Livres
421 497
Membres
338 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Portrait du mal



Description ajoutée par x-Key 2011-06-07T19:18:23+02:00

Résumé

New Milford, Connecticut, en Nouvelle-Angleterre. Un petit village du comté de Litchfield. Une série d'incidents étranges, des meurtres atroces, et le shérif Jack Smith mène l'enquête. Pourquoi Cordelia Gray, une mystérieuse jeune femme, recherche-t-elle avec autant d'acharnement un tableau représentant douze personnages au visage décomposé ? Ce tableau, datant de l'époque victorienne, est l'œuvre d'un certain Walter Waldegrave, peintre passionné d'occultisme, qui fut l'ami d'Oscar Wilde. Quel est le secret de ce tableau, et surtout qui sont ces douze personnages ? C'est ce que Vincent Pearson, l'actuel propriétaire du tableau, s'efforce de découvrir, à ses risques et périls ! Car la vérité ne tardera pas à surgir et ce sera l'horreur suprême, la vérité sur une famille démoniaque et sur le le Portrait du Mal !

Afficher en entier

Classement en biblio - 206 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par maev20 2016-09-19T10:12:28+02:00

C'était comme si elle avait vieilli de dix ans depuis cet après-midi.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par miracl
Argent

Absolument inspiré du Portrait de Dorian Gray, mais très modernisé, très gore et détaillé par moment, très "collection horreur", comme à l'habitude de Masterton, mais je dois avouer avoir été plus marqué par celui là que par l'original :) !

Afficher en entier
Or

reprise du thème de Dorian Gray,quelle famille de tordus !!

un livre qui fout un peu la pétoche !!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Masa50 2018-06-17T21:58:00+02:00
Or

Durant ma lecture du « Le portrait de Dorian Gray », j'ai eu une soudaine envie de me replonger dans l'oeuvre de Graham Masterton. Ce n'est pas très malin de ma part puisque j'ai une PAL qui défit toutes les lois de la gravité. C'est rare que je relise deux fois un livre.

En fouillant ma mémoire, je me suis aperçu que c'est le seul récit de l'écossais dont je n'ai pas beaucoup de souvenir. Seule cette fin mémorable est encore imprégnée dans mes cellules grises.

Entre ces deux écrivains, un siècle les sépare. Oscar Wilde est entré dans la légende de la littérature, Graham Masterton est moins connu, mais est en quelque sorte une légende de l'horreur – un Maître.

La famille Gray revient sur ses terres d'origine. Longtemps bannis, leur obsession est de retrouver le tableau peint par Walter Waldergrave – peintre fictif. La vie de débauche et le piètre talent de l'artiste font que la toile souffre du temps. Elle se détériore. Les Gray, eux aussi, sont victimes du temps. Il leur faut de la peau pour rester jeune en apparence.

« Le portrait du mal » c'est aussi un roman atypique de l'auteur. Graham Masterton nous conte sa passion pour l'art de la peinture. Nul doute que lorsqu'il eut lut l'oeuvre de Oscar Wilde, une certaine émotion a dû naître chez lui. D'ailleurs, dans son récit, l'écossais distille quelques clins d'oeil pour son homologue irlandais. Ainsi, on trouvera donc, non pas Dorian Gray, mais bien une famille de douze personnes – douze salopards – qui portent le même nom. La femme fatale (Cordélia Gray) se fait appeler Sybile Vaine pour son jeu de séduction. Graham Masterton ne se cache pas de s'en être inspiré et ose même à nommer plusieurs fois Oscar Wilde comme un ami de la famille Gray. Son épilogue pourrait être perçu comme de la vanité, mais ce n'est là qu'une trace de son humour afin de décomplexer les amoureux De Wilde.

Dans la suite inhabituelle de l'auteur, on peut rajouter à cela un tétraplégique possédant des dons paranormaux. le côté créature mythique est absent pour mieux se focaliser sur le Fantastique ou l'étrangeté, le tout est sur fond de magie noire.

J'ai trouvé que le roman souffrait de plusieurs défauts qui ne m'avaient pas spécialement sauté aux yeux lors de ma première lecture. le rythme est très lent et surtout un début très poussif. Je dirais même que l'histoire peine jusqu'à la moitié du livre. On notera également que l'auteur se focalise sur deux ou trois personnages de la famille Gray, les autres ayant un rôle nominatif ou très effacé que l'on découvrira sur la fin, alors que l'on trouvera un groupe assez conséquent de protagonistes liés plus ou moins à l'intrigue.

Que l'on se rassure, on retrouve les ingrédients chers à l'écossais. Ainsi, on aura le droit de rencontrer un médium, un professeur (ou docteur) qui viendra expliquer les phénomènes étranges, un vendeur d'art (ici de toiles). À cela on peut rajouter quelques scènes sexuelles, d'horreurs – parfois les deux à la fois –, paranormales (séances de spiritisme).

« Le portrait du mal » est un mélange de références à Oscar Wilde, de fantastique et d'intrigue policière – où le personnage de Jack est divin, voire hilarant par moments. Tout cela est orchestré par le mélomane Graham Masterton. La toile présentée est très bonne, mais destinée aux fans – dont je fais partie – de l'écossais. On pourrait presque y voir une réécriture plus maléfique et plus romanesque que le récit philosophique de l'irlandais. Malgré un rythme un peu lent, cela donne un bon moment de lecture. « Le portrait du mal » est aussi un fantastique voyage dans l'art de la peinture.

Mais surtout, si une femme en apparence jeune au parfum capiteux, à la peau diaphane, vous séduit, ne la laissez sous aucun prétexte poser ses lèvres sur les vôtres. Si un homme à bord de sa Cadillac s'arrête pour vous prendre en stop, fuyez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EvaBraziil 2018-02-27T23:14:26+01:00
Lu aussi

Un bon roman sans plus, les personnages ne sont pas vraiment attachant et la fin me laisse sur ma faim :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par indra 2018-01-12T11:54:04+01:00
Or

J'ai aimé ce livre qui reprend le thème du Portrait de Dorian Gray. Il m'a fait frissonné et je n'ai pas trouvé le temps long avec cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2017-03-04T09:32:13+01:00
Or

Une bonne réécriture du fameux Portrait de Dorian Grey, avec ce qu'il faut de passages glauques (ou plus qu'il n'en faudrait xD) et de mystère.

J'ai apprécié la variété des points de vue qui permettent un éclairage global sur l'intrigue sans pour autant qu'on progresse plus vite que les protagonistes dans leur enquête.

J'ai aussi aimé le fait que l'auteur mêle le fantastique au réel en tâchant d'expliquer scientifiquement des faits qui ne devraient appartenir qu'à l'imaginaire.

En revanche, j'ai trouvé la fin trop rapide (passé la surprise des dernières révélations) mais l'épilogue, qui m'a fait sourire, rattrape tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maev20 2016-09-19T10:09:41+02:00
Lu aussi

On m'en a dit grand bien de cet auteur. Et pourtant, j'ai mis du temps à lire. Je trouvais que certains passages étaient longs, que le rythme du livre était loin d'être haletant. L'histoire était prometteuse, surtout que je me rappelle avoir apprécié le portrait de Dorian Gray, d'Oscar Wilde, quand j'ai du le lire. Mais, je n'ai vraiment pas beaucoup accroché à ce livre et j'ai dû me forcer pour le terminer. J4ai encore un livre de cet auteur, je retenterais, et peut-être me convaincra-t-il cette fois-ci.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Deesse3131 2016-05-26T23:00:48+02:00
Diamant

Un bon petit thriller épouvante comme je les aime !! suspens, sanglant, bizarre, gore, bien détaillés, super space !!! un chef d'oeuvre de l'horreur !!! D'ailleurs ce n'est pas pour rien que Masterton Graham est mon auteur favorit

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zbidou 2015-12-16T09:17:35+01:00
Argent

un très bon roman mélant suspens, fantastique et enquête policière.

je crois que je vais lire le roman original (le portrait de dorian Gray) pour comprendre quelques subtilités reprises dans la version de Masterton

Afficher en entier
Commentaire ajouté par censeur 2015-09-02T23:12:06+02:00
Diamant

Très bon livre, palpitant, angoissant à souhait

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BIBIDVHCL 2014-11-11T22:31:55+01:00
Argent

Une réplique du "portrait de Dorian Gray" où pour conserver la jeunesse et beauté éternelle, il faut emprisonner les années dans un tableau.

Une version palpitante limite horreur mais du grand Masterton.

Une histoire qui m'a fait penser que l'apparence qu'on veut donner aux autres a un pouvoir trop démoniaque sur nos actes. Surtout quand l'argent n'est pas un problème pour y arriver!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leija 2014-06-16T22:24:27+02:00
Diamant

Il n'y a que Graham Masterton pour réadapter ce grand classique au goût du jour. L'auteur permet une meilleure appréhension et compréhension de l'œuvre originale tout en amplifiant son potentiel horrifique. La nouvelle d'Oscar Wilde reste fantastique dans tous les sens du terme, cependant l'approche de Masterton m'a en quelque sorte plus marquée.

Autre point fort, l'histoire commence fort et traine moins en longueur que le Portrait de Dorian Gray.

Malheureusement, l'aspect psychologique est relayé au second plan voire inexistant. Masterton est plus un homme d'action que de réflexion ce qui lui permet de toucher un plus large public. Néanmoins, il vous sera demandé de lire l'œuvre de Wilde afin d'apprécier toutes les références et les subtilités disséminées dans cet ouvrage.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Portrait du mal

  • France : 2010-04-09 - Poche (Français)

Activité récente

Masa50 le place en liste or
2018-06-17T21:57:10+02:00
Masa50 l'ajoute dans sa biblio or
2018-06-17T21:56:52+02:00
Sadelys l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-16T12:44:04+02:00
Drean l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-31T16:31:20+02:00

Les chiffres

Lecteurs 206
Commentaires 35
Extraits 12
Evaluations 57
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode