Livres
443 626
Membres
379 453

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par julie1985 2018-05-17T00:43:28+02:00
Or

Ce livre est vraiment intéressant puisqu'il suppose que les femmes sont celles détenant le pouvoir. Cela nous apporte une belle réflexion personnelle!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shyn2 2018-05-13T19:45:05+02:00
Or

Passionnant, édifiant, un peu dérangeant aussi parfois... Les adjectifs ne manquent pas! Ce roman ne peut que faire réagir et réfléchir! Je suis certaine qu'il sera adapté un jour sous la forme d'un film ou d'une série.

J'ai un peu moins adhéré à certains personnages qui m'ont semblé un peu caricaturaux (le personnage de Roxy notamment) mais dans une telle épopée il aurait plus difficile d'aller au fond de chaque personnage.

Les échanges de lettres en fin de livre sont édifiants... Si ce n'était si terrible, ca en serait presque drôle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2018-05-11T11:11:12+02:00
Argent

Ce n’est pas la lecture à laquelle je m’attendais mais c’est ma faute.

Le sujet m’interpellait beaucoup : laquelle d’entre nous, rentrant tard d’une soirée, prenant un métro presque vide ou habillée d’une jupe un peu courte, n’a pas un jour souhaité détenir le pouvoir de se défendre d’un claquement de doigts ? Je n’ai, personnellement, jamais pu faire comprendre à un garçon la peur ténue mais constante qui va de paire avec le fait d’être, tout simplement, une fille.

Naïvement, je pensais lire un roman qui expliquerait ce sentiment à la gente masculine tout en donnant un aperçu réconfortant de ce que notre monde pourrait être si l’égalité homme/femme devenait quelque chose de réel et de concret. Or, cette lecture est un coup de poing et va beaucoup plus loin que ça.

La mise en place est très longue. Le phénomène met du temps à se propager et on commence d’abord par s’intéresser à des cas particuliers : au Nigéria, en Angleterre, aux Etats-Unis, en Indes, en Arabie Saoudite… Les points de vue sont multiples, féminins et masculins mais cela prend énormément de pages et de place dans nos têtes de lecteurs, si bien que je m’impatientais d’atteindre le moment où les choses commenceraient vraiment. Ce qui m’a gêné au début, c’était de voir les filles se venger ou prendre le contrôle de leur vie mais sans jamais que les hommes comprennent que ce qu’ils vivaient à ce moment-là, les filles l’avaient ressenti toute leur vie avant ça.

Et puis le moment où tout bascule arrive et l’histoire prend un tournant auquel je ne m’attendais pas du tout ! Les femmes se rendent compte de leur force et elles s’en servent pour quoi ? Façonner des carrières politiques, créer des sectes et des milices, en d’autres termes, pour manipuler et conquérir. Ce qui m’a mise très en colère ! Pourtant il est évident que ce qui sert à se défendre d’abord peut devenir une arme d’attaque. Et ce roman explique que le pouvoir a les mêmes effets sur tous les individus : il monte à la tête, n’est jamais suffisant, corrompt. En allant aussi loin, Alderman souligne la nécessité d’une société où les hommes et les femmes sont égaux. Personne ne doit avoir l’ascendant sur personne et le respect de l’Être Humain, sans distinction de sexe ou de race, doit être absolu.

Ce que j’ai préféré dans ce roman ce sont les passages qui ouvrent et referment l’histoire. Ces quelques pages sont indispensables pour comprendre toute la profondeur et la finalité du message d’Alderman. Sans eux, je n’aurais probablement pas apprécié ma lecture en fin de compte, c’est bien joué de la part de l’auteure.

J’aurais encore tellement de choses à dire à propos de ce texte mais je crois que le mieux c’est quand même que vous le lisiez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Beilz 2018-03-28T14:43:51+02:00
Diamant

Le Pouvoir de Naomi Alderman m'a submergé tel un raz de marrée. Sans parler de l'écriture très fluide de l'auteure ainsi que de la traduction, le récit nous plonge dans un univers où les femmes deviennent le sexe fort.

Ce livre ne se résume pas à une simple mise en avant de la femme dans la société, l'auteure va beaucoup plus loin que cela. Finalement, que nous soyons homme ou femme, nous sommes tous égaux face à la notion de pouvoir. La règle du plus fort écrase tout.

Un très bel ouvrage qui m'a beaucoup marqué. C'est un énorme coup de cœur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorello 2018-03-08T07:08:33+01:00
Or

Aube d'une nouvelle ère ou les femmes prennent le pouvoir. renverse l'ordre "établi".

heureuses les féministes, bienvenue l'utopie. (spoiler: ou pas !) religion, politique, point de vues des hommes, des femmes. Naomi Alderman alterne les points de vus entre ses personnages pour donner une vision d'ensemble d'un monde en plein changement: les femmes se découvrent un pouvoir qu'elles seules possède, c'est la montée en puissance, elles détiennent enfin les rennes d'un monde qu'elles veulent changer (parfois).

oui mais.

le titre le dit clairement: le pouvoir. c'est toute la clef du livre. si celles qui ont subis les politiques opprimants les femmes, si celles qui ont été considéré comme inférieures, si celles qui ont de la rancoeur envers les hommes avaient enfin la possibilité de faire du monde ce qu'elles en veulent, est-ce que ce serait forcément un endroit meilleur ?

parce qu'au-delà des genres, naomi alderman parle surtout de l'humain. et comme les hommes, les femmes sont capables du meilleur comme du pire. d'un extrême a l'autre, peut-être que finalement aucun camp ne se vaut.

Spoiler(cliquez pour révéler)c'était déroutant de lire que finalement, les hommes demandaient l'égalité, craignait de sortir seul le soir. c'était déroutant de voir des femmes amusées de violer des hommes,

de les pourchasser, de leur faire du mal.

déroutant en fait, de constater que meme en inversant les rôles les problèmes restent les mêmes, il n'y les bourreaux et les victimes et jamais aucunes paix.

Le pouvoir amène a une réflexion pertinente à une époque ou le féminisme parfois extrémiste monte en flèche et ou les affaires de harcèlements sexuels dégrade l'image de l'homme (même l'homme innocent) tout ça dans un univers dystopique bien mené qui tient en haleine.

jetez vous dessus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-02-05T08:17:33+01:00
Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/02/le-pouvoir-de-naomie-alderman.html

Que d'originalités! J'ai pris le temps de lire ce roman d'actualité. La construction du livre est extraordinaire et criante de vérité alors que tout est fictif. C'est tellement crédible qu'on se laisse prendre au jeu. Pour mon cas personnel, je me suis même fait manipuler surtout pour certains discours notamment religieux. C'est de l'art dans toute sa splendeur.

On lit un roman dit historique écrit par "Neil Adam Aron". Il explique ce qu'il s'est passé avant le Cataclysme. On y suit trois femmes (Roxy, Allie et Margot) qui attendent le bon moment pour s'imposer et un homme (Tunde) qui va réussir professionnellement grâce (ou à cause) du pouvoir que les femmes vont se découvrir. Au début, rien de méchant : des jeunes filles ou femmes qui, sans le vouloir découvre qu'elles peuvent se défendre des pervers. D'une situation innocente, la situation va progressivement changer. Les femmes vont prendre le pouvoir au point que les hommes vont devenir le sexe faible.

L'autrice a le talent de nous manipuler en utilisant la religion. Les discours prononcés sont complètement tordu. De belles phrases enrobées qui semblent remettre en question pleins de choses mais qui ne servent qu'un seul but qu'on ne découvre qu'au fur et à mesure du livre. Elle utilise l'histoire. Ce qu'elle invente n'a, certes, pas existé. Néanmoins, on ne peut s'empêcher d'y croire vraiment. Au point que j'ai fait des recherches tant ça ne m'aurait pas surprise. Elle manipule la science. Elle arrive à prouver par A plus B des théories scientifiques expliquant l'évolution de ce pouvoir et pourquoi les hommes ne le possèdent ou très peu.

Ce roman est une véritable claque monumentale posant la question qu'il faut : N'est-ce pas le pouvoir plutôt que le genre qui est responsable de la situation actuelle?

En bref, j'ai adoré ce roman qui m'a poussé à la réflexion et à changer mon regard sur bien des choses. Ce roman ne peut se contenter d'un coup de cœur. C'est bien plus que cela!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eleanara 2018-01-11T15:26:30+01:00
Argent

Ce livre a fait beaucoup de bruit avant sa sortie en français. Je comprend pourquoi aujourd'hui.

Le Pouvoir est un livre de science-fiction dystopique où les jeunes femmes développent un pouvoir, ce qui bouleverse le monde pour plusieurs raisons. Les chercheurs s'acharnent à trouver une raison logique, pour comprendre ce qui se passe. Plusieurs accidents se produisent à travers le monde, ce qui panique le reste de la population. Le roman débute ainsi. Celui-ci se décompose entre plusieurs points de vue, dont trois femmes et un personnage masculin (ce que j'ai trouvé très pertinent comme choix, on a ainsi une vue d'ensemble sur la situation).

Les personnages s'avèrent très diversifiés, approfondis et ainsi, humanisés. Ces personnages pourraient exister dans notre monde actuel. On s'attache à certains plus qu'à d'autres, selon notre feeling personnel. J'ai beaucoup aimé le personnage de Roxy ; qui m'a davantage touchée que les autres personnages par sa personnalité et son histoire. Ses chapitres m'intéressaient donc davantage. En ce qui concerne les autres personnages, ils m'ont plutôt laissée de marbre. En y réfléchissant, ce n'est pas tant les personnages qui m'ont marquée, mais les événements qui se déroulent tout au long de l'ouvrage et des rappels constants à notre monde actuel.

Grâce au personnage de la sénatrice, on peut mieux se rendre compte de l' « arrière plan » du point de vue politique, mais qui englobe les personnes qui ne sont pas concernées par le phénomène et qui en sont effrayées. Certains événements, qu'on apprend au fil de l'histoire, font écho à ce qui s'est déjà produit. Ce qui est intéressant et déconcertant à la fois : c'est vraiment un roman coup de poing, qui nous fait comprendre conscience que si les choses se passaient ainsi, il y aurait de grandes choses pour que la suite soit semblable.

De plus, les personnages vont voyager, ce qui va nous permettre de sortir de notre zone de confort, des pays que l'on connait à travers les romans. On va ainsi voyager aux côtés des personnages et voir tout un tas de choses. Etant donné que ce phénomène concerne uniquement les jeunes femmes (même s'il peut être transmis), on s'intéresse particulièrement à elles, par l'intermédiaire du personnage masculin journaliste. On nous rappelle leur situation dans différents pays du monde. Au-delà de ça, on remarque vite le reflet opposé entre notre monde et celui proposé dans Le Pouvoir : on reconnaît des phrases dites à l'adresse des jeunes filles, comme "Ne sortez pas trop tard le soir", "Ne soyez pas provocante". Dans Le Pouvoir, ces phrases-là visent les hommes. Le parallèle se fait progressivement, tout au long de l'histoire, sur plein de niveaux différents... et c'est passionnant.

Toutefois, on se doute que dans ce genre de contexte, cela peut vite dégénérer. Et cela va se produire à différents degrés. C'est très intéressant à lire. Je n'ai jamais été le genre de lectrice sensible aux détails d'horreur ; mais c'est important de le signaler. Il y a des passages vraiment prenants et qui pourraient être dérangeants pour certains. En ce qui me concerne, j'ai trouvé ce choix pertinent, on a ainsi la pleine mesure de ce dont sont capables les détenteurs de ce pouvoir. On est effarés par l'ampleur de leurs capacités et du phénomène de groupe, qui augmente les risques d' « accident ». L'autrice nous interpelle sur tout un tas de sujet : l'impact du phénomène de groupe, les manipulations politiques, la discrimination, et tellement d'autres choses. Si vous êtes intéressé, ne passez pas à côté.

C'est un livre à lire qui a le mérite de susciter la réflexion. Même après l'avoir terminé, j'ai continué à y penser, à réfléchir sur ce que j'ai lu. C'est ce que j'adore dans mes lectures et Naomi Alderman est parvenue à le faire. Grâce à son écriture simple et fluide, elle parvient à nous embarquer dans son histoire avec une facilité déconcertante, au point de nous en rendre captif jusqu'à la dernière page. Je ne peux que vous encourager à vous procurer cet ouvrage et à le lire.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode