre évidemment, le reste de l'Europe étant livré à la décadence. Brexit quand tu nous tiens. Notre culture moderne nous fait nous insurger rétrospectivement contre le mépris que ce rang, cette position, pouvaient autoriser à l'égard du reste de la société. Dans cet ouvrage, le porteur de cet étendard de la différence par la naissance est Lord Henry, lequel abuse intentionnellement à cette fin, avec brio et férocité, du paradoxe dans son argumentation. Mais, son unique roman livré à ses contemporains, ce n'est pas sur ce terrain que les pourfendeurs d'Oscar Wilde ont livré leur combat. Mais bien sur celui des moeurs.

Oscar Wilde joue de cynisme et de crânerie pour caricaturer la société d'une époque sur laquelle il avait pris quelque longueur d'avance dans le chapitre des moeurs. Il use de provocation exacerbée pour faire contre feu à son thème de prédilection : la beauté physique. En parfait dédain de la beauté intérieure faite de noblesse de coeur. Une beauté physique, qu'en adepte de l'esthétisme l'auteur veut porter haut dans la quête de l'absolu. Une beauté qui pour l'homme perd ses attributs de virilité, s'auréole de féminité. Une beauté ambiguë, qui n'a pas été sans laisser transparaître les penchants homosexuels de son concepteur.

Le travers narcissique exacerbé, favorisé par une position sociale privilégiée, avec les prérogatives qu'elle attache à la position, faites d'inégalité et d'injustice, ne peut que susciter la répugnance. Jusqu'à ce que le lecteur prenne la mesure du courage et du talent de l'auteur à forcer cette répugnance. Le talent qui a construit ce jeu de miroir entre Dorian Gray et son portrait pour favoriser la transposition du sujet avec sa conscience, laquelle s'affiche sous ses yeux. Le roman prend une tournure fantastique. Le jeune Dorian Gray est comblé par sa beauté juvénile persistante quand sous ses yeux, sur la toile, son âme s'avilit. Le talent mais aussi donc, replaçons nous dans le contexte de l'époque, le courage de bousculer les codes moraux de la société anglaise de son siècle en voilant à peine le mal-être qu'il avait à vivre dans le carcan moral qu'elle imposait à ses contemporains.

"Basil Hallward est ce que je crois être" : un artiste brillant et naïf qui aime le beau sans en goûter la vertu. "Lord Henry est ce que le monde me croit être": un beau parleur inconséquent qui agit peu. "Dorian Gray ce que j'aimerais être" : un jeune insouciant admiré pour sa beauté juvénile impérissable. Mais tout cela ne peut que mal finir. Le monde terrestre n'est pas prêt pour concilier la beauté du corps et celle de l'âme. Le monde terrestre ne sait pas faire de la beauté un absolu.

L'applaudissement le gagne alors sur la répugnance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ThaeC 2019-11-14T21:22:30+01:00
Or

Le portrait de Dorian Gray fait partie de ces romans qui peuvent être dans nos têtes sans jamais les avoir ouverts. Cela a été longtemps le cas pour moi. Cependant, dès les premières pages commencées, l'ambiance mystérieuse et brumeuse se fait sentir. Le personnage charismatique de Dorian Gray fascine et nous tient en alerte. La plume très ornée de Wilde surajoute aux arabesques du décor et au dandysme qui se distille tout au long des pages. Véritable ôde à la vie, le roman outrepasse les lois terrestres jusqu'à nous plonger dans une atmosphère résolument fantastique et c'est grisant. L'esthétique est faite de mélanges et sous-tend un propos philosophique novateur pour l'époque mais qui se révèle universel. Ce roman est fait pour les amateurs de peinture, les âmes de dandys, les cœurs amoureux et les esprits provocateurs : profitez-en !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Llit 2019-11-12T14:43:13+01:00
Argent

Un roman classique et fantastique ,que j ai apprécié, malgré quelques longueur.il y a une forme de moralité, dans ce texte ,il nous montre ce que l influence et les mots peuvent faire comme ravage.et aussi que la beauté extérieur, peu cachée la plus laide des noirceurs à l interieur .Et ou peu mener la peur ,du vieillissement et la disparition de la beauté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MATHILDE00123 2019-11-11T10:50:17+01:00
Pas apprécié

J'ai lu ce livre et je ne l'ai pas apprécié car on avance très lentement dans l'histoire et parce que la moitié du livre parle des sentiments des personnages et je trouve ça très lassant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par crazyprophet 2019-10-27T19:49:20+01:00
Or

Un grand classique fascinant, poétique et cynique qui aborde un certain nombre de sujets: rapport à la beauté, de l'art ou des êtres, et à l’impunité et ce qu'elle peut entrainer.

Il y a plein de choses à dire sur ce livre. Personnellement, le style d’Oscar Wilde m'est très agréable et le livre se lis assez bien. En tout cas l'histoire m'a assez happée pour que ce ne soit pas un problème.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Walter-7 2019-10-26T20:03:55+02:00
Diamant

les personnages au style sophistiqués sont attachants , que ce soit pour leur forme de caractère ou intelligence ils se distinguent harmonieusement , un Dorian Gray escla

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isabelle-Colyn 2019-10-21T20:01:06+02:00
Diamant

Une première lecture de l'unique roman d'Oscar Wilde qui m'a touché au coeur. A conseiller à tous les apprentis poètes, apprentis humains, apprentis vivants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mirilya 2019-10-11T11:23:59+02:00
Lu aussi

Une belle petite nouvelle, avec une plongée progressive dans la dépravation et la corruption de Dorian. J'ai particulièrement apprécié la fin qui ne pouvait se passer autrement.

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude des classiques, il faut certes s'accrocher au style un peu plus soutenu mais je trouve que cela reste un bon exercice

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaxT 2019-09-21T18:53:43+02:00
Diamant

Je ne me hasarderai pas à commenter longuement un tel sommet de la littérature mondiale...Je l'ai lu plusieurs fois. Ce récit fantastique est toujours d'actualité et a une grande profondeur philosophique . le chef d'oeuvre d'Oscar Wilde

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode